Fanfiction World of Warcraft

Retour à la liste des Fanfiction

Les Carnets de Jorian « l'Oubli »

Par Alexis
Les autres histoires de l'auteur

Prologue

Chapitre 1

Chapitre 2

Chapitre 3

Chapitre 4

Chapitre 5

Chapitre 6

Chapitre 7

Chapitre 8

Chapitre 9

Chapitre 10

Chapitre 11

Chapitre 12

(Le personnage de Jorian se trouve sur le serveur roleplay français Kirin Tor. La plupart des évènements décrits dans ce carnet ont effectivement été vécus in-game. Alors n'hésitez pas à prendre part à ces aventures !)


« On l'appelle Jorian "l'Oubli" et on dit qu'il n'a jamais croisé deux fois la même personne... »

Jorian est un aventurier comme vous et moi. Ambitieux, passionné, âpre au gain et au combat...

Comme beaucoup, il est né humain et s'est donc naturellement mis au service de la Noble Alliance. Combattant d'une cause aveugle. Comme certains, il a choisi la voie des ombres où le silence et la rapidité sont les seules alliés. Il s'est fait voleur et assassin.

Mais un jour, sa route croise celle de la Dame Elfe Aërwen, une druide puissante, voyageant dans les contrées humaines et animée d'étranges desseins.

Et depuis ce jour, rien n'est plus pareil pour le pauvre Jorian. Et à vraie dire, plus rien ne seras jamais pareil, pour Jorian. Rien, littéralement. Car Jorian est atteint d'un mal étrange... Jorian souffre d'amnésie chronique. Autrement dit, il n'a aucune mémoire des faits. Encore autrement dit, il se présente plusieurs fois par conversation, oublie jusqu'au nom de ses plus proches amis et ne sait jamais où il se trouve, ni pourquoi. Toutes les cinq minutes, il oublie tout ce qu'il a vécu les cinq minutes précédentes.

Enfin, tout n'est pas aussi noir... Car Jorian se souvient de son nom, Jorian se souvient a peu prêt du monde dans lequel il vit. Jorian sait se battre, parler, lire... et écrire.

Surtout écrire, oui. Effectivement, pour survivre, notre Voleur passe son temps à noter le plus de choses possibles sur des bouts de papiers qu'il range dans une sacoche sur laquelle est inscrite "TES NOTES SONT ICI SI TU OUBLIES QUELQUE CHOSE !"... Bien sûr, cela prends du temps, ce n'est pas précis, et il perds souvent des bouts de papiers, mais hey ! A la guerre comme à la guerre...

Il note ainsi missions, lieux et rencontres, posant sur le papier ce qui ne peut plus être gravé en son crâne...

Et puis, comme Jorian "L'Oubli" le dit lui-même, "Ne pas avoir de passé est parfois une bénédiction. Au coeur de l'action, par exemple : aucun souvenir ne vient parasiter le frénétique ballet de mes lames".

Sur sa route, Jorian croise de nombreuses personnes. Certaines sont pleines de compassion, d'autre d'incompréhension. Certaines cherchent à profiter de son handicap, se faisant passer pour de vieilles connaissances et lui extorquant argent et services... Et certaines le guident, le soutiennent, choisissent d'être sa mémoire, le temps d'un voyage.

Au travers de son regard vide d'homme ne vivant éternellement que cinq petites minutes, Jorian fait ressortir le pire comme le meilleur de l'âme humaine.



Ainsi s'ouvre les Carnets de Jorian "l'Oubli"... Ici, Voyageur, vous trouverez des extraits des notes que Jorian prends inlassablement. Vous verrez le monde que vous connaissez si bien du point de vue d'un homme qui ne connaît plus rien. Et vous ferez la connaissance de toutes les personnes, courageuse ou malhonnête, joyeuse ou indiférente, qui défilèrent dans sa vie.

Et si un jour vous croisez son chemin, Voyageur... Indiquez lui sa route, échangez quelques mots, présentez vous... Car bien que Jorian ne se souvienne de rien... Il se peut qu'il parle de vous dans ses notes !
« ! // ! Je suis revenu à moi tout à l'heure, en plein milieu de l'allée menant à Stormwind... J'ai eu un hoquet en voyant les héros de la cité légendaire me scruter, du haut de leur dizaine de mètre... Je m'appelle Jorian. Je m'appelle Jorian. Je sais que je m'appelle Jorian. J'oublie les choses... Il faut que je note tout. Ceci est mon premier carnet...

Je m'appelle Jorian... Je...

