Fanfiction World of Warcraft

Retour à la liste des Fanfiction

Le Cristal Chantant

Par DarkZoan

Introduction

Chapitre 1 : Réunion

Chapitre 2 : Le Conseil de Guerre

Chapitre 3 : La Bataille de Fjord Hurlant

Chapitre 4 : L'enlèvement

Chapitre 5 : Une visite au donjon s'impose

Chapitre 6 : Indécision

Chapitre 7 : Le Voile est levé

Chapitre 8 : Fuite Gobeline

Chapitre 9 : Le Meka-Trakteur d'Or

Chapitre 10 : Vers les Montagnes

Chapitre 11 : Un Poil Enragé

Chapitre 12 : Prisonniers des Neiges

Chapitre 13 : Le Courroux de Nataara

Chapitre 14 : Mauvaise Rencontre

Chapitre 15 : Dalaran

Chapitre 16 : Véritables Intentions

Chapitre 17 : Berceuse

Chapitre 18 - La Frustration du Réprouvé

Chapitre 19 : Apparition

Chapitre 20 : Désincarnés

Chapitre 21 : La Vieille Trainée

Chapitre 22 : Le Voleur de Sandwich

Chapitre 23 : Un Mammouth pour les diriger tous

Chapitre 24 : Chronodescente

Chapitre 25 : La Cérémonie

Chapitre 26 : Dans La Forteresse 1/2

Chapitre 27 : Dans La Forteresse 2/2

Chapitre 28 : Dysfonctionnement

Chapitre 29 : Le Duel

Chapitre 30 : Une phrase qui en dit long (Hommage à Marcel Proust...)

Chapitre 31 : Un Monde Changé

Chapitre 32 : Je Suis un Orc !

En Norfendre, les forces du Fléau se regroupent. Sous la bannière du Ko Thor Ergin, Atras, leur sombre seigneur, programme avec minutie l'invasion d'Azeroth...

Atras: Que se passe t-il? Pourquoi ne sommes nous pas prêts?!
Acolyte: Maitre *ton implorant* Ne vous fâchez pas, mais nos portails ne sont pas encore opérationnels.
Atras: *s'énerve* Mais pourquoi ça? J'avais explicitement indiqué que les passages par portails c'était bien mieux !
Acolyte: Maitre *s'agenouille* Nous avons pensé qu'il fallait seulement prendre les nefs aériennes...ou bien les navires maritimes...ou même prendre le pont. Afin de traverser le cours d'eau de Fjord.
Atras: Ha! Insubordination ! *tranche la tête de l'acolyte*

Non loin de là, le druiide herboriste Lykaan cueille des fleurs et profite de la vie...

Lykaan: *se balade en chantonnant, un panier de fleurs à la main* C'est merveilleux ! Je suis heureux, en ours ou en phoque, je m'en moque ! Du moment que j'ai des fleurs, c'est le bonheur !
*Le druiide se prend une branche et tombe, écrasant de son imposant postérieur son petit panier*
Lykaan: Haa ! Vite ! Je vais vous redonner vie petites tulipes !
*Il prend les fleurs et les mange une par terre, telle une vache*

Tout à l'est, dans la paisible cité de Lune d'Argent, au centre de la formation, le paladin Kraggen prend une pause...

Kraggen: Pff...les duels à l'épée, c'est un truc qui me passe complètement à coté.
*Une paladine passe tout près et s'assoit à coté du paladin*
Kraggen: Salut ma jolie! Ça va comme tu veux?
*L'elfette regarde au loin*
Kraggen : Hey !
*Continuant de l'ignorer, elle prend un livre sur l'étagère devant elle*
Kraggen : Non mais t'es pas bien !
La Paladine : Écoutez mon cher Kraggen, vous savez tout comme moi qu'il n'est pas bon de vouloir trop se rapprocher de son institutrice.

Un peu plus au sud, le redoutable voleur Volhkar tente de dérober un trésor à la croisade écarlate basée à Tirisfal...

Volhkar: Je vais vous trouer bande d'incapables...
*le mort-vivant s'approche des gardes et d'un coup, il leur brise leurs épées*
Volhkar: *apparait devant les gardes* Me voila ! Qu'est ce que vous pouvez me faire maintenant avec des lames cassées? Ha !
*Il sautille autour des deux gardes qui, ne comprennant pas, sortent leurs fusils*
Volhkar: Haaa !
*le voleur court partout pour échapper aux tirs*

Parmis tous ces vétérans de la guerre, la démoniste Luvënìs se tourmente, seule dans ses appartements à Lune d'Argent..

Luvenis: Mais pourquoi allait-il que ce soit MOI? Pourquoi pas l'autre qui ne fait rien de la journée?
La Domestique: Mademoiselle? Il est l'heure !
Luvenis: *à la domestique derrière la porte* Oui j'arrive de suite ! *marmonne* Elle ne fait rien de la journée et je dois la payer pour ça. C'est affreux ce qui m'arrive !
La Domestique: *du bas des escaliers* Demoiselle Luvenis, c'est à votre tour de faire la vaisselle !

Nos cinq valeureux combattants vont participer à l'aventure la plus voluptueuse qui soit, intitulée : Le Cristal Chantant
La froideur de Norfendre va bientôt descendre sur Azeroth, le général du Roi-Liche Atras a envoyé plusieurs éclaireurs à travers les portails conduisant sur la rive opposée du grand lac de Fjord afin d'analyser plusieurs sédiments de talbuks et ainsi, prévoir l'heure de l'attaque qui s'annonce décisive.

Atras: *chantonne* Le petit bonhomme en mous..
Garde: Seigneur !
Atras: Qu'y a t-il encore? Pourquoi viens t-on toujours me deranger dans ma promenade? Savez-vous que les meilleurs plans viennent en marchant?
Garde: *baisse d'un ton* L'Alliance et la Horde ont envoyées de nombreux régiments armés jusqu'aux dents à l'accostage de la Vengeance et à de nombreuses autres cotes.
Atras: *pensif* Et quant est-il de l'analyse de sédiments des talbuks?
Garde: Toujours rien, nous sommes coincés.
Atras: Non, si nous étions coincés, pensez-vous que je resterai ici hum? Alors reprenez votre travail, la surveillance ne va pas se faire toute seule !
Garde: Oui sombre maitre !
*Le garde s'éloigne du sombre seigneur et reprend ses rondes.*
Atras: Hum fort bien...*recommence à chantonner en marchant*

A l'Accostage de la Vengeance, les troupes reprouvées commencent leur déploiement. A quelques kilomètres, les derniers
retardataires arrivent péniblement...

Volhkar: Allez ! Bougez vous ! Il faut arriver vite avant qu'ils nous voient et nous tire dessus ! Avez vous conscience que si nous sommes touchés il y a un risque qu'on coulent?!
Capitaine gobelin du navire: Oui sir, mais nous ne pouvons pas aller plus vite, nos vaisseaux sont au maximum!
Volhkar: Ne me parlez pas comme ça sale teigne ! Ou j'ordonne qu'on vous jette par dessus bord !
Soldat: Terre en vue ! Terre en vue !
Volhkar: Qu'on m'amène mes lunettes de vue spéciale !
*Un soldat amène au seigneur Volhkar une paire de lunettes*
Volhkar: Bien ! *met ses lunettes et vois toutes les personnes autour sans aucun vêtement*
Volhkar: Parfait ! Nous pouvons accoster !

En raison de l'attaque prochaine en Norfendre, les archidruides se sont rassemblés pour décider de leurs actions dans ce conflit. Après de nombreuses minutes à discuter et boire le thé, Lykaan est choisit afin de faire renaitre la nature dans les endroits ravagés par le Fléau. Il est équipé pour cela d'un nouveau panier à fleurs, d'une potion de jeunesse et d'un billet de zeppelin pour Norfendre. Il se rend à Lune d'Argent puisque le gobelin s'occupant des transports est tombé d'un navire la veille. Le jeune tauren arrive donc à la cité où l doit y résider pour la nuit.

Lykaan: Mais c'est pleins d'elfes ! Et c'est tout rose ! Et..Haaaa ! Il n'y a presque pas de fleurs ! C'est une honte !
*Très en colère le druiide frappe à la première porte qu'il voit*
Domestique: Oui? C'est pour?
Lykaan: Auriez-vous vu des fleurs?
Domestique: Oui ! Vous en avez sous les pieds !
Lykaan: Oh par les branches de Cénarius ! *se penche pour remettre les fleurs droites* Nom d'une pâquerette je vous ai bousillé votre culture !
Domestique: Ce n'est pas grave !
Lykaan: Comment?! *s'énerve et balance une boite à lettres dans la tête de la domestique*
Lykaan: Et ÇA? C'est pas grave?!
*Réveillée par le bruit, Luvenis descend les escaliers et voit le tauren et sa domestique assommée*
Luvenis: Mais ! Qu'est ce que? Qui êtes vous et qu'est ce qui vous prend de lancer des boites à lettres sur ma domestique?!
Lykaan: Auriez-vous vu des fleurs?
Luvenis: Non et si vous voulez bien sortir !
Lykaan: Haa ! Vous allez voir ! Attendez moi ici ! *sors en courant vers une autre boite à lettres*
Luvenis: Il est cinglé ce type ! *referme vite la porte à clef*

Luvenis est follement éprise d'un démoniste des rangs du terrible seigneur Volhkar, parti en Norfendre. Elle a donc demandé au révérend de Lune d'Argent de l'envoyer sur le continent glacé. Il a accepté mais pour la protéger dans ce voyage, il envoie un paladin afin de repousser les monstruosités du Fléau qui pourraient s'en prendre à elle.

Kraggen: Où est-ce qu'elle habite déjà? Ça va lui faire plaisir de me revoir.
*Kraggen arrive dans la rue où réside Luvenis et s'arrête en voyant un tauren piquer sa crise*
Lykaan: Assassines ! Vous allez payer pour avoir mis des fleurs devant votre porte ! *prend une autre boite à lettres et la lance sur un
garde* Prend ça vermine !
Kraggen: Halte ! Arrête ça !
Lykaan: Un elfe habillé en tâche? Haa ! *charge le paladin*
Kraggen: Ça suffit maintenant ! *sors son épée*
Lykaan: *hurle* Non ! *se transforme en ours et saute sur l'elfe*
Kraggen: Je vais te tuer !!!
Lykaan: Ne faites pas de mal aux fleurs !!! Juste sous vos pieds !!!
Kraggen: Hein quoi?! *baisse la tête*
Lykaan: Je te tiens !
Kraggen: Argh ! *tombe par terre sous le poids de l'ours*
Lykaan: *ton impérieux* Qu'allais tu faire malheureux?! Cette pauvre fleur n'était qu'une chimère pour te tromper !
Kraggen: Laisse moi respirer !
Lykaan: Oh pardon ! *se détransforme* Je suis Lykaan, le druide élu de Cénarius pour accomplir une importante mission en Norfendre !
Kraggen: Et moi Kraggen, paladin qui porte secours aux demoiselles en détresse.
Lykaan: Ha bon?! Mais tu es un elfe?!
Kraggen: Oui et alors?!
Lykaan: Étrange...mon voyage s'annonce étrange...*pensif*
Kraggen: Puis-je savoir ce qui te prend de lancer les boites à lettres sur les gens?
Lykaan: Ce sont des assassines !
Kraggen: Très bien...*se dirige vers la maison à Luvenis*
Lykaan: Ne va pas là ! Elles sont perfides !
Kraggen: ...*frappe à la porte*
Luvenis: Qui est-ce?
Kraggen: Un vieil ami !
Luvenis: *ouvre la porte* Hum c'est toi...
Kraggen: On se fait la bise?
Luvenis: Prend plutôt ma valise, elle est juste à coté de ma domestique.
Kraggen: *vois l'elfette par terre* Beh quesqu'elle a?!
Luvenis: Elle a juste reçu une boite à lettres en pleine face. Mais on ne l'emmène pas, prend juste la valise et tais toi. *regarde la
femme à terre* Je n'aurai pas besoin de lui dire au revoir à cette nulle.
Kraggen: *soulève péniblement la valise* Où va t-on?
Luvenis: Il faut attendre qu'il ait trouvé un remplaçant. Parait-il que le précédent capitaine gobelin est tombé par dessus bord. Heureusement que c'est le seul disparu qu'on déplore. *sors dans la rue*
Lykaan: *au loin* Assassines !

Luvenis, suivie de Kraggen, suivi de Lykaan, partent a bord d'un navire à destination de Norfendre. Sur le chemin...

Lykaan: Je crois que je vais vomir ! *se penche au bord du bateau*
Luvenis: Mais qu'il est dégoutant ! Faites le sortir domestique !
Kraggen: Je suis ton garde du corps, pas un serviteur.
Luvenis: Quel dommage !
Lykaan: Tous ces remous ! J'ai des nausées ! Rien qu'en voyant des elfes !
Kraggen: Il est marrant...

A leur arrivée à l'Accostage de la Vengeance, les trois compagnons se firent remarqués par l'officier en chef chargé de l'attaque...

Luvenis: Enfin arrivée !
Kraggen: En effet.
Lykaan: Erk c'est plein de morts-vivants ici ! Encore pire que les elfes !
*Le général s'approche d'eux...*
Kraggen: Mais c'est...!
*bruit de pas*
Lykaan: C'est lui le responsable?!
Volhkar: Bienvenue à vous, mes p'tit loulous !
Avant la rencontre prochaine sur le champs de bataille opposant les forces du Fléau dirigées par Atras aux régiments réprouvés de Volhkar. Ce dernier supervise le plan d'attaque avec ses troupes...

Volhkar: Voici la carte de Fjord Hurlant, comme vous pouvez le voir...
Lykaan: *'interrompant* C'est quoi ça? *pose sa main sur la carte et lis* "Vous êtes ici"?
Volhkar: *se penche et vois la petite flèche dessinée sur le plan*...Ahem...ils vendent de bonnes cartes ici...
Kraggen: C'est pas la carte qui a été arrachée au poteau?
Volhkar: Ça suffit! Quoi qu'il en soit il nous faut nous préparer. *sors des petits dès* Voici cinq dès, grâce à eux vous allez savoir où vous êtes! *lance les dès sur la carte* Hum...donc nous avons...Kraggen tu sera ici avec trois régiments, Luvenis là avec cinq régiments et Lykaan ici *montre le dès le plus éloigné*, avec aucun régiment.
Lykaan: Mais je ne veux pas me battre! Et pourquoi je suis seul?!
Volhkar: Ton dès n'a fait que un, un score minable pour un druide minable!
Lykaan: *se lève brusquement* Comment ça un? Il à fait deux !
Volhkar: Non...*tourne le dès* Regarde mieux...
Lykaan: Comment oses-tu?!
Volhkar: Popopop! Tu te rassois ou j'ordonne qu'on te jette par dessus la falaise!
Kraggen: Et en ce qui concerne l'ennemi?
Lykaan: *obéis à l'ordre et s'assit*
Volhkar: *En ce qui concerne l'ennemi? *pensif*
Kraggen: Oui...le Fléau...Atras !
Volhkar: Ha oui celui là! Nous savons à présent qu'il a installé plusieurs portails du coté ouest de la rive.
Kraggen: Des portails? Et où conduisent-ils?
Volhkar: Sur la rive opposée, à quelques mètres donc.
Kraggen: ...
Volhkar: Apparemment l'ennemi ne veut pas être mouillé, alors j'ai élabore un plan très ingénieux visant à leur balancer des bombes à eau depuis des zeppelins!
Kraggen: C'est ridicule!
Volhkar: Exact! Ils ne s'y attendront pas et c'est l'effet de surprise qui signera leur perte !
Kraggen: ...Okay! Et sinon quel plan adopterons nous quand ils seront trempés?
Volhkar: C'est pas mon affaire ça !
Kraggen: Eh bien...C'est vous le général chargé des opérations?
Volhkar: Ha non...moi je suis pompier, et vous?
Kraggen: Ha?!
Volhkar: Mais évidemment que si c'est moi le responsable bougre d'idiot ! Ce qu'il faut dans ce genre de situation désastreuse, c'est se preparer ! Donc vous *montre Kraggen* Tu seras là !*pointe la carte vaguement* Toi ! *montre Luvenis* Vous êtes ici et toi *montre Lykaan* vous êtes la !
Luvenis: Et où seriez vous?
Volhkar: Dans mon navire, juste là! *pointe du doigt leur position actuelle* Bien maintenant filez ! Oust !
Lykaan: Impec! *sors du navire*
Kraggen: *se lève et se retourne vers Luvenis* Tu viens?
Luvenis: Je vous rejoins après.
Kraggen: Je ne serai pas responsable de ce qui t'arrives alors?
Luvenis: Va t-en ! *lance un regard noir au paladin*
Kraggen: Bon si tu veux! *sors à son tour*
Luvenis: Seigneur Volhkar?
Volhkar: Haa !...euh? Vous me désobéissez?! J'ai dis "oust" !
Luvenis: J'ai une requête.
Volhkar: Ha oui? C'est bien ça, les requêtes. *pensif*
Luvenis: Connaissez vous cette personne? *tend un dessin*
Volhkar: *prend la feuille* Je me fais vieux, j'ai besoin de lunettes...*crie* Qu'on m'apporte mes lunettes de vue spéciale !
*Un soldat entre avec dans les mains les lunettes de son excellence*
Volhkar: Merci ! Tu me feras penser à ne pas te mettre au front. *met les lunettes* Ha oui! Tout deviens clair maintenant. *regarde la démoniste*
Luvenis: Qu'y a t-il?
Volhkar: Rien ! Je réglais juste le viseur. Je ne connais pas ce brave garçon dessiné. Pourquoi m'avoir demandé ça?
Luvenis: Il se nomme *bip bip* et il fais partie de vos soldats. Il est démoniste elfe de sang tout comme moi.
Volhkar: *bip bip* C'est pas...?
Luvenis: Vous vous rappelez?!! *grand sourire*
Volhkar: Non...en fait non, ça ressemble juste à ma marque de litière.
Luvenis: *déçue* Je vois...
Volhkar: Maintenant filez ! Et que je ne vous revois plus...*remet ses lunettes*
Luvenis: Très bien, passez une bonne nuit. *sors*
Volhkar: Il n'y a aucun risque !

La nuit fut courte. Le lendemain matin le général Volhkar était en charge du réveil des troupes...

Volhkar: *hurle en sonnant la cloche* Réveillez vous bande de niais imbéciles et incapables ! Ou j'ordonne qu'on vous mette au front !

Peu après un bon petit déjeuner fait de citrouilles avariées, d'aigles maladifs et d'un somptueux dessert qu'est la truite mort-vivante en brochette, l'armée réprouvées était prête sur le pied de guerre et Volkhar, bien installé dans son confortable divan, regardais a travers son hublot ses hommes se préparant à la bataille. A quelques kilomètres seulement, les forces du Fléau elles aussi se rassemblaient...

Atras: Ha ha ha ! Ils vont voir ce que c'est que de s'opposer au sombre maitre Atras. Le sombre maitre Atras est fort, il va les scier sur place! Toi là *désigne un soldat au hasard* Qu'en est-il de nos portails?
Soldat: Mais maitre, ils sont juste devant vous.
Atras: Manque de respect à son chef, qu'on le pende !
Soldat: Beuah ! *mort*
Atras: C'est mieux comme ça. Maintenant, attaquez en prenant les portails, ils vous téléporteront dans un endroit hostile à quelques mètres d'ici, l'ennemi sera juste devant vous. A l'attaque !!
Au camp reprouvé, la peur se fait ressentir en chaque soldat. Tous attendent l'offensive du Fléau menée par Atras en personne. Depuis son luxieux navire, le seigneur Volhkar dirige ses forces.

Volhkar: *soufflement* Bien, est ce que tout le monde m'entend? J'utiliserai ce moyen qu'est le haut parleur pour vous communiquer mes instructions, fabriqué par mes soins avec un peu d'ingénierie gobeline et un peu gnome aussi, je crois. Tout le monde a bien pris son épée? Je ne demande pas pour le bouclier, vous êtes tellement des larves sans courage que vous en avez pris au moins un ! Regardez un peu le chef de l'armée ennemi, il se bat au front avec dignité, plein de courage lui ! Prenez exemple sur lui en vous battant, je resterai à vous surveiller d'un oeil, bonne chance !

Un demi kilomètres a l'ouest, Atras fais un discours devant son armée.

Atras: Soldats du Fléau que rien n'arrête, aujourd'hui nous affrontons un ennemi puissant dirigé d'une main de fer par un chef aguerri. Mais ce n'est pas une raison pour fuir, nous sommes ici chez nous et c'est ce pourquoi nous nous battrons jusqu'au dernier souffle de notre Roi avec un nom qui ressemble au mien, mais je suis né avant lui, donc c'est pas moi qui ai copié. Pour Atras !
Armée du Fléau: Pour Arthas !

Les deux armées s'engagèrent en plusieurs endroits, Atras au front avec d'innombrables abominations, aidés par les vrykuls qui soutenaient les intérêts du Roi-Liche.

Volhkar: *haut parleur* Il est 13h40, c'est l'heure pour moi de manger. Au menu, salade de thon, sardine a la crème fouettée...
Kraggen: *en plein combat contre trois goules* Mais il a complètement perdu la tête!
Volhkar: ...purée avec des morceaux de saucisses que j'ai préalablement coupées..
Atras: Hahah, c'est surement une ruse, il est malin ce seigneur, méfiez vous de lui !
Luvenis: Aie, je commence a faiblir ici !
Lykaan: Je suis tout seul, il n'y a personne, aidez moi !
Volhkar: ...tiramisu a la framboise et un bon gros bananasplit comme dessert.
Soldat: *haut parleur, a l'arrière* Seigneur! Vous vous trompez d'interrupteur, vous êtes sur la discussion générale !
Volhkar: Ha bon? C'était pas celui ci pour commander des nouilles?
Soldat: Non ! C'est l'autre juste à coté...*sifflement et plus rien, le haut parleur semble désactivé*
Kraggen: Eh beh...*tranche la tête d'une abomination*
Lykaan: J'ai froid, et maintenant j'ai faim !
Atras: Escouades de chars d'assaut, foncez jusqu'au navire de sa seigneurie et liquidez le !
*Plusieurs chars apparaissent aux portails et font une percée en direction de l'endroit où est Volhkar*
Atras: Feu !!
*Les chars tirent plusieurs coups de canons qui tombent tout près du navire*
Volhkar: *chantonne* Boum boum boum, c'est la guerre !
Soldat: Seigneur ! On se fait tirer dessus !
Volhkar: Vous êtes sur? Alors qu'on passe en mode aérien !
Soldat: Tout de suite.
*le navire de Volhkar deviens un zeppelin et s'envole*
Atras: Sortez les canons anti-aérien, qu'on m'abatte cet engin !
Volhkar: Et voila, maintenant nous sommes saufs !
Soldat: Seigneur, l'ennemi a déployé de nombreux canons sol air.
Volhkar: Bien! C'est le moment de répliquer ! Qu'on m'apporte mes bombes à eau !
Soldat: Mais! Seigneur! Vous n'y pensez pas sérieusement?
Volhkar: Bien sur que si ignare décérébré ! Donnez moi ça ! *va sur le pont avec un sac rempli de bombes à eau*
Atras: C'est lui ! Regardez la haut ! Dépêchez vous de l'abattre avant qu'il ne fasse quoi que ce soit !
Volhkar: Prenez ça ! *lance une bombe a eau*
Atras: Il lance surement des bombes a fragmentation! Tous aux abris ! Mais continuez a tirer en vous cachant!
Volhkar: *pique une crise en lançant des bombes* Prend ça ! Une bombe deux bombes trois quatre bombes !
Atras: Oh non ! C'est du liquide, attention de ne surtout pas marcher dedans !
Volhkar: Hahahah ! Je vous aurais!
*un tir de canon anti aérien touche le zeppelin de Volhkar*
Volhkar: Argh ! *fais tomber le reste du sac malencontreusement*
Acolyte: Maitre Atras, l'ennemi a lancé un sac contenant un liquide extrêmement toxique pour nos machines, tous nos canons sont fichus !
Atras: Ha non il nous a eu...un repli est forcé...
*le cor de retraite du Fléau sonne, et toutes les troupes fuient la bataille*
Volhkar: Hahah! J'ai gagné ! Victoire !
Kraggen: Hein?!
Volhkar: *haut parleur* J'ai gagné! Victoire! Admirez votre chef ayant fait preuve d'une bravoure sans faille conduisant à la victoire ! Bien, maintenant tous au camp saleté de crasseux!

De retour au camp, les troupes de Volhkar saluèrent leur chef plein de bonté, de courage et de modestie.

Kraggen: Un coup de chance , c'est tout.
Volhkar: Hahah, ne soyez pas frustré de ne pas avoir le mérite de la victoire car j'ai gagné !
Kraggen: On a gagné.
Volhkar: Non j'ai gagné, car sans moi vous vous seriez fait écraser par les chars d'assaut.
Kraggen; *fais mine de regarder ailleurs*
Volhkar: *marmonne* Sales elfes, toujours aussi égocentriques. *crie* Bien! En tant que chef victorieux, j'ai le droit et même le devoir de passer une nuit avec une femme de mes rangs...
Lykaan: Ce n'est pas comme s'il y avait beaucoup de femmes...aucune de fraiche.
Volhkar: Un seigneur doit passer une nuit avec une femme, c'est la règle du protocole de...enfin bref! *regarde Luvenis*
Luvenis: Hum?!
Volhkar: *voix séductrice* Êtes vous libre ce soir?
Luvenis: Euh...non ! Je dois aller....cueillir des mures!
Volhkar: Ça peut attendre demain ! Bon...alors, j'ai une idée brillante à ma mesure. *sors un dès* Voici un dès, vous avez chacun deux nombres et selon la face du dès, l'un de vous passera la nuit avec moi. Ça vous va? Toute façon vous n'avez pas le choix, Kraggen tu sera le un et le trois, Lykaan et deux et le cinq et Luvenis le quatre et le six. *lance le dès*
Lykaan: *ferme les yeux*
Volhkar: Haha! Six ! Bien Luvenis, le dès vous a désigné vous et personne d'autre. Vous avez donc la place dans mon lit ce soir !
*un soldat encapuchonné vêtu d'une longue robe noire s'approche*
Soldat: Votre dès est truqué Volhkar, il ne peut que faire six.
Volhkar: Comment ça truqué?! Mais bien sur que non !
Soldat: Prenez celui ci et relancez. *tend un dès à son seigneur*
Volhkar: Bon très bien, je l'avoue mon dès est truqué. Mais qui me dit que le tiens est fiable?!
Soldat: Ceci. *lance le dès à deux reprises* Un, et quatre.
Volhkar: Pourquoi tu viens ici quand il ne le faut pas? T'as envie de finir sous un pont ?!
Soldat: *reste impassible, la main tendue vers Volhkar*
Volhkar: Je n'ai jamais aimé tes cadeaux, mais il en va de mon honneur de seigneur ! *prend le dès et le lance*
Lykaan: *referme les yeux*
Volhkar: Comment?! C'est pas possible ! *cache le dès*
Soldat: ...
Volhkar: Bon..*enlève ses mains*
Lykaan: *ouvre les yeux* Trois?! Ouf je suis rassuré !
Luvenis: Il semble que je n'ai pas de garde du corps pour ce soir. *ricane*
Kraggen: Hein?! Qu'est ce qu'il y a?! Pourquoi vous me regardez tous comme ça?!
Volhkar: Prenez-le ! Hahah, finalement il n'y a pas grande différence! Vous pouvez disposer tout est en ordre.
Soldat: *s'incline et repars*
Kraggen: Hey! Mais c'est pas juste! C'est Luvenis qui devait y aller !
Volhkar: Chut ! Tu va gouter a mes outils que j'ai fabriqués!
Kraggen: Non pitié ! *des gardes l'emmènent*
Volhkar: Hahah! *s'en va*
Lykaan: *regarde Luvenis* Tu es libre ce soir?
Luvenis: ...
Lykaan: *grand sourire presque charmeur*
Luvenis: Je vais me coucher.
C'est après une grasse matinée bien méritée que nos quatre compagnons se lèvent. La nuit fut douce pour certains, mais pas pour d'autres...

Kraggen: *sors de sa tente en se frottant le front* J'ai encore mal !
Lykaan: Que t'es t-il arrivé?
Kraggen: On a fait des parties de cartes, réfléchir comme ça m'a laissé des maux de crâne !
Volhkar: *sors à son tour de la tente* Bonjour à vous tous! *regarde Kraggen* C'était bien, t'a été très bon !
Kraggen: *sourire gêné* Merci.
Lykaan: Aujourd'hui tout est calme. *regarde l'horizon*
Kraggen: Où est Luvenis?
Lykaan: Elle est partie se balader.
Kraggen: Et vous l'avez laissé s'en aller?
Lykaan: Hey garde du corps c'est pas moi! Tu t'es trompé de corps je crois. *sourire idiot*
Kraggen: Imbécile ! Elle peut être n'importe où !
Lykaan: Mais non, elle est juste derrière toi!
Luvenis: Bonjour...*ton ironique* Bien dormi Kraggen?
Kraggen: Ouais...à quelque chose près.
Volhkar: Et quelle chose ! *ricane* Bon vous avez des nouvelles sur ce qu'on va faire?
Lykaan: C'est vous le seigneur non?
Volhkar: *soupir* J'en ai marre de ce rôle, c'est trop de responsabilités, Lykaan je fais de vous notre nouveau chef. *geste de la main*
Lykaan: Je suis ici pour cueillir des tournesols pas pour diriger une armée, j'aime pas la guerre !
Volhkar: Vous êtes une grosse chochotte! Une immondice !
Lykaan: *prend un air choqué*
*Un vrykul entre dans le campement*
Volhkar: En plus vous puez espèce de mouche à merde !
Lykaan: *baisse les yeux, triste*
*le vrykul s'approche à grand pas de Luvenis*
Volhkar: Vous êtes inutile ici! C'est pour ça que je vous ai mis dans un coin éloigné tout seul, mais même l'ennemi n'a pas jugé important de vous exterminer !
Lykaan: *pleure comme une fillette*
*le vrykul est très très proche de Luvenis, et l'empoigne d'un bras*
Luvenis: Aidez-moi ! Au secours !
Kraggen: *occupé à se recoiffer*
Volhkar: Vous êtes une honte, une erreur de la nature que vous chérissez tant! Même le plus laid des trolls est plus attirant que vous !
Lykaan: Pourquoi vous me dites des méchancetés? *se remet à pleurer*
Volhkar: Mais parce que je suis méchant ! *ricane en sautant partout autour de Lykaan*
Luvenis: A l'aide!!
*le vrykul sort du camp, la démoniste à la main, et l'emmène au village vrykul plus loin*
Volhkar: Je suis le maitre ! *tend les bras vers le ciel*
Kraggen: *ressors de la tente, bien coiffé* C'est quoi ce tapage?! Et où est encore passée Luvenis?!
Volhkar: Ne gâche pas mon moment d'extase elfe !
Lykaan: Vous êtes mauvais et grossier. Et vous ne m'aimez pas ! *pars en courant vers la tente en pleurant* Hin hin hin !
Kraggen: ...
Volhkar: *regarde partir le tauren, un grand sourire du coin des lèvres*
Kraggen: Seigneur Volhkar?
Volhkar: Oui, tu peut parler paladin !
Kraggen: Où est Luvenis?!
Volhkar: Suis-je censé le savoir? Je ne suis pas le recenseur de ce campement crétin !
Kraggen: *cours partout* Luvenis ?!!
Volhkar: *s'assit, content de son méfait et mange le repas de Lykaan*
Kraggen: Tu peut m'aider a la chercher?!
Volhkar: Pourquoi ça? J'ai accompli un haut fait aujourd'hui, je le savoure comme il se doit !
Kraggen: *sors du camp et suis les traces de pas d'une imposante créature*

Le paladin arrive dans les montagnes, percevant une sombre présence, il retire de son fourreau sa lame bénie...

Kraggen: Qui est là? Je sais que vous vous cachez sous un rocher !
*la voix de l'elfe résonne en écho, mais les échos se transforment en réponse*
Echo: Je suis la nuit, la peur et l'affliction qui rongera tout Azeroth !
Kraggen: Montrez-vous !
Echo: Vous allez payer de vos crimes elfe dès aujourd'hui !
*des bruits de pas se font entendre, faisant vibrer le sol*
Kraggen: *tiens fermement son épée dans les mains et prêt a fuir*
*la silhouette s'approche à un rythme effréné*
Echo: Vous allez...payer !
Kraggen : Oui et après?
Echo: Il n'y aura pas d'après pour vous !
*derriere un rocher, une ombre se dessine*
Kraggen: Vous ne me faites pas peur !
Echo: Je peut la sentir au fond de toi !
Kraggen: Montrez vous maintenant si vous n'êtes pas un lâche !
*le rocher en carton est détruit par un nain sur des échasses*
Nain sur échasse: Vous avez peur maintenant?!
Kraggen: *rigole bêtement en voyant le nain boursouflé*
Nain sur échasse: Il suffit ! Savez vous combien de temps ça m'a demandé de faire toute cette mise en scène?!
Kraggen: Surement pas autant que votre barbe !
Nain sur échasse: Personne ne me respecte, je vais vous étrangler ! *se jette sur le paladin*
Kraggen: Oh ne me faites pas de mal petite chose Hahah !
Nain sans échasse: Ça te fais souffrir hein?!
Kraggen: Arrête de me chatouiller Ha ha ha !
Nain sans échasse: *s'en va* Tu me reverras un jour !
Kraggen: *se relève, continuant encore à rire* Qu'il est marrant ! *s'en va, retournant à son camp*

A son retour à la tente, Kraggen voit Volhkar et Lykaan discutant, et le druide encore en train de chialer...

