23 novembre 2004 - 23 novembre 2022 : World of Warcraft fête ses 18 ans

Joyeux anniversaire !
JudgeHype | 23/11/2022 à 21h28 - 6

World of Warcraft fête aujourd'hui son 18ème anniversaire. MMORPG au succès fulgurant, WoW a révolutionné le monde du jeu en ligne. Il a connu des hauts et des bas mais a réussi à traverser ces deux dernières décennies là où d'innombrables MMO ont dû fermer leurs portes. À l'aube du lancement de Dragonflight, le jeu de Blizzard semble maintenant avoir tous les atouts en main pour poursuivre l'aventure et porter haut les couleurs d'Azeroth.

Je connais bien l'histoire de WoW. Cela fait plus de 20 ans que je vous parle du MMO, très exactement depuis le jour de son annonce en septembre 2001. À l'époque, les MMORPG se nommaient Ultima Online, Dark Age of Camelot ou Everquest. Ils étaient formidables (surtout UO ^^), et World of Warcraft a tout d'abord été vu comme un jeu trop facile. Ben oui, la mort n'y était même pas pénalisante, là où les autres jeux offraient au moins une perte d'XP, si pas la possibilité aux autres joueurs de looter tout votre équipement.

Dès sa sortie, les joueurs ont néanmoins compris que World of Warcraft allait offrir une expérience fantastique. On pointera du doigt son aspect graphique attachant, un univers cohérent et connu depuis déjà une dizaine d'années, des zones fabuleuses et surtout un gameplay plein de bonnes idées... ou d'idées piquées aux autres mais améliorées, bien intégrées et diablement amusantes.

Dans les années qui ont suivi, on a souvent annoncé qu'un nouveau MMORPG allait tuer WoW. Mais ils ont (presque) tous disparu. World of Warcraft est surtout parvenu à faire jouer à un MMO des joueurs qui n'avaient jamais mis les pieds sur ce type de jeu. Payer un abo mensuel pour jouer ? Jamais ! Mais finalement si, ils l'ont fait et ne l'ont pas regretté. Ces joueurs ont été fidèles malgré les appels du pied de la concurrence. La première décennie fut une folie complète avec un pic d'abonnés à 12 millions. 

Certains ne manqueront pas de dire que WoW a tué la société qu'était Blizzard avant 2004. Ils ont raison. Blizzard n'a plus jamais été le même studio par la suite, avec les bons et mauvais côtés que cela a engendré (projets abandonnés notamment). Il est aussi vrai que WoW a orienté le marché du MMO, laissant moins de place à l'expérimentation, fixant des standards de qualité et d'attente de la part des joueurs.

La seconde décennie fut plus difficile, avec des extensions parfois mal-aimées et une chute de popularité. Mais en ce jour d'anniversaire, il est bon de se rappeler toutes les bonnes choses qu'on a vécu en Azeroth. Pour ma part, WoW a été le jeu qui m'a permis de professionnaliser mon amour des jeux vidéo. À une époque, ce sont plus de 100.000 joueurs de World of Warcraft qui visitaient quotidiennement JudgeHype. 

Pendant les 18 années qui ont suivi la sortie de WoW, j'ai vécu des moments formidables, que ce soit en jeu ou IRL à l'occasion des BlizzCon, WWI, GamesCom, WWI ou des sorties d'extensions à Paris. La communauté francophone de WoW, aujourd'hui plus étendue puisqu'on parle de tous les jeux de Blizzard, est néanmoins toujours un moteur qui fait avancer le réseau JH. 

Ma passion pour WoW n'a pas bougé d'un iota. Elle a évolué, tout comme la vôtre, mais c'est normal. Je vous rappelle qu'on parle d'un titre sorti la même année que Far Cry, Halo 2 ou Half-Life 2. À l'époque, on jouait aussi sur Game Boy Advance et Playstation 2. Je ne suis plus le même joueur qu'en 2004. J'ai deux enfants, bientôt 47 ans mais je compte bien continuer à parler de WoW aussi longtemps que je le pourrai.

Pour le fun, je vous propose de revoir la cinématique dévoilée lors de l'annonce de World of Warcraft, à l'ECTS de Londres en 2001.

Joyeux anniv WoW !


6 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 368.603.869 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.