! // ! Je suis revenu à moi et j'ai vu un carnet dans ma main. Ce carnet. Ainsi, j'ai entamé un carnet de route. Bien, c'est une bonne chose. Il va me falloir du papier, beaucoup de papier. Premier objectif : TROUVE DU PAPIER POUR NOTER, JORIAN !
VA EN VILLE ET TROUVE DU PAPIER. »

« ! // ! J'ai trouvé du papier, en ville, comme mon carnet me disait de le faire. Il semble que mes black-out interviennent de façon irrégulière... J'ai eu une demi-heure de mémoire continue tout à l'heure... C'est bien. Il faut que je réfléchisse et que je note. Tout noter. »

« ! // ! Parfait... J'ai plusieurs carnets désormais ! Note importante :

- CARNET ROUGE POUR LES TRAVAUX A ACCOMPLIR.
- CARNET BLEU POUR LES PERSONNES RENCONTREES.
- CARNET VERT POUR LES LIEUX VISITES.
- CARNET MARRON POUR MON JOURNAL.

Bon sang... Vite, je met cette note bien en évidence, afin qu'elle soit la première chose que je vois dés que j'Oublie.
! // ! Suis stupide suis stupide suis stupide ! JE SUIS STUPIDE ! Je ferais aussi bien de me suicider... J'ai rangé tous mes carnets dans mon sac, et je les ai oublié... Tout à l'heure, j'ai tout oublié !! Ce n'est qu'en cherchant de l'argent pour me nourrir que j'ai mis la main dessus...
Il me faut un système ! Un système !! »

Alors Jorian, les dents serrées, inscrivit ces fameux mots sur son sac. Des mots qui l'accompagneraient où qu'il aille, démuni de ses souvenirs.

Et ces mots dérisoires étaient « TES NOTES SONT DANS CE SAC SI TU OUBLIES QUELQUE CHOSE ! »
« ! // ! Dame Aërwen ! L'Elfe de la nuit ! Une Druide... Comment se fait-il que je me souvienne aussi bien de cette personne quand j'oublie tout le reste ? Son visage et sa voix... TROUVE DAME AERWEN, JORIAN. DECOUVRE QUI ELLE EST POUR TOI.



! // ! Atroce. Suis revenu à moi avec un horrible mal de crâne en plein milieu du vieux quartier de Stormwind. Autour de moi une ribambelle d'enfants chantaient en se tenant par la main « Il n'est pas méchant ! Il n'est pas gentil ! Quoiqu'on lui dise ou fasse : Jorian l'Oublie ! »... Jorian l'oublie... Qu'a-t-il bien pu se passer ? Il semble qu'on m'appelle comme ça désormais. Si ils savaient seulement ce que l'on ressent lorsque...

- Carnet bleu : « Aie rencontré aujourd'hui une petite gnome du nom de Tyllia. Il semble qu'elle suive avec moi l'apprentissage du Vol et de l'Assassinat. Elle était accompagné d'un... mage ?... démoniste ?... du nom de Trakin. »

« ! // ! Je suis au quartier des Mages. Tyllia et Trakin m'ont guidés ici. Je crois. En relisant mes notes, j'ai compris être à la recherche de Dame Aërwen. Dame Aërwen ! Comment se fait-il que je me souvienne de cette personne ? Qu'elle soit la seule personne qui perce le brouillard dans lequel j'évolue ? Je...

! // ! Je viens de rencontrer Dame Aërwen ! C'est bien ce que je pensais, je la connaissais ! J'ai tout écrit cette fois. Elle a assisté à l'accident m'ayant fait perdre mes facultés mémorielles... Un accident ? Pas selon elle. Une sorte d'attentat. Et elle m'a appris que j'étais marié ! A une femme nommée Carol... Carol ? carol carol carol carol carol.... Quelle tragédie. Oublier jusqu'à la femme que l'on a aimée.

! // ! Carol ? Ma femme ? Dame Aërwen m'a dit que j'étais à sa recherche lorsque mon... accident est survenu. Carol aurait disparu ? Je... je devrais la trouver, dans ce cas. Même si je ne me souviens pas d'elle, je ne peux abandonner ma femme. Et peut-être que la voir m'aidera ?

« ! // ! TU DOIS TUER HOGGER.

Très important. Ne plus m'inscrire d'ordres brefs comme celui-ci... J'ai passé une demi-heure au sud-ouest de Goldshire à traquer un nain que je prenais pour Hogger, avant que celui-ci ne m'explique que j'étais à la recherche d'un Gnoll. Il m'a montré l'affiche.
TUE HOGGER LE GNOLL ! »
« ! // ! Une femme du nom d'Aarhune dit me connaître depuis longtemps. Elle dit que je lui dois de l'argent. Dix pièces d'argent. Dois-je la croire ? Je ne sais pas... Il est tellement simple de profiter de mon Mal. En même temps je ne DOIS pas tomber dans l'engrenage de la paranoïa. Je lui ai donné une pièce d'argent, je n'avais pas beaucoup plus... J'ai mis une note de mise en garde dans mon carnet de rencontre bleu.