Volhkar: Et alors là, j'ai pris mes menottes en fourrure de tigre et je l'ai attaché au piquet de la tente et mis du sparadrap sur sa bouche pour ne pas qu'il crie trop fort !
Lykaan: Ha ha ha ! *rigole à en pleurer*
Volhkar: *voit Kragen arriver* Ahem...bonjour Kraggen !
Kraggen: *regarde le tauren rire comme un boeuf* Vous parlez de quoi?
Volhkar: Je lui racontait des blagues !
Kraggen: Ha je pensais que...
Volhkar: *lève un sourcil, l'air innocent*
Kraggen: Ça n'a pas d'importance...*retourne à l'intérieur de la tente*

Dans le village Vrykul, Luvenis avait été enfermée dans une cage et exposée a la vue de tous , surement allait-elle être le prochain repas...

Vrykul: Houga bouga !!
Luvenis: Mais ils sont malades !
Vrykul: Bouriou tchoutchou !!
Luvenis: Laissez moi sortir !
*un vrykul s'approche de la cage et l'ouvre*
Luvenis: Ha enfin je crois qu'on se comprend !
*le reste des vrykuls ne semblent pas très content de celui qui a ouvert la cage...*
Vrykuls: Oubourouh !
Luvenis: Mais où va t-on comme ça?
*le vrykul l'emmène hors du camp*
Une voix: Va t-en maintenant...
*le vrykul lache la démoniste et s'en va comme si de rien était*
Luvenis: Qui a parlé?!
*une personne encapuchonnée apparait*
Luvenis: Mais je vous ai déjà vu, c'est vous qui avez donné le dès à Volhkar?!
Inconnu: Juste.
Luvenis: Vous m'avez suivie?!
Inconnu: Je ne vous quitte jamais, dame Luvenis.
Luvenis: Qui êtes-vous?
Inconnu: Il est trop tôt pour que je dévoile mon identité.
Luvenis: Vous n'êtes pas un ennemi?
Inconnu: Non, je suis celui qui se terre dans l'ombre, vous protégeant du danger dans toutes vos entreprises. Je dois m'en aller, vous retrouverez seule le chemin du retour, les vrykuls sont des créatures peu intelligentes qui se laissent aisément tromper.
Luvenis: Attendez, j'ai une question !
Inconnu: Certaines questions doivent rester sans réponse. *disparait*
Vrykuls: *au loin* Bounougou !

Luvenis cours à travers les plaines du Fjord Hurlant, rejoignant le campement dans la soirée.

Kraggen: Et bien te revoilà ! Où étais tu passée?
Luvenis: Je m'étais fais enlever cher garde du corps. J'ai pu constater la mesure de votre protection.
Kraggen: Hey c'est pas de ma faute si vous ne prévenez pas quand vous partez !
Luvenis: J'ai besoin de repos...*va dans sa tente*
Kraggen: ...*se gratte la nuque*
Volhkar: *chantonne* Bonsoir paladin, dans quelle tente vas tu dormir cette nuit?
Kraggen: Dans la mienne ! Et seul !
Volhkar: Très bien ! Je vais rester un peu avec Lykaan, je lui raconte une histoire qui nous fait bien rire ! *ricane*
Kraggen: ...

La nuit tombe sur le petit campement de nos quatre fidèles compagnons, une longue journée s'annonce demain...
L'aube se leva sur le campement. Volhkar, voyant de la lumière, sortit de sa tente et alla réveiller les autres...

Volhkar: Debout minables finis ou j'ordonne qu'on vous fasse bruler vos tentes !
Luvenis: Mais qu'est ce qu'il y a encore?
Volhkar: Aujourd'hui je ne compte pas rester ici à raconter des histoires marrantes à un boeuf, c'est pourquoi je vais *se rectifie* NOUS allons nous rendre au Donjon d'Utgarde.
Lykaan: Il n'y a rien à voir là bas !
Volhkar: Oh mais si !
Lykaan: Non !
Volhkar: *frappe Lykaan* Si ! C'est qui le patron ?!
Lykaan: *ton pleurnichard* Arrêtez de me faire mal !
Kraggen: Ça suffit tu va encore le faire pleurer !
Volhkar: Donc comme je disais, nous allons au Donjon d'Utgarde, à quelques pas d'ici.
Luvenis: Mais pour faire quoi?
Volhkar: Pour visiter les vieilleries et *marmonne en se frottant les mains* et aussi pour vous perdre la bas !
Kraggen: Qu'avec vous dit?!
Volhkar: *se reprend* Je pensais écrire un plan pour ne pas se perdre là bas !
Lykaan: *ton niais* Très bon mime ! *applaudit*
Volhkar: Merci sale teigne ! En route ! *pointe du doigt le donjon*

Ils marchèrent jusqu'aux portes du donjon...

Luvenis: Les portes sont ouvertes ! *marche vers l'entrée*
Volhkar: Stop ! Ne sois pas sotte petite idiote, pour entrer nous ne passerons pas par là, trop surveillé !
Kraggen: Mais par où allons nous passer alors?
Volhkar: Par en haut ! Et plus précisément par la fenêtre ! *montre une petite ouverture sur la façade*
Kraggen: C'est un balcon ça.
Volhkar: Aucune différence ! Tant qu'il y a un trou de l'intérieur vers l'extérieur pour moi c'est une fenêtre, et un trou de l'extérieur vers l'intérieur pour moi c'est une porte !
Kraggen: *regarde Volhkar d'un air incompréhensif*
Volhkar: Ça n'a pas d'importance, ma réflexion était d'un intellect bien supérieur à celui d'un elfe.
Luvenis: Et comment comptes tu monter là haut?
Volhkar: Ça me parait évident, avec une corde !
Luvenis: C'est pas possible.
Volhkar: Et pourquoi ça? Tu préfère qu'on utilise tes cheveux peut être?
Luvenis: Non je veux dire, que si on est en bas, on peut pas monter avec une corde.
Volhkar: Sauf s"il y a quelqu'un en haut pour nous la donner !
Lykaan: Il y a quelqu'un en haut?
Kraggen: Bien sur que non !
Volhkar: *réfléchit* Peut être que...
Kraggen: Hum?
Volhkar: Bien, entrons par la porte !

Ils entrèrent donc par la porte...

Luvenis: Ha ! Ça fait du bien cette fraicheur !
Volhkar: Il y a beaucoup de torches éteintes...ça donne froid...
Lykaan: *se penche* Regardez ce que j'ai trouvé ! *ramasse une pièce d'or*
Kraggen: Fais voir !
Lykaan: *tend la main avec la pièce dans le creux*
Volhkar: *prend la pièce* Hum...*examine la trouvaille* Ça ressemble plutôt à une pièce en chocolat, les taurens ça n'aiment pas le chocolat?
Lykaan: Pas vraiment non...
Volhkar: Bien, alors je la garde. *la met dans sa poche*
Lykaan: Merci, je ne voulais pas me ridiculiser en achetant quelque chose avec ça !
Volhkar: Cesse de bavardages, c'est par là d'après le plan. *montre l'unique passage*
Kraggen: Quel plan?
Volhkar: Celui que j'ai laissé au campement. Allons-y !

Ils arrivèrent dans ce qui pourrait s'apparenter au hall principal.

Volhkar: Bien, voici plusieurs portes autour de nous, chacune conduisant à un couloir se situant derrière la porte...
Kraggen: *se dirige vers une porte et l'ouvre* Non, celle-ci a un mur derrière.
Volhkar: *s'avance vers Kraggen* Ce doit être un faux...*tâte le mur de toute part* Bien, il y a, à l'évidence, un problème.
Lykaan: *tremble* On peut toujours retourner en arrière.
Volhkar: Hors de question ! Je n'ai pas fais tout ce chemin pour simplement me contenter de retourner en arrière !
Luvenis: Le camp est à quelques dizaines de mètres !
Volhkar: Raison de plus ! Bien, ouvrez toutes les portes !
Kraggen: *ouvre la seconde porte* Encore un mur...
Luvenis: Peut être devrions nous continuer tout droit, ça mène à une autre salle.
Volhkar: J'ai du flair pour repérer les pièges, s'il n'y a pas de porte alors c'est un piège, c'est déjà assez louche quand elle est ouverte.
Luvenis: *crie* Mais vous allez arrêtez avec votre lubie des portes !
Kraggen: *regarde Luvenis en fronçant les sourcils*
Luvenis: *se racle la gorge* Navrée, je me suis laissée emportée par l'action.
Volhkar: Les portes, ça me connait, j'en ai ouvert bien plus que vous. Alors taisez-vous et écoutez mes paroles.
Lykaan: Ici ! Il y a une porte et derrière un couloir menant vers une autre porte.
Volhkar: Ils sont rusés les fourbes. Bien, le couloir entre deux portes se nomme une transition. C'est utile pour ne pas mettre deux portes l'une contre l'autre, auquel cas on ne pourrait pas ouvrir, surtout si l'une des portes s'ouvre vers le sens inverse de la seconde ça ferait tel le chapiteau pour un carnaval quelque chose de bien appétissant.
Kraggen: Alors allons-y ! *cours vers la seconde porte*
Volhkar: Non petit effronté ! Il faut attendre l'avis d'un expert !
Kraggen: Quel expert? Je n'en vois aucun !
Volhkar: Tu veux te faire emmurer?
Kraggen: *ton ironique* J'aimerais bien voir ça !
Volhkar: *tremble de rage* Je vais...je vais te voler tes cheveux ! *saute sur le paladin et le met au sol*
Kraggen: Mais ça va pas bien chez toi ! Vite, Lykaan, Luvenis, allez-y !

Le druiide et la démoniste courèrent longtemps dans les couloirs du donjon, ils finirent par s'arrêter prêt d'un puit.

Lykaan: *essoufflé* On a eu chaud !
Voix: Je vous vois !
Luvenis: *sursaute* Qu'est ce que c'était?!
Lykaan: Ça venait de par là. *montre craintivement un trou dans le mur*
Luvenis: Qui a bien pu faire ça?!
Voix: Je vais vous faire souffrir comme vous n'avez encore jamais souffert !
Luvenis: Non ! Cette fois ci ça venez de l'autre coté ! *désigne un autre trou dans le mur*
Lykaan: J'ai peur !
Voix: Vous avez peur !
Lykaan: *petite voix* Oui...
Luvenis: Bon j'ai une idée, on va se séparer en deux groupes et aller voir ce qui se passe.
Lykaan: *voix fluette* Non !
Luvenis: Un peu de courage ! Bon je prend ce coté ! *se dirige vers le second trou bruyant*
Lykaan: *figé de peur*
Voix: Et toi tauren? Quelle voie va te choisir? Je vais t'aider, une est la vie, l'autre l'inverse.
Lykaan: L'inverse?!
Voix: Oui, *ton guttural* la non-vie.
Lykaan: Non pitié !
Voix: Choisis vite, ou je viens te chercher.
Lykaan: *crie* Ha ! *cours vers le premier trou*

Quelques minutes à crier comme une petite fille comme un dératé passèrent , et Lykaan fatigué, se reposa au milieu d'un couloir sombre.

Lykaan: *souffle et transpire*
Voix: Je suis derrière toi !
Lykaan: Non !
Voix: Regarde bien !
Lykaan: Je ne vois rien...*scrute l'obscurité*
*Des lumières s'allument, laissant apparaitre un énorme rocher prêt a débouler*
Lykaan: *ton implorant* Ne me faites pas de mal j'aime les fleurs !
Voix: *ton sadique* Je suis le nain effrayant, tu va payer !
*le rocher commence sa course*
Lykaan: Mais pourquoi vous me faites du mal?
Nain effrayant: Trop longtemps on s'est moqué de moi, et depuis que j'ai vu Jason, je me suis dit qu'il fallait que je me venge à mon tour !
Lykaan: Haa ! *cours dans la direction opposée*

Il courut jusqu'à un virage où le rocher s'écrasa contre le mur, et pourtant, il n'y eut aucun bruit sourd dans le choc. Lykaan se retourna et vit le nain.

Lykaan: Mais vous étiez derrière? C'est vous qui poussiez ce rocher?
Nain effrayant: Non pas exactement, j'avais pas prévu ce virage...*examine le mur devant lui*
Lykaan: *touche le rocher* Mais ce n'est pas de la pierre ! C'est un morceau de plastique !
Nain effrayant: A quoi tu t'attendais? J'ai pas une force colossale, chez moi c'est mon génie qui l'est !
Lykaan: Mais si le bruit ne venait pas de toi, alors d'où venait-il?!
Nain effrayant: Qu'est ce que j'en sais ! Disparition ! *lance un fumigène* Je reviendrais finir ce que j'ai commencé ! *toussote*
Lykaan: Étrange...

Lykaan continua sa route le long du couloir. Pendant que Luvenis examinait une pièce peu éclairée.

Luvenis: Il y a quelqu'un? Ils ont un problème d'éclairage ici...*marche sur quelque chose* Hey mais c'est quoi? *se penche pour le ramasser* Un livre?! Ha c'est justement ce qu'il me fallait ! *lance un sort de feu sur le livre* C'est parfait ! Maintenant je vois clair !
???: Vous venez de détruire plus que quatre jours et quatre nuits de travail...
Luvenis: Qui est là?!

La voix provenait de la pénombre du coin du fond de la salle, et apparement, il y avait quelqu'un...
Après que Volhkar ait voulu arracher la chevelure de Kraggen et que Lykaan se soit fait poursuivre par un rocher en plastique que poussait un nain diabolique, Luvenis a fait la découverte d'une salle éclairée à la lueur du livre qu'elle a fait flamber...

Luvenis: Qui est là? *donne un coup de pied dans le livre pour qu'il éclaire davantage la pièce*
???: Argh je brule je brule ! A moi !
Luvenis: Oh non ! Où êtes vous?
???: Dans le feu ! J'agonise !
Luvenis: Mais quelle maladroite je suis ! *sors sa baguette* Lumos !
*rien ne se produit*
???: Mais venez m'aider bon sang !
Luvenis: Oui beh je fais ce que je peut ! *ton insistant* Lumos !
???: Vous avez trop vu harry pot d'fleur ! Ça ne marchera jamais grande conne !
Luvenis: Mais je ne vois pas ou vous êtes !
???: Dans les flammes !
Luvenis: Ah mais non ! Je ne vois rien...Vous ne parlez plus?
*long silence*
Luvenis: *pensive* Il a du s'en sortir de lui même... *repart*

Plus dans le passé...

Volhkar: Je veux ta chevelure ! *empoigne les mèches du paladin*
Kraggen: Mais arrêtes ! T'es devenu barje, ça te va très bien ce que tu as ! Cette chose !
Volhkar: Ah tu te moques encore de moi?! J'ai toujours rêvé d'avoir une coiffe de rockeur ! Mais il a fallu que je meurs avec une abomination sur le crâne, depuis je suis obligé de porter le fardeau de ma coiffure.
Kraggen: *repousse le voleur et dégaine son épée*
Volhkar: Hahah ! Tu ne m'auras pas ! *se camoufle*
Kraggen: *cours pour rejoindre les autres*

Quelques minutes après...

Kraggen: *regarde derrière lui* Il ne peut pas m'avoir suivi. Bon où je suis? *observe le long corridor* Une porte ! Volhkar ne pensera jamais à la prendre sans l'examiner pendant plus d'un quart d'heure ! *entre dans la pièce en prenant soin de refermer la porte*
??? : *derrière* Salut bel étalon.
Kraggen: Hein? *se retourne et voit une femme attachée par des menottes*
???: *voix qui se veut sexy* C'est quoi ton petit nom?
Kraggen: Kraggen, et vous?
???: Je me prénomme Nataara, ça fait beaucoup de "aah" tu ne trouves pas?
Kraggen: Euh oui un peu...Je vais te libérer si tu permet.
Nataara: T'as pas plutôt envie de t'amuser un peu avec moi pendant que je suis encore attachée?
Kraggen: Ah non, chez moi je porte d'abord secours.
Nataara: Oh très bien, rien ne presse de toute façon, nous sommes encore là pour un bout de temps. *clin d'oeil*
Kraggen: Tu es seule? *la détache*
Nataara: Non je suis venue avec mon mari, mais ça fait quatre jours que je ne l'ai pas vu, je le considère comme un ex maintenant.
Kraggen: Bon très bien, je dois retrouver les autres. *pense à voix haute* Le révérend va me tuer si je lui ramène Luvenis en pièce.
Nataara: Qu'est ce que tu dis?
Kraggen: Euh...rien, viens avec moi. *lui prend la main pour l'aider à se relever*
Nataara: Attend ! *prend les menottes* On en aura surement besoin !

Retour au présent...

Lykaan: *crie en courant partout*
Luvenis: Lykaan?!
Lykaan: *continue de crier en se dirigeant vers Luvenis*
Luvenis: Qu'est ce qui t'arrives?
Lykaan: J'ai croisé un nain, il voulait me tuer en poussant un rocher pour m'écraser, mais il s'est encastré dans un mur et j'ai pu voir que c'était du plastique, alors là le nain a fait un sort de disparition et pouf, plus de nain !
Luvenis: *regarde le tauren avec de gros yeux*
Lykaan: Mais pourquoi personne ne me croit quand je dis un truc, il a dit être le nain effrayant.
Voix: Effrayant !
Lykaan: *crie*
Luvenis: Mais tu vas te calmer !
Lykaan: Je suis sur que tu as vu quelque chose de bizarre toi aussi !
Luvenis: Hum...*pensive* Non pas vraiment...
Lykaan: Cet endroit n'est pas normal ! Il faut partir ! J'ai peur ! *se recroqueville*
Kraggen: *au loin* Il y a quelqu'un?!
Lykaan: C'est Kraggen?! Nous sommes sauvés !
Luvenis: *roulement d'yeux* Il semblerait...
Kraggen: Ah vous voila !
Lykaan: Kraggen ! Tu m'a manqué !
Luvenis: Où est Volhkar?!
Kraggen: Je ne sais pas, j'ai réussi à lui échapper...
Luvenis: C'est dommage...
Nataara: *apparait devant tout le monde* Bonjour à vous !
Lykaan: *sursaute* Ha !
Nataara: Désolée si je vous ai fais peur ! *prend Kraggen par la taille* Moi et l'elfe on se baladait quand on a entendu du bruit par içi.
Luvenis: On n'aurait peut être pas dû parler aussi fort...
Nataara: Je suis Nataara ! Je suis une mage !
Lykaan: Une mage qui a passée la date de péremption..*se bouche le nez*
Nataara: Avant j'étais une très belle humaine, mais que voulez vous, l'age ce me va plutôt bien !
Kraggen: *air gêné* Euh..il faut retrouver son mari. Il doit être quelque part par là !
Nataara: Ex mari ! Maintenant je t'ai mon lapin !
Luvenis: *grand sourire* Kraggen a enfin trouvé une personne qui soit comme lui !

Pendant le trajet...

Lykaan: Vous ne trouvez pas que ça sent le brulé?
Luvenis: *renifle* Ah non, ça doit être les vrykuls qui préparent un barbecue.
Lykaan: Ça viens de par là !
Luvenis: Attention !! Il y a surement un piège qui pourrait te tuer !
Lykaan: *stoppe net* Arrêtez de me faire peur...
Kraggen: *dépasse Lykaan* Pousses toi, c'est dans cette chambre ! *entre dans une pièce* On y voit rien là dedans...
Nataara: *toute excitée* Attends moi ! C'est parfait ! *rejoins Kraggen*
Lykaan: Attendez moi, j'ai peur tout seul !
Luvenis: Humpf....*entre dans la chambre à son tour*
Kraggen: Quelqu'un peut trouver un moyen d'éclairer ?! Ça pue comme pas possible ici !
Nataara: Tout de suite ! *allume son bâton*
Kraggen: Quelqu'un connait-il cette personne?
Luvenis: C'est le type que j'ai cramé !
Kraggen: De quoi?!
Luvenis: Ce con était dans le noir et il se cachait, j'ai pas arrêté de lui demander où il était mais a chaque fois il me répondait vaguement !
Nataara: Oh non ! *s'assit à coté du défunt et commence à pleurer* On s'était rencontrés par le biais d'une bonne agence de rencontre, ils proposaient des bas prix pour de la qualité. Ils disaient que ça tiendrai au moins un mois garanti. *arrête de pleurer et affiche un large sourire* Mais oui ! La garantie, je vais me le faire rembourser, ce mari était détestable il est resté là jusqu'à crever telle une bouse se faisant rôtir sur le sable chaud d'une plage !
Kraggen: C'est...effrayant...
Voix: Effrayant !!
Kraggen: Nous devons partir vite !
Nataara: Il faut emmener le corps.
Kraggen: De quoi?!
Nataara: Pour les preuves, sinon je pourrais pas faire valoir la garantie !
Kraggen: Mais t'es timbrée ! On ne peut pas le transporter...c'est...de la poussière...
Nataara: Oui...oui bon on s'en tape, partons de cet endroit !

Ils prirent le chemin du retour, jusqu'à ce que...

Nataara: Attention, il y a des trous ici !
Kraggen: Comment tu sais ça?
Nataara: Intuition de mage féminine !
Lykaan: Devant toi Luvenis !
Luvenis: Haaa ! *tombe*
Kraggen: Est-ce que ça va?!
Luvenis: C'est tout vaseux ! Aidez moi !
Kraggen: C'est Volhkar qui a la corde, on ne peut pas te sortir de là !
Nataara: C'est les catacombes, il y a forcement un chemin menant au rez de chaussée.
Kraggen: T'as entendu?! Essaie de trouver un autre chemin pour remonter ! Nous on va continuer !
Luvenis: Ah bin merci ! Je fais quoi moi maintenant?
Kraggen: On pensera à toi ! *continue de courir vers la sortie avec les autres*

Une des portes de la cellule à Luvenis s'ouvrit...

Luvenis: Hein?! Il y a quelqu'un?
Morts-vivants: Cerveaux !
Luvenis: Oh mon dieu !
Morts-vivants: *se ruent sur la démoniste*
Luvenis: Aidez-moi ! N'importe qui !
*Une ombre apparait...*
Luvenis: *en voyant la forme* Ha je vous attendais !
Inconnu: Repoussons ces créatures !

Dans une tempête de sorts et de maléfices des ombres, l'inconnu repoussa les morts-vivants.

Inconnu: *se retourne vers Luvenis* Vous n'avez rien?
Luvenis: *simule une blessure* Si ! Je me suis foulée la cheville en tombant !
Inconnu: Faites moi voir..*se penche vers Luvenis*
Luvenis: Ça suffit votre petit jeu ! *retire le capuchon de l'individu*
Inconnu: *se cache le visage avec ses mains* Vous n'auriez pas dû faire ça !
Luvenis: Mais ! Vous êtes...

J'ai décidé de couper là pour des raisons techniques. La suite dans le prochain chapitre !
Après cette interruption forcée qui était presque involontaire, l'aventure continue dans le Donjon d'Utgarde, mais avant de revenir du coté de Luvenis, allons plutôt voir ce qui se trame pour Volhkar...

Volhkar: *perdu dans un des couloirs* Hum...il faut que je trouve quelqu'un dans cette baraque ! *aperçoit une chambre au fond* La réponse m'est donnée ! Voici un signe ! *cours tout en restant camouflé vers la pièce*
Voix: Bienvenue dans mon sanctuaire !
Volhkar: *reste attentif à la chambre et ignore la voix*
Voix: Je vous vois !
Volhkar: *continue de marcher le long du mur et entre dans la salle*
Voix: Je suis caché !
Volhkar: *examine la chambre* C'est quoi tous ces livres?!
*une armoire s'ouvre*
Voix: Hahah !
Volhkar: *pénètre dans le passage secret et descend un escalier*
Voix: Jamais tu ne pourras me surprendre !
Volhkar: *se remet visible* Bon ça suffit ! Comment veux tu que je me concentre avec tout ce bruit?!
Voix: Regarde devant toi !
Volhkar: Une mécabécane? *monte dessus*
*Un spot de lumière apparait au plafond.*
Voix: Nous voici dans la première course au donjon, opposant le charismatique et effrayant nain au visiteur Volhkar.
*bruit de moteur*
Volhkar: Vous ne m'aurez pas ! *commence à remonter les escaliers sur la moto*
Nain effrayant: *sur un cheval de fer* Je suis derrière toi ! Je vais te rattraper !
Volhkar: *tourne la tête et voit le petit être trapu à quelques mètres derrière* Je vais gagner cloporte !
Nain effrayant: *ton effrayant* N'en soit pas si sûr !

Ils dévalèrent les couloirs à toute vitesse, écrasant par la même occasion plusieurs domestiques. Pendant ce temps...

Inconnu: *se retourne en gardant les mains sur le visage* Vous n'auriez jamais dû faire ça !
Luvenis: C'est vous !
Inconnu: Bien sur que c'est moi ! Qui voulez vous que ce soit ?!
Luvenis: Enlevez ce second capuchon alors !
Inconnu: Non ! C'est un capuchon de secours !
Luvenis: C'est un gâchis de vous cacher le visage ! Attendez...*se rapproche de l'inconnu*
Inconnu: *mouvement de recul* Que faites vous?!
Luvenis: *rapproche ses lèvres de celles de l'individu en essayant d'enlever le second capuchon*
Inconnu: Vous n'y comptez pas?!
Luvenis: *donne un baiser à l'homme et tire un coup sur le voile*
Inconnu: *confus*
Luvenis: Mais vous êtes...vous êtes vraiment très laid !
Inconnu: Oui, c'est moi, je suis Vanarhost.
Luvenis: Ha non ! *crache par terre* C'est répugnant !
Vanarhost: Il semblerait que vous m'ayez confondu avec quelqu'un d'autre.
Luvenis: Je pensais que vous étiez...
Vanarhost: Oh vraiment navré si je vous ai fait penser à quelqu'un d'autre. Je suis le prêtre réprouvé chargé de votre protection, le révérend de Lune d'Argent ne se sentait pas en confiance avec Kraggen, ainsi a t-il décidé d'engager un second agent pour éloigner tout danger de vous. Je devais rester dans le secret, il ne fallait pas que ça se sache.
Luvenis: Mais pourquoi?!
Vanarhost: J'ai peur de ne pas comprendre votre question.
Luvenis: Je m'attendais à...
Vanarhost: Avec qui m'avez vous confondu?
Luvenis: Avec...*bruit de moteur provenant du dessus* . Je pensais que c'était lui qui me protégeais.
Vanarhost: J'en suis confus, mais je sais où se trouve ce...*bruit de cheval de fer provenant encore du dessus*
Luvenis: Je suis coincée ici de toute façon !
Vanarhost: Je vais vous faire léviter, ainsi vous pourrez ressortir et ne pas craindre de tomber à nouveau.
Luvenis: D'accord, emmenez moi à lui ! *commence à se soulever du sol*
Vanarhost: Les ombres seront toujours à vos cotés pour vous guider. *disparait*
Luvenis: Mais c'est pas ça que je veux moi ! *retourne au rez de chaussée*

A quelques dizaines de mètres...

Kraggen: *en courant* Mais où est la sortie?!
Nataara: Tout près de l'entrée.
Kraggen: Mais je ne sais pas ou elle est !
Nataara: Il y a un balcon tout près d'ici, on pourra sauter.
Kraggen: Quoi?!
Nataara: Je suis une mage ne l'oublies pas !
*bruit de moteur provenant de l'arrière*
Kraggen: Poussez vous ! *se plaque contre le mur*
Nain effrayant: Hahah! Je vous ai dépassé ! C'est moi le maitre ici !
*le nain passe devant les trois*
Nataara: Il est trop chou !
Volhkar: Je vais te rattraper et te couper ta barbe !
Lykaan: Volhkar !
Volhkar: Ah vous êtes là ! Ne m'attendez pas, j'ai une affaire personnelle à régler !
Kraggen: Hum...ce doit être...allons par où ils sont venus !
Nataara: Non, c'est surement un piège du nain effrayant. Il faut continuer dans la direction qu'on s'était fixée, à moins que tu ne veuilles qu'on fasse deux groupes pour savoir ça, je me met avec toi et Lykaan...il part tout seul !
Lykaan: Mais j'ai peur quand je suis seul...*tremble*
Kraggen: Bon il faut continuer !
Luvenis: Attendez moi !
Nataara: D'où viens tu?!
Luvenis: Du trou !
Nataara: Hmm..moi aussi...
Kraggen: Tu as réussi à t'échapper?!
Luvenis: Oui c'est un prêtre qui m'a fais léviter et j'ai pu ressortir par le même trou par lequel je suis entrée.
Nataara: Ah c'est intéressant, hein Kraggen? *donne un coup de coude au paladin*
Kraggen: Oui surement, la sortie est par là ! *tend le bras vers le mur*
Luvenis: Mais c'est un mur !
Kraggen: D'après la mage, il est factice ! C'est en fait un mur en papier mâché.
Nataara: Tout a fait, le nain effrayant à passé des jours entiers dans sa bibliothèque secrète à mâchouiller ses vieux livres afin de faire ce donjon uniquement en papier mâché, certains murs sont solides par le temps, mais d'autres peuvent être brisés facilement avec un coup dedans.
Kraggen: Bien, je propose que Lykaan le fasse !
Lykaan: Mais je ne sais pas comment on tape !
Kraggen: *Pousses violemment le tauren sur le mur*
Lykaan: Aie ! *se frotte la tête* J'ai mal !
Kraggen: Il ne s'est rien passé?!
Nataara: Alors celui là devait être solide...*pensive* Je propose qu'on fasse cette manoeuvre à chaque mètre pour être certains.
Lykaan: Non je ne veux plus ! *cours vers une possible sortie* Aidez moi ! Sauvez moi de ces fous !
Kraggen: Ah non pas encore ! Rattrapons le druide pleurnichard !

Les trois amis coururent un certain temps derrière Lykaan, ils arrivèrent à un croisement mais prirent celui qu'avait choisit le druide qui n'arrêtait pas de crier telle une fillette ayant perdue sa poupée...

Nataara: *en poursuivant le tauren* On ne va pas dans la bonne direction !
Kraggen: Ah oui? Ce chemin ne mène pas à une sortie?
Nataara: En quelque sorte...

Le chemin se finit par une fosse où résidaient de nombreux cadavres.

Kraggen: Qu'est ce que c'est que tout ça?!
Nataara: Ce sont mes ex. Lui là bas avec le chapeau de cow-boy était le trentième, je m'en rappelle encore comme si c'était hier. En même temps c'est logique puisque ça fait seulement une semaine que nous nous sommes séparés.
Kraggen: Séparés...?
Nataara: Oui, il m'avait offert une bague en argent, et comme je préfère l'or je l'ai aplati sous un rocher.
Kraggen: La bague?!
Nataara: Non, mon ex.
Kraggen: *regard terrifié vers Luvenis*
Nataara: Mais ça n'a plus d'importance, j'ai trouvé un nouveau fiancé !
Kraggen: Euh...he heh...*gêné* il faudra que tu me fasses l'inventaire de tes gouts.
Lykaan: *saute partout en criant* Des cadavres ! Des cadavres !
Luvenis: Ce que ce tauren peut être sensible !
Kraggen: Il a dû être traumatisé par un événement de son enfance...
Luvenis: Je crois qu'il est simplement dégénéré !
Nataara: Ha ! Je crois que c'est bon, la sortie doit être juste derrière nous.
*le groupe se retourne et voit une porte ouverte avec de la lumière*
Kraggen: Enfin, nous y voila ! Je vais assommer le tauren.
Nataara: Et je le transformerai en mouton !

Lykaan fut changé en mouton assommé et ils purent le porter jusqu'à la sortie. Ils respirèrent l'air de l'extérieur avec une certaine joie. Un grondement sourd survint du donjon, ils avaient été suivis et la chose était prête à frapper...
Luvenis, Kraggen, Nataara et Lykaan changé en petit mouton avaient réussi à sortir du Donjon d'Utgarde, mais alors qu'ils avaient franchis la porte, des secousses se firent entendre à l'intérieur, ils se retournèrent et attendirent la chose se terrant dans l'ombre, malfaisante et diabolique...

*grondements*
Kraggen: *crie pour se faire entendre* C'est quoi ce vacarme?!
Nataara: Ha oui ! On parle d'une antique machine indestructible cachée au fond de ce donjon afin d'exterminer tout visiteur assez imprudent.
Kraggen: Mais il fallait le dire avant ! Et comment sait-elle qu'on est sorti?!
Nataara: Le mécanisme à dû s'enclencher quand nous avons passé la porte, il y avait un petit fil tendu que nous avons cassé, comme dans les films de guerre vous savez.
Kraggen: Ah malheur !
*les grondements se font de plus en plus proches*
Luvenis: Ne vaudrait-il pas mieux courir?!
Nataara: Courir?! Mais pourquoi?! De toute façon cet engin est conçu pour résister à tout, c'est la définition même d'indestructible !
Luvenis: Mais peut être nous pouvons quand même partir !
*bruits de moteur*
Kraggen: Qu'est ce que...?!
*Volhkar apparait à la porte, chevauchant une mécabécane*
Volhkar: Bonjour mes petiots ! Comment ca va?!
Kraggen: Volhkar ! Viens vite, il y a une énorme machine qui arrive !
Volhkar: Ha bon?! Bien dans ce cas, rejoignez moi plus tard ! *part a toute vitesse vers la direction opposée au camp*
Kraggen: !?!
Luvenis: Nous sommes fichus !
Nataara: Regardez !

Les grondements s'arrêtèrent un instant, et avec une force colossale la porte fut brisée, laissant apparaitre un engin de guerre de près de quatre mètres de haut et de silhouette naine.

