Trône des marées

Guide : Trône des marées

Notes Après les cavernes de Blackrock, voici la seconde instance pour level 80 de Cataclysm. Et ça n'a rien à voir ! Les deux instances sont diamétralement opposées sur plein d'aspects. Voyons voir ça...

Premièrement, alors que Blackrock est complètement déconnectée de Hyjal, cette instance s'inscrit entièrement dans le scénario de la zone correspondante, en l'occurrence Vashj'ir. L'arrivée dans la zone commence par l'attaque du kraken et l'assaut des nagas, et ce sont bien sûr les protagonistes que l'on retrouve dans l'instance. Manque de bol, j'ai pas encore fait les quêtes de Vashj'ir, donc je peux pas vraiment expliquer les raisons pour lesquelles le méchant kraken veut attaquer le peuple de la mer, mais il doit bien y en avoir une !

Deuxièmement, Blackrock était assez limité côté décor (à l'exception des nostalgiques de BWL comme moi). Cette fois, c'est l'explosion de couleurs et de décors superbes : mention spéciale au fond des mers et à l'ascensceur liquide ! Inversement, l'architecture et l'aménagement des couloirs de Blackrock reflétaient bien leur fonction : une espèce de zone creusée dans la roche dans laquelle le culte cherche à créer une nouvelle race de dragons ; ceeux du Trône des marées sont assez pourris. Ca forme un joli trident sur la map, mais c'est complètement artificiel, à la maniere des pires moments de ICC. Ca donne l'impression que l'instance a été construite autour des boss plutôt que l'inverse, vraiment dommage (et je suis encore plus triste car c'est visiblement une orientation de plus en plus forte de la part des devs).

Enfin, le plus important : le gameplay. Alors que Blackrock testait surtout la qualité des tanks et des healers, le trône des marées est beaucoup plus orienté dps avec de nombreux adds qui interviennent dans beaucoup de combats ! Voyons voir ca justement.

Le premier boss est Dame Naz'Jar, une jumelle de notre bien connue Dame Vashj. Le combat est assez simple. Elle balance un gros éclair sur le tank qu'il faudra healer en normal (et kicker en heroique), et de temps en temps un geyser bleu ou des spores verts. Ca fait un gros rond bleu ou vert aux pieds d'un joueur, et devinez quoi, mieux vaut s'en s'ecarter. Rien de follement extraordinaire. A 33 et 66%, elle devient invulnérable et 3 adds popent : 2 casters et un melée. C'est là que les DPS vont devoir travailler. Des CCs pour éviter trop de dégâts, bourriner les deux casters et finir sur le melée tout ça en une minute, après quoi le boss revient (et vaut mieux pas avoir les adds en meme temps). Une bonne petite mise en jambe pour les dps donc.

Après une jolie animation montrant l'arrivée du gigantesque kraken tant redouté, on repart en arrière histoire de sauver Neptulon, et on tombe sur le deuxième boss le commandant Ulthok (qui a une très forte ressemblance avec un certain Volazj à Ahn-Kahet, le recyclage des skins continue). Le combat est particulièrement simple (c'est parce qu'ils ont laissé le petit plus qui fait la différence pour le mode héroïque). Il fait pop des zones au sol, faut pas rester dedans. Par moment, il prend quelqu'un dans sa main pendant 5 secondes et lui occasionne des gros dégâts. Et parfois il s'enrage. Le healer devra faire particulièrement attention aux joueurs pris dans sa main et au tank qui se prendra des pics de dégâts pendant l'enrage. Mais en gros, c'est trivial. Le truc plus rigolo en heroïque : les zones au sol grossissent peu à peu au fil du temps, il faudra donc gérer le placement du boss pour poser les zones de facon optimale (quand les zones recouvrent toute la salle, c'est mauvais signe).

Reste les deux derniers boss qu'on peut faire dans l'ordre que l'on souhaite. Commençons par Erunak Parlepierre (un sacre nom), ou plus exactement Ghur'sha le torve-esprit, une espèce de pieuvre qui mind-control le pauvre draenei. La premiere moitié du combat consiste à attaquer Erunak qui peut balancer une attaque en cône et une grosse bolt qui fait mal sur le tank. Rien de particulier. Arrivé à 50% de sa vie, Ghur'sha libère Erunak et on peut alors attaquer la pieuvre. Celle-ci balance un mind-flay sur tous les joueurs qui fait très mal, probablement la partie la plus difficile à soigner. Regulièrement, Ghur'sha fait un mind control sur un des joueurs qu'il faut alors dps jusqu'à 50% de sa vie pour le libérer, et ainsi de suite. C'est assez rigolo la première fois quand on s'aperçoit qu'il faut taper sur l'un de nos personnages :)

Avant le dernier boss se trouve un petit gauntlet avec des tas de murlocs à dézinguer tout en avançant. Rien de difficile. Le dernier boss n'est rien moins que le gros kraken Ozumat lui-même qui contrôle Neptulon que l'on va devoir sauver (du moins, c'est ce que j'ai cru comprendre). Ce combat est un gros bordel, ça va dans tous les sens. Evitez de vous disperser, ça fera plaisir au healer... La première phase consiste en des spawns réguliers de mobs : plein de petits murlocs relativement inoffensifs à AOE, et des plus gros adds à focus dps rapidement. Après une ou deux minutes, la deuxième phase commence. Trois nouveaux adds popent et s'attaquent à Neptulon. Il faut les dps rapidement avant que Neptulon ne meurt. Les murlocs ne popent plus mais les autres adds continuent à pop et doivent être la cible privilégiée des dps (les différents stacks de buff et debuff qu'ils génèrent fait qu'il faut les tuer rapidement). Et en plus, Ozumat lui-même apparaît et balance des void zones un peu partout (je vous ai deja dit je crois, quand y a une zone au sol, faut pas rester dedans...). Quand les 3 adds meurent, c'est quasiment gagné : les adds ne popent plus (faut juste tuer ceux qui restent), Neptulon nous buffe généreusement et il reste juste à bourriner sur le gros kraken qui continue à balancer des void zones inutilement. Comme d'habitude, pas difficile en normal, ca passe simplement en bourrinant. C'est deja beaucoup plus dur en héroïque quand le dps est un peu limite.

Globalement, j'ai été un peu déçu. Je préfère les mécanismes plus poussés de Blackrock (entre les rayons à intercepter et la zone de flamme, c'est chouette), par rapport aux mécanismes assez standard du Trône des marées. Mais l'avis sera probablement différent pour un dps qui aura beaucoup plus de choses intéressantes à gérer ici avec tous les changements de focus à effectuer.

Vivement Stonecore !

Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette page !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 363.296.793 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.