- Carnet Bleu : Rencontre avec Aarhune. Femme paladin aux cheveux bruns coupés courts : « ATTENTION, ARNAQUEUSE POTENTIELLE. »

! // ! Il semble que j'ai bien fait ! Une femme du nom d'Aarhune vient juste de m'aborder ! Je n'avais aucun souvenir de sa demande d'argent, mais son nom était dans mon carnet bleu. Elle a tenté de se faire passer pour ma soeur. Je ne connais pas ses desseins, mais j'ai essayé de m'enfuir le plus vite possible, avant d'oublier son...

! // ! Alors que je courrais, probablement pour fuir la femme du nom d'Aarhune dont il est question plus haut dans mes notes, une femme m'a interpellé. Cheveux bruns, coupés courts. Elle dit s'appeler Francesca mais comment savoir ? Je ne peux tout de même pas me méfier de toutes les femmes brunes !... Il faut que je quitte la région d'Elwynn. Je commence à être trop connu par ici. Il faut que je bouge, tout le temps. »

- Carnet Bleu : Addenda, j'ai eu des renseignement sur la femme du nom d'Aarhune. Apparemment, elle fait partie d'une sorte de secte religieuse vouant une haine farouche aux morts-vivants. Cette femme... Ou plutôt, ce que je sais d'elle aux travers de mes carnets me fait froid dans le dos. J'espère ne plus la croiser.

« ! // ! Je vais quitter Elwynn ! J'ai parlé avec Dame Aërwen prêt de l'auberge du Solitaire bleu... Elle a du nouveau concernant la disparition de Carol ! Carol... J'ai été obligé de relire mes notes pour savoir de qui il s'agissait. Oublier sa propre femme... J'espère qu'elle comprendra.
Si je la revois un jour.

! // ! Dame Aërwen souhaite qu'on parte ! Comme je me le suis écrit plus haut, elle a du nouveau concernant la disparition de Carol (Carol ?). Partir chez les réprouvés, les morts-vivants... Ca me paraît bien dangereux. Enfin elle dit aussi qu'il nous faut réunir de l'argent, avant. Nous allons travailler dans les montagnes de Redridge. Et...

! // ! Quoi ! Partir ? Chez les morts-vivants ? Mais je ne veux pas ! Arg... »
« ! // ! Il semble que je sois en route pour Lakeshire, Dame Aërwen est avec moi. Les Elfes de la Nuit ont beau m'intimider, je suis heureux qu'un visage connu soit à mes côtés dans mon brouillard... J'ai eu le temps de relire mes notes. J'espère que tout se passera bien. Nous devrions arriver à Lakeshire au matin.

Si tout se passe bien.

Note gribouillée rapidement sur un bout de papier arraché : « Un ours... Avons été attaqué par des Araignées géantes... Un Ours a surgit dans mon dos. J'ai cru que ma fin était venue. Mais l'ours s'est jeté sur les araignées, les a déchiqueté, puis s'est effondré... Dame Aërwen, l'ours s'est transformé en Dame Aërwen, je... »

« ! // ! Ce qu'il vient de se passer est extraordinaire... Enfin... Je crois. Pour tout dire, je ne suis pas sûr que cela se soit véritablement passé. Dame Aërwen semblait inconsciente, sur le sol, et moi je venais de perdre la mémoire, de nouveau... Je réveillai la Dame Elfe et elle me demanda ce qu'il s'était passé. Malheuresement, je n'en avais aucun souvenir... Je me suis alors rendu compte que je tenait un morceau de papier à la main... Quelle chance, apparemment, j'avais eu le temps de prendre quelques notes juste avant de perdre mes souvenirs...
J'ai donné la note à Aërwen, elle est restée songeuse.

J'ai moi-même lu la note et j'ai du mal à y croire. C'est pourtant bien mon écriture ! Et je ne suis pas du genre à me faire des farces...
Mais la Dame Elfe m'as dit que ce n'était pas forcément inconcevable... Qu'arrivé à un certain stade de leur apprentissage, les gens de son espèce et de sa formation pouvait... hé bien... se transformer. Malgré cela, elle semblait au moins aussi surprise que moi. »

« ! // ! Viens de relire mes notes... J'ai encore du mal à croire à cette histoire de transformation en ours. Mais après tout, Dame Aërwen est une Elfe et avec eux, il faut s'attendre à tout... Quoiqu'il en soit, nous sommes en vue de Lakeshire. Le jour vient de se lever.
Un garde vient de nous apprendre la situation précaire du village.

J'espère que nous n'aurons pas d'ennui.