Nain effrayant: Vous voila ! Je suis le nain effrayant, je pilote cet engin gigantesque dans le but de vous détruire.
Nataara: Il n'est pas si grand que ça en fait !
Nain effrayant: Pour moi si, et pas de discussion avec moi, je ne fais pas de quartier !
Nataara: Oh non ! C'est terrible ! Fuyez !! *commence à courir*
Lykaan: *en mouton* Beeeh !
Kraggen: Suivons la mage !
Nain effrayant: Vous n'échapperez pas aux méca-grando-jambes de cet engin !
*des jambes de longueur normale apparaissent*
Nain effrayant: *rire diabolique*
Kraggen: *à Nataara* Comment pouvons nous l'arrêter?
Nataara: On ne peut pas le détruire, il faut abattre le pilote, mais il est trop petit pour être atteint !
Luvenis: Et en plus, il est laid !
Nataara: Oui, il a été conçu avec des bases naines, alors forcement que c'est repoussant !
Nain Effrayant: Je vais vous avoir ! *la machine saute comme une autruche*
Lykaan: Beeeeh !
Luvenis: *regarde le ciel* N'y a t-il personne pour nous aider !

En haut dans le ciel, le prêtre des ombres s'était réfugié et il entendit l'appel de détresse de la démoniste...

Luvenis: *écho* N'y a t-il personne pour nous aider !
*le prêtre était au commande d'une machine à coudre*
Vanarhost: Non ! Je dois réparer mon vêtement...*se reconcentre sur son capuchon*

Kraggen: Il nous rattrape !
Luvenis: *dans le vide* J'aurais tant aimé te revoir...*grondement intense de la machine*
Nataara: La machine s'est arrêtée !
*les trois stoppèrent leur course et fixaient l'engin nain*
Nain Effrayant: Argh non ! J'ai trop déconné, il n'y a plus assez de batterie !
Nataara: Il est ridicule ce nain !
Nain Effrayant: Il faut juste que je rebranche le circuit de secours de la barbe...
*tic tic*
Nataara: Que fait-il?!
Nain Effrayant: Ha hah voila ! Je vais pouvoir vous achever !
*la barbe métallique de la machine se met à tourner*
Nataara: Oh mon dieu ! Il agite sa barbe pour récupérer de l'énergie, telle une éolienne naine en plus petite et plus grosse.
Nain Effrayant: C'est reparti ! *reprend son avancée*
Kraggen: Courrez !

Ils arrivèrent à un petit village de la Horde peu peuplé.

Kraggen: Aidez nous !!
Volhkar: *réveillé par le boucan* Que se passe t-il encore?
Kraggen: Volhkar aide nous !
Volhkar: Bon moi j'en ai marre, ça suffit !
Nain Effrayant: Hahah vous allez payer !!
Lykaan: Beeeeh ?
Volhkar: *se dirige vers la grosse machine du nain diabolique* Voila !
Nain Effrayant: Que fait-il celui la?!
Volhkar: Je met fin à cette séquence qui fait trop de bruit ! *appuis sur le bouton OFF*
*la machine s'arrête*
Nain Effrayant: Nooooon ! Qu'as tu fais ?!
Volhkar: J'ai éteins ton engin de destruction massive. Maintenant je peut retourner me coucher ! *repart comme si de rien tait*
Nain Effrayant: Elle est fichue ! Quatorze heures de travail acharné pour la bâtir ! Détruite par un misérable appuyant sur le bouton off !
Kraggen: Il a réussi ! Il nous a sauvé !
*le nain effrayant descend de l'engin et s'enfuit*
Nain Effrayant: JE VOUS AURAIS LA PROCHAINE FOIS !!!
Nataara: Il est vraiment trop mignon !
Luvenis: *regarde Nataara bizarrement*
Lykaan: Beeeh !
Kraggen: Hey Volhkar !!
Volhkar: *se retourne* Quoi encore?!
Kraggen: Tu sais où on peut trouver un abri?
Volhkar: Oui, il y a une petite ville gobeline pas loin, maintenant allez vous en !
Kraggen: Très bien !

Les trois amis et le mouton se dirigèrent vers la ville gobeline au sud ouest de Fjord Hurlant, ils finirent par l'atteindre dans la soirée.

Kraggen: C'est ça? Une ville gobeline?!
Nataara: Tout a fait ! Entrons ! Nous trouverons bien de quoi dormir. *fait un clin d'oeil au paladin*
Luvenis: Je meurs de fatigue !

Ils entrèrent...
La troupe avait trouvée un refuge après avoir eté enfermée durant plusieurs heures dans un donjon lugubre où ils ont fait de macabres découvertes: Nataara, mage morte mais ressuscitée par son envie de...bref, Luvenis, Kraggen, Lykaan et Nataara trouverent une ville gobeline au sud ouest de Fjord Hurlant, l'occassion pour eux de se reposer un peu...

Nataara: Il y a quelqu'un?!
Kraggen: Apparemment cette ville est vide...
Nataara: J'aurais juré avoir entendu du bruit.
*tout le décor s'effondre, plusieurs planches de bois tombent et l'affiche trompe l'oeil d'un paysage s'envole, laissant apparaitre plusieurs gobelins derriere tenant chacun des bouts de bois*
Nataara: Regardez comme ils sont mignons !
Gobelin: *soupir* Et moi qui faisait confiance au maire pour ce stratagème, c'est raté ! *lance son bout de bois*
Luvenis: C'est quoi ce delire?!
Gobelin: Capturez les ! Il faut les emmener au maire !

Arrivés dans le bureau du maire...

Gobelin: Monsieur ! Des intrus se sont introduits chez nous sans permission !
Nataara: Même pas vrai ! On cherche juste un endroit pour nous reposer.
Maire: Et qu'en est-il de notre trompe-l'oeil?!
Gobelin: Tout s'est envolé ! *fait des grands gestes*
Maire: J'ai payé la moitié de mes revenus en bois, soit près de mille pieces en papier maché, et vous me dites que c'est fichu?
Gobelin: Hélas oui.
Maire: Non c'est pas fichu ! C'est toi qui est fichu ! *lance une boulette de papier sur la tête du gobelin*
Tous: ...?!
Maire: Partez maintenant !! *lance une autre boulette à Nataara, qui esquive*
Gobelin: Fuyez !! *cours vers la sortie en evitant les projectiles*

Ils sortirent précipitament du bureau juste à coté du chantier.

Luvenis: Il est malade !
Gobelin: Excusez le, le maire n'aime pas être contrarié. Je vais vous emmener en cellules.
Kraggen: On va nous enfermer?!
Gobelin: Oui ! Pour avoir brisé le secret de cette zone.
Kraggen: On vous a reperés depuis le donjon !
Gobelin: Oui...mais quand même.

Ils marcherent quelques mètres...

Gobelin: Voila la prison ! Entrez dedans !
Nataara: Mais c'est...?!
Gobelin: Une cage en papier maché.
Nataara: Mais pourquoi tout est fait en papier maché ici?!
Gobelin: Car c'est une denrée peu chère, et le nain effrayant passe ses journées...
Nataara: *l'interrompt* Oui on connait l'histoire !
Gobelin: Bien, vous voila installez, maintenant, ne bougez pas de là ! *part*
Luvenis: C'est vraiment n'importe quoi...
Kraggen: Regardez, il y a quelqu'un ! *montre du doigt un coin de la cage*
Nataara: *s'approche* Qui êtes vous?
???: Je suis un orc, mais ils me disent tous que non !
Nataara: Montrez vous !
???: *enleve la planche de bois* Je suis Gogobb ! L'orc ingenieux !
Luvenis: Mais vous êtes un gobelin !
Gogobb: Non ! *cris hysteriques* Non non non ! *se tappe la tête contre les barreaux en papier maché qui se cassent*
Luvenis: Faut que je sorte d'ici !
Gogobb: *remet les barreaux en place en continuant à balancer la tête d'avant en arriere*
Kraggen: Houla...!
Gogobb: *continue le mouvement en prenant un ton calme* Faut pas casser les barreaux !
Nataara: Tu es un orc très puissant !
Gogobb: Ha oui?!
Nataara: Oui !
Gogobb: Très bien...*s'assit*
Nataara: Ca te prend souvent ces crises?
Gogobb: Quelles crises? Je suis un orc féroce !
Nataara: Okay...comment es tu arrivé ici?
Gogobb: Zogzog ! Lok'thar !
Nataara: *regarde le gobelin d'un air inquisiteur*
Kraggen: Comment es tu arrivé ici?!
Gogobb: Comme vous, par la porte ! *ricane et saute partout*
Kraggen: J'ai l'impression de voir Volhkar en encore plus ridicule...
Gogobb: Volhkar? Et toi tu es Kraggen !
Kraggen: Comment tu sais mon nom?
Gogobb: Car c'est ecrit dans ton dos ! Un gobelin t'as fait une blague ! *sautille*
Kraggen: *enleve le bout de papier collé sur son bouclier*
Gogobb: Je suis un esclave ! Mais pour acheter ma liberté je dois gagner le grand prix !
Nataara: Le grand prix?
Luvenis: Bon moi j'arrete ! J'ecoute plus rien ! *se retourne et met ses mains sur les oreilles*
Gogobb: Oui ! La grande course qui aura lieu demain ! Le Meka-Trakteur d'Or !
Nataara: C'est quoi ça ?
Gogobb: Une course très appreciée chez les gobelins !
Kraggen: Ca consiste en quoi?
Gogobb: Au volant d'un Meka-Trakteur il faut tondre le plus d'herbe en un minimum de temps !
Nataara: Et si tu gagnes, tu es libre c'est ça?
Gogobb: Oui ! J'ai envie d'explorer toutes les régions...
Nataara: Ha !
Gogobb: Tout les continents...
Nataara: Ouah !
Gogobb: Toutes les planetes..
Luvenis: Oui bon ca va, on a compris.
Nataara: Oh, tu t'es fait mal !
Gogobb: Mais non !
Nataara: Si ! *donne un grand coup de pied sur le gobelin*
Gogobb: Mais pourquoi as tu fait ca?!
Nataara: Je vais te soigner...*d'un trait* Et te prendre un echantillon de sang que je pourrais analyser afin de prouver que les médichloriens existent et qu'ils sont PARTOUT AUTOUR DE NOUS !!!
Kraggen: Hein?!
Gogobb: Votre amie n'est pas bien !
Luvenis: Ca je l'ai toujours dit...
Kraggen: Et pourquoi nous restons là au fait?!
Gogobb: Comment ça? Ca se voit bien que nous sommes enfermés !
Kraggen: Les murs sont en papier maché !
Gogobb: Oui, raison de plus...*marmonne* Le papier maché c'est sacré...
Kraggen: Mais vous n'avez pas besoin de faire tout ca ! Vous pourriez simplement passer a travers les barreaux espacés d'un mètre !
Gogobb: Je franchirais la ligne inviolable, c'est pas bien !
Kraggen: ...
Luvenis: Et bien moi ! Je m'en vais ! Au revoir ! *sort de la cage*
Nataara: Pas bête ! *sort de l'autre coté*
Kraggen: Ouais...*regarde le gobelin qui reste assis dans la cage* Tu ne viens pas?
Gogobb: Non ! Il faut que je gagne le grand prix si je veux m'evader !
Kraggen: Comme tu veux ! *suis Luvenis*
Gogobb: ...

A plusieurs dizaines de mètres...

Nataara: Je me sens mal de l'avoir laissé tout seul...le pauvre...
Luvenis: Ils sont tous barjes ici !
Nataara: Ils sont trop mignons !
Luvenis: Tes gouts ne sont pas les miens ! *regarde Kraggen pour se justifier*
Nataara: Et alors? Qu'est ce que t'y connais à l'amour?!
Luvenis: Je sais que...qu'un jour je le retrouverais...
Nataara: Ha n'y comptes pas! Il finira surement par s'envoler pour venir être consoler auprès de moi ! *ricane*
Luvenis: *serre les poings* De quoi? Tu n'es qu'une affreuse morte-vivante !
Nataara: Aucun problème pour ça ! Je peut me transformer à volonté !
Kraggen: Euh...
Luvenis: Et alors?! Rien ne dit qu'il t'aimerais !
Nataara: Je vais le forcer !
Kraggen: Et sinon...
Luvenis: De toute facon je ne sais pas où il est !
Nataara: Tu n'as qu'a me dire son nom, je suis sure de le connaitre !
Luvenis: Non ! Je ne te dirais rien...
Kraggen: C'est Zyl.. !
Luvenis: Non !!
Kraggen: Zylpher !!
Nataara: Mais bien sur ! On se connait très bien lui et moi, un sacré coquin !
Luvenis: Taisez vous ! *se bouche les oreilles et chantonne*
Nataara: Faudra que je te retrouve les photos !
Kraggen: Est ce qu'on peut y aller?!
Nataara: Chut poussin ! Tu vois bien qu'on discute !
Kraggen: Nous sommes encerclés par les gobelins !!
Nataara: Huh?!

Autour d'eux, une trentaine de gobelins les regardaient, l'air pas très content...
Les gobelins restaient fixes, les regardant avec méchanceté et sévérité...

Nataara: Bon allez ça suffit, il nous faut un gros pour encaisser ! *annule la transformation sur Lykaan*
Luvenis: C'est qu'une petite nature !
Lykaan: Mais pourquoi m'avez vous transformé en mouton pendant tout ce temps? Vous êtes méchants avec moi !
Nataara: *regarde les gobelins* Ils te feront bien pires s'ils nous attrapent !
Lykaan: Ha non ! Je veux rejoindre Volhkar !
Luvenis: *hausse les épaules* C'est lui qui se moquait de toi tout le temps !
Lykaan: Oui...*pleurniche* Mais il me racontait des histoires qui me faisaient bien rire.
Luvenis: Lykaan...personne ne t'aimes tu le sais.
Lykaan: Si je suis là c'est de votre faute, moi je demandais juste à ramasser quelques plantes exotiques et rentrer après à Reflet-de-Lune boire
le thé avec mes compagnons druides !
Luvenis: C'est tout ce que vous savez faire vous les druides !
Lykaan: Les démonistes ils sont pas beaux ! *couine*
Luvenis: Oh mais si ! Et on va justement en rejoindre un qui va te faire souffrir !
Kraggen: Bon ça suffit vos gamineries ! Il y a une trentaine de gobelins qui attendent..*tend le bras dans la direction des gobelins qui n'ont
pas bougés depuis le début*
Lykaan: Non ! Ça suffit ! Je m'en vais !
Kraggen: La sortie est bloquée !
Lykaan: Non non non ! *charge vers la sortie et bouscule tous les gobelins*
Nataara: Venez vite !
Luvenis: Pour une fois qu'il sert à quelque chose !

Les trois amis s'engouffrèrent dans la brèche et purent sortirent de la ville gobeline, pendant ce temps, très loin d'ici...

Atras: Mon Roi, je n'ai pas pu repousser l'ennemi à nos portes, ou plutôt à nos cotes, ou même à nos plages, celle-là d'ailleurs même où ma
femme allait en vacance.
Arthas: Silence ! Vous n'avez plus de femme, je les ai toutes fait bouillir.
Atras: Ah oui c'est vrai, je me souviens encore de leurs visages calcinés, ils étaient si doux.
Arthas: Ça suffit tes rêveries, que s'est-il passé?!
Atras: L'ennemi avait un plan, leur seigneur...il faisait semblant de se réfugier derrière ses troupes et leur donnait des ordres codés, je n'y
comprenait rien, mais ça avait l'air de faire remuer ses hommes. J'ai donc pris la décision de faire feu sur son navire, mais il s'est envolé ! Et
dans le ciel il nous a envoyé des bombes qui ont mises hors service tout notre matériel.
Arthas: *tape du poing* Ah les coquins !
Atras: Comme vous dites !
*un acolyte entre*
Acolyte: Seigneur Ar...Artras?!
Arthas & Atras: Oui?!
Acolyte: Arthas, bon je sais plus qui est qui !
Atras: Je suis Atras, comme Arthas mais avec le son rrrr après le "t".
Acolyte: J'ai une annonce à vous faire.
Atras: De quoi?
Acolyte: Non pas vous sombre crétin, à notre Roi.
Arthas: *ton autoritaire* De quoi?!
Acolyte: Un certain disciple d'un certain clan dans une région peu éloignée de la notre désire vous parler.
Arthas: Qu'il entre !
Acolyte: Bien.
*la porte s'ouvre et une personne assez mince pénètre dans la pièce*
???: Sombre jour votre Majesté ! C'est un honneur pour moi de vous servir. *s'incline*
Atras: Il sent le rat crevé.
???: Navré mais c'est cette région qui sent l'aisselle de tauren.
Atras: Ah très bien ! Qui êtes-vous?
???: *enlève son masque* Je suis Vanarhost, prêtre des ombres envoyé par un de vos condisciples pour une importante opération.
Atras: Qu'avez-vous à dire?
Vanarhost: Il semblerait que nos infiltrés soient répartis dans le Fjord Hurlant, deux groupes apparemment mais aucunement soudés. L'un est
composé de Lykaan, tauren druide herboriste plutôt peureux; Luvenis, elfe de sang démoniste qui est toujours à se plaindre d'être éloignée de
celui qu'elle aime; Nataara, ancienne reprouvée ayant été captive dans le donjon d'Utgarde pendant près de trois semaines, mais la clé était
juste à coté et elle ne voulait pas sortir; et Kraggen, paladin qui surveille Luvenis, envoyé par les autorités de Lune d'Argent et qui pourrait
bien mettre en péril les opérations si jamais il sait qui je suis.
Atras: Je vois...et l'autre groupe?
Vanarhost: L'autre groupe est composé de Volhkar, voleur reprouvé à la direction des forces, mais les a abandonnées et il gambade partout
dans la zone, il change très vite d'humeur.
Atras: Un groupe de quatre et un groupe de un donc...*pensif*
Vanarhost: Ils vont être obligés de quitter Fjord Hurlant, et leur seule voie et celle au nord, pour rejoindre les Grisonnes.
Atras: Une seule voie? Il y en a deux...
Vanarhost: Rassurez-vous, jamais ils ne prendront le chemin le plus court et le moins dangereux. Il vont prendre par les montagnes. Et vous
savez tout comme moi ce qui pourrait les en empêcher.
Atras: *sourire vicieux* Oui...laissez les venir à lui, il se chargera du reste.
Vanarhost: Bien mon seigneur, vous voulez toujours la démoniste vivante?
Atras: Oui je vous prie.
Vanarhost: Il sera fait selon vos ordres...*disparait*

Dans Fjord Hurlant...

Volhkar: *sautille partout en coupant les herbes hautes et en marquant de ses dagues les troncs d'arbres*
Lykaan: Volhkar ! *cours dans sa direction*
Volhkar: *marmonne* Voici la chochotte, toujours aussi ridicule avec son air apeuré qu'il a constamment, il aurait dû être un elfe de sang...
Lykaan: Volhkar !! *à quelques mètres*
Volhkar: Ah te revoilà ! Je te cherchais moi aussi !
Lykaan: Les autres me poursuivent !
Volhkar: Tu as volé leur repas?!
Nataara: *au loin* Lykaan?!
Volhkar: C'est qui ça?!
Lykaan: Une mage complètement timbrée, elle m'a transformé en mouton pendant plusieurs heures !
Volhkar: Et ça parle un mouton?!
Nataara: Lykaan ! Arrête de te sauver tout le temps en beuglant comme une fille de cinq ans.
Luvenis: *essoufflée* J'en peut plus !
Kraggen: Volhkar, qu'est ce qui t'a pris?
Volhkar: Une envie soudaine, il fallait que je sois seul !
Lykaan: On doit encore courir ! Les gobelins vont nous rattraper !
Volhkar: Je comptais partir aussi, mais on a guère le choix, il faut aller dans le nord.
Luvenis: Qu'y a t-il la-bas?
Volhkar: Les Grisonnes, c'est bien plus sur qu'ici, plusieurs clans de fulborgs s'y affrontent, on sera loin du Fléau !
Nataara: Exact, mieux vaut passer par le sentier a l'ouest.
Volhkar: Ha hah ! C'est ton cerveau qui a pourri le premier ! Non surtout pas par la route, ce qui a l'air sur ne l'est pas ! Et la neige cachera
nos pas !
Nataara: On ne fait pas de trace dans l'herbe.
Volhkar: Donc elles ne peuvent pas être effacées ! Les empreintes dissimulées, je m'y connais !
Nataara: Je suppose que tu as raison, et puis, ça nous évitera de tomber sur des gobelins.
Volhkar: En route !

Plusieurs heures plus tard...

Nataara: Nous voici arrivés...les montagnes.
Volhkar: Oui, il commence à faire nuit, c'est parfait !
Luvenis: Je ne le sens pas ce coup ci...*regarde les pics enneigés avec frayeur*
Volhkar: Fais pas ton Lykaan, lui au moins il ne dit rien !
Lykaan: *tremble de peur*
Kraggen: Je suis là pour repousser toutes les créatures de l'ombre !
Luvenis: Essaie déjà de faire ton devoir...
Kraggen: Justement j'y pense tout le temps.
Nataara: On peut très bien camper ici pour la nuit...
Volhkar: De quoi as tu peur?!
Nataara: Moi? Euh...rien ! C'était juste une proposition !
Volhkar: Arrêtez de discuter avec vos blaguounettes ! Allons y avant qu'il fasse jour et que l'ennemi nous repère ! *commence à avancer*
Luvenis: *s'approche de Nataara* Qu'y a t-il dans ces montagnes?
Nataara: Une vieille légende...qui semble ressurgir...*suis Volhkar*
Kraggen: N'aie pas peur je suis là pour vous protéger ! *avance fièrement*
Luvenis: *scrute l'horizon* On est fichus...
Luvenis: *marche dans la neige avec difficulté* C'est encore loin?
Volhkar: Aucune idée, je ne vois plus rien et j'ai perdu mes lunettes dans mon sandwich.
Luvenis: Mais on ne voit plus rien de toute façon ! Le mieux serait de...
Nataara: Faire demi-tour? Surement pas, ils savent déjà qu'on est là !
Lykaan: Arrêtez de me faire peur !
*un hurlement perce les montagnes*
Lykaan: *voix de fille* Qu'est ce que c'est?!
Volhkar: Je n'en suis pas sur, mais je crois qu'il va pleuvoir.
Nataara; Il neige plutôt...c'est le cas actuellement.
Volhkar: Il va pleuvoir en neigeant, ça va faire des petites gouttelettes d'eau froide. *en imitant la pluie*
Nataara: *chuchote à Kraggen* Il est très bizarre ton ami.
Kraggen: *lui répond sur le même ton* Et encore, des fois il pique des crises.
Volhkar: *s'arrête* Bien, nous voici à une interception.
Nataara: Tu veux dire une intersection?
Volhkar: Non une interception: c'est ici que va surgir un vilain pour nous faire peur dans quelques instants.
Nataara: Ha?!
*une créature recouverte de poils sort de la neige et pousse un horrible cri*
???: Haoouuu !
*A cause du bruit, un gros bloc de neige s'écroule sur la créature et la recouvre de nouveau*
Volhkar: Voila...nous pouvons continuer. *continue à marcher en piétinant la masse de neige*
Nataara: C'était rapide...*examine le sol*
Lykaan: *couine* C'était quoi cette chose?!
Nataara: Un worgen, j'aurai dû m'en douter.
Luvenis: Des...quoi?
Volhkar: Ce sont des gentils loups vivants paisiblement dans la région, lui avait une rage de dent, nous pouvons continuer?!
Lykaan: *pleurniche* On va tous mourir !
Volhkar: T'es pire qu'une gnome ! Aussi repoussant et peureux !
Lykaan: C'est pas vrai !
Luvenis: Oh non ça recommence...
*un autre hurlement résonne en écho*
Volhkar: La rage de dent c'est contagieux !
Nataara: Ils sont affamés !
Luvenis: Mais pourquoi?
Nataara: Car ils n'ont pas mangés !
Luvenis: Mais de qui?
Nataara: Nous ! *invoque une table*
Kraggen: C'est pas le moment pour ça !
Nataara: Mais tu veux qu'on fasse quoi? T'es impuissant dans le froid !
Kraggen: La Lumière me guide.
Nataara: Non je ne parlais pas de ça !
Kraggen: Ah euh...*confus*
Volhkar: Non c'est très bien...*examine Kraggen*
Kraggen: *panique* De quoi?!
Volhkar: Tu vas faire l'appât !
Kraggen: L'appât?! Mais vous êtes dingues ! Prenez plutôt Lykaan, il est gros et se sent à plusieurs kilomètres !
Lykaan: *baisse la tête d'un air vexé*
Volhkar: Pas possible, Lykaan est une grosse chuchote qui va partir en criant comme une fillette comme à son habitude.
Kraggen: Au moins il sera repéré facilement.
Volhkar: Oui mais je préfère que se soit toi, au moins tu ne criera pas comme une fille mais t'en as le physique !
Kraggen: ...
Nataara: Tant qu'il a certain attribut ça me convient ! *clin d'oeil à Kraggen*
Luvenis: *pouffe de rire dans son coin*
Kraggen: J'espère au moins que vous viendrez me sauver...
Volhkar: *avec ironie* Oui bien sur, là n'est pas la question.
Nataara: Je propose qu'on aille se réfugier plus en hauteur, pour avoir une vue d'ensemble. *cherche du regard un promontoir*
Volhkar: Oui il fait froid ici...
Nataara: Bien, là-bas ! *commence à marcher en faisant signe aux autres de suivre*


Apres plusieurs minutes de marche, Volhkar, Nataara, Luvenis et Lykaan s'arreterent en haut d'une colline en restant à portée de vue de Kraggen, qui tremblotait dans le froid glacial des montagnes...


Volhkar: Regardez-le, il a l'air ridicule comme ça, moquez-vous de lui !
Nataara: Il a froid ! J'ai envie d'aller le réchauffer !
Volhkar: Oh mais aucun problème...*sort de sa poche des petites fusées*
Nataara: Ah non ! Le pauvre !
Volhkar: Allez allume la mèche !
Nataara : Non !
Volhkar: C'est vraiment compliquée une femme...*se gratte la tête*
Luvenis: Je vais le faire ! *fait un sort de feu sur les petites ficelles*
Volhkar: Bouchez vous les oreilles ça va péter !
*quatre fusées partent en direction du paladin, explosant près de lui dans un nuage bleu, rouge et vert*
Kraggen: *crie* Hey mais ça va pas ! Volhkar !
Volhkar: *marmonne* Mince il m'a reconnut...
Nataara: Vous trouvez pas que c'est bizarre?
Volhkar: Oui, j'avais mal orienté les fusées c'est pour ça qu'il n'a pas flambé.
Nataara: Non je parle du silence depuis tout à l'heure.
Luvenis: *regarde autour d'elle* C'est pas normal...lance une fusée vers le haut !
Volhkar: Bon très bien mais tu devras me la rembourser !
*une fusée explose au dessus du groupe, éclairant autour d'eux plusieurs maisons en bois*
Luvenis: Nous sommes au centre d'un village !
Volhkar: Attendez j'ai mal vu un truc...*relance une fusée qui dévoile de nombreux worgens les regardant avec fureur*
Nataara: Lykaan ! Frayes toi un passage !
Lykaan: *se cache les yeux* Non ! Ils sont effrayants !
Luvenis: Ça va faire mal...
Volhkar: *s'avance vers les worgens* Salutations nobles créatures ! Désolé du dérangement, nous allons repartir !
*un d'eux s'approche de Volhkar*
Worgen: Intrus doivent payer. Nul n'échappe !
Volhkar: Ah très bien, si c'est comme ça je suis près à me battre ! *sort ses dagues*
*un worgen plus massif que les autres apparait, avec aux mains deux énormes haches*
Volhkar: *lache ses armes* Le problème est réglé ! Je vous offre le paladin à l'extérieur et le tauren et vous nous laissez partir !
*le worgen parle dans un langage qu'aucun hormis les worgens ne comprend*
Worgen: Maitre Kruhorn jamais laisser partir étrangers.
Volhkar: Je suis Volhkar !
Worgen: *pose sa main sur sa poitrine* Fenrez !
Volhkar: *marmonne* Cette chose hideuse à un nom...
*le worgen massif recommence à parler, sous l'attention de tous les autres worgens*
Fenrez: Maitre Kruhorn, vous *pointe du doigt le groupe* Mis à mort et dévorés.
Volhkar: Je suis déjà mort et vous ne m'aurez pas saloperie de toutous enragés ! *lance une fusée dans la direction du gros worgen*
Fenrez: Vous, pas échapper.
*Kruhorn prend la fusée dans sa main et l'écrase*
Volhkar: Bon très bien...mais alors je vous signale la présence d'un elfe de sang pas très loin à l'exterieur !
Fenrez: Déjà capturé.
Volhkar: Et je te félicite pour avoir dit une phrase correctement même si c'était que deux mots ! *sautille*
Fenrez: Je, pas parler, toi.
*un worgen apparait avec kraggen à moitié assommé*
Volhkar: Ah te voila !
Kraggen: J'ai mal à la tête.
Volhkar: J'ai un moyen de départager qui devrait vous satisfaire !
Fenrez: *reste stoïque*
Volhkar: *fouille dans sa poche et sort des dès*
Luvenis: Il n'arrêtera donc jamais...
Volhkar: Voici trois dès ! Je vais les lancer et s'ils font tout les trois six je peut partir !
Fenrez: *ne réagit pas*
Volhkar: Et hop ! *lance les dès sur le sol qui s'enfoncent dans la neige*
Nataara: ...
Volhkar: Et mince ! Mes dès ! *s'accroupit et examine le sol* Où sont-ils ? *creuse dans la neige et commence à se recouvrir*
*Kruhorn s'avance vers le voleur, le prend par la cape et le soulève*
Volhkar: C'est bon je les ai ! Merci à toi !
*l'énorme worgen frappe Volhkar et l'assomme*
Fenrez: Vous...pas partir. *semble sourire*
Dans une hutte servant de garde manger, la troupe fut attachée chacun dos à dos par une corde massive...

Nataara: Et me revoila prisonniere ! Y aura t-il un prince charmant pour venir me sauver?
Luvenis: N'y croit pas trop...ce genre de choses n'arrivent jamais.
Nataara: C'est arrivé avec Kraggen !
Luvenis: Tu le connais pas.
Nataara: Je ne demande que ça !
Volhkar: Arretez de parler avec vos discussions, je cherche une façon de m'enfuir, vous laissant là tels des cloportes vomissants leurs dernieres paroles !
Lykaan: Il faut s'unir !
Volhkar: C'est la vache peureuse qui a dit ça?
Lykaan: Vous êtes méchant !
Volhkar: Je pari qu'ils vont commencer par te manger, au moins tu va rassassier toute une meute pour une longue journée !
Lykaan: *baisse la tête* J'ai une grosse ossature...
Volhkar: T'as juste un gros cul !
Kraggen: Tu ne devais pas chercher un moyen de t'énfuirr?
Volhkar: Si bien sur, si le tauren veut bien me laisser tranquille avec ses sournoiseries.
Kraggen: Il faut trouver un objet qui permettra de s'échapper. *regarde partout autour de lui dans l'espoir de trouver un objet coupant*
Nataara: *air ravie* J'ai encore les menottes !
Kraggen: On est déjà attachés.
Nataara: Oui mais j'ai aussi pris la clé !
Kraggen: Ha ! Enfin !
Nataara: Tu es d'accord?!
Kraggen: Bien sur ! Fais vite avant qu'ils nous voient !
Nataara: *prend les menottes et s'attache avec Kraggen par le cou*
Luvenis: C'est quoi ça?!
Kraggen: Qu'est ce qui te prend? Enlève les moi !
Nataara: Oui, je voulais voir de quoi tu avais l'air avec c'est tout !
Kraggen: *enervé* C'est pas le moment pour tes trucs.
Nataara: C'est bon je vais te liberer, te faches pas bichon !
Kraggen: ...
Nataara: *met la clé dans le verrou, et la casse maladroitement dedans*
Kraggen: Qu'est ce qui s'est passé?!
Nataara: J'ai cassé la clé !
Kraggen: De quoi?! Comment on va sortir maintenant?!
Volhkar: Attendez ! Ne bougez plus !
*Tous restent silencieux dans l'attente de la déclaration du voleur*
Volhkar: Ne remarquez-vous rien?
Nataara: La clé est cassée !
Kraggen: Donc on peut quand meme tenter de frotter le bout sur la corde !
Nataara: Ouuuh ! Tu es bien prevoyant !
Volhkar: Non ! Regardez la corde ! Elle passe au niveau de notre taille, notre taille qui est aussi en dessous du ventre et donc, pas très haute...
Luvenis: Oui?
Volhkar: Je veux dire, que si on peut bouger nos bras, on peut ecarter la corde pour passer par dessus sales tâches!
Nataara: Pas idiot !

Les cinq amis purent donc se delivrer des liens qui les retenaient, hormis Nataara et Kraggen qui restèrent attachés l'un à l'autre par les menottes qu'avait gardées Nataara en souvenir de sa précédente détention...