J'espère. »


En vue de Lakeshire :

« / !! / Se retrouver à vingt mètres sous l'eau, un collier à la main, et ne pas savoir pourquoi... est une expérience pour le moins troublante que j'espère ne pas avoir à revivre. J'écris ces lignes depuis la berge du lac bordant Lakeshire. A ma sortie de l'eau, une petite fille est venue vers moi, et m'a dit 'Monsieur ! Avant d'aller dans l'eau, vous m'avez donné 10 pièces de cuivre pour que je vous donne cette lettre dés que vous seriez sortie de l'eau ! Alors tenez...' »

Contenu de la lettre : Salut mon vieux ! Alors, des trous de mémoire ? Au cas où t'aurait oublié (ah ah !), tu t'appelles Jorian et tu es amnésique chronique ! Pas de chance, hein ? Enfin bon, tes affaires sont derrière le buisson de l'arbre noueux, juste au sud du lac ! Outre ton argent, tes armes et moult matériel, tu trouveras un sac dans lequel tu ranges tous tes carnets. Ne les perds pas surtout, ils sont ta mémoire ! Au fait, j'espère que tu as trouvé le collier du môme...

Signé : Jorian « l'Oubli »

P.S. De toi à moi, t'es franchement un beau gosse.

« ! // ! J'ai rendu son collier à l'enfant, et alors que je me dirigeais vers l'auberge du petit village, j'eu la surprise de la voir complètement délabré ! Je viens de demander à une femme ce qu'il s'était passé et elle s'est contentée de froncer les sourcils. Après une rapide discussion, elle m'a appris que je me trouvé dans le Westfall !!

J'ai consulté ma carte, et Westfall se trouve à des lieues des Montagnes de Redridge, où j'étais il y a un instant seulement ! C'est à n'y rien comprendre... »

« ! // ! J'ai relu mes notes, et je crois avoir une théorie concernant ma 'téléportation' de Redridge à Westfall. Si ça se trouve, j'ai effectivement fait le voyage d'une région à l'autre, mais j'ai oublié d'inscrire ce voyage... Et par un détour pervers de ma mémoire, d'anciens souvenirs ont pris la place de récents. Décidemment, mon cas s'aggrave. Il faut que je note, tout le temps, tout le temps... »

« ... Lueur d'espoir, cela fait maintenant quelques heures que je n'ai rien oublié. Apparemment, mes black-out sont vraiment irréguliers.
Je vais me mettre au service de la Milice du Peuple pour gagner de quoi manger. Je sais me battre, et c'est tout ce qu'ils demandent... »


Westfall :

« ! // ! J'ai fait une rencontre inquiétante, tout à l'heure. Un homme, un prêtre du nom de Trevor. Il disait connaître mon père. Il disait être un de mes amis d'enfance. Comment savoir ? Je n'ai aucun souvenir de mon père ou de mon enfance.
Mais ensuite, cet homme m'a dit faire partie d'un ordre Saint.
L'Ordre de la Flamme Divine.

Trevor :



Pour la première fois depuis des semaines, j'ai su, je me suis souvenu. J'ai eu comme un flash...

J'ai relu mes notes, tout à l'heure, et mon pressentiment était justifié. La femme du nom d'Aarhune qui a tenté de m'abuser fait aussi parti de cet Ordre. J'ai eu raison de me méfier...

Et ils seront Douze. Et Douze ils Partiront... Et... Cet homme n'avait plus toute sa tête, c'est évident... Il m'a proposé de rejoindre sa croisade. J'ai refusé. Ils veulent débarrasser le monde des morts-vivants. Les fous. »

« ! // ! La rumeur court à Stormwind. L'Ordre de la Flamme Divine a entamé son périple. Que la Lumière soit avec eux... La Lumière ? Cet ordre doit être aveuglé par la Lumière... Tant pis. Je ne pensais pas que ça m'arriverait un jour, mais ce soir, je souhaite sincèrement oublier. Le visage de cet homme rongé par la Foi. »

« ! // ! Un homme ensanglanté est arrivé en ville. Apparemment, un ordre religieux aurait été décimé, au nord. Qui donc fut assez inconscient pour se rendre en ces terres désolées ? J'ai relu mes notes... S'agirait-il de la Flamme Divine ? En ce cas, tout est bien qui finit bien.

Je ne devrais plus entendre parler d'Aarhune, de Trevor, et de leur damné Ordre.

Je songe à brûler mes notes les concernant. »
« ! // ! Du temps a passé, j'ai beaucoup voyagé. A mesure que mes notes s'épaississent dans mon sac, je me sens plus fort, plus agile. Il semble donc que je ne néglige pas mon entraînement. Effectivement, à l'instant, je me suis retrouvé une dague dans chaque main, face à deux loups enragés. J'ai laissé mon instinct agir, et j'ai la preuve formelle que si mon esprit n'est qu'une page vierge, mon corps, mes mains et mes lames n'oublient pas. »

Voyage :



« ! // ! Mes carnets ont atteint un tel volume que je n'ai plus le temps de tout relire entre chaque black-out. Je dois faire des choix, sélectionner... Je me suis écrits des notes prioritaires : CONSULTER LE JOURNAL DE VOYAGE RECENT pour savoir où je suis, pourquoi, quel tâche je dois accomplir... Je ne saurais dire où j'étais la semaine passé. Et il va falloir que je me passe de ce savoir.