Kraggen: C'est malin ça...Bravo Nataara !
Nataara: Désolée ! Mais comme ça au moins, tu peut frotter tout ce que tu veux !
Kraggen: Pas envie...
Volhkar: Ca suffit vos cochonneries ! Regardez dehors ! Vous avez vus !
Luvenis: Ils nous regardent tous !
Volhkar: Tout à fait, ce qui me pousse à une conclusion peut être hative, mai je pense que nous sommes reperés !
Lykaan: Mince !
Volhkar: Bien, Lykaan, dévoue toi et affronte leur courroux !
Lykaan: Je ne veux pas, ils sont beaucoup trop grands !
Volhkar: Oui forcement, tout ce qui dépasse la taille des gobelins est immense ! Tu es un tauren, t'es censé être fort !
Lykaan: *triste* Je suis sensible...
Volhkar: Tu es un incapable !
Nataara: *pensive* Il faut que je vous avoue un terrible secret...
Volhkar: Tu es un homme?!
Nataara: Pas tout à fait !
Volhkar: *en continuant de regarder les worgens* Kraggen aurait préféré dans tout les cas !
Nataara: Ah il est...
Kraggen: De quoi?!
Volhkar: Kraggen est un elfe, ca s'impose !
Nataara: C'est surement ça !
Kraggen: Je ne comprend rien...
Nataara: Et sinon, mon terrible secret ! *tourne le dos au groupe et soupire*
Volhkar: *ne faisant pas attention à Nataara* T'es un elfe, tu ne comprend jamais rien. Ca aussi c'est racial !
Nataara: Je suis en verité une druidesse...
Kraggen: C'est le mort-vivant incapable de diriger une armée et qui est toujours en train de se defiler qui me dit ça?
Nataara: ...transformée par la magie du Fléau en cette horrible chose que je suis...
Volhkar: J'ai des responsabilités de haut-placé contrairement à toi !
Nataara: ...j'ai vécue parmi ces worgens dont leur chef me considere comme sa mère...
Kraggen: Moi aussi j'ai des responsabilités !
Nataara: ...mais ils n'ont pas du me reconnaitre à cause de mon apparence....
Volhkar: Oui des responsabilités ! Celle de garder une trainée qui veut retrouver son chéri qui ne veut même pas d'elle car il se prend pour un super-héros !
Nataara: ...si je trouve un moyen de redevenir jeune et belle, Kruhorn me reconnaitra et je pourrais discuter une discussion...
Luvenis: *choquée* De quoi?!
Nataara: Oui ca peut paraitre dingue je sais !
Luvenis: Comment ça je suis une trainée?! Et je sais qu'il m'aime au fond de lui !
Kraggen: *s'asseoit* Volhkar perd vraiment la tête...
Nataara: ...Il suffirait juste d'un sortilège, un elixir, quelque chose de magique pouvant defaire la pestilence que le Fléau m'a infligée !
Volhkar: Il t'aimes? Alors c'est bien enfoui, encore plus que l'autre soir avec Kraggen !
Kraggen: Hein?!
Luvenis: Avec Kraggen? Mais dit le que vous êtes *fait des gestes bizarres* tout les deux !
Nataara: Vous allez sans doute me demander des explications...
Volhkar: Mais bien sur !
Kraggen: *regarde à tour de rôle Luvenis et Volhkar* De quoi?!
Lykaan: *sort son jeu de carte et joue avec lui-même dans une manche éffrénée*
Nataara: Il était tout jeune et perdu, alors je l'ai recueilli dans ses montagnes...*émue*
Volhkar: Je sais où il est celui que tu cherches !
Nataara: Oh c'est gentil ! *sort un mouchoir* Mais je suis certaine que c'est lui !
Luvenis: C'est même pas vrai ! Tu dis ça juste pour qu'on s'interresse à tes petites histoires bidons !
Nataara: *pleure à chaudes larmes* Je vais quand même continuer...*ravale sa salive*
Volhkar: Non, j'ai toujours su qui il était !
Nataara: Laissez-moi continuer je vous en prie ! *se mouche bruyamment*
Luvenis: Alors vas y ! Dis moi tout ce que tu sais !
Nataara: Je te remercie...ca fait revenir des sentiments que je n'avais plus depuis longtemps...*se sèche les yeux*
Volhkar: Il est en ce moment dans la foret du chant de cristal ! Et il combat les officiers du Kirin Tor.
Nataara: Il avait perdu ses parents, il n'avait plus personne, il semblait normal, un humain.
Luvenis: Tu es sur de ça? C'est encore un de tes mensonges !
Nataara: *se remet à pleurer* Mais puisque je vous le dis...
Volhkar: Je savais que tu venais là juste pour revoir cette chose !
Nataara: Il n'était pas comme ça avant ! *se met à genou et se cache le visage*
Luvenis: Cette chose? Il a juste besoin d'être compris !
Nataara: Oui c'est vrai, ce n'est pas un monstre si on sait le regarder avec attention...
Volhkar: C'est un elfe ! Il aurait davantage d'oeil pour Kraggen que pour toi *ricane*
Nataara: Non, c'était un humain...
Volhkar: Je suis certain qu'il ne t'attires que par son physique !
Nataara: Il était beau garçon oui, mais je n'ai jamais eu de...
Volhkar: Salope !
Nataara: Noooon ! *s'écroule par terre et tappe du poing*
Luvenis: Tu entend ce que tu dis?! T'es vraiment insensé ! Tu ne merites même pas que je t'écoutes !
Nataara: *ses pleurs redoublent d'intensité*
Volhkar: Et bien tu fais ce que t'en veux de ce que je te dis, j'ai dis la verité c'est tout !
Nataara: AAAAAAAAAAAAAAAAhhhhhhhhhh !
*tout le monde se retourne vers Nataara*
Nataara: Ca suffit ! Ca suffit !! J'en ai assez entendu ! *saute sur Lykaan qui pousse un cri de fillette et lui prend sa potion*
Kraggen: Mais qu'est ce qui te prend?!
Nataara: C'est fini maintenant ! *bois d'une gorgée la potion de rajeunissement et lache le flacon, se brisant sur le sol*
Kraggen: Il y a un probleme?
Nataara: Pour vous oui ! *la potion fait effet, Nataara redevient une jeune elfe de la nuit*
Kraggen: *sourire idiot* Je suis désolé ! Si tu veux me faire un calin je t'attend.
Nataara: Non ! Je ne t'aimes point saleté de résidu elfique ! Je vais reprendre mes forces et vous aneantir !! *rire dément*
Kraggen: Ha?...
Après une longue dispute entre Volhkar, Luvenis et Kraggen, Nataara s'est fâchée et s'est extériorisée en tapant Lykaan afin de lui prendre sa potion de rajeunissement et rompre le sortilège qui la maintenait dans un état de "presque non mort". Maintenant, la revoici dans sa forme elfique.

Nataara: Imbéciles que vous êtes vous n'avez rien vus ! *frappe sur un barreau*
Volhkar: Vile traitresse ! Tu n'étais donc point cette magicienne !
Nataara: Bien sur que non, un elfe de la nuit ne peut pas être mage.
Volhkar: Ha bon? Et pourquoi?!
Nataara: C'est comme ça, mais tout va bientôt déconner alors c'est possible !
Volhkar: Comment ça?!
Nataara: *lève les bras au ciel* J'ai vu l'avenir !!
Kraggen: Mais...qu'allons nous faire?
Nataara: Vous allez mourir !
*les worgens ouvrent la porte*
Nataara: Vous voila enfin, je veux voir Kruhorn !
Fenrez: Vous ! Revenue ! *s'incline*
Nataara: Où est mon bébé?! *cherche le gros de l'oeil*
Fenrez: Juste à coté de moi...
Nataara: Kruhorn ! *cours vers le worgen en étranglant Kraggen avec la chaine*
Kruhorn: *grosse voix* Maman !
Lykaan: C'est émouvant !
Luvenis: Beurk...
Kraggen: Hey ! Doucement ! *se frotte le cou*
Fenrez: Que faire d'eux? *montre les prisonniers*
Nataara: Gardez-les prisonniers !
Fenrez: Mais que faire de lui? *montre Kraggen*
Nataara: Hum...*prend la chaine et ramène le paladin vers elle*
Kraggen: Aie ! Je sais bien que t'aimes ça hein? *sourit à Nataara*
Nataara: *se penche vers l'elfe* Je suis certaine que tu va adorer ce qui va suivre...*clin d'oeil*
Kraggen: Je...*confus*
Nataara: Kruhorn !
Kruhorn: *grognement, mais avance quand même vers le paladin*
Nataara: Met lui sa fessée !
Kraggen: *regarde le worgen massif s'approcher* Euh..je suis pas sur que...
Kruhorn: *prend le paladin et lui colle des grosses claques au postérieur*
Nataara: Subissez mon courroux !! *sautille*
Kraggen: Argh...Je suis sur qu'il aime ça en plus ! Aie !
Nataara: Bien c'est suffisant, la prochaine fois que tu fais une remarque déplacée il se fera un plaisir de t'enlever ce qui fais de toi UN elfe.
Kruhorn: *grognements plaisantins*
Kraggen: Okay Nataara...J'y tiens...
Nataara: Kruhorn ! Brise la chaine !
Kruhorn: *hausse les épaules*
Nataara: Qu'y a t-il?!
Fenrez: Dernière fois, chaines mouillées.
Nataara: Ah oui ! Alors faut mouiller les menottes sinon Kruhorn est incapable de les casser !
Kraggen: *marmonne* Il n'est pas capable de grand chose de toute façon...
Nataara: Bien esclave ! Lèche les chaines !
Kraggen: Quoi? Je lèche rien du tout !
Nataara: Bon très bien...Kruhorn ! Bave !
Kruhorn: *met les chaines dans sa bouche, la bave s'écoule en filet le long des maillons*
Nataara: De l'autre coté surtout !
Kruhorn: *oriente la chaine pour que la bave coule vers le paladin*
Kraggen: C'est dégoutant !
Nataara: Et maintenant...casse !
Kruhorn: *brise les chaines d'un coup*
Nataara: Bravo ! Youpi ! *sautille* Bien...*prend un bout de menotte et le lance au loin* Va chercher !
Kruhorn: *reste immobile*
Nataara: Allez hop ! *lance plusieurs bouts de menottes* Va tout me chercher !
Kruhorn: *part à la recherche des fragments de menottes*
Nataara: Ce qu'il peut être collant à force...Maintenant tous au lit mes petits loups ! Et toi en cage saleté de paladin !
Kraggen: Tu ne me le diras pas deux fois ! *s'enferme dans la cage avec les autres*

Les worgens allèrent dans leurs huttes et les dernières lumières s'éteignirent, laissant le village dans l'obscurité. Mais dans l'ombre se cachait un prédateur plus redoutable encore que les worgens...

Luvenis: Nous revoilà au même point...
Lykaan: Si seulement nous l'avions écouté !
Volhkar: *se lève* Je t'interdis de dire ça ! Son histoire c'était du bidon et chiant à en mourir...
Lykaan: Oui mais...*baisse la tête*
Volhkar: *se rassoit* Notre dispute c'était bien plus intéressant...
Luvenis: Je crois avoir vu quelque chose !
Volhkar: *lève les yeux au ciel* Non Zylpher n'est pas là, arrêtes un peu tes gamineries !
Luvenis: J'ai pas dit que c'était Zylpher !
Volhkar: Ça te ferais plaisir hein? Mais non, en fait Zylpher a toujours aimé les démonistes puissantes.
Luvenis: Hum?
Volhkar: Navré ! Les démonistes puissants !
Luvenis: Tu n'en as pas marre de débiter autant de débilités par jour?
Volhkar: Il ne peut pas aimer une elfe aussi ridicule que toi !
Luvenis: *vexée* Qu'est ce que ça peut te faire?!
Kraggen: Oui il marque un point...
Luvenis: Mais je vous dit que j'ai vu quelque chose !!
Volhkar: C'est rien, surement un wagon transportant des voyageurs qui pourraient nous sauver si nous n'étions pas ici.
Luvenis: Non...c'était discret.
Volhkar: Alors c'était surement un zeppelin !
???: *murmure* Vous m'entendez?
Volhkar: Arrêtes un peu ! T'es ridicule à imiter des voix même pas féminines tout ça pour plaire à un elfe !
Luvenis: Mais je fais rien !
???: *murmure plus accéléré* Est-ce que vous m'entendez?!
Volhkar: Ma pauvre enfant, c'est plus possible, tu deviens une vraie tare !
Luvenis: Ça viens de derrière moi !
???: *crie* Mais répondez moi nom de dieu !!
Lykaan: *cri surpris...de petite fille*
Volhkar: Alors c'est donc ça...*se rue sur Luvenis en la poussant, et examine l'extérieur*
???: *murmure* Je viens vous sauver...
Volhkar: *prend une voix gentillette* Oui merci, nous nous sommes égarés et maintenant nous sommes prisonniers dans cet horrible endroit, sauvez-nous par pitié !
???: Venez, la powte est ouvewte.

Les quatre amis purent enfin sortirent du village à l'aide d'un mystérieux troll qui les conduisit aux escaliers de Zul Drak...

Volhkar: Qui es-tu? Je ne suis pas d'étranger ! Surtout aussi bien armé !
???: Zensiwkh !
Volhkar: Quel nom étrange pour un être aussi laid...mais il te convient parfaitement !
Zensirkh: Non, c'est Zensi..*en difficulté*
Lykaan: Ah ! J'ai lu dans mes bandes dessinées préférées que les trolls prononçaient le "r" comme un "w". C'est pour ça !
Volhkar: *regarde le druide méchamment* On a pas fini de trouver sur notre chemin des créatures ridicules !
Zensirkh: A vwai diwe je suis chasseuw de pwime pouw le compte du Kiwin Tow.
Volhkar: Kiwi Town?!
Luvenis: T'as très bien compris, si tu pouvais être plus intelligent des fois !
Volhkar: Quand on a un accent aussi prononcé sur un son on évite de faire des phrases avec celui-ci à chaque mot !
Luvenis: Certes...
Lykaan: Kraggen ne dit plus rien !
Kraggen: Non...je n'ai pas envie de parler...
Luvenis: Oui...la fessée a portée ses fruits ! Il faudrait que je m'achete un animal de compagnie comme Kruhorn ! *pensive*
Kraggen: ...
Volhkar: Où devons-nous aller alors?
Zensirkh: Je vous emmène à Dalawan. Ce n'est pas vous que nous wechewchons.
Volhkar: *ricane* Qu'il est marrant ce troll !
Zensirkh: Là-bas tout vous sewa expliqué. Maintenant venez, il faut twavewser la fowet du chant de cwistal. *commence à descendre les escaliers*
Volhkar: *murmure aux autres* Mon flair m'indique qu'on peut avoir confiance en lui. En avant !
Nataara remplacée par Zensirkh, les quatre compagnons d'infortune traversèrent les Grisonnes jusqu'à Zul Drak et descendirent les

marches les menant à la forêt du chant de cristal. A mi-chemin de Dalaran, ils décidèrent de s'arrêter afin de se reposer...

Lykaan: Ça fait huit heures que j'ai pas dormi ! *s'étire en baillant*
Volhkar: Vous ne faites que ça vous les taurens, brouter et dormir...et vous ne donnez même pas de lait...
Lykaan: Mais grâce à nous, les artisanats FonDeLune sont fiers de vous présenter...*fouille dans son petit sac à main* Hum attendez...
Volhkar: *marmonne* Fond d'Elune...
Lykaan: *sort un flacon* Tada ! Voici un parfum extrait de la salive de zhevra mélangée à de la graisse de kodo avec une pincée de bouse de
tauren. *asperge Kraggen* Avec ça, même l'individu le plus repoussant deviendra attirant de par son agréable odeur FonDeLune.
Kraggen: *toussote* C'est quoi cette immondice?!
Lykaan: *parle plus fort* Existe aussi à l'extrait d'algues toxiques des fonds rocheux de Zul Aman afin de vous débarrasser d'un de vos amis
devenant trop encombrant.
Kraggen: *ses yeux deviennent rouges* Celui-là peut très bien faire l'affaire aussi.
Lykaan: *baisse la tête* Je voulais te faire une surprise...
Kraggen: *continue de tousser* La prochaine fois fais la quand je serais loin !
Lykaan: *triste* C'est pas très gentil...
Zensirkh: Écoutez ! *tend l'oreille* Je sens une pwésence...il y a des mouvements s'appwochant de notwe diwection...
Luvenis: *ravie* Qu'est ce que ça peut bien être?!
Zensirkh: Deux ou twois...peut êtwe plus...*charge son fusil*
Volhkar: *continue de manger sans se préoccuper des autres*
Zensirkh: Ça awive...*pointe le canon du fusil vers un buisson*
*Un animal saute par dessus les branches et se jette sur Kraggen*
Zensirkh: Attention ! *tire une balle qui atteint l'animal en plein coeur* Il y en a d'autwes !
*Deux autres animaux se ruent sur le paladin, ils sont stoppés par le chasseur expérimenté*
Zensirkh: Ne baissez pas votwe gawde !
Volhkar: *lève la tête et cherche des yeux celui qui a dit ça* Gawde?
Zensirkh: En voila encowe !
*une dizaine d'animaux se dévoilent et cours vers Kraggen, la moitié seulement est tuée par le troll, le reste se frottent sur le paladin*
Kraggen: *se débat* Arrêtez ça !!
Volhkar: *air scientifique* C'est intéressant...*pensif*
Zensirkh: Pousses-toi elfe puant ! *remue le fusil dans tout les sens*
Kraggen: *tente de repousser les animaux* Ils sont tous collés à moi !
Luvenis: *s'assoit* On dirait que Kraggen a du succès auprès des animaux !
Zensirkh: Ne bouge plus ! *tire cinq fois, cinq tirs nets et précis*
Kraggen: Merci !
Zensirkh: De wien, mais ne t'appwoche pas de moi !
Kraggen: *confus*
Luvenis: Ce qu'il veut dire c'est qu'en plus de puer le pseudo parfum du druide tu as maintenant l'odeur des animaux morts.
Lykaan: *se cache*
Kraggen: *pensif* Le parfum...Lykaan !
Lykaan: *petite voix* Oui?
Kraggen: C'est quoi ce parfum?!
Lykaan: Je te l'ai dit ! Mais le mélange de tout ça...c'est très aphrodisiaque pour nous, les animaux.
Luvenis: Vas y Lykaan, si t'as une quelconque envie...*pouffe de rire*
Lykaan: Les taurens savent se retenir !
Kraggen: Fort heureusement...*se relève*
Volhkar: *encore dans ses pensées* Mais oui...*se lève d'un bond et s'exclame* C'est cela ! J'ai trouvé !
*Tous regardent le voleur avec impatience*
Volhkar: Euh...Non en fait...*se rassoit*
Zensirkh: Qu'y a t-il le mowt-vivant?!
Volhkar: Je pensais arriver à écrire ton nom avec le riz mais arrivé à la dernière lettre j'ai sauté et tout est tombé.
Zensirkh: Tu as toujours des trucs intéressants à dire?
Volhkar: Je m'ennuie, j'ai une armée à diriger !
Luvenis: Tu parles de celle que tu as abandonnée à Fjord Hurlant?
Volhkar: Faut que j'y retourne...
Zensirkh: Non le cadavwe ! Westes là avec les autwes...je vous emmène à Dalawan et pewsonne ne viendwa compwomettwe les plans.
Luvenis: Quels plans?!
Zensirkh: Wour le moment vous devez aller à Dalawan.
Luvenis: Et après?!
Zensirkh: Ils vont tout vous expliquer.
Luvenis: On est prisonniers c'est ça?!
Zensirkh: Non...mais vous avez une impowtante mission.
Luvenis: *surprise* Qu'elle est-elle?
Zensirkh: Je l'ignowe. Maintenant, dowmez !

La petite troupe alla dormir suite aux ordres du twoll, mais dans la nuit, Luvenis fut réveillée par un étrange appel...

???: Luvenis !
Luvenis: *dors*
???: Luvenis ! Venez ! Aidez-moi !
Luvenis: *change de coté*
???: Venez dans la foret ! C'est là où je suis ! J'ai hâte de vous revoir !
Luvenis: *réveillée par la voix* Hein quoi?!
???: Allez dans cette putain de foret ! Je vous attend !
Luvenis: Zyl...*un grand sourire se dessine sur ses lèvres* Il est revenu...Hum? *se claque*
???: ???
Luvenis: Alors c'est bien réel ! J'arrive ! *sort de la tente et cours vers la forêt*

Quelques minutes après...

Luvenis: Où êtes-vous?
???: En face de vous, derrière l'arbre.
Luvenis: Je veux vous voir !
???: Alors contournez-le.
Luvenis: Mais pourquoi ce n'est pas vous qui venez?
???: Car j'ai les deux jambes cassées.
Luvenis: *ravie* Et pourquoi ça ne serait pas l'arbre qui bougerait?
???: Car il est fixé au sol, maintenant contournez le et ne posez plus de question.
Luvenis: Très bien !
???: Vous voilà.
*une homme est sous une sorte de drap*
Luvenis: Ah non ! Ce n'est pas vous Vanarhost?
???: Non !
Luvenis: Et pourquoi mettez-vous ce drap alors?!
???: Pour me cacher ! Ils me recherche, je ne peut plus fuir. Ils sont partout.
Luvenis: Montrez-vous à moi !
???: Je ne peut pas...
Luvenis: Mais si ! *retire le drap* Ah c'est bien vous !
???: Oui !
Luvenis: Mais attendez ! *touche le visage de l'inconnu*
???: Que faites-vous?!
Luvenis: C'est un masque !
???: Oui...Vous m'avez reconnu petite peste !!
Luvenis: Comment...?! *s'effondre sur le sol, en pleurs*
Nain Effrayant: Je suis le nain effrayant ! C'est mon gras retour ha hah !
Luvenis: Mais pourquoi me faire ça une seconde fois...
Nain Effrayant: Car ça m'amuse ! Maintenant tu vas avoir peur ! *sort une dague*
Luvenis: Je n'ai plus aucune raison de vivre...il m'a oubliée...
Nain Effrayant: C'est exact ! *tend le bras*
*Un tir vient toucher la dague, l'impact fait lâcher prise le nain*
Nain Effrayant: Qu'est ce donc?! Disparition Améliorée ! *se recouvre d'un buisson et fuit*
Zensirkh: Vous ! Vous ne devez pas quitter le campement sans mon autowisation !
Luvenis: Je m'en fiche. Il est parti et il ne reviendra jamais.
Zensirkh: Le nain?
Luvenis: Non imbécile ! Zylpher !
Zensirkh: *semble désorienté* Vous l'avez vu?!
Luvenis: Non.
Zensirkh: Alors wevenez au campement, vous devez aller à Dalawan ! *repart*
Luvenis: C'est trop injuste...
*une ombre passe*
Luvenis: Évidemment le secours vient toujours trop tard.
Vanarhost: Sombresoir Demoiselle Luvenis. *s'incline*
Luvenis: Qu'est-ce que vous me voulez encore?
Vanarhost: Je venais vous mettre en garde sur le troll. Il n'est pas celui que vous croyait, c'est un chasseur de prime payé par le Kirin Tor afin
de retrouver Zylpher dans l'unique but de se débarrasser des derniers adeptes de la Légion Ardente encore présents.
Luvenis: Il le cherche aussi?
Vanarhost: Une mise à mort de tout servant de la Légion Ardente avec récompense a été largement prononcée par le Kirin Tor. S'il le retrouve
il n'hésitera pas à le tuer, lui et tout allié potentiel.
Luvenis: Mais peut-être je peut me servir de lui...
Vanarhost: C'est un expert, il sait ce qu'il fait et il vous connait. Il sait vos sentiments à l'égard du démoniste et s'attend à vos réactions. Ce qui
prouvera à tous que vous êtes alliée à la Légion Ardente, et donc, il aura une récompense double. Mon devoir est de vous protéger, mais je ne
peut pas apparaitre tant qu'il est là.
Luvenis: Pourquoi ça?
Vanarhost: Votre unique chance de revoir Zylpher vivant est de vous enfuir loin d'ici. Je vous aiderais à le retrouver...
Luvenis: Non je...je vais suivre Zensirkh, et dès qu'il l'aura retrouvé je le tuerai...
Vanarhost: Vous n'en avez pas la puissance nécessaire, Zensirkh est un des pires. Réfléchissez à ce que vous faites, une fois les portes de
Dalaran franchie vous serez seule.
Luvenis: J'ai toujours été seule...et une seule personne peut changer cela...
Vanarhost: *disparait*
Luvenis: Toujours...*repart vers le campement*

Le lendemain matin, ils repartirent vers Dalaran et finirent par arriver en milieu d'après midi...
Quatre individus tout à fait normaux pour une destinée commune dans un lieu commun: Norfendre . Lykaan le druide herboriste qui doit s'y rendre pour faire renaître la flore dans les zones dévastées par le Fléau; Luvenis la démoniste tourmentée partie à la recherche d'un amour impossible avec un elfe se prenant pour un démon; Volhkar le seigneur réprouvé envoyé par Sylvanas pour reconquerir les terres damnées et Kraggen le paladin devant servir de bouclier à Luvenis contre les monstruosités réssucitées. Ils arrivèrent tous les quatre à l'Accostage de la Vengence, à l'est de Fjord Hurlant. La résistance réprouvée commencait à se mettre sur pied et Volhkar a convié les compagnons au conseil de guerre, là où ils ont pu planifier tous ensemble dans un esprit démocratique des directives de la bataille contre Atras: terrible général d'Arthas, mais bien qu'ayant des noms ressemblants, ils ne sont pas de la même famille. La bataille a lieu et Volhkar l'emporte haut la main grâce à une strategie implacable sur les bombes à eau. Une fois de retour au campement, Luvenis se fait subtiliser devant les yeux ébahis des troupes qui avaient pourtant une surveillance constante sur la démoniste, elle est ramenée dans une village vrykul où elle est sauvée par un mysterieux inconnu, se cachant dans les ombres pour ne pas dévoiler son identité.

Pendant ce temps, Kraggen rencontre lui aussi un personnage énigmatique mais assez marrant se disant être le nain effrayant. Luvenis doit donc revenir à pied, et c'est après une petite balade que la journée s'achève. Le lendemain Volhkar décide d'aller visiter le Donjon d'Utgarde, réputé pour ses sculptures en papier maché. Mais devant les innombrables portes, Volhkar perd son sang froid et se jete sur le paladin afin de lui voler ses cheveux. Devant un tel acte, Luvenis et surtout Lykaan prirent peur et traversèrent de nombreuses portes les menant vers le nain effrayant qui fut le fondateur de cette structure. Lykaan et Luvenis se séparent et la démoniste rencontre un homme qui se terre dans le noir, voulant l'aider, elle lui brule son livre de souvenir avant de lui lancer dans sa face. Pendant ce temps Kraggen reussit à se sauver de la crise epileptique du seigneur voleur et s'enfuit, s'enfermant dans une chambre à porte du donjon. Il y rencontre Nataara, une mage prisonniere depuis déjà plusieurs jours. Luvenis et Lykaan se rassemblent enfin bientot retrouvés par Kraggen et Nataara. Ensemble ils tombent sur le vide grenier du donjon où Nataara explique quelques lignes de son passé, elle dût transformer le tauren en mouton afin de ne pas entendre sans cesse ses cris de fillette. Ils fallait qu'ils trouvent un moyen de s'échapper et sur le chemin du retour Luvenis tombe dans un trou. Kraggen, impuissant dans la situation, lui souhaite bonne chance et continue de courir vers la sortie. La démoniste se fait attaquer par une horde de morts-vivants voulant lui dévorer son cerveau, là débarque une seconde fois le même et toujours aussi mysterieux inconnu. Volhkar quant à lui trouve la bibliothèque secrète du nain effrayant qui le défie par une course dans les couloirs du donjon.

Luvenis en a marre et retire le capuchon de l'inconnu, pensant que celui qui la protegeait etait en fait celui qu'elle aimait. Manque de bol il est un peu plus décomposé car il s'agit de Vanarhost, un prêtre des ombres pretextant vouloir le bien être de Luvenis. Elle parvient à sortir des catacombes et à rejoindre les autres, ils purent enfin sortir, mais au même moment, des grondements se font entendre à l'interieur du donjon. C'est le nain effrayant aux commandes d'un engin mécanique nain géant, il les poursuit durant plusieurs dizaines de minutes avant de reveiller Volhkar dans une auberge. Mécontent de toute cette agitation, le voleur eteint la machine en pressant le bouton OFF. Le nain effrayant parvient à s'échapper de justesse. Lykaan, Luvenis, Kraggen et Nataara fuient vers une ville gobeline où ils ne reçurent pas un très bon accueil du maire. Dans les prisons ils font la connaissance de Gogobb, un gobelin se prenant pour un orc. Grâce à la déduction du paladin, les quatre amis parviennent à sortir de la ville, mais arrivés à l'exterieur, les gobelins les attendaient. Par peur, Lykaan perd tout contrôle de lui et défonce les lignes gobeline à lui seul. Dans la citadelle de la couronne de glace, Atras et Arthas discutent de choses et d'autres quand soudain Vanarhost fait son apparition, leur expliquant la position des cinq compagnons: leur seule issue: les montagnes. C'est alors que les rescapés du village gobelin retrouvent Volhkar, qui confirme bien que la seule voie "sans danger" est le passage par les montagnes. Durant leur périple ils sont stoppés par plusieurs hurlements qui sont plus menacants que ceux de Lykaan. Ils décident d'un appat pour attirer les bêtes : Kraggen, et en profitent pour se poster sur une colline, manque de chance elle se situe en plein milieu d'un village habité par les worgens dirigés d'une main de fer par Kruhorn. Ils sont fait une nouvelle fois prisonniers (et oui).

Nataara en profite pour dévoiler son terrible secret mais là une dispute se déclare entre Volhkar, Kraggen et Luvenis et dans le flot d'insultes Nataara prend tout sur elle et s'enerve, c'est ainsi qu'elle vole à Lykaan sa potion de rajeunissement, qui la fait redevenir une jeune elfe de la nuit. C'etait en réalité une druidesse qui est la mère adoptive de Kruhorn. Dans la nuit, Volhkar, Kraggen, Lykaan et Luvenis sont secourus par un chasseur troll, Zensirkh, qui veut les emmener à Dalaran, capitale du Kirin Tor. Durant leur traversée de la forêt du chant de cristal, Luvenis entend quelqu'un l'appeler dans la forêt, c'était en fait le nain effrayant qui tente une mauvaise manoeuvre mais échoue une nouvelle fois. Elle recoit la visite de Vanarhost qui la met en garde sur les intentions réelles de Zensirkh, mais sur le coup de l'emotion, la démoniste ne l'écoute pas et repart vers le campement. Les voici arrivés à Dalaran...

Zensirkh: Bienvenue à Dalawan. Entwez donc !
Lykaan: C'est encore plus rose que chez les elfes.
Volhkar: C'est une ville d'humains et d'elfes, les humains c'est bleu les elfes c'est rose, bleu et rose ca fait violet...
Zensirkh: On vous attend. *montre un appartement*
Kraggen: Enfin de la reconnaissance ! *cours vers l'habitation, suivi par Lykaan, Luvenis et Volhkar*

A l'interieur, un humain en robe les attendait...

Mage: Bienvenue à vous, j'ai ouïe dire que vous n'étiez pas encore au courant des operations.
Volhkar: C'est moi qui dirige les opérations !
Mage: Il se trouve que ca ne soit plus le cas.
Volhkar: Va t'acheter des cheveux !
Mage: Je te retourne le compliment.
Volhkar: *se tate le crane dans la recherche de ses quelques meches*
Mage: Bien, comme vous le savez Norfendre est dirigé par le Fléau dirigé par Arthas, lui même dirigé par la méchante fée Carabosse.
Volhkar: *marmonne* Saloperie de lutin...
Mage: Il est de notre devoir d'empecher cette pétasse de mettre ses plans diaboliques en execution.
Kraggen: Ca me parait clair...
Mage: Elle a plus d'un tour dans son gros sac à main, et depuis qu'elle existe, elle a déjà fait trop de victimes.
Volhkar: *pensif* Oui, c'est exact...
Mage: Vous allez être aider de Zensirkh, afin d'exterminer le Fléau de Norfendre.
Volhkar: Qu'est ce qu'on gagne?!
Mage: Un million de pièce d'or à vous partager pour la mort de Carabosse.
Volhkar: *excité* Quand commencons-nous?!
Mage: Quand j'aurais fini...bien...*se retourne et écrit sur le tableau* Votre premier objectif est Zul Drak, c'est là-bas que la vilaine fée à jeter un sort aux trolls qui sont devenus pestiferés...Hum? *regarde la salle qui était vide* Bon tanpis je continue pour moi-même...

A l'exterieur...

Volhkar: Zensirkh ! Nous devons y aller !
Zensirkh: C'était wapide, allons à Zul Dwak alows.
Volhkar: Quoi encore?!
Zensirkh: Tu as écouté ce que le mage t'as dit?
Volhkar: Oui, avec la fée...
Zensirkh: Il faut l'aneantiw ! Weposons-nous ici pour le moment et demain, nous pawtons.
Alors qu'ils partirent se coucher, Luvenis, toujours aussi obsédée dans la recherche de son elfe préféré, passa par les égouts de l'école de magie Dalaran avant de s'enfuir et de retourner dans la fôret interdite, sans les araignées géantes.

Luvenis: *pensive* Je sais qu'il est quelque part...*cours dans la forêt*

Pendant ce temps, Kraggen se réveilla quand il s'aperçut de l'absence de la démoniste. Il alla prévenir Zensirkh afin de la pister telle une truie en saison de chasse. Ils descendirent ensemble jusqu'à la forêt où le chasseur trouva d'étranges empreintes...

Zensirkh: *renifle la terre* Ses twaces sont encowe chaudes, elle est suwement passer paw là il y a peu.
Kraggen: Forcement, nous sommes à l'unique sortie de Dalaran.
Zensirkh: Elle auwait twès bien pu s'envoler.
Kraggen: Elle n'a jamais eu assez d'or.
Zensirkh: Bien dans ce cas, continuons...
Kraggen: *commence à marcher droit devant* Très bien...
Zensirkh: Stop !
Kraggen: *s'arrête net*
Zensirkh: Il y a une deuxième twace qui n'appawtient pas à la même pewsonne.
Kraggen: Oui...*air gêné* C'est parce que j'ai marché dessus.
Zensirkh: Non imbécile ! C'est des empweintes de sabots...il y a même deux empweintes de twois sabots difféwents...
Kraggen: Hum...
*des cris de femmes retentissent*
Kraggen: Luvenis !! *cours dans la direction du cri*
Zensirkh: *au loin* Attend ! C'est un piège !

Quelques mètres plus loin...

Kraggen: Qui est là?
???: *apeurée* Kraggen?!
Kraggen: J'arrive !
???: Viens vite ! Il veut me faire mal !

Le paladin finit par trouver un énorme boeuf se faisant attaquer par un treant.

Kraggen: Lykaan?!
Lykaan: Oui ! Aides-moi !
Kraggen: *repousse la créature sylvestre* Qu'est ce que tu fais là?
Lykaan: Grosse commission !
Kraggen: Et pourquoi tu as un cri aussi féminin...Luvenis peut être n'importe où !
Lykaan: J'ai les cordes vocales aigües !
Kraggen: *déçu* Je vais me faire tuer...
Lykaan: Tu cherches Luvenis? Je l'ai vu passer en courant comme une dingue.
Kraggen: Par où est-elle passée?
Lykaan: *pointe du doigt une direction* Je viens avec toi !
Kraggen: Ok, mais ne fait pas de bruit, il y a quelqu'un d'autre qui laisse des empreintes de sabots dans cette foret.
Lykaan: J'ai peur ! *tremble*
Kraggen: Viens ! *va dans la direction indiquée par le tauren*

Pendant ce temps...

Luvenis: *regarde le sol en marchant* Ça ne peut être que lui...il doit être blessé...une empreinte est plus grosse que l'autre...*examine les deux formats différents de sabots* C'est vraiment bizarre...
*un bruit dans les feuillages résonne, suivi d'un petit cri de douleur*
Luvenis: *sursaute* Zylpher? Est-ce que c'est vous?
. . .
Luvenis: *ton hésitant* Est-ce que...c'est vous Zylpher?
*un homme sort des buissons*
Volhkar: Bien sur que non !
Luvenis: Volhkar?!
Volhkar: Oui, je voulais vous faire une petite blague en prenant des fausses échasses qui laissent des traces de sabots. *se retourne et prend les deux bouts de bois* Sauf apparemment, je me suis fait arnaquer, ce n'est pas la même paire !
Luvenis: Mais pourquoi?
Volhkar: *se frotte la nuque* Je ne sais pas...Ça pouvait être marrant et puis ca m'occupe.
Luvenis: Alors tous ces bruits...
Volhkar: Je l'admet c'est pas très discret. *ricane*

Mais sur le chemin, Kraggen et Lykaan font la découverte d'une trouvaille...

Lykaan: Qui est-ce?!
Kraggen: *se penche vers le corps* C'est lui...
Lykaan: Mais qui?
Kraggen: *soupire* C'est Zylpher...Il est blessé...
Lykaan: Il est dangereux et méchant ! Il faut l'éliminer !
Kraggen: Si Luvenis le retrouve, elle risque de repartir à Lune d'Argent...et moi avec, ils ne me renverront jamais à Norfendre combattre le Fléau et ma carrière sera fichue...alors que si je le tue et cache les preuves...
Lykaan: Oui ! Et moi je serais tout seul et jamais je ne pourrais accomplir la reflorisation de Norfendre !
Kraggen: Oui...ça arrange tout le monde qu'il meurt...*prend son épée*
Zensirkh: Que plus pewsonne ne bouge ! *avance vers l'elfe blessé en pointant son fusil vers lui*
Kraggen: Qu'est ce que ça veut dire?!
Zensirkh: Lâches ton awme ! C'est un adepte de la Légion est en tant que tel le tuer donne dwoit à une wécompense seulement à celui qui lui inflige le coup fatal...Alows poussez-vous !
Kraggen: *pose son épée à terre et recule*
Zensirkh: Le meilleur moment pour un chasseur: celui où il a sa cible dans le viseur et qu'il est prêt à tirer...
Luvenis: Arrêtez ! *s'interpose entre le troll et l'elfe*
Zensirkh: Alows c'est ça...paw cet acte Luvenis est déclawée alliée de la Légion en pwotégeant un de ses pawtisans.
Volhkar: *apparait derrière le troll* Bonsoir à tous !
Zensirkh: Hum...*remarque la dague du voleur à son coup* C'est un complot ! *lâche son fusil*
Volhkar: J'ai un honneur à retrouver alors ce sera moi et personne d'autre qui tuera cet elfe...
Luvenis: Pourquoi vous voulez tous le tuer? Il ne vous à rien fait !
Kraggen: De toute façon vu ses blessures il n'en a plus pour longtemps...
Luvenis: Alors soignons-le ! Après tout, vous parlez d'honneur, mais est-ce que tuer une cible affaiblie mérite une récompense?
Zensirkh & Volhkar: *pensifs*
Luvenis: Soignons-le, et une fois qu'il sera en pleine forme je ne m'interposerais plus, je fais ça pour vous !
Volhkar: Elle n'a pas tout à fait tord...
Zensirkh: *ne dit rien*
Volhkar: Bien démoniste, nous allons soigner l'autre démoniste mais pendant sa récupération il devra rester dans une cellule magique afin que le jour venu la chasse puisse commencer !
Luvenis: C'est d'accord...
Volhkar: Lykaan ! Porte l'elfe jusqu'au campement !
Lykaan: *se recroqueville* Mais s'il se réveille et qu'il veuille me faire mal?!
Volhkar: Retires lui ses armes !
Lykaan: Mais s'il fait de la vilaine magie?!
Volhkar: Dans l'état où il est on ne peut pas craindre grand chose. *ricane*

Arrivés au campement, Zylpher fut isolé dans une tente close par la magie où il ne pouvait sortir. La nuit arriva et autour d'un feu les discussions reprirent...

Kraggen: Je ne sais pas si c'est vraiment bien ce que vous avez fait, vous êtes trop cupides...
Volhkar: Et toi stupide ! J'ai besoin d'or pour m'acheter de nouvelles lunettes !
Luvenis: *marmonne* Zylpher ne vaut pas de vulgaires lunettes...
Volhkar: Qu'avez vous dit?!
Luvenis: Je pensais à ce que j'allais faire demain.
Volhkar: Ah oui très bien !
Lykaan: Il me fait peur...quelqu'un veut bien dormir avec moi cette nuit?
Volhkar: *regarde le tauren* Demande à Kraggen...
Kraggen: Je dors seul.
Lykaan: *paniqué* Mais qu'est ce que je vais faire?!
Luvenis: De toute façon il ne peut pas sortir de là où il est. Je vais me coucher...
Lykaan: Moi aussi ! *part en vitesse vers sa tente*
Kraggen: Hum...j'y vais aussi je ne tiens plus...

Dans la nuit, quelqu'un pénétra dans la tente du démoniste prisonnier...

Zylpher: *ouvre un oeil* Qui est-ce?
Zensirkh: Bonsoiw Zylphew, tu te souviens de moi j'espèwe?
Zylpher: Zensirkh...
Zensirkh: Tu m'as fait twès mal lows de notwe dernièwe wencontwe, et maintenant je vais te wendwe la paweille. *prend une flèche dans sa main* Je sens qu'on va bien s'amuser toi et moi...*sourit*
Zensirkh: Tu ne comptais tout de même t'en sortiw? Nul n'échappe à Zensiwkh. *s'approche de Zylpher*
Zylpher: *ferme les yeux* Je ne compte pas m'en sortir...
Zensirkh: Ah? Et que vas tu faiwe?
Zylpher: *se redresse* Rien...
Zensirkh: Ca wendwa ma tâche plus facile! Tu es d'accowd? *sourire amical*
Zylpher: Je ne pouvais pas y échapper éternellement.
Zensirkh: Tu peut alows y pawticiper?
Zylpher: Je ne peut pas...je n'en ai pas la force.
Zensirkh: Je compwend, et même si...
Zylpher: *le coupe brusquement* Jamais je ne me suiciderais !
Zensirkh: Mais je ne veux pas que tu te suicides, je veux juste que tu te wetouwnes !
*quelqu'un entre*
Zylpher: Hein quoi?!
Zensirkh: Ca ne sewa pas long !
Luvenis: Arretez ça Zensirkh !
Zensirkh: *se racle la gorge* Je suis venu voir comment il allait !
Luvenis: *regarde l'elfe* Oui mais...
Zylpher: . . .
Zensirkh: Je ne veux...que son bien être. *sourire gené*
Luvenis: Il à l'air d'aller mieux.
Zensirkh: Oui ! Je lui ai chanté une berceuse...
Luvenis: Ah oui? Quelle est-elle?
Zensirkh: *se racle la gorge* Pom Pom...Pidou...
Luvenis: ?!
Zensirkh: *commence à danser* Pom Pom Pidou, Wawe fuwent l'heuwe Pom Pom
Luvenis: Euh...*embarrassée en regardant le démoniste*
Zensirkh: Pidou Pidou Dou...
Luvenis: C'est très...beau...
Zensirkh: Merci ! Bonne nuit ! *sort de la tente*
Luvenis: *continue de fixer Zylpher* Il ne...
Zylpher: *attend la suite*
Luvenis: Enfin...
Zylpher: Non...
Luvenis: Ah parce que...
Zylpher: Oui...
Luvenis: C'est donc ça...
Zylpher: Il se trouve...
Luvenis: Car en fait...
Zylpher: Des fois...
Luvenis: Très bien ! *sort sur le pas de course*
Zylpher: *seul* Ils ne sont pas nets ici, c'est pire que dans mon ancienne prison...*se recouche*

Le lendemain matin...

Volhkar: Je suis sur que vous avez pénétré dans la tente Zensirkh !
Zensirkh: Je n'étais pas awmé !
Volhkar: Vous ne trompez personne ! Vous aurez très bien pu avec les mains !
Zensirkh: Il n'a pas voulut !
Volhkar: Hahah découvert vil félon !
Luvenis: *intervient* Il ne s'est rien passé !
Lykaan: Pourquoi vous n'en finissez pas maintenant?
Kraggen: Au moins on seraient débarrassés.
Nataara: Salut !
Volhkar: Bonjour Nataara !
Kraggen: Mais ! Que fait-elle içi?!
Volhkar: *sort sa tête du sac à vin* Oui c'est vrai ça !
Nataara: J'admet m'être un peu emportée l'autre jour.
Kraggen: J'ai encore mal...
Nataara: Je te passerais de la crème si tu veux !
Kraggen: Bon très bien, elle peut rester alors.
Nataara: C'est gentil !
Lykaan: Même en elfe de la nuit elle a toujours cette odeur de décomposé !
Nataara: Hey ! Je ne me suis pas lavée depuis !
Zensirkh: *renifle Nataara* Non le dwuide a waison, tu pue le wat cwevé.
Nataara: *embarrassée* C'est possible oui...
Zensirkh: Oui...*tourne la tête vers la tente du démoniste captif*
Luvenis: Que regardez-vous?!
Zensirkh: Je peut aller le voiw? J'ai des talents de guewisseuw !
Luvenis: Je vais y aller moi-même ! *part vers la prison magique*
Kraggen: Je vais aller chasser...Lykaan vient avec moi.
Lykaan: Oui !

C'est alors que les deux partirent dans la forêt cueillir des baies quand soudain...

Kraggen: Regardes Lykaan...*se met à genou devant un arbre*
Lykaan: Qu'y a t-il?
Kraggen: La mousse semble avoir été arrachée.
Lykaan: Mais c'est terrible ! Que peut-on faire?
Kraggen: J'aurais dû m'en douter...
Lykaan: *tremblote* C'est effrayant.
Voix: Hin hin !
Lykaan: *sursaute* Nous sommes suivis !
Kraggen: *dégaine son épée*
. . .
Lykaan: Effrayant?
Voix: Ha hah !
Kraggen: Je crois que c'est un moyen d'invocation, une puissante magie...
Lykaan: Ca me fait très peur.
Kraggen: Vite, il faut rentrer informer les autres, quelqu'un chose d'affreux est sur le point de se produire.

Pendant ce temps...

Luvenis: *entre* Bonjour, comment allez-vous?
Zylpher: Vous m'avez réveillé.
Luvenis: Vous avez bien dormi j'espere, car aujourd'hui je vous delivre.
Zylpher: Quel interet de m'avoir retenu captif pendant ce temps?
Luvenis: Vous etiez blessé.
Zylpher: Non...
Luvenis: Faites-voir vos blessures.
Zylpher: Non...
Luvenis: Vous ne voulez pas cooperer?
Zylpher: Non...
Luvenis: Je vais être obligée d'appeler Zensirkh si vous continuez !
Zylpher: *hésite*
Luvenis: Hum? *sourit*
Zylpher: Non...
Luvenis: Que vous êtes négatif.
Zylpher: Et alors?
*quelqu'un entre*
Nataara: Coucou !
Luvenis: Nataara, sortez s'il vous plait.
Nataara: Je suis venu voir comment allait ce brave garçon. *prend une fiole dans sa poche*
Luvenis: Qu'est ce que c'est?!
Nataara: Du poison !
Luvenis: Ah très bien.
Nataara: Je pense qu'avec ca il ne souffrira plus.
Zylpher: Si vous voulez m'achever faites-le rapidement.
Nataara: Ah bon?
Luvenis: *pensive*
Zylpher: Une druidesse qui a du poison, c'est un peu étrange.
Luvenis: Du poison ! Nataara !
Nataara: C'est moi !
Volhkar: *apparait* Personne ne touchera à cet elfe tant qu'il ne sera pas rétabli et que je l'ai égorgé !
Nataara: Taisez-vous sale plaie !
Volhkar: Je veux tes cheveux ! *se jete sur l'elfe de la nuit*
Nataara: Non pas ça !
Volhkar: *tire sur les cheveux de Nataara, qui restent dans les mains du voleur*
Nataara: Ahem...
Volhkar: Qu'est ce que c'est que ça?!
Nataara: De la mousse !
Volhkar: Mais qui êtes-vous?
Nataara: *enleve ses lunettes* Je suis Vanarhost !
Luvenis: Je le savais !
Volhkar: Pourquoi tu n'as rien dit alors idiote !
Vanarhost: Il faut éliminer le démoniste.
Volhkar: Oui mais c'est moi et moi seul qui lui infligera le coup fatal !
Luvenis: Comment?!

Dehors...

Zensirkh: pOm pOm pidou, pidou pidou dou.
Alors que Vanarhost qui s'était déguisé en Nataara, Volhkar et Luvenis discutent tranquillement dans la tente magique du prisonnier démoniste, Kraggen et Lykaan avaient invoqués par la force d'un rituel mystique un être des plus démoniaques...

Kraggen: *en courant* Il nous suit ! Plus vite Lykaan ! Bouges ton gros derrière !
Lykaan: *essouflé* Je ne tiendrais pas longtemps! *se prend une branche, ce qui le fait tomber*
Kraggen: *s'arrete* Vite !
Lykaan: *remarque plein de fleurs* Non ! *commence à manger la plantation*
Kraggen: Il va nous rattraper !
???: Hin hin !
Lykaan: *la bouche pleine* Non, je ne peux plus continuer. Pars !
Kraggen: Fais pas l'imbecile !
Lykaan: Va rejoindre les autres, ils viendront à mon secours, seul tu es impuissant face au terrible fléau qui me ronge... *prend par dizaine les fleurs et les engouffrent dans sa gueule*
Kraggen: Très bien ! *se remet à courir*

Au campement...

Vanarhost: Ma mission était de tuer Zylpher, et je ne faillirai pas devant les appitoiements d'une elfe de sang amoureuse.
Luvenis: *lance un bref regard au démoniste* Mais je ne le suis pas !
Vanarhost: *sort une boule divinatoire* Hum...je vois que...si vous l'êtes.
Volhkar: *marmonne* Marrant ce jouet...
Zensirkh: *entre* C'est quoi ce waffut? Et c'est qui la mowte-vivante maquillée?
Vanarhost: Je suis Vanarhost le prêtre des ombres.
Zensirkh: Où est la fille?
Vanarhost: *oriente la boule de cristal vers le troll* Qu'est ce que ca peut te faire?
Zensirkh: *perturbé par la sphère magique* J'aime savoiw où sont mes collègues...
Vanarhost: *regarde dans le nuage vert contenu à l'interieur* Ah...je vois...Vous feriez mieux de rester loin du prisonnier.
Luvenis: Oui je confirme, il allait lui faire du mal !
Zensirkh: Oui bon, juste entendwe comment il cwie. *ricane*
Volhkar: C'est pas drole pauvre tare que vous êtes le twoll !
Vanarhost: *réoriente la boule vers Volhkar* Vous...*sourit en regardant le nuage* Vous aimez pecher des moules le dimanche.
Volhkar: Oui, mais seulement avec mes hautes bottes et souvent je ramène plus de langoustines que je broie sur les rochers. *imite le mouvement* Et paf !
Luvenis: *sursaute*
Vanarhost: Hum et je vois aussi...*tourne la boule dans ses mains*
Volhkar: Non vous ne voyez rien ! *lui prend la sphère et la jette dans la direction opposée qui atterit dans les mains de Zylpher*
Zylpher: Hein?! *regarde l'objet*
Objet:
---
Zylpher: *le coupe brusquement* Jamais je ne me suiciderais !
Zensirkh: Mais je ne veux pas que tu te suicides, je veux juste que tu te wetouwnes !
---
Zensirkh: Ahem...c'est dingue ce que mon accent défowme ma voix !
Volhkar: On s'en fout ! Je veux juste que tu t'en ailles !
*quelqu'un pleure dans son coin*
Volhkar: C'est qui encore la chialeuse?! *se retourne vers le groupe*
Luvenis: *montre du doigt l'entrée de la pièce*
Vanarhost: *pleure* Pourquoi vous avez fait ça? C'était ma grand maman qui me l'avait offerte pour son cent cinquantième anniversaire, vous êtes irrespectueux. Hin hin...
*quelqu'un entre et bouscule le prêtre*
Vanarhost: Ah ! *tombe sur la table*
Kraggen: *paniqué* Lykaan ! Lykaan est...il est !
Volhkar: Du calme ! Que s'est-il passé? Où est le gros tas pleurnichard?
Kraggen: On a été poursuivis par une magie très ancienne et Lykaan a été blessé, il est tombé et m'a demandé d'aller vous prevenir.
Volhkar: Où est-il?
Kraggen: Juste derrière la tente.
Volhkar: Il est fichu...
Kraggen: Non ! Il faut aller le sauver ! Je crois que la chose m'a suivie jusqu'ici...
Volhkar: Bravo ! T'es vraiment un boulet !
Voix: He heh !
Luvenis: Vous avez entendu?!
Volhkar: Et nous voila contre un maléfice maintenant ! Zensirkh, Kraggen, venez avec moi, Luvenis restez ici et surveillez Vanarhost.
Luvenis: Il est parti !
Volhkar: Dans ce cas, surveillez vous vous même !
Luvenis: Je vais prendre soin du prisonnier.
Volhkar: Ah je l'avais oublié lui, alors Luvenis vous venez avec nous et Zensirkh vous restez là !
Luvenis: Non !
Volhkar: Oh mais si ! *prend Luvenis par le bras et l'entraine à l'exterieur*
*le réprouvé sort avec la démoniste, suivi par le paladin*
Zensirkh: Nous voila de nouveau seuls...
Zylpher: Qu'est ce que ca peut faire? J'ai un objet magique très puissant dans les mains.
Zensirkh: Peut-être, mais je dois te soigner !
Zylpher: Je peut faire ça tout seul.
Zensirkh: Ah oui? Et comment si je ne te donne pas ce qu'il te faut?
Zylpher: *semble reflechir* Tu vas me blesser encore plus pour que tu puisses m'avoir quand je serais relaché.
Zensirkh: Non c'est faux...
Zylpher: Hum...*retire son haut et fait voir ses blessures au troll*
Zensirkh: Bien voyons ça...Tu t'es fait tiwer dessus paw...*retire la balle de la plaie*
Zylpher: Fais doucement ! En quoi tu peux savoir à qui est le projectile?
Zensirkh: Caw en l'occuwence, une gwosse tête de nain est gwavée dessus. C'est mawqué: "Appawtient au Nain Effwayant, Effwayant."
Zylpher: Hein? C'est qui lui?
Zensirkh: Aucune idée..., pas d'autwes blessuwes? *sourire vicieux*
Zylpher: Non.
Zensirkh: . . .

Pendant ce temps, dehors...

Volhkar: Regardez ! Le soleil ! *tend le bras vers le ciel*
Luvenis: Qu'y a t-il?!
Volhkar: Le soleil ! Il brille !
Luvenis: Oui...
Volhkar: Ca présage un malheur... Bien contournons cette tente.
Kraggen: Elle ne me paraissait pas aussi grande de l'interieur !
Volhkar: Oui, c'est de la magie inversée, quelque chose ne tourne pas rond...
Lykaan: *rampe au sol, des fleurs dans la gueule* Aidez-moi !
Volhkar: Voici le boeuf !
Voix: Ha hah !
Volhkar: Montrez-vous !
*deux énormes mains griffues sortent du sol*
Voix: Ici le Nain Effrayant Effrayant dans la taupe mécanique XOY-485.
Volhkar: Encore vous?
Nain Effrayant Effrayant: Non, j'ai changé de nom ! Je suis deux fois plus effrayant qu'avant !
Volhkar: C'est terrible !
N.E.E. : Vous allez mourir ! *la taupe sort entierement du sol et s'apprete à s'elancer vers le groupe*
Nain Effrayant Effrayant: Vous allez mourir ! Cette fois, il n'y a aucun bouton permettant d'éteindre cette machine !
Volhkar: Mince...
N.E.E.: Dites vos prières ! *la taupe lève un bras vers le ciel*
Volhkar: Je vais tenter de construire quelque chose...*sort ses outils d'ingénieur et commence à bidouiller*
N.E.E.: Hin hin ! Rien ne pourra m'arrêter cette fois !
Kraggen: *murmure à Volhkar* Qu'est ce que tu fiches?!
Volhkar: Je construis un yéti mécanique !
Kraggen: Hein? La taupe du nain fait plusieurs mètres de haut !
Volhkar: Oui bah...mon yéti aussi !
*quelques minutes passèrent, la taupe mécanique toujours le bras en l'air n'avait pas bougée depuis*
Volhkar: Et voila ! *montre à tous sa création* Ce yéti mécanique va détruire l'engin du nain !
N.E.E.: Ah oui? Et comment? *rire sadique*
Volhkar: Comme ça ! *prend le yéti et l'envoi sur la taupe*
N.E.E.: Hum?!
Volhkar: Ah mince...*prend quelques pétards dans sa boite d'outils* J'ai oublié de mettre les explosifs...*pensif*
N.E.E.: Ton yéti est vaincu, rends-toi maintenant !
Volhkar: Ça jamais ! *lance les petits pétards dans la direction de la taupe qui explosent dans des petits "pan"*
N.E.E.: Tes armes sont inutiles contre moi !
*un chant résonne dans la foret*
N.E.E.: *rapidement* Qu'est ce que c'est que ça?!
???: *chant d'opéra* Pan ! Pan ! Pan Pan ! Pan Pan Pan Pan ! Pan ! Pan Pan !
N.E.E.: Oh non ! Ça revient ! *la taupe creuse un trou et disparait sous terre*
???: Pan Pan Pan ! Pan !
Luvenis: Ça se rapproche.
???: *derrière un arbre* Pan ! Pan ! *saute vers le groupe et se découvre dans une pose ridicule* Paaaaan !
Luvenis: *recule* C'est immonde ! Qu'est ce que c'est?!
Volhkar: Un gnome chanteur !
Gnome Chanteur: Oui, mais pas tout à..aha...tout...*se remet à chanter* tout à fait !
Luvenis: Il me fait peur !
Gnome Chanteur: Je me nomme Ça.
Kraggen: Quoi donc?
Ça: Ça !
Kraggen: *regarde autour de lui sans comprendre*
Ça: *s'énerve* Ça c'est mon nom !
Volhkar: Ton nom...*prend sa boite d'outils* C'est "ça"?
Ça: Oui ! Ça !
Volhkar: Très bien monsieur boite d'outils, ça suffit vos petites mesquineries !
Ça: Je vais vous abattre avec la puissance de mon chant ! LAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !
Luvenis: *se bouche les oreilles* Qu'on le fasse taire !
Volhkar: Ça suffit j'ai dis ! *lance sa boite remplie de pétards sur le gnome ce qui le fait exploser*
Kraggen: Où est-il?!
Volhkar: Voila, c'est réglé !
Ça: *au loin* Pan ! Pan Pan !
Volhkar: Oh non ! Le cauchemar revient ! Fuyez dans la tente !
Ça: *se rapproche* Pan Pan Pan ! Pan !

Ils se réfugièrent tous dans la tente protégée par la magie dans l'espoir que le fléau de la voix du gnome ne puisse pas y pénétrer...

Zensirkh: *la main posée sur le front de l'elfe* Qu'est ce qui se passe?
Luvenis: Et que faites-vous là?!
Zensirkh: *retire sa main* Wien du tout ! Il s'est endowmi !
Luvenis: *se rapproche du blessé* Mais non ! Vous l'avez drogué !
Zensirkh: Oui...il m'avait dit qu'il avait twès mal !
Luvenis: Que lui avait vous fait?!
Volhkar: Chut ! Écoutez !
*une dizaine de secondes passa*
Volhkar: C'est calme...
Kraggen: Oui...
Volhkar: *va discrètement vers l'entrée et soulève le bout de toile*
Ça: *juste à l'entrée* Paaaaaaaaaaaaaaan !
Volhkar: Oh ! *referme la tente*
Luvenis: C'est ignoble !
Lykaan: *tremble* Nous sommes coincés ici !
Volhkar: Pas de panique ! Boite d'outils en aura surement marre bien avant nous !
Ça: Pan ! Pan ! Pan !
Zylpher: *ouvre les yeux et dit faiblement* Que se passe t-il?
Luvenis: Zylpher ! Réveillez-vous !
Zylpher: Je ne dormais pas...c'est le troll qui m'a assommé...*se frotte la tête* J'ai un mal de crâne maintenant.
Luvenis: *se retourne vers le troll* Pourquoi avez-vous fait ça?
Zensirkh: Je n'en sais wien !
Ca: Pan ! *grimpe sur la tente* Pan Pan !
Zensirkh: *regarde l'ombre du gnome à travers la toile* Celui-là va manger...*prend doucement son fusil*
Volhkar: Non sombre crétin ! Le gnome n'est pas réel !
Ca: Pan Pan Pan !
Volhkar: Il faut le chasser de notre esprit !
Ca: Pan Pan Pan ! Pan Pan !
Volhkar: *ferme les yeux* Il n'existe pas ! Il n'existe pas ! Il n'existe pas !
Kraggen: Hein?!
Volhkar: Toi aussi paladin tu n'existes pas ! Tu n'existes pas !
Luvenis: Hayawata ! *assomme le troll du sac à main de Lykaan*
Zylpher: Hein?!
Luvenis: Venez ! Il faut nous enfuir ! Prenez ma main ! *tend sa main vers le prisonnier*
Zylpher: Euh...bien...*prend la main de la démoniste pour se relever*
Luvenis: C'est par là: la sortie cachée !

Alors que Volhkar, Kraggen et Lykaan étaient occupés à combattre l'horrible Ça -ou boite d'outils-, Luvenis aida Zylpher à marcher sur
plusieurs dizaines de mètres de la tente...

Luvenis: Vous pouvez vous déplacer seul?
Zylpher: Oui il le faut bien....*invoque une monture* Merci de votre aide Luvenis.
Luvenis: Où allez-vous?
Zylpher: Là où les ennemis se font nombreux. *le destrier de l'effroi part au galop*
Luvenis: *regarde le démoniste s'éloigner* Au revoir, Zylpher.
Ça: *derrière* Pan Pan !
Luvenis: Non ! Je l'avais oublié !
Ça: Hahah ! Je vais te faire montrer mon vrai visage ! *commence à se transformer*
Kraggen: Luvenis !
Volhkar: *apparait derrière un arbre*
Ça: Je suis...*se change en une vieille femme très laide*
Volhkar: La fée Carabosse !
Carabosse: Oui ! Je dirige d'une main décharnée tout Norfendre !
Volhkar: Taisez-vous potiche ! Tout le monde sait que c'est Arthas qui commande !
Carabosse: Faux ! Je suis sa coiffeuse !
Volhkar: Ah oui?!
Carabosse: Volhkar...je pourrais très bien faire repousser vos cheveux tombés depuis déjà bien des lustres !
Volhkar: *passe sa main sur son crâne chauve*
Carabosse: Il faut juste que vous fassiez une chose: tuer vos amis !
Volhkar: Ce ne sont pas mes amis !
Carabosse: Ah navrée, dans ce cas...*disparait*
Kraggen: Que voulait-elle dire?
Luvenis: Tu es vraiment bête comme paladin...
Volhkar: Où est passé le prisonnier?!
Luvenis: Il est parti ! J'ai tout fait pour le retenir mais il était bien plus rapide !
Volhkar: Bon tant pis, allons manger ! *repart vers le campement*
Après avoir été prit violemment d'assaut par un gnome chanteur, le groupe s'installa dans son campement pour la nuit, mais la cruelle fée Carabosse ne voyait pas ça du même oeil...

???: *chuchote* Luvenis !
Luvenis: *se réveille* Hein quoi?! Zylpher?!
Zylpher: Oui, je ne pensais pas avoir une voix si reconnaissable.
Luvenis: Il faut croire que si. *sourit bêtement*
Zylpher: Je tenais à vous remercier de m'avoir sauvé la derniere fois.
Luvenis: Ce n'est pas si...
Zylpher: Je n'ai jamais su vous le dire Luvenis, mais...
Luvenis: Oui..?
Zylpher: Je vous aime.
Luvenis: *ses joues deviennent écarlates* Moi...aussi !
Zylpher: *rapproche ses lèvres de celles de la démoniste*
Luvenis: *ferme les yeux* Ca ne peut être qu'un rêve !
Zylpher: *s'arrete* Bien sur que c'en est un !
Luvenis: HEIN?! QUOI?!
*quelqu'un entre et cours à vive allure dans la direction des deux démonistes, il poignarde Zylpher avec une hache*
Nain Effrayant: Ha hah ! C'est moi !
Luvenis: *regarde Zylpher mort à ses pieds* C'est un cauchemar !
Nain Effrayant: Maintenant oui ! Ha hah !

_______________


Kraggen: *chantonne en se mettant en tenue pour dormir* C'est vraiment bizarre...
???: Kraggen !
Kraggen: Su?!
Su: Je savais que tu ne m'avais pas oublié ! Comment vas-tu? *sourit*
Kraggen: *confus* Euh...
Su: Je sais ce qui te ferais plaisir...
Kraggen: He heh, on ne change pas des bonnes vieilles habitudes !
Su: Installes-toi sur le lit, je vais me preparer !
Kraggen: Tout de suite ! *s'allonge sur le matelas*
*Quelques minutes après, Su apparait habillée en petite tenue.*
Kraggen: Tu es magnifique !
Su: Merci ! Et toi tu es...oh mon dieu !
Kraggen: Qu'y a t-il?!
Su: Tes cheveux !
Kraggen: *se redresse et voit toutes ses mèches tombées sur le lit* Comment?!
Su: Tu n'en as plus aucun !
Kraggen: Non ! *va vers son miroir et regarde son crâne chauve* Non !!
*quelqu'un entre*
Su: Tu n'es plus digne d'être un elfe !
Volhkar: *se moque du paladin* Ha hah maintenant tu es vraiment imberbe ! T'es encore plus laid qu'avant !
Su: Je vais plutôt aller avec Volhkar, lui au moins il a de belles mèches rebelles !
Volhkar: Et oui ! *montre à Kraggen sa tignasse*
Kraggen: C'est pas possible?!
Volhkar: Oh que si ! *prend Su par la taille* Allez le chauve ! Adieu !

_______________


Zensirkh: *se réveille dans un lieu qui lui est inconnu* Où suis-je? C'est une powte? *tourne la poignée en entre dans un espèce de sauna où beaucoup d'elfes n'étaient habillés que d'une serviette*
Annonce: Un nouveau visiteur vient d'arriver, c'est notre star !!
Zensirkh: *remarque tous les elfes se tourner vers lui* Oh oh ! Qui veut bien me passer sa sewviette? *entre dans la pièce*
*deux elfes s'approchent du chasseur*
Zylpher: Salut Zensirkh, je suis désolé de t'avoir rejeté la derniere fois mais je suis très timide !
Kraggen: Etre toujours proche des femmes n'etait qu'un pretexte pour cacher ma véritable orientation. Bien sur que j'aime les trolls !
Zensirkh: *prend les deux elfes et les collent contre lui* Allez y je suis à vous !
???: Tu es completement à moi mon garçon !
Zensirkh: Hein?!
*tous les elfes se sont transformés en trollesses*
Zensirkh: Oh non !! J'étais si pwoche !!
Trollesses : Maintenant tu va comprendre ta douleur ! *se ruent vers Zensirkh et le frappent à coup de serviettes*

_______________


Cenarius: Lykaan, tu as su accomplir ta destinée. Par tes actions, Norfendre est devenue fleuries, la vie y parcourt ses terres telle la sève d'un arbre. C'est par cet acte que je te déclare archidruide.
Lykaan: Oh merci ! C'est magnifique !
Cenarius: Mais tu as encore une tâche à accomplir pour prendre ma place.
Lykaan: Je ne veux pas prendre votre place ! Je vous vénère !
Cenarius: Chut chut chut ! Bientôt je vais me mettre en colère.
Lykaan: Mais pourquoi? *tremble*
Cenarius: Car tu as été très vilain, il te faut subir mon courroux divin...attends que je me concentre...
Lykaan: Ha?
Cenarius: Ca arrive...Je la sens monter en moi telle la sève d'un arbre.
Lykaan: Encore?
Cenarius: Tu vas voir ! Tu vas voir ta gueule...*des eclairs jaillissent du sol*
Lykaan: Ayez pitié ! Je ferais tout ce que vous voudrez ! *se met à genou*
Cenarius: Ce n'est pas la peine d'implorer mon pardon. Regarde les éclairs monter en geyser dans le ciel, telle la sève d'un arbre.
Lykaan: Oui c'est joli, mais pourquoi voulez-vous me faire du mal ?
Cenarius: Car je suis remonté, j'ai recu une lettre disant que je n'avais pas gagné le concours jardin fleuri.
Lykaan: C'est affreux ! Mais qu'est ce que je peut faire?
Cenarius: Et pourtant, j'avais mis plein de belles pousses: des astilbes, des clématites, des géraniums et des hibiscus !
Lykaan: Oui mais...
*la foudre frappe Cenarius en plein visage*
Cenarius: *tombe au sol* J'ai trop deconné...
Lykaan: Cénarius !
Cenarius: Prend cette fiole Lykaan, elle contient tout le savoir druidique que je possède. *tend un petit flacon*
Lykaan: Qu'allez vous devenir ?
Cenarius: Je vais retourner à la terre. Maintenant il est temps pour moi de redescendre un peu...telle la sève d'un arbre. *mort*
Lykaan: *fait tomber la fiole et l'écrase malencontreusement avec son sabot* Oups !