Lorsque l'on est traqué, sur la route, ou que l'on voit une personne en difficulté, on n'a pas le temps de relire sa vie. »

« ! // ! Je suis à l'auberge du Corbeau Ecarlate. Dehors, c'est la forêt de Duskwood. La nuit éternelle. Ca me fait penser à l'intérieur de mon crâne...

Je tombe de sommeil. A la lueur jaunâtre d'une bougie suintante de cire rouge ocre, je viens de feuilleter mon carnet bleu. Ce carnet qui contient les noms de toutes les personnes que j'ai croisé, qu'elle soit digne de confiance ou non...

La joyeuse gnomesse Tyllia, le douteux Hobard, le sombre Trakin, Trevor l'illuminé, l'ambigü Aarhune, une habile voleuse Elfe du nom de Ashaï, un certain Madmartigan et son ami Perceval, une jolie (enfin comme toujours, si j'en crois mes notes) servante de la Lumière du nom d'Aeli, Ticlem, un petit homme sans âge...

Connaissances :



Ais-je vraiment croisé tous ces gens ?
Et si j'étais fou ?
Et si je m'étais inventé toutes ces rencontres, cette vie couchée sur le papier, pour remplacer quelque chose de beaucoup plus sombre, ou de tout simplement morne ? Peut-être que la réalité est tout autre, que je me mens à moi-même, que tout ça n'est qu'une sorte de jeu. De jeu pervers...

Décidemment, le sombre paysage de Darkshire a une influence néfaste sur mon état d'esprit. Mieux vaut que je dorme, demain sera un autre jour.

Demain, j'aurais oublié tout cela. »

Darkshire :

Ca commence par une étrange bourrasque.

Mille petits morceaux de papiers, qui volent dans le vent... Tournoyant, virevoltant, vers le ciel... Et un homme. Debout, immobile, au milieu d'une plaine infinie. Le regard fou, perdu dans l'horizon. C'est de cet homme que viennent les petits papiers.

Il les tirent par poignée de sa poche gauche, en regarde parfois quelques un, puis les jettent invariablement, loin, loin...
Sur chacun de ces minuscules morceaux de papier, est écrit un mot, toujours le même :

« Jorian ».


Perdu...



« ! // ! Je me nomme Jorian. Certains me surnomment « l'Oubli », et je n'ai effectivement aucun souvenir. Si ce n'est celui du visage d'une dame Elfe. Et de son nom, Aërwen. J'écris ces lignes depuis une auberge dont j'ai déjà oublié le nom. Ce sont les premières lignes d'un journal que j'entame aujourd'hui.

Je ne sais pourquoi, mais j'éprouve le besoin d'écrire... Ma main semble habituée à cet exercice. Peut-être n'est-ce pas la première fois que je m'y adonne ? Quoiqu'il en soit, je n'ai plus rien. Je suis revenu à moi au milieu d'une plaine, tout à l'heure, sans affaires, sans rien. Si ce n'est des dizaines de petits papiers, dans ma poche gauche, avec mon nom inscrit dessus.

Ca n'a aucun sens ! Que signifient ces petits papiers ? Et pourquoi n'ais-je aucun souvenir ?
Je... »

Alors que Jorian écrit ces mots, accoudé à un comptoir crasseux, le tavernier lui tapote l'épaule. « Hey Msieur ... Vous avez oublié ça en partant, ce matin ! Faites gaffe, zoublirez vot' tête, un jour ! » Et il part d'un grand rire, persuadé d'avoir réinventé la notion d'humour. Dans ses grands bras poilus, il tient un sac sur lequel est inscrit « Tes notes sont dans ce sac si tu oublies quelque chose. » Jorian tremble un peu... prends le sac dans ses bras, et monte dans sa chambre.

Une fois en haut, il ouvre le sac, en extrait un calepin, et se met à le lire.

C'est sa vie qui est relaté ici !

Mais soudain il est pris d'un doute ? Et si on cherchait à l'abuser ? Et si ces carnets étaient des faux, destinés à lui faire croire qu'il a vécu telle ou telle vie ?

Il n'y a qu'un moyen d'en avoir le coeur net. Il déchire un petit morceau de papier, il y écrit son nom, et il compare l'écriture avec celle des carnets. Ca correspond ! C'est bien lui qui a rédigé toutes ces notes.

Soulagé, il se plonge dans la lecture de son histoire.

Et c'est presque machinalement qu'il enfoui dans sa poche gauche le petit morceau de papier sur lequel il vient d'inscrire son nom...
« Jorian, puis-je parler à vous une seconde dans le privé ?

- Bien sûr, Dame Aërwen... »

- Jorian, que vous trouviez des amis pour vous aider dans votre cherche pour Carol, cela est bien. Mais vous devez malgré cela restez dans le méfiance toujours.