_______________


Volhkar: *se reveille comme un vampire* Haaa ! Je sens l'odeur ! L'odeur de l'or ! *renifle partout*
*un ange apparait*
Ange: Bonsoir Volhkar, prince des réprouvés.
Volhkar: Bonsoir la tare ailée en robe, j'ai besoin d'or, je sens l'odeur !
Ange: Mais il faut que tu trouves l'or avant que minuit ne sonne. *pointe du doigt la pendule annoncant minuit moins le quart*
Volhkar: Ah cette pendule là, elle avance d'une heure !
Ange: Ah mince, mais pourquoi ça?
Volhkar: C'est pour être toujours en avance, par exemple là, je vous ai bien eu crétin!
Ange: Oui je l'admet, mais l'or lui partira dans un quart d'heure quand même, tant pis.
Volhkar: Vile vipère perfide et vicieuse ! *ouvre tous les tiroirs, fouille partout dans sa tente pendant une dizaine de minutes*
Ange: Plus que cinq minutes.
Volhkar: J'ai tout renversé mais il n'y a pas la trace du moindre carat d'or !
Ange: Oui mais vous ne m'avez pas touché !
Volhkar: De quoi?!
Ange: Et oui ! En effet ! L'or est sur moi !
Volhkar: Comment?!
Ange: Fouillez-moi ! Allez-y ! Deshabillez-moi !
Volhkar: Mais non ! Argh !
Ange: *s'approche du voleur* Oh oui, tatez moi les ailes !
Volhkar: C'est horrible !
Ange: Frappez moi pour que l'or tombe !
Volhkar: Tu l'auras voulu ! *donne un coup de poing dans le visage de l'ange*
Ange: J'ai mal ! Frappez-moi encore !!
Volhkar: Tais-toi ! *frappe plusieurs fois la face de l'ange*
Ange: J'ai très mal ! Frappez-moi encore plus fort !!
Volhkar: Mais tu vas te taire?! *empoigne une chaise et assomme l'ange avec*
*quelqu'un entre*
Kraggen: Saloperie !
Volhkar: Hein?
Kraggen: Pourquoi tu lui as fais ça?
Volhkar: Beh j'en sais rien, il en voulait.
Kraggen: Tu viens de tuer Su !
Lykaan: *apparait* Salut ! Savez-vous où se trouve Cénarius?
Volhkar: C'était donc un rêve...et là? Je rêve encore? *frappe le druide avec la chaise*
Lykaan: Aie ! J'ai mal ! *se frotte la tête*
Volhkar: Tu en veux encore?!
Lykaan: Non !
Zensirkh: *tombe du plafond* AH ! Arwetez-ca twollesse misewables ! Je ne vous aime pas !
Volhkar: Ca suffit troll poussiereux ! Quelqu'un peut me faire ce qu'il se passe?!
Luvenis: *entre* Zylpher ! Vous l'avez vu?!
Zensirkh: Zylphew? Non...*sourit*
Carabosse: *apparait* Hin hin je vous ai eu ! Et ce n'était qu'un avant gout de mes pouvoirs !
Volhkar: Nous allons vous combattre vilaine fée !
Carabosse: Alors venez ! Venez à Zul Farrak qu'on règle ça ! *disparait*
Volhkar: Très bien ! Mettons-nous en route avant que cette pétasse ne recommence !
C'est avec courage que Volhkar, Kraggen, Zensirkh, Luvenis et Lykaan décidèrent de reprendre leur periple. Ils arrivèrent à Zul Drak, patrie des trolls, dirigée par le dieu Ak'ari...

Prophète Troll: *devant la statue d'Ak'ari*Des intwus ont pénétwé dans votwe demeuwe divine sombwe majestée. Que devons-nous faiwe?
Ak'ari: Je vais prendre l'apparence d'une femme. Ils vont voir ce qui va leur arriver.
Prophète Troll: Que puis-je faiwe pour vous?
Ak'ari: Tu restes ici et tu nettoie ma statue.
Prophète Troll: Twès bien Majestée.

Un peu plus à l'ouest, Volhkar et sa troupe venait de remonter les escaliers menant directement à Zul Drak.

Volhkar: Nous voici arrivés !
Lykaan: Zensirkh va surement se plaire ici.
Zensirkh: Je ne pense pas. Ce n'est pas un clan allié.
Lykaan: Ca n'empeche que moi si je tombais sur une region appartenant à l'expedition cénarienne je serai heureux.
Volhkar: On s'en fiche de tes histoires ! Nous avons un objectif à faire ici.
Luvenis: Ah oui? Mais lequel?
Volhkar: Ici règne un dieu corrompu ayant prit la place des autres dans l'espoir d'avoir une statue brillante au soleil.
*une trollesse d'une beauté parfaite s'approche du groupe*
???: Zan'za !
Volhkar: Qu'est ce que? *voit la femme* Oh...
Ak'ari: Je me nomme Ak'ari !
Volhkar: *murmure* Ca fait des bonnes ampoules...
Kraggen: *se démarque du groupe en faisant plusieurs pas en avant* Comment ca va?
Ak'ari: Hum fort bien. *regarde Zensirkh* Qui est ce troll?!
Zensirkh: Moi?
Luvenis: C'est Zensirkh, il n'arrive même pas à dire son nom correctement.
Ak'ari: *cours vers le chasseur en faisant un vent au paladin* Zensirkh?
Zensirkh: *en prenant du recul* Hein quoi?
Ak'ari: Je suis certaine que vous êtes célibataire !
Zensirkh: Non ! Je ne suis pas libwe.
Luvenis: Bien sur que si ! Il n'y a pas plus seul que lui !
Kraggen: Hey !
Ak'ari: J'en etais sure. Voulez-vous que nous marchions ensemble? *tend le bras au troll*
Volhkar: Comment ca se fait que vous n'ayez pas d'accent?
Ak'ari: J'ai eu quelques millénaires pour apprendre à parler.
Volhkar: Ah très bien.
Zensirkh: Mais je vous assuwe, mon coeuw se touwne déjà vews quelqu'un d'autwe...
Luvenis: *pouffe de rire* Pas le coeur non!
Zensirkh: *baisse la tête et prend le bras d'Ak'ari*
Lykaan: Ils sont mignons tous les deux !
Kraggen: *regarde ailleurs* Ouais si on veut...
Volhkar: *marmonne quelque chose d'incompréhensible*
Ak'ari: Vous avez parler de ma statue?
Volhkar: Plait-il?
Ak'ari: Zensirkh? Si on allait s'isoler quelque part?
Zensirkh: Hein?! Mais pouw quoi?
Ak'ari: J'ai envie de te faire découvrir les merveilles de cette région.
Zensirkh: Je veux wester avec Volhkaw !
Volhkar: *bombe le torse fierement*
Ak'ari: Ca suffit vos blagues idiotes ! *empoigne une dague et blesse Zensirkh avec*
Luvenis: *ton ravi* Oh non ! Mais qu'avez-vous fait?!
Ak'ari: Navrée, des fois j'ai des poussées d'adrénaline.
Zensirkh: *tombe à terre* Aidez-moi !
Volhkar: Vas-y Lykaan...
Lykaan: Je ne sais pas soigner ce genre de blessures.
Volhkar: Plus je passe de temps avec toi, plus je me dis que t'es inutile !
Lykaan: Je sais juste guerir les picotements causés par les orties.
Zensirkh: Kwaggen, sauves-moi !
Kraggen: Euh...mais comment?!
Zensirkh: Met tes mains contwe la plaie...
Ak'ari: Aucune inquiétude ! Je vais le faire !
Zensirkh: Non pitié !
Ak'ari: Mais pour que je te soignes, tu dois me confier un secret.
Zensirkh: J'ai pas envie !
Ak'ari: Fais-moi confiance ! *se penche vers le troll*
Zensirkh: *murmure quelque chose à l'oreille d'Ak'ari*
Ak'ari: Je vois...*ricane*
Zensirkh: *devient violet* Soignes-moi maintenant !
Ak'ari: Bon très bien. *lance un sort de guérison sur Zensirkh*
Luvenis: Qu'est-ce qu'il a dit?
Zensirkh: Non ! Ne dis wien !
Ak'ari: Hum c'est tentant...*s'approche du paladin*
Kraggen: Hein?!
Ak'ari: *lui chuchote* Apparement tu lui fais de l'effet.
Kraggen: *fixe Zensirkh* Euh...
Zensirkh: Elle ment...
Volhkar: *crie au loin* Rends-moi mon sandwich à la betterave !
Luvenis: C'est Volhkar? *cours vers l'origine du bruit*
Ak'ari: Je viens avec toi !
Kraggen: *continue de fixer le troll* C'est vrai?!
Zensirkh: *se cache le visage* Oui...

Tehem: Attention ! Cette scène commence à se détourner du sujet, veuillez la refaire.

Ak'ari: Bon très bien. *lance un sort de guérison sur Zensirkh*
Luvenis: Qu'est-ce qu'il a dit?
Zensirkh: Non ! Ne dis wien !
Ak'ari: Hum c'est tentant...*s'approche du paladin*
Kraggen: Hein?!
Ak'ari: *lui chuchote* Apparement les gnomes lépreux sont bleus.
Kraggen: *fixe Zensirkh* Euh...
Zensirkh: Elle ment...
Volhkar: *crie au loin* Rends-moi mon sandwich à la betterave !
Luvenis: C'est Volhkar? *cours vers l'origine du bruit*
Ak'ari: Je viens avec toi !
Kraggen: *continue de fixer le troll* C'est vrai?!
Zensirkh: *se cache le visage* Oui...
Kraggen: Je ne savais pas...
Zensirkh: Ca ne te choque pas?
Kraggen: Un peu...Mais je suis d'accord avec toi, après tout je m'en fiche.
Zensirkh: Il faudwa que je te fasses voir !
Kraggen: Avec plaisir... *suit Ak'ari*

Alors que le paladin et le chasseur étaient en pleine conversation, le sandwich de Volhkar a été dérobé et seulement lui pouvait donner des indices pouvant élucider l'énigme...
L'ennui avait laissé Volhkar, plein de témérité, à s'aventurer seul avec son sandwich à la betterave, mais le temps de prendre dans son sac un petit caramel, son sandwich avait disparu, l'énigme commence...

Luvenis: Volhkar?! Que se passe t-il ici?
Volhkar: Mon sandwich à la betterave ! Quelqu'un l'a prit !
Ak'ari: En êtes-vous certain?
Volhkar: Puisque je vous le dit vieille trainée !
Ak'ari: Comment m'avez vous appelée?
Volhkar: Vieille Trainée ! Car vous êtes vieille comme Medivh et que vous vous déhanchait comme Kael'Thas !
Luvenis: Je suis profondement outrée !
Volhkar: Oh toi ca va faites pas l'innocente !
Ak'ari: Vous n'allez pas bien?
Volhkar: Je suis entouré de salopes ! Que des salopes !
Kraggen: *s'approche* Qu'y a t-il? J'ai entendu crier?
Volhkar: *pointe le doigt vers le paladin* Toi aussi Kraggen ! T'es une salope !
Kraggen: Que lui arrive t-il?
Luvenis: *regarde le ciel* On lui a volé son sandwich...
Kraggen: Ouais en plus il est chauve comme un genou...
Volhkar: Je ne suis pas chauve ! Et puis ce sandwich, c'etait le mien !
Luvenis: Ouais...
Volhkar: *prit d'une crise, il se met à chercher dans son sac* A la betterave en plus, mon parfum préféré !
Kraggen: Qui te l'a prit?
Volhkar: *met Kraggen à terre* Je ne sais pas ! Guh !
Kraggen: Hey lâches-moi !
Volhkar: Non, si tu me le retrouves pas, je te mange !
Kraggen: Ca ne va pas le faire ça ! Vieux débris !
Volhkar: Je TE mange ! Je vais commencer par manger tes oreilles !
Luvenis: C'est pas si important ! Ce n'est qu'un sandwich !
Volhkar: *braille* Non ! Mon sandwich doit être récuperé ou bien le seigneur des Ténèbres risque de le retrouver !
Kraggen: Il disjoncte completement !
Volhkar: Et ainsi il répandra la betterave partout sur Azeroth ! *se met la tête dans le sac* Ouh !
Zensirkh: *arrive en remettant sa veste* Hein?!
Volhkar: *prend la jambe de Lykaan* Tu dois m'aider grogniasse !
Lykaan: Aidez-moi, le fou est à mes pieds !
Luvenis: Bien, il faut vite retrouver son sandwich avant que l'un d'entre nous perde la raison !
Volhkar: *rampe aveuglèment vers Kraggen*
Zensirkh: Ca suffit ! *s'interpose entre le fou et le paladin*
Volhkar: *tâte le pied du troll* Maman?!
Zensirkh: On va faiwe twois gwoupes pour wetwouver son sandwich, Luvenis tu vas avec Ak'awi, Kwaggen tu viens avec moi et Lykaan tu westes ici avec Volhkaw ! *court en emmenant le paladin avec lui*
Lykaan: Meuh non ! Il me fait peur ! Revenez !
Volhkar: *se retourne vers le tauren* Ah ah !

Un long cri aigu resonna, quand tout à coup...

Kraggen: Lâches-moi Zensirkh !
Zensirkh: On est pas encowe assez loin !
Kraggen: Il y a quelque chose ici !
Zensirkh: *s'arrete et repose l'elfe à terre* Oui?
Kraggen: *remet sa mèche* Là regarde ! *se penche* Le sandwich à la betterave de Volhkar...
Zensirkh: *sort son fusil* Il y a quelqu'un ici?
*un homme encapuchonné apparait*
Kraggen: Encore?
Vanarhost: Je suis Lucette.
Kraggen: Non vous êtes Vanarhost, je vous ai reconnu.
Vanarhost: *enlève sa moustache* Et mince...
Kraggen: C'est vous qui avez volé le sandwich?
Vanarhost: Non, même pas. Je voulais vous avertir que Volhkar a volé son propre sandwich.
Kraggen: Comment est-ce possible?
Vanarhost: *imite la voix de l'elfe* Comment est-ce possible?!
Zensirkh: Qu'est ce que tu veux?
Vanarhost: Mais la véritable question à se poser n'est pas de savoir quoi vous vouloir, mais plutôt qui le voudra.
Zensirkh: J'ai pas compwis...
Vanarhost: En effet, je le vois bien que ca se voit. Mais si on compare le sandwich plein de betterave de Volhkar à la coiffure de Dame Sylvanas, on peut s'apercevoir que la difference n'est pas frappante.
Zensirkh: *pensif* Je suppose oui...
Vanarhost: Alors que peut-on dire de ce sandwich? S'il a la couleur de la betterave mais l'odeur de Varimathras?
Zensirkh: Je...
Vanarhost: C'est tout simplement que ce n'est pas le bon sandwich que vous recherchez. *s'approche du sandwich* Celui-ci est le mien, je l'ai volé à une petite fille qui traverser les bois en lui faisant croire que j'étais un loup.
Zensirkh: Mais où est celui de Volhkaw alows?
Vanarhost: Pour le retrouver, il va falloir le chercher. *disparait*
Kraggen: J'ai rien compris.
Zensirkh: Je cwois qu'il voulait que tu te déshabilles...
Kraggen: T'es sur?!
Vanarhost: *une tête apparait* Non c'est même pas vrai ! *disparait juste après*
Zensirkh: *énervé* Allons chercher le sandwich ! *revient sur ses pas*
Kraggen: Attends-moi !

Alors que le sombre prêtre des ombres Vanarhost avait retrouvé son sandwich, celui à Volhkar restait toujours introuvable...

Luvenis: Mais où va t-on?
Ak'ari: Nous sommes bientôt arrivées. Regardez ! *montre d'une main l'autel sacré devant eux*
Luvenis: Un temple?!
Ak'ari: Oui, celui de mes rivaux, le clan At'ari. Ils passent leur temps à venerer une machine pouvant leur procurer moult plaisirs.
Luvenis: *semble perdue dans ses pensées* Ha...oui...
Ak'ari: *sort un sandwich discretement et le place sur la pierre* Oh non ! Voyez !
Luvenis: Le sandwich à Volhkar !
Ak'ari: C'est alors ces stupides trolls qui l'ont volé !
Luvenis: Mais qu'allons nous faire?!
Ak'ari: Il nous faut combattre les trolls At'ari afin de regagner notre liberté !
Luvenis: Mais où sont-ils?
Ak'ari: *ouvre une petite fenetre dans la pierre* Ici !
Luvenis: C'est quoi ça?
Ak'ari: Ils sont dedans, dans cette Atari règne les trolls At'ari. Prenez donc ce joystick ! *tend une espèce de manette étrange*
Luvenis: Mais comment ca se manipule?!
Ak'ari: Pensez fort à celui que vous aimez.
Luvenis: Ah...*prend le joystick*
Ak'ari: Bien..*allume le petit écran* Nous y voici, nous allons faire une partie de Pong. Prête?
Luvenis: Oui !
*Plusieurs minutes passent, Luvenis semble avoir l'avantage*
Ak'ari: Comment est-ce possible?!
Luvenis: Je suis plutôt douée avec cet engin !
Ak'ari: Ah ca suffit ! Tu vas voir ma colère ! *fait des gestes bizarres avec le joystick*
Luvenis: Que faites-vous?
Ak'ari: Je vais vous pirater !
Luvenis: Oh ! *éteins l'écran*
Ak'ari: Mauvaise perdante !!! *se transforme en dieu Ak'ari, une sorte de gros mammouth*
Luvenis: *crie* A l'aide !!
Après s'être apercu de la disparition du sandwich de Volhkar, Zensirkh separa la troupe en trois groupes. Lui-même et Kraggen trouvèrent un sandwich qui n'était pas le bon. Lykaan devait rester avec Volhkar en pleine crise de démence et Luvenis était partie avec Ak'ari. Les deux trouvèrent un autel du dieu At'ari et après un long combat, Ak'ari se transforma par colère en mammouth...

Luvenis: *crie* A l'aide !!
Ak'ari: *voix etherée* Tu as gagné une partie mais pas la bataille.
Luvenis: Oh non ! Au secours !
Ak'ari: Personne ne peut te sauver.
???: *apparait* Moi je le peux !
Ak'ari: Mais qui êtes-vous?
???: Je n'ai pas de nom.
Luvenis: Merci d'être venu Vanarhost !
Ak'ari: Ha hah, Vanarhost? Celui qui sert le Roi-Liche?
Vanarhost: On doit avoir le même nom.
Luvenis: Comment est-ce possible?!
Ak'ari: On ne peut pas avoir le même nom tu le sais bien.
Vanarhost: On ne peut pas avoir un nom composé non plus.
Ak'ari: Hum tu m'as bien eu, maintenant je vais t'écraser !
Vanarhost: J'ai ramené une amie avec moi...*fait apparaitre une petite fille habillée d'un vetement rouge*
Ak'ari: Et que comptes-tu faire?
Vanarhost: *prend Luvenis par le bras* Je m'en vais ! *disparait avec la démoniste*
Ak'ari: Lâche !
Fillette: Où est mon sandwich? *pleurniche* Il m'avait promis qu'il me le rendrait...
Ak'ari: Reviens prêtre de malheur !!
Fillette: Et vous, vous savez où il est mon sandwich?
Ak'ari: Ta gueule ! *écrase d'un pied la fille*

Au campement...

Lykaan: *couine* C'était Luvenis?!
Volhkar: C'était mon ventre qui a faim d'un tauren ! *bave*
Zensirkh: Nous wevoila, nous n'avons wien twouvé à pawt un pwetwe des ombwes !
Volhkar: *regarde le troll bizarrement* J'ai rien compris...
Kraggen: Ce qu'il voulait dire, c'est qu'on a trouvé un sandwich mais ce n'était pas le bon. Il appartenait à un prêtre des ombres.
Volhkar: Vanarhost c'est ça?!
Kraggen: Comment le sais-tu?
Volhkar: Car j'ai un rôle omniscient dans cet épisode.
Kraggen: Luvenis n'est pas revenue?
Zensirkh: *ton aggressif* Pouwquoi tu t'intewesse tant à elle?! Qu'est ce qu'elle de si spécial?!
Kraggen: Rien de spécial, mais il faut que je la protège, je n'y peux rien.
Volhkar: Trève de blagues, il faut retrouver...mais qu'est ce que c'est?!
*un mammouth arrive en courant*
Ak'ari: Je vais vous écraser comme un enfant écraserait avec ses doigts des coccinelles.
Volhkar: Qui est-ce?
Ak'ari: Je suis le dieu Ak'ari, en réalite j'étais un homme !
Zensirkh: Mince...
Ak'ari: *continue sa charge* Mais j'ai pris ma forme de mammouth pas content pour montrer ma puissance !
Volhkar: Si c'est comme ça, je prévois que tu vas marcher sur des ronces.
Ak'ari: Les ronces ne me font rien idiot, preparez-vous à subir ma rage !
Zensirkh: *ton hésitant* Kraggen?
Kraggen: C'est pas le moment !
Ak'ari: *à quelques dizaines de mètres* Faites-vos dernieres prières !
Zensirkh: Je ne peux mourir sans l'avoir vécu ! *se jette sur le paladin et l'embrasse*
Volhkar: C'est quoi ces cochonneries?!
Ak'ari: Ha hah !!!

Pendant ce temps, Vanarhost avait emmené Luvenis dans un fort étrange bien que considérablement gardé par des soldats du Fléau.

Luvenis: *regarde la salle en marbre noir* Où je suis?
Vanarhost: Vous êtes chez vous.
Luvenis: Non, chez moi il y a une servante.
*une femme approche*
???: Je suis là Luvenis.
Luvenis: Mais que vous est-il arrivée? Vous n'êtes pas fraiche?!
Servante Décomposée: Non, j'ai rejoins le Fléau car ca m'a mise sur les nerfs que vous partiez chercher un époux pendant que moi j'étais occupée à faire la vaiselle, alors je suis partie.
Luvenis: Ca n'explique pas pourquoi vous êtes aussi...
Servante Décomposée: J'ai rencontré Vanarhost peu après, ça a été le coup de foudre: un éclair m'est tombé sur la face, depuis j'ai le haut de ma tête calciné, mais j'ai encore assez de tendons pour parler !
Vanarhost: Ma dulcinée ! *embrasse la servante et fait tomber quelques bouts de peau*
Luvenis: C'est degoutant ! Je vais vomir...*devient verte*
Servante Décomposée: T'es puritaine ma pauvre enfant.
Vanarhost: Allons dans la chambre ma bien-aimée !
Servante Décomposée: Faisons ça ici !
Luvenis: Quoi donc?!
Vanarhost: *s'arrache un membre* Tiens !
Servante Décomposée: Oh merci ! *prend le bras du prêtre et le met à la place du sien* Comme c'est gentil !
Vanarhost: Maintenant je vais te féconder !
Servante Décomposée: Oh oui ! Viens je t'attends !
Luvenis: *cours dans le fort et vomit dans un coin* C'est vraiment dégueux ! C'est immonde !
*un garde en armure s'approche d'elle*
Garde: Sombrejour démoniste.
Luvenis: *sursaute* Bonjour ! Comment savez-vous que je suis démoniste?
Garde: Ca se voit !
Luvenis: N'importe quel mort-vivant du Fléau ne parle seulement qu'une langue qu'est le bas-parler !
Garde: *recule* Et alors?!
Luvenis: Si je vous comprend c'est que vous ne parlez pas en bas-parler !
Garde: Je dois partir.
Luvenis: Non ! *retire le casque du garde* C'est vous?!
Zylpher: Ce n'est pas vraiment l'idéal, vous venez de gacher mon infiltration.
Luvenis: Je peux jouer le jeu si c'est necessaire.
Zylpher: Faisons comme cela.
Luvenis: Seulement si j'ai un baiser...
Zylpher: Très bien...Fermez les yeux...
Luvenis: Ah ! *ferme les paupières* J'attend.
Zylpher: Comptez jusqu'à cinquante.
Luvenis: Un...deux...
Zylpher: *s'enfuit dans un des couloirs*
Luvenis: Trois...
La petite troupe assaillie par le dieu mammouth Ak'ari, impuissante face à la charge bestiale, Luvenis perdue dans une citadelle du Fléau avec comme seule défense ses ongles manucurés...voila qui n'est pas très commode...

Kraggen: *repousse le troll et crache par terre* C'est dégoutant !
Volhkar: *regarde le ciel* Pourquoi personne ne m'embrasse?
Lykaan: Je suis écoeuré !
Ak'ari: *s'arrete* Ah! Je ne savais pas...
Zensirkh: *devient rouge* Tuez-nous ! Finissez votre travail !!
Ak'ari: Non...je suis le dieu des amours cochons interraciaux, vous faites partie de mon armée à présent !
Volhkar: *hausse un sourcil* C'est quoi cette connerie?!
Ak'ari: Allons feter votre union dans l'antre de mes confrères trolls !
Volhkar: Et si on refuse?
Ak'ari: Alors je vous écraserai !
Volhkar: Bien ! Zensirkh et Kraggen? Ils s'aiment depuis le premier jour, ca tombe bien...
Kraggen: Qu'est ce que je suis censé dire?! *se gratte la tête*
Volhkar: Rien ! *donne un coup de tête au paladin pour l'assommer, mais le choc sur de la maille est violent: le voleur recule, abasourdi, et s'effondre*
Ak'ari: Venez !
Zensirkh: *sa peau est ecarlate* Je savais, c'est pour ca que j'ai fait ça...
Lykaan: Je vais porter Volhkar ! Toi portes Kraggen !
Kraggen: Je suis debout !
Lykaan: *chuchote à l'oreille du paladin* Joue le jeu ou nous sommes morts.
Zensirkh: Oui...laisse moi te prendre...
Kraggen: *hausse les épaules*

Ils suivirent Ak'ari jusqu'à un temple habité par des trolls en armure de bois. Les gardes saluèrent Ak'ari, qui avait reprit sa forme de trollesse. Elle les amena à un étrange vieillard en tunique chamanique...

Etrange vieillard en tunique chamanique: Zan'za !
Zensirkh: Zan'za vénérable chaman.
Volhkar: *se réveille* Il n'est pas vénérable, il est aussi ridé qu'un citron qu'on aurait pressé des heures.
Vieillard ridé comme un citron pressé: Hum...Ak'ari, ma crème ! *tappe le sol de son baton*
Volhkar: Une crème?!
Annonce: Oui la crème de beauté anti-rides par SchwarzTroll. voyons !

- - - - -
Baisse de moral? Crise d'angoisse en vous voyant dans le miroir chaque matin ce qui vous a obligé à tous les briser? Les studios SchwarzTroll peuvent vous secourir. Votre peau du visage devient aussi fripée que le cul d'un ogre ayant passer trop de temps au soleil? Alors mettez vous ce baume rafermissant afin de vous compresser les ports de votre peau, et ainsi paraître plus jeune ! C'est facile et rapide, et en plus, c'est tellement efficace que c'est peu cher ! Cette lotion peut aussi être utilisée partout, alors mettez la vous sur le posterieur afin de tendre toute cette mauvaise graisse encaissée depuis déjà plusieurs décennies. La baume rajeunissant SchwarzTroll, cremeux et efficace, testé et approuvé par tous les trolls.
- - - - -

Vieillard cremeux: Je me nomme Kokar.
Volhkar: Et moi Volhkar.
Kokar: *regarde bizarrement le voleur* De ma famille?
Volhkar: Plait-il?
Ak'ari: *se racle la gorge* Nous avons un couple qui désire s'unir ici.
Kokar: Ah très bien, où sont-ils? *fixe Lykaan, habillé comme une trainée*
Lykaan: *baisse les yeux* Pourquoi me regardez-vous comme ça?
Kokar: Joli sac à main...
Lykaan: Merci, il m'a été offert quand j'avais quinze années. Je me souviens, à l'époque, j'étais pas encore poilu et je n'étais pas très grand alors mère grand me disait...
Volhkar: On s'en fiche de ta vie misérable de rat d'égouts saloperie de vieil animal empaffé, je vais te vider et t'empailler, j'accrocherai ta tête sur le bout de mon lustre et je jouerai au cricket avec ton gros sabot !
*Tout le monde regarde Volhkar dans la petite tente*
Volhkar: *respire et inspire doucement* Je suis calme...
Kokar: La cérémonie aura lieu demain à l'aube, soyez prêts !
Lykaan: *ton pleurnichard* Nous le serons...

Les quatre compagnons rejoignirent leur tente respective, le ciel était dégagè et tout semblait parfaitement paisible...

Volhkar: DE QUOI?!!
Servant Troll: Nawé m'zieu, plus d'baum !
Volhkar: Vous en faissiez de la publicité tout à l'heure? J'en veux de cette crème ! Et tout de suite ou je vous arrache les couilles et je les donne à manger à votre mère !
Servant Troll: Nawé m'zieu, plus d'couille !
Volhkar: Quoi on vous a...?
Le troll acquiese d'un leger mouvement de tête.
Volhkar: Votre race est vraiment décadente, moi qui pensait avoir tout vu de la perversion quand j'ai visité Lune d'Argent..
Servant Troll: Que j'peut pour vous?
Volhkar: Vous ne servez à rien, on nous demande de nous mettre en tenue la plus belle que nous ayons, sauf qu'on a rien, enfin...*sort de sa petite valise plusieurs culottes en fine dentelle violette*
Servant Troll: Zé t'a vous?
Volhkar: Non idiot ! *se rapproche du troll et lui chuchote* je les ai volés dans le sac à main de Lykaan.
Servant Troll: Zet bizar !
Volhkar: Et vous alors? Vous n'êtes qu'un minuscule servant ! Moi dans une societé aussi dégoutante, pervertie et sans aucun interet telle que la vôtre je serai empereur. Et d'ailleurs, quelle tenue faut-il mettre?
Servant Troll: *montre d'un doigt une robe accrochée en évidence au mur de la tente* Z'elle là !
Volhkar: Elle est moche, pourquoi devons-nous porter une telle immondice?!
Servant Troll: Zéwémoni d'min ! T'nu léger !
Volhkar: *fronce les sourcils* Quel est le but de cette cérémonie au juste?
Servant Troll: W'appwochez-vous...
. . .
Volhkar: Oh mon dieu !!

Dans un lieu tenu secret au plus profond de Norfendre, dans les terres reculées inaccessibles aux touristes même les plus suicidaires, un étrange conseil de guerre se prépare...

???: Il est temps pour toi, jeune chevalier qui a tant fait souffrir, de prouver ta valeur. Va secourir des mains de la Fée Carabosse l'élue de ton coeur. Par cet acte tu montrera ton allégeance à notre cause. Renie le Roi-Liche qui t'a tant possedé et déclare ton indépendance à sa volonté.
Jeune Chevalier: Il sera fait selon vos ordres. Je partirai à dos de drake du néant jusqu'au lieu du désastre afin d'y extirper ma promise. Je vous la ramenerai, c'est juré.
???: Bien, part maintenant, tu arrivera là-bas à tant. Hâte-toi !
Jeune Chevalier: *monte sur un dragon imposant qui s'envole à une vitesse impressionnante*
???: Mince, il est déjà parti...J'ai oublié de lui dire de faire attention. Vous ! *désigne les gardes* Allez le chercher, ramenez-le moi par tous les moyens nécessaires !

Plus au sud, la citadelle de trône de glace dominait l'horizon tel un mur d'acier bloquant les rayons de vie.

Luvenis: Cinquante ! *ouvre les yeux* Il est parti? *regarde tout autour d'elle*
Vanarhost: *un bout de machoire pendouille* Tiens Luvenis, que faites-vous ici?
Luvenis: Non ! C'est un cauchemar ! *court dans la direction opposée*
Vanarhost: Attendez moi petite coquine ! Je ne coure pas aussi vite !
Après plusieurs minutes à trotiner dans les couloirs du fort, la démoniste tombe sur une sorte d'arène, avec au centre plusieurs combattants.
Luvenis: Qu'est ce que c'est?
Vanarhost: Le colisée, si quelqu'un désire partir c'est par ici qu'il faut passer.
Luvenis: Qui est-ce? *regarde un des gladiateurs*
Vanarhost: Oh lui, il est arrivé il y a peu, mais là il va perdre...
Luvenis: C'est cruel !
Vanarhost: Le prochain est un elfe de sang.
Luvenis: Démoniste?
Vanarhost: Comment le savez-vous?
Luvenis: Oh non ! C'est Zylpher !
Vanarhost: Il s'appelle Dazen. Mais merci de me signaler que Zylpher est ici !
Luvenis: Ce n'est pas ce que ...
*Vanarhost disparait*
Luvenis: Et zut ! *tape son poing contre le mur et se casse un ongle*
Lykaan: C'est incroyable ça...*fouille partout dans sa tente*
Ak'ari: Qu'y a t-il?
Lykaan: Mon sac à main, j'avais des vêtements dedans.
Ak'ari: C'est étrange qu'un tauren puisse mettre ses vêtements dans un si petit sac à main...c'est déjà assez bizarre qu'il en ai un...*en pleine réflexion*
Lykaan: Oui, j'en ai un, et alors? Vous, vous séduisez bien les hommes...Je ne peux pas porter cette robe sans...
Ak'ari: Hum? Vous savez, pas besoin d'être bien habillé, c'est le genre de fête où c'est plutôt l'inverse qu'il faut.
Lykaan: *s'arrête de chercher et se retourne vers Ak'ari , l'air perplexe* Quel genre de fête?
Ak'ari: Autant vous le dire maintenant alors, nous allons célébrer mon anniversaire en même temps que cette union.
Lykaan: Une union? En quoi consiste t-elle?!
Ak'ari: A lier Zensirkh et Kraggen bien sur ! Mais aussi a réunir tous mes serviteurs !
Lykaan: Comment ça?
Ak'ari: Ce sera une sorte de consécration pour les amours cochons interraciaux ! Et c'est Zensirkh et Kraggen qui devront ouvrir la danse, le troll va faire son plus beau déhanché, le rôle du paladin c'est de gémir pour me rendre plus puissante !
Lykaan: Alors, les deux vont devoir....
Ak'ari: S'accoupler devant quelques centaines de trolls avides, c'est exact.
Lykaan: C'est terrible, je ne suis pas habituer à ça...
Ak'ari: Quoi donc? Ne sois pas choqué !
Lykaan: Non mais...pour Kraggen...
Ak'ari: Quoi Kraggen?
Lykaan: Il va quand même se faire...comprenez sa peine.
Ak'ari: Pffiou, si ce n'est que ça ! *sort de la tente, furieuse*

Quelques pas plus loin, Kraggen se préparait à son funeste destin dont il n'avait pas conscience...

Volhkar: *apparait* Kraggen...
Kraggen: *ton morne* Qu'y a t-il?
Volhkar: Tu n'as pas sursauté?!
Kraggen: Effectivement...
Volhkar: Quelque chose ne va pas?
Kraggen: *fronce les sourcils* Pourquoi viens-tu ici?
Volhkar: Je voulais voir comment tu allais.
Kraggen: Ah...
Volhkar: Tu veux un peu de baume? *tend le petit flacon devant lui, le bras pas assez tendu pour que Kraggen puisse le prendre*
Kraggen: Non merci.
Volhkar: Peux-être désires-tu que je te masse les épaules? *grimace de dégout*
Kraggen: Ca ira comme ça. Je te trouves bizarre ! *regarde le voleur dans les yeux*
Volhkar: Moi? Non ! Tu dois te faire des idées !
Kraggen: Ce n'est pas dans tes habitudes de te montrer poli.
Volhkar: Je me faisais du soucis pour toi !
Kraggen: C'est faux! T'es qu'un sale menteur !
Volhkar: *se retourne, baisse la tête et imite le bruit des pleurs* Je prend soin de mes coéquipiers, et eux, ils me rejettent comme un malpropre..
Kraggen: Ca ne trompe personne et surtout pas moi !
Volhkar: Il me dit plein de méchantes choses et il me fait pleurer. *s'essuie le visage avec un morceau de tente*
Kraggen: Qu'est ce que tu veux?!!
Volhkar: *s'arrête de pleurer et fixe le paladin* Ton héritage !
Kraggen: Quoi?!
Volhkar: J'ai pensé que, comme nous étions très proche toi et moi, tu pourrais me laisser quelques trucs après ta mort...
Kraggen: Mais je ne vais pas mourir !
Volhkar: Mais voyons, tout le monde meurt, sauf les réprouvés ! Alors, je me dis que si un jour je devrai assister à ton décès je serai très triste mais quelques cadeaux mais feraient du bien pour ne pas vivre une existence fade et sombre.
Kraggen: Sale opportuniste, tu te fiches de moi ! Je ne te donnerai rien !
Volhkar: Même si tu devais mourir demain?
Kraggen: Même si je devais mourir dans la minute !
Volhkar: *recommence son imitation de pleurs et se colle contre la tente pour se moucher*
Kraggen: Tu n'es qu'un sans coeur ! Déguerpis d'ici en vitesse !
Volhkar: *se fond dans l'ombre et réapparait derrière le paladin et le bouscule* Saleté ! Je vais me delecter de chaque instant demain ! *disparait*
Kraggen: *se relève* Demain...?

Et le lendemain, un garde vint réveiller les quatre compagnons et les escorta vers un lieu surélevé à l'intérieur du temple. Il les laissa là jusqu'à ce qu'Ak'ari apparaisse, dans son habituelle tenue de rituels.

Ak'ari: Vous voila, le temps de vous dire au revoir et nous y allons.
Kraggen: *regarde Ak'ari, perplexe* Au revoir?
Volhkar: Ce sale égoïste veut tout emmener avec lui, je n'ai plus rien à lui dire ! *se retourne et croise les bras*
Lykaan: *serre le paladin dans ses gros bras poilus* Tu étais mon ami et tu le seras toujours ! Je n'oublierai jamais les moments passés en ta
compagnie !
Kraggen: Tu m'étouffes !
Lykaan: Oh pardon. *lâche Kraggen*
Kraggen: *reprend son souffle* Tu sais, on va juste signer quelques papiers avec Zensirkh, c'est tout. Et après, on s'en va !
Lykaan: *commence à pleurer et se jette sur le paladin en reprenant son étreinte* Oui ! Je sais bien !
Kraggen: *repousse le tauren* Bon allez ça suffit cette mise en scène dramatique.
Lykaan: *dans un effort de prononciation* Je t'apprécie beaucoup, t'es le seul elfe que j'apprécie ! Le seul que je connaisse !
Kraggen: Je ne comprend rien...
Volhkar: C'est ça ton problème ! Tu ne comprend jamais rien ! Si tu avais une légère pincée d'intelligence tu saurai que ce qu'ils attendent de toi c'est que tu fasses la victime devant tous ces trolls ! Zensirkh va faire son [Déhanché Troll] et tu vas souffrir ! Et plus tu aura mal, plus ils seront
contents ! Et dans un sens, moi aussi !
Kraggen: *ses yeux s'écarquillent de frayeur* De...de quoi...?
Zensirkh: Ne l'écoutes pas ! Il essaie juste de t'embwouiller ton espwit !
Kraggen: Mais alors...il faut que je m'échappe d'ici !
Volhkar: Ah bon? Je pensais que tu aurais sauté de joie...
Lykaan: *se mouche bruyamment dans son sac à main*
Zensirkh: C'est trop tard pour faire demi tour.
Kraggen: Vous ne m'en empêcherez pas !
Ak'ari: Gardes !!
*plusieurs gardes trolls en jupettes vinrent et prirent le paladin par les bras*
Kraggen: Lâchez-moi !
Ak'ari: Tu accompliras le rituel à son terme, ensuite je pourrai répandre les amours cochons interraciaux partout sur Azeroth, et tout sera anéanti !
Kraggen: Ça jamais !
Zensirkh: Tu n'as plus le choix.
Lykaan: Je vais t'aider ! *s'élance sur Ak'ari*
Ak'ari: Gardes supplémentaires !
*plusieurs gardes apparaissent et parviennent à maitriser le tauren*
Lykaan: Non ! Je suis vaincu !
Ak'ari: Gardes ! Emparez-vous de l'autre !
*des gardes surgissent et immobilisent Volhkar*
Volhkar: Pourquoi vous faites-ça? Je ne comptais pas l'aider !
Ak'ari: Hum oui peut-être bien...Lâchez-le...
Volhkar: C'est bien mieux. *tapote sa tenue*
Ak'ari: Emmenez le druide dans les gradins, il restera près de moi. Volhkar...si vous voulez bien me suivre.
Volhkar: Avec plaisir !

La tribu d'Ak'ari commença à s'installer dans le grand hall , tous regardaient Zensirkh et Kraggen, ce dernier fut attaché pour éviter qu'il ne s'échappe. Zensirkh saluait la foule avec enthousiasme. Il s'approcha du paladin quand soudain.

???: Stoppez-ça tout de suite !!

Un immense dragon descendit du ciel. Il fondit tel un météore vers l'autel où se trouvaient Zensirkh et Kraggen. A quelques dizaines de mètres le dragon déploya ses ailes immenses, son imposante stature domina tout le temple et la foule de troll s'arrêta de hurler.

???: Je ne suis pas le vent qui souffle dans ses montagnes, je ne suis pas non plus le défenseur des justes et des braves. Mais en ce jour je réalise enfin où est ma place dans ce conflit...*regarde Kraggen* et je viens de réaliser aussi que je me suis trompé d'endroit. Au revoir !

Le dragon reprit son envol et disparut dans l'amas de nuages.

Kraggen: Et m****...
Zensirkh: Maintenant plus rien ne peut me retenir !

Dans les estrades royales...

Ak'ari: Ça commence ! Aujourd'hui ma puissance sera divine !
Volhkar: Non ! *assomme Ak'ari et abat les quelques gardes autour*
Lykaan: Volhkar? Pourquoi tu fais ca?!
Volhkar: Le discours du chevaucheur de drakes m'a fait cogiter...j'ai déjà perdu toute une armée alors si je vous perd, mon autorité sera anéantie !
Lykaan: Oui ! Allons sauver Kraggen ! *commence à courir vers l'autel*
Volhkar: Attend !
Lykaan: *s'arrête et se retourne vers le réprouvé* Oui?
Volhkar: Hum...*retire de la poche d'Ak'ari une potion* Je sais ce que c'est, ca rend temporairement le buveur dans un état presque divin. Sans ça
on ne pourra pas passer et rejoindre l'autel.
Lykaan: Oui, tu as raison...*prend une des potions*
Volhkar: À la tienne ! *boit la potion, le tauren en fait de même* C'est parti...
- - Godmode Activated - -

Le tauren et le réprouvé traversèrent la foule à coup de poings, ils arrivèrent très vite et sans difficulté à l'autel...

Kraggen: Aidez-moi vite !
Zensirkh: Qu'est ce que tout ceci signifie?!
*les bottes de Volhkar émettent des flammes, la vitesse accentue le choc que donne le réprouvé au troll qui s'effondre sur le sol*
Volhkar: Je l'ai eu !
Lykaan: Ton bras !
Volhkar: Qu'est ce qu'il *remarque qu'il lui manque un membre* Oh non !
Lykaan: *pointe du doigt le bras détaché à coté du troll* Là.
Volhkar: Mon bras ! *court jusqu'à sa partie manquante et la prend avec celle restante* Mon bras...*paniqué*
Lykaan: Je peux te guérir ! *s'avance vers le voleur*
Volhkar: Nooon malheureux! Ne touches pas à mon bras ! *serre son bras contre lui* Mon précieux...
Lykaan: Comme tu voudras ! *détache le paladin*
Kraggen: Merci, mais il faut retrouver Luvenis.
Lykaan: Personne ne sait où elle se trouve...
Kraggen: J'ai une petite idée...
Loin d'ici, Zylpher avait été capturé par le prêtre Vanarhost et mis en cage en attendant le verdict du jury composé de lui-même.

Luvenis: Vous ne pouvez pas !
Vanarhost: Bien sur que si, et c'est même vous qui allait le découper.
Luvenis: Non, je refuse catégoriquement de lui faire du mal.
Vanarhost: Vous en serez contrainte, par le temps si c'est nécessaire.
Luvenis: Il n'a rien demandé ! S'il est là maintenant c'est par votre faute !
Vanarhost: Exact, mais c'est trop tard pour pleurer sur son sort.
Luvenis: Comment...
Vanarhost: Ne faites pas l'enfant ! *devant un chou* Coupez donc ce légume en deux qu'on puisse le manger !
Luvenis: Non ! Faites-le vous !
Vanarhost: Hum...*respire* Ahh ! *coupe le chou en deux avec sa main*
Luvenis: C'est répugnant...
Vanarhost: *lèche les morceaux restés entre ses doigts* Délicieux.
Luvenis: Où est-il?
Vanarhost: Où est qui?
Luvenis: Vous savez très bien...
Vanarhost: Dans les cachots.
Luvenis: *s'assoit* Toute cette forteresse est un cachot...
Vanarhost: Ne soyez pas si négative ! Vous allez le revoir en plein combat !
Luvenis: Pourquoi vous voulez le juger, il n'a rien fait.
Vanarhost: Son existence à elle seule justifie qu'on le maltraite.
Luvenis: Ce n'est pas un jouet !
Vanarhost: Et pourtant ! Je ne suis pas le seul ! Je vais l'utiliser ce soir dans notre arène, il divertira les foules et plus il resistera plus je recevrai de compliments !
Luvenis: Pourquoi me gardez-vous en vie?
Vanarhost: Pour deux raisons...
Luvenis: Quelles sont-elles?
Vanarhost: Ce soir, c'est vous qui allait choisir contre qui ce cher Zylpher va se combattre, ainsi, dans un sens, ce sera vous qui le tuerai. Et demain, nous partons pour le trône, c'est là-bas que nous fêterons nos fiancailles.
Luvenis: *se relève et prend du recul* Nos quoi?!! Non !
Vanarhost: Vous pouvez fuir autant que vous voulez, jamais vous ne quitterez cette forteresse.
Luvenis: Il aura droit à un procès?
Vanarhost: Bien sur ! *regarde la vieille pendule cassée au mur* Il est l'heure !

Ils traversèrent une petite cour avant de rejoindre la salle du tribunal, Zylpher se tenait au milieu et plusieurs chaises d'ébène étaient installées un peu en hauteur devant l'elfe...

Vanarhost: *s'assoit à la chaise juste devant l'elfe captif* Installez-vous je vous prie. *regarde l'elfe attaché par des liens solides* Très bien...
Luvenis: Pourquoi l'attachez-vous? Il ne veux pas partir !
Vanarhost: *fait apparaitre un long parchemin* Sur ce bout de cuir de tauren sont notés toutes ses tentatives d'evasion, soient près de deux centaines de fuites.
Luvenis: Votre forteresse n'était-elle pas censée être sure?
Vanarhost: Maintenant si, mais c'etait avant qu'on installe des portes. On a comprit leur utilité bien tard...*songeur*
Luvenis: Il ne peux pas s'echapper alors !
Vanarhost: Taisez-vous ! *rend muette Luvenis*
Luvenis: *fait des mouvements avec ses lèvres sans sortir de son*
Vanarhost: Elle est marrante.
Zylpher: . . .
Vanarhost: Zylpher, Zylpher...
Zylpher: *observe le prêtre*
Vanarhost: Tout va pour le mieux?
Zylpher: J'ai connu pire.
Vanarhost: Ca reste à voir ! Ce soir tu seras mis au centre de l'arène où tu va devoir affronter les pires monstres pour t'échapper.
Zylpher: Ca me convient.
Vanarhost: Je ne t'ai jamais aimé. Non pas que celle que j'aime te préfères, mais tout simplement car tu as toujours tes airs superieurs d'elfes.
Zylpher: Vous n'avez aucune raison de me juger.
Vanarhost: *en montrant le parchemin* Deux cent évasions !!
Zylpher: Mais je n'ai rien fait pour arriver là la première fois.
Vanarhost: Ah? *survole le texte* Eh bien si...
Zylpher: Qu'allez vous encore trouver? Un vol de banane?
Vanarhost: *semble contrarié* Bon Zylpher...*se rapproche du démoniste* Vous me connaissez bien.
Zylpher: Vous êtes ridicule. Ce n'était pas moi qui l'ai subtilisée.
Vanarhost: Les rapports indiquent que des empreintes ont étaient retrouvées sur les restes. *met son visage dans ses mains* Quand ils l'ont retrouvé, il ne restait que la peau..Tout le reste avait été dévoré...
Zylpher: C'était une banane...
Vanarhost: *tape son poing contre la chaise* Mais elle était heureuse avant que vous lui fassiez subir ce chatiment ! Pour qui vous prenez-vous?!
Zylpher: *hausse les sourcils* Un elfe?
Vanarhost: Oui, c'est ça. Mais comme vous n'êtes pas le genre d'elfe à se cacher, vous allez contribuer à mon triomphe, ce soir. D'ici là, portez-vous bien ! *fait signe aux gardes alentours de transporter le prisonnier jusqu'au cachot*

Après plusieurs tentatives, Luvenis n'a pas réussi à convaincre Vanarhost de laisser partir l'elfe, elle lui rendit une petite visite non autorisée...

Luvenis: *entre dans une pièce sans meuble ni chaleur, mais dotée d'une porte* Bonjour Zylpher.
Zylpher: Vous êtes lamentable.
Luvenis: Comment?!
Zylpher: Il n'y a rien que vous puissiez faire, et de toute facon, j'ai envie de me battre.
Luvenis: J'aime aussi vous regarder vous battre, plus particulierement quand vous gagnez...
Zylpher: *hausse un sourcil*
Luvenis:...Mais j'aimerai que vous sachiez qu'en fait, c'est moi qui vais choisir vos adversaires ce soir.
Zylpher: *sur un ton desinteressé* Ah oui?
Luvenis: Alors vous feriez mieux de m'obeir au doigt et à l'oeil ou sinon je vous envoi les pires horreurs !
Zylpher: C'est du chantage?
Luvenis: *se sent idiote* Non...
Zylpher: Mais si c'en est !
Luvenis: Non vous dis-je !
Zylpher: Et vous pensiez m'avoir avec vos petits tours de passe-passe?
Luvenis: J'ai dû tuer pour arriver jusqu'à vous !
Zylpher: Alors vous êtes prête à me tuer c'est ça?
Luvenis: J'en suis capable !
Zylpher: Tu sais bien qu'elle est loin maintenant...
Luvenis: Mais peut-être pourrais-je la retrouver.
Zylpher: Impossible !
Luvenis: Comment?!
Zylpher: *incline la tête sur le coté* Pardon?
Luvenis: Oh ! *s'en va à toute vitesse*

Le soir venu, Zylpher fut conduit dans l'arène où ses liens furent brisés. Luvenis accompagna Vanarhost jusqu'à une sorte de promontoire de sécurité où l'ensemble du terrain était visible.

Luvenis: Que suis-je censée faire?
Vanarhost: C'est très simple et amusant. *fait apparaitre une étrange machine devant Luvenis* Vous avez une espèce de roulette et vous lancez la partie avec le levier !
Luvenis: Ah ! *crie* Zylpher !
Zylpher: *cherche la voix du regard* Que fait-elle ici?!
Luvenis: Je vais faire une partie de roulette ! Je vais m'amuser comme une folle !
Zylpher: . . .
Luvenis: Allez je me lance ! *abaisse le levier, la roulette commence à tourner, puis s'arrête sur uné étrange image*
Vanarhost: *ricane dans son coin*
Une cage s'ouvre dans l'arène, une ombre inquiétante se dessine à travers les barreaux*
???: Aaaaaughibbrgubugbugrguburgle !
Commentateur: La créature s'élance avec grâce et plénitude vers le démoniste, dans un élan de puissance innée elle sort ses petits crocs courbés et montre ses griffes taillées avec fureur. Le démoniste arrive à contrôler sa peur intense à la vue de ce monstre: il contre sa redoutable offensive. La petite créature s'étale sur le sol froid de l'arène.
*le public applaudit sans vraiment paraître enthousiaste*
Commentateur 2: J'ajouterai à cela que le murloc s'est retamé comme un tas de fumier.
Commentateur: Merci pour ces précisions JeanClaude. Et voila, le match est fini, le murloc est vaincu ! Zylpher gagne ! *applaudissements enregistrés*
Vanarhost: Relancez la roue ! Vite !
Luvenis: *abaisse pour la seconde fois le levier, la roue reprend sa course avant de s'arrêter de nouveau sur la même image*
Commentateur: Oh et bien je crois que c'est une nouvelle fois le murloc.
Commentateur 2: Ce jeune combattant va être murloquifier si ca continue !
*le public dans les gradins ne réagit pas à la blague du commentateur*
Commentateur 2: *rires enregistrés*
Murloc: Aaaaaughibbrgubugbugrguburgle !
Commentateur: Oh et le voici qui saute sur le démoniste, oui, le murloc dans le même élan de bravoure s'est fait...Il s'est fait battre par un coupd e dague mal placé.
Commentateur 2: Comme quoi la vie ne tient qu'à un coup de dague.
Commentateur: C'est le cas de le dire Brigitte. Zylpher a vaincu ! Il remporte la seconde manche !
Luvenis: Ouf, je suis soulagée !
Vanarhost: *ton colérique* Ce n'est pas fini ! Il reste un dernier combat avant qu'il puisse partir.
Luvenis: Laissons-le se reposer un peu ! *jete un regard sur le démoniste, la robe tachée de sang du précédent murloc*
Vanarhost: Non ! Allez-y !
Luvenis: D'accord d'accord ! Pas besoin de me parler comme si j'étais une gamine ! *abaisse le levier, la roulette s'arrête pour la troisième fois sur le murloc*
Vanarhost: *a un petit sourire en coin* Décidemment !
Luvenis: Il est sauvé !! *sautille*
Commentateur: Murloc ! Troisième fois !
Commentateur 2: C'est rare que ça arrive ! C'est un jackpot, le tirage du dragon !
Luvenis: *reste immobile, son visage devient pâle* Un dragon?!!
*Une cage imposante s'ouvre, on entend déjà les grondements sourds de l'animal, son pas pesant s'approche de Zylpher*
Commentateur 1 & 2: Le dragon ! Le dragon !
*la foule imite les commentateurs*
*Une tête apparait, suivie de l'abdomen et de plusieurs gardes du Fléau qui semblent porter la créature*
Luvenis: Ce n'est pas un vrai dragon ! Il est en plastique !
Vanarhost: En carton ! Et je refuse de m'avouer vaincu : Mon arène a un dragon, mais je n'avais plus assez d'or pour en payer un vrai après l'achat des portes.
Dragon: *voix gutturale enregistrée* Je suis Toutenkarton !
Zylpher: Ca on l'avait vu...*lance un sort sur le dragon, ce dernier s'enflamme et disparait dans la poussière*
*la foule applaudit vaguement*
Vanarhost: Mon dragon ! Mon dragon !!

C'est alors qu'apparut un sombre chevalier sur la muraille du balcon sans fenêtre à dos de drake. Il descendit de son dragon...

Vanarhost: Mon dragon !!!

...et le salua avant de marcher vers l'entrée de la forteresse. On pouvait voir à son tabard qu'il appartenait à une secte très secrète: sur un fond rouge était dessiné en couleur or un immense reptile ailé...

Vanarhost: Mon dragon ! Mon dragon ! Dragon ! Dragon !

...Il entra donc dans une pièce qu'on appelait communément la taverne où de nombreux morts-vivants et autres créatures du Fléau buvaient dans une ambiance conviviale...

Vanarhost: Mon dragon ! Nom de dieu !!

...Mais revenons à présent quelques pieds en dessous: l'arène, avec le dragon de Vanarhost qui s'est fait incendier car il était en carton.

Vanarhost: NoooOon !! Mon dragon ! *agenouillé, les mains contre ses joues*
Luvenis: Vous avez perdu, laissez le partir !
Vanarhost: Ça jamais ! *disparait*
Luvenis: Voila qu'il recommence ! *descend par une échelle jusque dans l'arène* Zylpher !
Zylpher: *essuie sa robe comme il peut* Quoi encore?!
Luvenis: Nous devons partir !
Zylpher: Je vais m'en aller oui, débrouillez-vous toute seule.
Luvenis: *ses nerfs la font ricaner* Ah ça non, je vous ai aidé à vous échapper dans la forêt du chant de cristal, vous me devez bien un service.
Zylpher: Comme si j'avais besoin de vous pour rester en vie !
Luvenis: C'est exact, vous avez besoin de moi.
Zylpher: D'après vous, que serai-je devenu si vous ne m'aviez pas trouvé dans cette forêt?
Luvenis: Vous seriez mort.
Zylpher: *pensif* Ça se défend...
Luvenis: *prend la main du démoniste* Aidez-moi à m'en sortir, Zylpher. Et je vous promet d'arrêter de vous suivre.
Zylpher: Lâchez-moi la main...
Luvenis: *réalise son geste* Désolée...
Zylpher: Très bien, je vais vous aider à sortir d'ici.

Les deux démonistes montèrent quelques escaliers en colimaçon, tuèrent quelques gardes et traversèrent une grande cour, ils finirent par arriver sur une sorte de muraille...

Vanarhost: *apparait devant eux en brandissant un panneau rouge* Stop !
Luvenis: Encore lui !
Vanarhost: *lance son panneau dans le vide* Encore moi !
Zylpher: Que voulez-vous?! J'ai gagné je peux partir.
Vanarhost: Mais pas elle ! *désigne Luvenis d'un regard*
Luvenis: Poussez-vous ou il va vous faire mal ! *se cache derrière le démoniste*
Vanarhost: Je suis partant pour un duel !
Zylpher: Comme vous voulez...
Vanarhost: Prêt?!
Zylpher: Je le suis toujours...
Vanarhost: *semble se préparer, l'elfe en fait de même*
Luvenis: *pense à voix haute* Une bataille mentale?
Vanarhost: *d'un geste rapide, il balance son bras en avant* Ciseau !
Zylpher: *en même temps que le prêtre* Pierre !
Vanarhost: *regarde la main de démoniste* Vous m'avez eu...
Luvenis: Je suis libre ?
Vanarhost: J'aurais ma revanche ! Ce n'est pas fini ! *se dissipe dans l'ombre*
Zylpher: Il fait toujours ciseau...
Luvenis: Regardez ! Droit devant !
*Un drake les regarde d'un air inquisiteur*
Luvenis: *s'approche doucement du reptile* Salutations...
*le drake tourne les yeux vers Luvenis et plus elle s'approche de lui, plus il louche*
Luvenis: J'ai lu quelque part que les dragons pouvait parler par la pensée...*caresse le menton du dragon*
Zylpher: C'est une chance ! *s'approche de Luvenis*
*le drake tourne le museau vers Zylpher et commence à grogner*
Luvenis: N'aie pas peur, il est tout gentil, il ne te feras rien !
Zylpher: Je ne suis pas "gentil" ! Et dans le cas présent je crains plus pour ma sécurité...
*le drake murmure quelque chose dans les pensées de la démoniste*
Dragon: *télépathie* Elfe, vous pouvez me monter mais alors vous devez renoncer à l'autre.
Luvenis: Non je refuse !
Zylpher: *s'assoit à une pierre* Vous n'êtes jamais d'accord avec moi toute façon...
Dragon: Il le faut pourtant, ce n'est pas un drame qu'on le laisse ici.
Luvenis: Pour moi si !
Zylpher: *pousse un long soupir* Si vous le dites...
Dragon: Que lui trouvez-vous? Ce n'est pas grand chose dans ce monde, alors que moi...
Luvenis: Cessez cela tout de suite !
Zylpher: Et voila qu'elle me donne des ordres...
Dragon: Je peux vous donner tout ce dont vous avez envie ! Je suis très câlin !
Luvenis: C'est quoi encore ces conneries?!
Dragon: Réfléchissez-y !
Luvenis: C'est déjà fait ! Tout ce que j'ai envie c'est de Zylpher !
Zylpher: Hein?!
Dragon: N'y a t-il pas une place pour un beau dragon?
Luvenis: Non ! Tout mon coeur bat pour lui, il n'y a que lui qui existe, tous les jours !
Zylpher: *ses joues deviennent écarlates* Luvenis...?
Dragon: Qu'a t-il de plus que moi?
Luvenis: Tout est merveilleux chez lui ! Sa façon de se conduire, le son de sa voix, et plein d'autres choses que vous ne pouvez comprendre !
Dragon: Luvenis, c'est comme ça que vous vous appelez?
Luvenis: Oui, pourquoi?
Dragon: Votre ami vous a appelée de cette façon...
Luvenis: Ah ! *se retourne vers Zylpher et le voit qui la regarde étrangement* Vous ne lisez pas dans les pensées?! *panique*
Dragon: Luvenis? Vous n'êtes pas télépathe, il a tout entendu de ses oreilles.
Luvenis: Oh non !! Zylpher vous savez, je disais juste ça pour...
Zylpher: Oui...je vois...
Luvenis: Ne croyez pas que...!
Zylpher: Bon ce dragon? Il veut nous emmener?
*le drake a toutes ses dents visibles en esquissant un large sourire*
Luvenis: Il a l'air plutôt d'accord...Ahem..

Ils purent enfin monter sur le dos du dragon qui les emmena loin de la forteresse...Mais le croisé à qui appartenait le drake était encore dedans...

Jeune Chevalier: Quelqu'un?
*une ombre apparait*
Jeune Chevalier: *se met à genou*
Vanarhost: Mon apprenti, je t'ai enseigné l'art du combat, tu va me faire le plaisir de me retrouver cette elfe et me la ramener au plus vite !
Jeune Chevalier: Compris.
Vanarhost: Ah aussi, très joli ce costume de foire ! *disparait*
Jeune Chevalier: *regarde son armure de croisé*
Alors que Luvenis et Zylpher avaient réussi à s'enfuir du fort de Vanarhost. Volhkar, Kraggen et Lykaan n'étaient encore qu'au début de leur périple...

Kraggen: J'ai une petite idée...
Volhkar: Ca fait la deuxième fois que tu le dis !
Lykaan: *tremble de partout* Il faut partir d'ici vite !
Volhkar: Et comment? La potion ne fait plus effet, ils sont trop nombreux !
Kraggen: Elle doit être avec ce démoniste...
Lykaan: Regardez ! *pointe du doigt l'entrée du temple*

À l'entrée...

Acolyte: Nous y sommes sombre saigneur Atras, les nécromanciens sont prêts.
Atras: Parfait, cette fois ci pas de zeppelin ni de bombe à eau à l'horizon. Tout s'annonce bien: tous ces trolls deviendront des serviteurs à part entière de notre nouveau régime dictatorial. Ensemble, nous égaliserons les campagnes à l'etat de fumier et les ouvriers à l'etat de zombie ! Envoyez la sauce !

Retour à l'autel...

Kraggen: C'est le Fléau, Carabosse veux asservir tous les peuples à sa cause en utilisant de magie...
Volhkar: *met ses lunettes de longue vue* C'est le général qu'on a déjà affronté et que j'ai vaincu à Fjord Hurlant.
Kraggen: Atras...*serre les poings*
Lykaan: Il prépare un mauvais coup ! Faut partir !
Volhkar: Idiot, la seule sortie c'est là où il se trouve...
*Un ange descend du ciel*
Ange: Bonjour !
Volhkar: Je t'ai revé !
Ange: Oui, les gens font souvent ce genre de rêves !
Lykaan: Aidez-nous !
Ange: C'est ce que je vais faire ! Il y a une autre sortie plus sûre pour y extirper la déesse en cas de pépin.
Volhkar: Et donc...?
Ange: Pour que j'en dise plus il va falloir me faire mal !
Volhkar: *prend l'épée de Kraggen et coupe la tête de l'ange*
Lykaan: Mais...?
Tête au sol: Très bien, suivez le petit passage derrière vous, ensuite tournez à droite...
Volhkar: Vite !

Ils suivirent l'itinéraire de l'être malsain et arrivèrent à une sorte de porte...