- La méfiance ?... Je... Je ne comprends pas.

- Nos ennemis, ceux qui ont enlevé Carol de vous, et attaqué vous lorsque vous perdez le souvenir, sont en tous endroits et très puissant. Eux chercheront vous de nouveau après vous s'ils connaissent qu'ils ont échoué de enlever votre vie. Vous devez être sûr avant de conter votre histoire aux autres.

- Oh... Je vois. Oui... Vous avez raison.

- Je connais certains de eux et je pourrais aider de les reconnaître. N'hésitez pas à consulter moi avant de offre votre confiance.

- Bien. Merci. Merci pour tout, Dame Aërwen... »

« ! // ! La Cathédrale de Stormwind.

La majesté de ce bâtiment est à couper le souffle. Van Cleef et ses architectes ont vraiment fait un boulot merveilleux. Tiens, étrange, je me souviens de faits historiques quand je serais incapable de dire ce que j'ai mangé ce matin.

Si j'ai mangé ce matin.

La cathédrale de Stormwind :



« ! // ! La paix et la sérénité imprègnent réellement ce lieu. Est-ce donc cela, la Lumière ? J'ai relu mes notes, je suis ici pour demander pardon pour une vie que je vais prendre, dans les prisons de la ville. La Lumière peut-elle réellement approuver ce genre d'acte, même pour « la bonne cause » ? Autant savoir une fois pour toute... »

L'aval de la Lumière :



« ! // ! Caitlan, Metellia, Byron, Khira... L'encre qui a servi à tracer leur nom dans mon carnet bleu n'est pas encore sèche, et je les ai déjà oublié. Pourtant, relire ce qu'il s'est passé à l'instant dans la Cathédrale me donne les larmes aux yeux. Ces personnes ont eu vent de mon malheur. Caitlan a trouvé un de mes carnets, égaré dans les Westfall... Elle et son amie Metellia l'ont d'abord pris pour une sorte de manuel pour enfants, avant de comprendre de quoi il s'agissait... Je viens de les croiser dans la Cathédrale, où elles travaillent...

Ses compagnons et elles se proposent de me venir en aide, de trouver une cure, et de m'aider à retrouver Carol.

Ma femme Carol. Un nom redécouvert dans ce carnet que j'avais égaré.

Tout un pan de ma vie ressurgissant des limbes...

La Lumière a-t-elle décidé cette rencontre ?

Mais... »

« ! // ! Dame Aërwen, surgie de nulle part, comme à son habitude, à manifester le désir de me parler en privé. Je pensais qu'elle serait ravie de ce soutien inespéré mais... Elle m'a donné à réfléchir. Effectivement, d'où viennent Caitlan et ses amis, finalement ?

Puis-je vraiment leur faire confiance ?

La Lumière qui tantôt semblait si forte, se met à vaciller dans mon âme. Je suis un voleur, je suis Jorian l'Oubli, et je ne peux me fier à personne. »
Diverses pensées...

« Qu'est-ce qu'un être humain, qu'est-ce qu'une personne... Si ce n'est un conglomérat de souvenirs ? Je crois que les caractères, les personnalités résultent pour une grande part de la somme des expériences vécus

Et pour moi qui ne me souviens pas ? Pour moi qui ne sait que me battre de mieux en mieux, et écrire... ? Suis-je encore humain ? Ne suis-je pas mort le jour de mon accident... ?

Etant donné l'ampleur de cette angoisse, j'imagine qu'elle m'étreint souvent. A chaque fois que j'ai le temps de songer à ma condition, peut-être. Et il en résulte un principe. Un principe auquel je pense m'être raccroché tout ce temps, et auquel je vais continuer de m'accrocher comme à une dernière planche de salut. Ce principe me dicte :

« Lis tes dernières notes, Jorian, et agis tel que le Jorian qui les a écrits aurait voulu que tu agisses. »

Alors seulement pourrais-je parodier un semblant d'humanité... Agir avec la continuité et la cohérence que j'envie aux personnes qui m'entourent. Que mes notes me dictent d'être bon ou mauvais, envers quiconque, et je m'y tiendrai. Qu'elles semblent indiquer une forte propension à l'humour, et je raconterai blagues sur blagues. Il faut que je paraisse vrai, vivant... à défaut de l'être.
C'est pourquoi il me faut trouver le Manoir de Ravenholdt. »

Carnet de Jorian....

« ! // ! La Guilde des Assassins s'intéresse à moi ! Qui ils sont, je ne suis pas sûr... Mais mes dernières notes sont sans ambiguïtés : Je suis un voleur, je suis Jorian l'Oubli, et je ne peux me fier à personne.

La Guilde des Assassins semble vraiment le coin rêvé, pour un voleur qui a fait ses preuves... Je leur montrerai qui je... »

« ! // ! Mince... Qu'est-ce que je voulais écrire, déjà ? Leur montrer qui je... suis ?