Annonce: Des intrus ont été detectés ! Ils sont ici et là ! Intrus detectés !
Volhkar: On aurait jamais dû écouter cet ange...
Annonce: C'était une blague !
Volhkar: Ils ont un sens de l'humour assez étrange les trolls...
Annonce: Pour passer, répondez à l'enigme suivante...
Volhkar: *attend* Oui?
Annonce: L'énigme suivante...
Volhkar: Je deteste les machines...
Annonce: Qu'est ce qui est gros et poilu?
Volhkar: Un tauren !
Annonce: Mauvaise réponse, deux tentatives restantes...
Volhkar: Je ne vois pas...
Lykaan: Je ne suis pas gros...
Kraggen: Un nain?
Annonce: Mauvaise réponse, une tentative restante...
Volhkar: Ca suffit paladin ! Tu as gâché une réponse ! Tu n'es qu'un ridicule petit elfe !
Annonce: Mauvaise réponse, vous avez perdu !
Volhkar: Ah oui?!!
Annonce: La bonne réponse était: un elfe qui n'utilise pas de magie.
Volhkar: Je l'ai dit l'elfe !
Annonce: Il fallait dire toute la formule avec le même accent.
Volhkar: Saleté de machine ! *frappe la porte*
Annonce: Arrêtez tout de suite...
Volhkar: Jamais imbécilité cybernetique !
Annonce: Système de sécurité enclenché !
*des petits tubes à eau apparaissent et asperge Volhkar*
Volhkar: Je t'en foutrai du système de sécurité ! *prend un tube et le retourne vers la porte*
Annonce: Défaillance ! Défaillance ! Ca suffit ! Arrêtez ça !
Volhkar: Alors tu va nous laisser passer?!
Annonce: C'etait encore une blague, je suis fait en alliance imperméable.
Volhkar: Et mince...bon remontons il n'y a rien à faire...
*la porte s'ouvre*
Annonce: Félicitations ! Vous venez de gagner le droit de sortir !
Volhkar: Ah très bien...*s'approche de l'ouverture*
*la porte se referme*
Annonce: C'etait encore une blague !!
Lykaan: Ohlala !
Volhkar: Vous m'obligez à utiliser mes talents d'ingenieur....
Annonce: Vous ne me faites pas peur !
Volhkar: Ok très bien, là j'en ai marre ! *bricole quelque chose avec ses outils* Ca m'ennuie de demander ça...mais tu ne pourrai pas m'aider Kraggen?!
Kraggen: Alors on a besoin de moi hein?
Volhkar: Oui j'ai qu'un bras, c'est pas pratique et le tauren risquerait de tordre le métal.
Kraggen: Hum... *pensif*
Volhkar: Fais pas l'enfant ! C'est une urgence !
Kraggen: Aucun soucis ! *s'approche du réprouvé* Que faut-il que je fasse?
Volhkar: *se retourne vers le tauren* Bien, il regarde pas...regarde l'écran...*pointe du doigt un étrange mécanisme*
Kraggen: *chuchote* Qu'est ce que c'est?
Volhkar: Au dessus de nous, plein de trolls zombifiés à la cause du dictateur Arthas.
Kraggen: Comment tu peux savoir ça?!
Volhkar: Regarde-les ! Ils labourent le sol et plante des choux, faut pas être nets pour faire un truc pareil !
Kraggen: Que proposes-tu?
Volhkar: Va en haut et repousse les morts-vivants, ca me donnera du temps pour désactiver ce système agaçant.
Kraggen: D'accord...et Lykaan?
Volhkar: Quoi Lykaan? Il sert à rien comme d'habitude !
Kraggen: Bon alors, j'y vais, on se rejoint où?
Volhkar: Si tout se passe bien, à la sortie.
Kraggen: Ok...*se relève et fait demi-tour*
Lykaan: *voix tremblotante* Kraggen? Où tu vas?
Kraggen: Accomplir mon devoir...

Un peu au dessus...

Acolyte: Mission réussie saigneur, les trolls sont sous notre entier contrôle.
Atras: Parfait, mais ce n'est pas fini, au contraire. Cela ne fait que commencer ha hah !
Acolyte: Regardez !
Atras: *met les mêmes lunettes de longue vue que Volhkar* Qui est-ce?
Acolyte: Il semble être paladin.
Atras: Alors c'est Kraggen. J'ai eu peur durant un instant.
Acolyte: Avec qui l'avez vous confondu?
Atras: Avec Luvenis...satanée démoniste...
Acolyte: Que fait-on maître?
Atras: Ordonnez aux trolls de l'attaquer. On va un peu jouer avec ! Ha ha ahahah hahaha aahahaha !
Acolyte: . . .
Atras: *s'arrête de rire et sort son épée* Rigoles avec moi ! C'est un ordre !
Acolyte: *tente d'imiter sur un ton peu rassuré le rire idiot d'Atras* Ha ha ahahah...
Atras: Hahaahhahaa [...] ahaha !

Juste devant eux, à quelques centaines de mètres, le paladin était en évidence en haut de l'autel...

Kraggen: Alors c'est ça? L'armée de fermiers d'Arthas? *contemple tous les trolls, pelles et rateaux à la main, en train de retourner la terre*
*les trolls arrêtent leurs mouvements mécaniques et se tournent tous vers le paladin*
Kraggen: Oh non, c'est mauvais signe...*dégaine son épée en tremblant de tous ses membres*
Lykaan: Que se passe t-il en haut?!
Volhkar: Il n'y a rien en haut !
Lykaan: Alors pourquoi as-tu envoyé Kraggen?!
Volhkar: Pour rien pour rien, rendors-toi !
Lykaan: *au bord des larmes*Non j'en ai plus qu'assez moi aussi qu'on me traite comme un petit tauren pleurnichard !
Volhkar: Mais pourtant c'est ce que tu es ! Alors dors !
Lykaan: *pleure* Non je suis un tauren brave et valeureux...
Volhkar: Tu es inutile où que tu sois, alors maintenant laisse moi faire mon travail...*se remet à ses outils*
Lykaan: Aaaaah !! *fonce sur la porte et passe à travers*
Annonce: Intrus détectés ! Pénétration du système de sécurité !
Volhkar: Qu'est ce que...?!
Lykaan: J'ai réussi ! J'ai...servi...*tombe à la renverse, assommé par le choc*
Volhkar: Oh non pas encore ! *saute sur le tauren* Réveilles-toi c'est un ordre ! *lui donne de grosses gifles avec son bras détaché*

Pendant que le voleur s'extériorisait sur Lykaan, le paladin Kraggen était en proie à la confusion la plus totale devant une horde de trolls
zombifiés par la nécromancie du Fléau...

Kraggen: La Lumière me guide et me protège. *lève son épée vers le ciel*
Dieu: Personne ne te protège enfoiré.
Kraggen: *abaisse son épée*
*Les trolls commencent à grimper sur l'autel avec un certain air affamé*
Kraggen: Je vais affronter ces monstres...*se met en posture de combat*

Comme une nuée de sauterelles bien plus grosse et bien plus flétrie, la horde de trolls zombies fut repoussée à coups d'épée bénie mais pas par
Dieu. Mais derrière le paladin, un cadavre se relève...

???: Kra...Kraggen...
Kraggen: Hein?! *se retourne* Zensirkh?!
Zensirkh: Tu n'as pas été twès gentil avec moi.
Kraggen: *tourne son épée vers le troll* Tu va payer pour ce que tu m'as fait !
Zensirkh: Justement, je ne t'ai encore rien fait.
Kraggen: Je ne t'en donnerai pas l'occasion ! *charge le troll*
Zensirkh: *ne réagit pas* Papa maman !
Kraggen: *tranche la tête du troll zombie* Une bonne chose de faite.

Mais alors que l'elfe finissait d'achever Zensirkh, un autre cadavre se releva et s'approcha du paladin de derrière d'une démarche
désarticulée...

???: *saute sur le paladin* Je te tiens !
Kraggen: Humpf, Ak'ari?!
Ak'ari: Les amours cochons interraciaux ! Tout est fichu par ta faute !
Kraggen: Lâchez-moi ! *repousse la trollesse et d'un geste la décapite*

Pendant ce temps, à quelques mètres en dessous...

Lykaan: *ouvre les yeux* ...Oui...?
Volhkar: Réveilles-toi ! Il faut continuer !
Lykaan: J'ai réussi? Cénarius?
Volhkar: Suis-moi...*commence à marcher le long du couloir*

Alors que Kraggen continuait de combattre les trolls asservis, le général Atras regardait la scène avec un sourire sadique.

Acolyte: Seigneur, il en viendra à bout !
Atras: Ne me parlez pas sur ce ton esclave ! Je sais très bien que les trolls ne pourront pas le tuer, mais il sera épuisé. À ce moment, je porterai
le coup de grâce...enfin, je ne le ferai pas de grâce bien sur ! *commence à rire* Ahaha...
Acolyte: *imite sans attendre le général* Ah ah...
Atras: Bien...c'est suffisant. Nécromancien !
*un mort-vivant s'approche d'Atras*
Atras: Ordonnez la retraite, c'est à mon tour de m'amuser.

Le nécromancien tape dans ses mains à trois reprises, tous les trolls prennent de la distance et forment un cercle autour de Kraggen.

Kraggen: *agenouillé, il fait de grandes inspirations pour reprendre des forces* Quoi déjà?!
Atras: *s'approche d'une démarche meurtrière, une longue épée à double tranchant à la main, il s'arrête devant le paladin* Sombrejour
Kraggen...
Kraggen: Vous êtes...?
Atras: Quoi?! Tout le monde sait qui je suis ! Je me nomme Atras, sombre général d'Arthas.
Kraggen: Il recrute n'importe qui dans le Fléau...
Atras: Réfléchis bien à tes paroles, elfe. Tu ne voudrais quand même pas que tes dernières phrases soient aussi peu intuitives?
Kraggen: Je pense pouvoir vous battre.
Atras: Tu penses beaucoup trop. *met son arme devant lui* La dernière fois que j'ai tué un paladin, il m'avait supplié de lui ôter la vie afin de me
rejoindre dans mes rangs.
Kraggen: *marmonne en reprenant son souffle* La ferme...
Atras: Ensuite, il n'a pas regretté, loin de là ! C'est notre "homme de ménage".
Kraggen: La ferme Atras.
Atras: Debout paladin ! Ce n'est pas par manière, plutôt une question de faire durer cette agonie...
Kraggen: *se relève péniblement, son épée devant lui*

Volhkar et Lykaan avaient réussi à trouver une sorte de salle de contrôle dans les sous-sols..

Lykaan: Qu'est ce que que ça?! *regarde un écran montrant l'autel*
Volhkar: Faut trouver le moyen de partir d'ici !
Lykaan: Kraggen et Atras ! Il faut l'aider !
Volhkar: *ricane* Pauvre fou ! Laissons-le à ses problèmes ! C'est lui qui nous a laissé tomber tout à l'heure pour faire son héros !
Lykaan: Il a besoin d'aide !
Volhkar: Quoi? Toi tu veux l'aider? Et comment? Tu ne sers à rien ! Tu ne sais pas te battre ni même guérir, et encore pire, tu ne sais pas
encaisser les chocs !
Lykaan: *pleurniche* Mais...
Annonce: Signal radar signalé. En approche rapide par voie aérienne.
Volhkar: *examine le dispositif* Un navire?!

Et effectivement...

Nain Effrayant: Aujourd'hui ma revanche sera telle que tout Azeroth tremblera ! *tape sur quelques boutons* Voila, ceci réduira tout en cendre
!
Systeme: Bombe Naintomique KTHX-BYE prête, lancement enclenché à destination du temple des amours cochons. Envoi en cours...
Nain Effrayant: *rire diaboliquement effrayant* Ma gloire est arrivée !

Tandis que le nabot avait envoyé une bombe à son effigie, Volhkar et surtout Lykaan paniquaient à la vue de ce désastre imminent.

Volhkar: *figé sur place, les yeux écarquillés* Il faut parti d'ici et vite...
Lykaan: D'abord on sauve Kraggen !
Volhkar: Tu n'as pas bien compris, tout le temple sera détruit ! Je n'ai pas envie de mourir !
Lykaan: Tu es déjà mort !
Volhkar: Ce n'est pas une raison! ! Fuyons ! *court vers la sortie*
Lykaan: *ferme les yeux quelques secondes et suit le voleur*

Alors qu'au dessus, Kraggen et Atras avaient déjà commencé les hostilités et Atras semblait avoir l'avantage...

Atras: C'est pitoyable, je n'aurai pas à m'amuser bien longtemps...
Kraggen: Pourriture...
Atras: Le jeu est fini ! *brise la lame bénie du paladin* À genoux maintenant !
Kraggen: *obéis à l'ordre, l'épée du général à son cou*
Atras: Une dernière volonté peut-être?
Kraggen: *regarde le ciel* Envoyez-moi un signe...
Atras: Tu es tout seul paladin ! Alors dis-moi ta dernière volonté sinon je ne peux pas en finir et ma femme m'attend pour diner ce soir, elle a
cuisiné tard pour mon plat préféré !
Kraggen: Qu'est ce que c'est?! *regarde une espèce de grosse tête de nain descendre du ciel vers lui*
Atras: De la betterave...
Kraggen: *regarde droit dans les yeux le général* On est cuit.
Atras: Hein?!
. . .
Systeme: Destination atteinte, la bombe naintomique s'est explosée dans le temple sans encombre.
Nain Effrayant: *rire dément*
*inspire très longuement*

Zensirkh accompagnait le trio composé de Luvenis, Volhkar et Kraggen jusqu'à Dalaran où s'est tenue une sorte de conférence bizarre exposée par un mage presque chauve qui leur a dit qu'Arthas qui dirigeait le Fléau était lui-même dirigé par une salope de fée nommée Carabosse mais en vérité, ce n'était qu'un leurre pour les tromper, car Zensirkh avait des intentions bien étranges mais pas plus que Luvenis la démoniste complètement déjantée qui entend des voix dans sa tête telle Jeanne d'Arc qui va sortir de Dalaran pour s'aventurer dans les bois à la recherche de Zylpher -c'est Luvenis qui sort, pas Jeanne d'Arc-, mais elle tombe sur Volhkar qui voulait lui faire une blague alors que pendant ce temps Kraggen le paladin chargé de sa protection s'était réveillé sans la voir et avait donc appelé Zensirkh le chasseur expérimenté afin de la traquer comme une porcine dans les bois ce à quoi ils remarquèrent bien vite des cris aigus provenant de cette dernière -la foret pas la porcine- et malgré les mises en garde de Zensirkh, le paladin courut vers l'origine des cris et finit par tomber sur Lykaan se faisant attaquer par un tréant vengeur des bois et justement en parlant des bois il est à noter que peu après ils trouvèrent Zylpher par terre et inconscient puisqu'il avait été blessé par le Nain Effrayant Effrayant, après une très légère altercation Zylpher fut emmené en qualité de prisonnier dans le campement de la troupe afin de le guérir pour ensuite le chasser mais Luvenis ne voyait pas ça du même oeil: elle a profité pour libérer Zylpher d'un moment de confusion causé par l'attaque d'un gnome chanteur qui s'est révélé être la vilaine fée Carabosse qui n'était pas satisfaite de son travail alors pendant la nuit elle a déformée les rêves des quatre protagonistes pour leur faire vivre leur pire cauchemar ce qui a motivé la troupe à partir dès l'aube vers Zul'Drak et sur le chemin ils rencontrèrent Ak'ari, une trollesse assez bizarre disant avoir vécue des millénaires et que va leur faire office de guide dans les terres trolles et peu à peu, Zensirkh va avouer son attirance assez particulière pour Kraggen mais ce dernier n'étant pas fortement intéressé il va donc refuser sauf au dernier moment, celui où Ak'ari va les attaquer car c'est en fait une puissante déesse masculine (ou un dieu, au choix) qui a le pouvoir de prendre une forme de mammouth géant pour écraser ses adversaires donc il/elle chargea les quatre compagnons: Luvenis sera sauvée par Vanarhost qui veille toujours sur elle mais manque de chance Volhkar, Kraggen et Zensirkh n'ont pas de protecteurs célestes et c'est par conséquent que Zensirkh, en proie à la panique et ne voulant pas finir comme ça, se jette sur Kraggen pour l'embrasser et c'est à cet instant précis qu'Ak'ari stoppe sa course et les invite dans son temple des amours cochons afin de célébrer l'union entre le chasseur troll et le paladin elfe mais ce n'est pas très orthodoxe alors Kraggen décide de se débattre mais il est attaché ainsi que Lykaan mais pas Volhkar car lui il s'en fiche jusqu'au moment où un chevalier sur un drake du néant vient perturber la cérémonie avec son discours idiot, mais pas trop car il va faire réfléchir Volhkar mais va le pousser à généreusement sauver Lykaan et Kraggen, ils parviennent tous deux à rejoindre l'autel où se trouvent Zensirkh et Kraggen avant que le sévice ne commence: Volhkar assomme Zensirkh mais perd un bras à cause du violent choc et Kraggen, première phrase censée de la journée, se demande où peut bien être Luvenis...avec Vanarhost bien sur, dans sa forteresse où elle rencontre sa servante et Zylpher qui joue à l'infiltré en tenue du Fléau mais cette conne -Luvenis pas Zylpher- laisse échapper la présence du démoniste et Vanarhost le capture afin de le faire combattre dans son arène à trois sous où il va affronter deux murlocs ainsi qu'un dragon en carton plutôt ridicule qui fut incendié par les pouvoirs de feu du démoniste ce qui mit en chagrin Vanarhost alors il décida de bloquer les issues et de ne pas laisser partir Zylpher mais ce dernier remporta un duel contre le prêtre malfaisant et de ce fait put partir avec Luvenis à dos de dragon -un véritable cette fois-ci- et n'oublions pas que pendant ce temps Volhkar, Lykaan et Kraggen se heurtent à un système de sécurité plutôt bancal mais après avoir échoués à l'énigme et quelques blagues idiotes la porte restait fixe malgré les supplications du seigneur réprouvé qui finit par demander à Kraggen de remonter à la surface afin de repousser le Fléau ayant prit possession de tous les trolls du temple grâce à la nécromancie et c'est tant mieux puisque le paladin va pouvoir les vaincre avec son épée bénie dans un excès de bravoure partagé aussi avec Lykaan qui va foncer sur la porte en métal et défoncer le blindage pour permettre à Volhkar de pouvoir atteindre une petite salle de contrôle là où ils vont s'apercevoir qu'une menace arrive par le ciel et oui c'est le nain effrayant qui revient à la charge avec la toute nouvelle bombe Naintomique qu'il va envoyer en direction du temple ce qui va horrifier Volhkar et le pousser à courir vers la sortie à toutes jambes laissant Kraggen à la merci d'Atras, mais au moment de dire ses dernières volontés, Kraggen s'aperçoit de l'arrivée d'une ombre à tête de nain dans le ciel, et POUF...
Les ruines du temple troll gisaient dans plusieurs tonnes de cailloux, une main décharnée sortit des décombres et s'avança en s'aidant des doigts jusqu'à un endroit bien précis et commença à dégager l'endroit...

Volhkar: *sort sa tête du sol* Mon bras ! *regarde à droite* Mes deux bras ! Ils sont partis !
*les deux bras lui donnent de violentes gifles*
Volhkar: Ça suffit saleté de membres défectueux ! Je vais vous en coller une ! *reçoit une claque*
*une silhouette volumineuse s'approche du réprouvé*
Volhkar: DERnier avertissement avant que je sorte les crocs...*montre sa dentition avec plusieurs dents gâtées*
Lykaan: Volhkar ! Tu es vivant !
Volhkar: Aide-moi ou je ne le resterai pas très longtemps !
Lykaan: Ah oui d'accord ! *déterre le voleur avec ses grosses mains*
Volhkar: Attrapes-les ! Mes bras !
Lykaan: *prend les deux bras de Volhkar et les immobilise* C'est fait !
Volhkar: Parfait ! Tu es resté un serviteur loyal ! Où est l'autre d'ailleurs?
Lykaan: *baisse les yeux en désignant un endroit proche*
Volhkar: Hum? *voit un corps allongé sur le sol gravement brulé* Oh non ! *s'assoit, les larmes à l'oeil* Mon autorité décroit de plus en plus, bientôt j'en aurai plus aucune ! Et dire que nous avons perdu notre temps à vouloir le sauver, nous aurions pu partir et ne jamais vivre tout ça ! C'est injuste !
Lykaan: *ton pleurnichard* Volhkar?
Volhkar: Nous aurions pu partir par le passage qui n'était pas alors bloqué à ce moment-là et rien de tout ceci ne se serai passé !
Lykaan: C'est Atras ça...
Volhkar: Hein?! *regarde attentivement le cadavre*
Atras: *se relève* Betterave !!
Volhkar: Non ! *écrase le crâne du général d'un pied*
Lykaan: Partons maintenant...
Volhkar: Très bonne idée, retournons à Dalaran !

Ils repartirent et descendirent pour la seconde fois les escaliers les conduisant à la forêt du chant de cristal, mais à leur arrivée, ils furent stoppés par un buisson avec des branches qui semblaient bouger...

Lykaan: *chuchote d'une voix tremblante* J'ai peur ! C'est surement un piège !
Volhkar: C'est Luvenis qui veux se venger de ma blague de la dernière fois j'en suis persuadé...*s'approche discrètement des feuillages*
Lykaan: *sifflement aigu* Attention !
Volhkar: *à une distance suffisante, il sauta par dessus le buisson et tomba entre deux elfes à moitié nus qui prirent peur et coururent très loin dans la direction opposée*
Lykaan: Mais qu'est ce que c'était?!
Volhkar: *se relève difficilement à l'aide de ses jambes et épie les alentours*
Lykaan: Qu'y a t-il?!
Volhkar: Ce n'est plus comme avant...quelque chose a changé ici...
*un petit animal blanc s'approche de Lykaan*
Lykaan: *pousse un effroyable cri suraigu de terreur*
Lapin: *imite le tauren*
Lykaan: *son cri double d'intensité*
Volhkar: *regarde la scène avec stupeur*
*plusieurs autres lapins rejoignent le premier et se mettent à crier*
Lykaan: *hurle jusqu'à se casser la voix*
Volhkar: Bon c'est fini oui?! *donne un grand coup de pied dans un lapin qui fait un vol plané avant de s'écraser contre un arbre*
*les lapins regardent le réprouvé méchamment*
Volhkar: Fuyons !

Et ils coururent en voulant semer les petits lapins diaboliques...Peu loin au nord, un dragon se posa et deux elfes en descendirent...

Luvenis: *regarde le dragon* C'est une belle bête !
Zylpher: Je continuerai avec lui jusqu'à trouver un endroit sûr.
Luvenis: Vous savez, Dalaran est trop occupée par d'autres affaires que celles de la Légion. Et puis vous m'avez juré de ne plus en faire partie !
Zylpher: Ce n'est pas suffisant, on ne quitte jamais vraiment la Légion...
Luvenis: Mais vous l'avez fait !
Zylpher: Si vous le dites...*détourne le regard*
Luvenis: Merci Zylpher.
Zylpher: J'ai tenu ma promesse, tenez la vôtre à présent.
Luvenis: *acquiesce d'un mouvement de tête*
Zylpher: Adieu Luvenis. *remonte sur le dragon et s'envole en vitesse*
Luvenis: *regarde le sol* Adieu Zylpher...

Lykaan et Volhkar s'arrêtèrent enfin à un petit bosquet non loin de la route principale menant à Dalaran...

Lykaan: *essoufflé* ils sont où les petits lapins?
Volhkar: *regarde derrière lui* Aucune idée, ils ont perdu notre trace...
*des bruits dans les buissons résonnent*
Lykaan: *chuchote en pointant du doigt l'arbuste* Y'en a un là !
Volhkar: Je vais lui arracher ses sales oreilles à ces bêtes...*rampe jusqu'au buisson et une fois arrivé devant, met ses jambes à l'intérieur* C'est moelleux !
???: Oh quel cochonnet !
*une elfe sort des buissons et s'en va à travers les bois*
Volhkar: C'est plein de nudistes !
Lykaan: *crie* Regarde ! Ils sont revenus ! *montre du doigt les lapins*
Volhkar: Ils nous encerclent ! Il va falloir nous battre !
Lykaan: Mais comment?! Je n'ai pas d'arme et tu n'as plus tes bras !
Volhkar: Réfléchis alors sombre imbécile !
*les lapins sautent sur le tauren et commencent à le mordiller*
Lykaan: Je vais mourir !
Volhkar: Trouves une idée !
Lykaan: J'en ai une !
Volhkar: Alors fais la !
Lykaan: *prend Volhkar par les deux jambes et le fait tourner à grande vitesse, le tronc du réprouvé percute les lapins qui explosent par le choc dans un "spalsh" ensanglanté*

*quelques minutes après*
Volhkar: *la figure plein de sang* Bravo teigne ! Regardes ce que tu m'as fait !
Lykaan: Mais vous m'avez dit de faire mon plan...*pleurniche*
*un buisson se met en mouvement*
Volhkar: Chut gros boeuf ! Il y a encore de l'elfe derrière ce buisson...
*une étrange créature assez petite sort des feuillages en observant d'un sourire moqueur le duo improbable*
???: Non, ce n'est pas un elfe cette fois-ci ! *ricane*
Dans une ville Gobeline, on ne sait trop où au sud-ouest de Fjord Hurlant, quelques jours auparavant...

Maire: Tu es un danger pour nous tous ! Tu seras enfermé jusqu'à ce que tu trouves le moyen de t'échapper ou que tu te décides enfin à respecter les règles ici ! Aux cachots de papier-mâché !

Et d'un geste, un petit gobelin fut enfermé injustement pour avoir massacré sans scrupule une pauvre vache...

???: *seul dans sa prison* Ce n'est pas juste ! Elle n'avait qu'à pas me dire que j'étais un gobelin, je suis un fier orc ! Mais personne ne veux le croire...C'est surement un maléfice qui altère leur vision, il n'y a que ça...Ou alors ils sont jaloux, ce qui est c'est que je déteste le plus ! Ça me met dans un état ! Mais je vais gagner ce satané concours et remporter ma liberté et je pourrai tuer autant de vache que je le voudrais !
Gardien: La ferme Gogobb on s'y entend plus !
Gogobb: Chut toi-même ! Je ne suis pas un orc facile à dompter.
Gardien: C'est vrai...
Gogobb: Je ne suis pas comme ceux qui ont bu le sang de Mannoroth !
Gardien: Ouais...
Gogobb: Je ne suis pas non plus un terrible Kor'Kron de Thrall !
Gardien: C'est pas faux...
Gogobb: Mais je suis quand même un orc !
Gardien: Bon écoutes, tu n'es pas puissant, tu es facile à dompter la preuve t'es en prison faut pas être futé. Tu ne sais pas te battre et le sang te dégoutes au plus haut point, et en plus...
Gogobb: Oui mais...
Gardien: Et en plus t'es pas un orc, t'es un gobelin !
Gogobb: Haaaaaaaaahahahhaa !*se jette sur le gobelin gardien et l'étripe, l'éventre, le sang gicle de partout c'est affreux*
Gardien: *en train d'agoniser* Gogobb...?
Gogobb: Oui?!
Gardien: T'es...vraiment...trop con...*mort*
Gogobb: Je suis un orc valeureux ! *fier*
*un autre gardien approche*
Gardien 2: *regarde la scène* Il y en a plus qu'assez ! Je t'emmène voir le maire !

Retour dans le bureau du maire pour Gogobb, accompagné de plusieurs gardiens...

Maire: *examine le visage plein de sang du gobelin* Tu t'es sali?!
Gogobb: C'est lui qui a commencé !
Maire: Bien, qu'on m'amène l'opposition.
Gardien: Elle est morte l'opposition.
Maire: Parfait, qu'on m'amène le cadavre.
*deux gardiens apportèrent jusqu'au maire le corps du gobelin déchiqueté*
Gardien: Le voila monsieur.
Maire: *fixe le cadavre* Qu'as tu à me dire pour la défense de l'attaque?
. . .
Maire: Eh bien, ce procès sera rapide s'il n'a rien à dire !
Gardien: Monsieur, il est mort.
Maire: Ah, très bien.
Gardien: Comment?!
Maire: *sourire satisfait* Je pensais que je devenais sourd.
Gardien: Monsieur.
Maire: Oui, donc. *se tourne vers Gogobb* Pourquoi avoir tué un gobelin?
Gogobb: Il m'a dit des insultes !
Maire: Quel genre d'insultes?
Gogobb: Il a dit que je n'étais pas un orc ! Mais un gobelin !
Maire: Hum...*tortille son dernier cheveu sur son crâne en prenant un air pensif*
Gogobb: C'est embêtant?!
Maire: Pour lui plus maintenant...Mais pour toi, un peu plus...
Gogobb: Comment ça?
Gardien: Pensez-vous qu'il faille lui dire?
Maire: C'est nécessaire oui...
Gogobb: Qu'y a t-il?!
Maire: *appuie sur un petit bouton dissimulé sous son bureau, un rideau de plastique tombe du plafond, entourant le bureau du maire*
Gardien: Monsieur le maire?!
Maire: T'es un gobelin Gogobb ! Un gobelin !!
Gogobb: Aahahahaaahaaaa ! *brise ses liens, saute sur les gardes, un gros combat s'engage sous les encouragements du maire*
Maire: Vas-y ! Pètes-lui sa face à celui-ci, un jour il m'a menti. Il le mérite ! Oui, oh quel beau coup de dents !
Gardien: *tend une main de détresse vers le maire* Aidez-nous monsieur !
Maire: Je voudrai bien, mais je suis coincé dans ce plastique protecteur !
Gogobb: *attrape le gardien et lui tord le cou*
Maire: Toutes mes pensées sont pour vous !
*quelques secondes plus tard, tous les gardiens sont à terre*
Maire: C'est bien, tu as bien été conditionné.
Gogobb: *tente de donner des coups au maire mais sans succès*
Maire: Rien ne passe à travers ce filet plastique, imperméable et hermétique, bien que je ne sache pas bien ce que cela veut dire.
Gogobb: *enragé mais à bout de forces, il s'enfuit tranquillement vers la sortie de la ville*
Maire: *crie* Me laisses pas là ! Je ne peux pas soulever ça tout seul ! *le manque d'air commence à l'étouffer*

Gogobb pu sans problème partir de la ville car la garde de la ville s'était attardée sur un groupe de voyageurs venus ici pour se reposer. Il est donc parti de la région en pensant qu'on le traquerai après tant de méfaits même si la seule autorité gobeline de la région venait de s'éteindre. Il avança lentement mais surement vers la capitale Dalaran avec comme espoir de changer d'identité et de devenir un fier orc combattant le Roi-Liche. Arrivé à la forêt du chant de cristal, qui n'a rien à voir avec le titre de cette histoire, il entendit des cris provenant surement d'un couple au son de la tonalité des hurlements. Il s'approcha de l'origine des cris, pensant que ce serait un moyen pour lui de gagner Dalaran par un geste de distinction. Quand il vit une meute de lapins diaboliques il les suivit sans faire trop de bruits comme à son habitude et tomba nez à nez avec deux inconnus: un réprouvé et un tauren. Il se cacha dans un buisson le temps que les deux aventuriers aient fini de se battre avec les animaux et sortit enfin de sa planque.

Volhkar: Qui êtes-vous?
Gogobb: Je suis Gogobb ! L'orc en quête d'action !
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
ÉVÉNEMENTS
DISCORD JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
Coffret WoW Chroniques
Les trois magnifiques livres WoW Chroniques réunis dans un seul coffret. Indispensable !
Amazon Prime
Livraison en un jour GRATUITE, Amazon Video, Cloud, Prime Music... Essayez Amazon Prime gratuitement pendant 30 jours
Amazon Prime Student
Tous les avantages d'Amazon Prime pour seulement 24 EUR par an pour les étudiants !
L'ANTRE DES PRÉDICTIONS
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
JEU : PatchsQuizzClassesRacesMétiersLexique de WoWConfiguration requiseLes MMORPGFAQChronologie des romans et BDRaces et personnagesHistoire des royaumesLigne du tempsLes deux lunes d'AzerothHistoire de Warcraft IIIRapports de jeuJCC WoWJeu de plateau WoWGuides stratégiquesWarcraft & WoW RPGClavier ZBoardPériphériques PCCasque micro WoWAléatoiresBD des visiteursAventures de StevostinCinematic screenshot of the weekFan artsConcept arts #1Concept arts #2IllustrationsHumourFonds d'écranEaster EggsDivers
GUIDES : Bataille de LordaeronCoeur d'AzerothKul Tiras et ZandalarExpéditions dans les îlesMode guerreFront de guerre: StromgardeSésame L110Races alliéesTalents raciauxDébloquer le vol BfAMarché noirActivités quotidiennes et hebdomadairesPort-LibertéManoir MalvoieTol DagorSanctuaire des tempêtesSiège de BoralusAtal'DazarTemple de SephralissLe FilonTréfonds PutridesLe Repos des RoisGuides Battle for AzerothGuides LegionGuides des classes et spécialisationsGuide du débutantGuides générauxObjets légendairesDonjons & raidsLieux insolites & vidéos cultesLeveling des métiers
FARMING : Avant-postesExpéditionsQuêtes d'émissaireAvis de rechercheTable de commandement de missionChampionsAméliorations tactiquesAmirauté des PortvaillantBrigade de l'HonneurChampions d'AzerothChercheurs tortollansEmpire zandalariExpédition de TalanjiOrdre des BraisesSillage des TempêtesVolduni7ème LégionRoute de farming des plantes, minerais, tissus, cuirs et cuisineMétiers de rang 3
RAIDS : Raid UldirTalocDAMEDévoreur fétideZek'vozVectisZul ressuscitéMythraxG'huunWorld Boss
EVENTS : Jour des MortsSanssaintFête du feuSemaine des enfantsJardin des noblesFête lunaireDe l'amour dans l'airBienfaits du pèlerinMarche des têtardsJournée des gardes volontairesFête des chapeluisantsEmbarquement pour les Mille PointesTournée des tavernes du Kirin TorAppel du ScarabéePrintemps des montgolfières
COLLECTIONS : WoWToolkitMontures BfASerpent de sang NazjatarMascottes BfAJeune MaccarbreTaptafB'aalTransmogrification Boucle Temporelle
WOW CLASSIC : Dossier World of Warcraft ClassicGuide PvP Rang et RécompensesGuide des montures VanillaGuide des armes légendaires VanillaL'exploration dans WoW VanillaMeilleurs souvenirs de WoW VanillaDifférences entre WoW Legion et WoW Vanilla
DIVERS : BlizzCon 2017BlizzCon 2016BlizzCon 2015BlizzCon 2014BlizzCon 2013BlizzCon 2011BlizzCon 2010BlizzCon 2009BlizzCon 2008WWI Paris 2008BlizzCon 2007Gamescom 2015Press Tour juin 2016Dossier LegionAlpha & Beta testAlphha & Beta testPress Tour 2014Beta testInfos-clésPress Tour 2012Patch 5.4Patch 5.3Patch 5.2Beta testInfos-clésPatch 4.3Patch 4.2Beta testPress Tour 2008IllustrationsScreenshotsHistoireFonds d'écranPatch 3.3Patch 3.2Patch 3.1Beta testPress Tour 2006E3 2006IllustrationsScreenshotsBeta testDates-clésScreenshotsVoyage de BrannPreviews 2001-2006Interviews 2001-2008
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 357.467.453 visites.
© Copyright 1998-2019 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.