Ah ah... La bonne blague. »

En route vers le Manoir de Ravenholdt :

« ! // ! Si j'en crois mes notes, j'ai erré dans les montagnes durant deux jours et deux nuits. Mais ça y est, je l'ai enfin trouvé. Ravenholdt... Le repaire de la guilde des Assassins.

A voir les gardes à l'entrée, et leur air suspicieux lorsqu'ils m'ont vu arriver, en relisant mes notes, il n'y a aucun doute, je suis bien arrivé.

Je ne sais pas trop ce que je suis venu chercher ici... Apparemment, mes faits d'armes ont intéressés le maître des lieux, mais ne vont-ils pas rire de moi lorsqu'ils s'apercevront de mon handicap ?... On verra bien... »


Le manoir de Ravenholdt :


« ! // ! Il semble que j'ai trouvé un bon système pour me souvenir constamment de mes objectifs à court terme : j'enroule un petit ruban autour de ma dague. Autour de ma lame est maintenant inscrit « FAIS LES POCHES DES MEMBRES DU SYNDICAT », et en relisant mes notes, il s'avère effectivement que je doive rapporter des insignes du Syndicat au maître de Ravenholdt, pour lui faire bonne impression.
Si je reste concentré sur ma lame, je n'oublierai pas. J'espère que je repenserai à utiliser ce système, par le futur ! »

« ! // ! Je viens de faire une très touchante rencontre... Un paladin, portant le nom de Reibereth Marcherêve. Il semble que nous nous soyons connu, mais je n'en suis pas sûr. Il m'a donné sa bénédiction, et confié aux soins de la Lumière.

Il dit que mon nom est Jorian l'Oubli. Je le sais... Je n'oublie jamais mon nom. Peut-être a-t-il voulu officialiser la chose ? Est-ce mon véritable nom, désormais ? »

La Bénéditcion du Paladin :


« ! // ! Rustre, grossier, intolérant, sale, tapageur, sans-gêne, grognon ! Les mots me manquent !

Murgond !

Le nain le plus bruyant des deux continents... Il ne semble pas avoir un mauvais fond, mais mieux vaut ne pas l'énerver. En tout cas, mon affliction semble plus l'amuser qu'autre chose... Au moins ne cherche-t-il pas à en profiter. Enfin je crois... Sa maîtrise de la hache est étonnante, par contre. Il a essayé de m'emprunter de l'or, à l'instant !

Si son nom n'apparaissait pas dans mon carnet bleu comme celui d'une ancienne connaissance, je n'aurais jamais cru qu'un être aussi irritant puisse faire partie de mes relations. Le pire c'est que j'ai écrit que je l'aimais bien ! Incroyable...

Enfin, si je l'ai écrit... »

Murgond :
« ! // ! Je discute en ce moment avec Dame Aërwen. Elle me révèle enfin des choses importantes sur mon accident, et sur ce qui a pu arriver à Carol. Je note au fur et à mesure.

Nous sommes dans la vallée de Stranglethorn. La Horde est très présente, ici... Mais cela ne semble pas déranger Dame Aërwen.

Donc elle fait partie d'un groupe. Une sorte d'organisation. Quel nom ? Elle ne veut pas me le dire pour le moment, elle ne veut pas que ce nom soit écrit. Organisation secrète ?

C'est une organisation pacifique. Ils cherchent à amener la paix dans les royaumes d'Azeroth. La paix ? Avec la Horde ? C'est impossible... Elle me dit que des membres de sa faction appartiennent à la Horde. Une entente est donc réalisable ? C'est... troublant.

Carol... Carol était... est (je ne dois pas parler d'elle au passé !) médecin. Elle appartient à l'organisation dont Dame Aërwen me parle, c'est comme ça qu'elles se sont connues. Faisais-je moi aussi parti de cette organisation ? Dame Aërwen me dit que non...

Mais qui a enlevé Carol, dans ce cas ? Les bellicistes. Selon Dame Aërwen, il existe dans les deux factions des gens qui ont intérêt à ce que la guerre continue. Et apparemment, Carol les gênaient un peu trop...

Mais alors, où est-elle, maintenant ? Dame Aërwen a une piste... Il ne s'agit plus des réprouvés, mais de Booty Bay. Booty Bay ? Mais je connais ce lieu, il appartient à l'Alliance ! Les ravisseurs de Carol ne pourraient tout de même pas faire partie de l'Alliance, si... ?


Révélation :



Dame Aërwen n'en sait pas vraiment plus. Elle a infiltré une guilde nommée les Buccaneers. Des loups de mer bloqués à terre, qui trempent dans toutes les affaires louche du Royaume de l'Est.

Elle espère pouvoir en apprendre plus à leur contact. Elle me demande de travailler aux abords de la baie en attendant, elle pourrait avoir besoin de moi.

Sur la route de Booty Bay :



Carol peut-être enlevée par l'Alliance, la paix avec la Horde, des bellicistes, les Buccaneers, Booty Bay... Tout va trop vite. Ces notes sont très importantes. Je vais les ranger dans un carnet à part, retraçant les points capitaux de notre enquête.

Verrais-je un jour enfin la lumière, au bout de ce long tunnel obscur ?

Si oui, cette lumière portera le nom de Carol. »


Le Port :
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
ÉVÉNEMENTS
DISCORD JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
Amazon Prime
Livraison en un jour GRATUITE, Amazon Video, Cloud, Prime Music... Essayez Amazon Prime gratuitement pendant 30 jours
World of Warcraft: Chroniques de Guerre
Retrouvez dix récits se déroulant sur Azeroth durant les trois dernières extensions : Warlords pf Draenor, Legion et Battle for Azeroth.
iPhone, iPad, AirPods... Moins chers !
Des remises intéressantes sur des produits Apple, ça ne se refuse pas !
L'ANTRE DES PRÉDICTIONS
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
JEU : PatchsQuizzClassesRacesMétiersLexique de WoWConfiguration requiseLes MMORPGFAQChronologie des romans et BDRaces et personnagesHistoire des royaumesLigne du tempsLes deux lunes d'AzerothHistoire de Warcraft IIIRapports de jeuJCC WoWJeu de plateau WoWGuides stratégiquesWarcraft & WoW RPGClavier ZBoardPériphériques PCCasque micro WoWAléatoiresBD des visiteursAventures de StevostinCinematic screenshot of the weekFan artsConcept arts #1Concept arts #2IllustrationsHumourFonds d'écranEaster EggsDivers
GUIDES : Bataille de LordaeronCoeur d'AzerothKul Tiras et ZandalarExpéditions dans les îlesMode guerreFront de guerre: StromgardeSésame L110Races alliéesTalents raciauxDébloquer le vol BfAMarché noirActivités quotidiennes et hebdomadairesPort-LibertéManoir MalvoieTol DagorSanctuaire des tempêtesSiège de BoralusAtal'DazarTemple de SephralissLe FilonTréfonds PutridesLe Repos des RoisGuides Battle for AzerothGuides LegionGuides des classes et spécialisationsGuide du débutantGuides générauxObjets légendairesDonjons & raidsLieux insolites & vidéos cultesLeveling des métiers
FARMING : Avant-postesExpéditionsQuêtes d'émissaireAvis de rechercheTable de commandement de missionChampionsAméliorations tactiquesAmirauté des PortvaillantBrigade de l'HonneurChampions d'AzerothChercheurs tortollansEmpire zandalariExpédition de TalanjiOrdre des BraisesSillage des TempêtesVolduni7ème LégionRoute de farming des plantes, minerais, tissus, cuirs et cuisineMétiers de rang 3
RAIDS : Raid UldirTalocDAMEDévoreur fétideZek'vozVectisZul ressuscitéMythraxG'huunWorld Boss
EVENTS : Jour des MortsSanssaintFête du feuSemaine des enfantsJardin des noblesFête lunaireDe l'amour dans l'airBienfaits du pèlerinMarche des têtardsJournée des gardes volontairesFête des chapeluisantsEmbarquement pour les Mille PointesTournée des tavernes du Kirin TorAppel du ScarabéePrintemps des montgolfières
COLLECTIONS : WoWToolkitMontures BfASerpent de sang NazjatarMascottes BfAJeune MaccarbreTaptafB'aalTransmogrification Boucle Temporelle
WOW CLASSIC : Dossier World of Warcraft ClassicGuide PvP Rang et RécompensesGuide des montures VanillaGuide des armes légendaires VanillaL'exploration dans WoW VanillaMeilleurs souvenirs de WoW VanillaDifférences entre WoW Legion et WoW Vanilla
DIVERS : BlizzCon 2017BlizzCon 2016BlizzCon 2015BlizzCon 2014BlizzCon 2013BlizzCon 2011BlizzCon 2010BlizzCon 2009BlizzCon 2008WWI Paris 2008BlizzCon 2007Gamescom 2015Press Tour juin 2016Dossier LegionAlpha & Beta testAlphha & Beta testPress Tour 2014Beta testInfos-clésPress Tour 2012Patch 5.4Patch 5.3Patch 5.2Beta testInfos-clésPatch 4.3Patch 4.2Beta testPress Tour 2008IllustrationsScreenshotsHistoireFonds d'écranPatch 3.3Patch 3.2Patch 3.1Beta testPress Tour 2006E3 2006IllustrationsScreenshotsBeta testDates-clésScreenshotsVoyage de BrannPreviews 2001-2006Interviews 2001-2008
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 357.399.839 visites.
© Copyright 1998-2019 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.