Fanfiction World of Warcraft

Retour à la liste des Fanfiction

Histoire n°1

Par Kigami

Chapitre 1

Chapitre 2

Chapitre 3

Kigami s'allongea sur la couchette et ferma les yeux. Une fois sa vue inactive, son ouïe prit le dessus. Orgrimmar ne dors jamais vraiment, et des dizaines de sons lui parvenaient : les aboiements d'un chien, les cliquetis des pièces d'armures qui s'entrechoquent, le son lointain d'un marteau frappant une enclume, la rumeur de nombreuses voix. Après ces si longs mois de voyage à travers le monde, Kigami était heureux de pouvoir à nouveau dormir dans la grande Orgrimmar.

Les pensées s'évaporèrent. Le sommeil le prit lentement. Et doucement, le rêve revint... Toujours plus réel, toujours plus proche, comme si cela c'était passé hier. Cela faisait pourtant tant d'années. Kigami n'avait jamais oublié une seule seconde de cette fatidique journée.

Le vieil Orc est debout sur la plaine, son armure scintillante. Sa barbe est plus courte. Ses cheveux ne sont plus gris, ils sont redevenus aussi noirs que la nuit. Sa main est calmement posée sur la crosse de son sabre, accroché à sa ceinture.

Plic.

Une goutte d'eau tombe sur son épaulière droite.

Plic, Ploc... Ploc, Ploc, Ploc....

La pluie commence à tomber, une pluie lourde d'été.

- Gnrh... Manquait plus que ça !

Kigami n'est pas seul, autour de lui se trouve tous les Kuroda. A sa droite, son frère, Kotaro, de six ans plus jeune. A deux mètres devant lui se trouvent Higashi, son père, et Kushimoto, son grand-père, Seigneur du clan des Kuroda. La centaine de fidèles guerrier du clan se trouvent en rangs derrière Kigami, il peut entendre leurs respirations, la rumeur de leurs mouvements.

Kigami jette un regard sur la gauche : des guerriers, des étendards, des chevaucheurs de loups. Des centaines d'Orcs, et l'imposante masse d'un groupe d'Ogres.

Son regard se tourne vers la droite. Le même spectacle s'offre à lui. Le même spectacle, excepté un détail. Un détail qui emplit son coeur de fierté et d'honneur : Un orc, à dos de loup, s'avance entre les rangs, suivi d'un énorme étendard porté par un Ogre. Le blason sur l'étendard, l'armure noire, le marteau, rien ne vient gâcher la vue du plus grand Seigneur de guerre de la Horde alors qu'Ogrim Doomhammer lui-même s'avance à travers ses troupes, vers le devant de l'armée.

Kigami pose à présent son regard vers l'horizon. Les rangs des humains semblent aussi vastes que ceux de la Horde. Il peut distinguer des bataillons des fils de Quel'thalas ainsi que des montagnards Nains.

Il frémit lorsque le choc sourd des tambours se fit entendre alors qu'ils entonnèrent les chants de guerre, d'honneur et de victoire.

Les guerriers de la Horde dégainèrent leurs armes presque comme un seul homme, si bien que le vacarme en fut presque assourdissant.

Le rythme des tambours s'emballa, la charge était imminente. Le dernier coup, le plus fort, retentit, sonnant le début de la bataille. La vague de guerriers se mit en mouvement telle un raz-de-marée déferlant en hurlant sur la plaine...
Les deux armées s'entrechoquèrent avec une violence inouïe... L'air fut submergé du vacarme des cris, des chocs, des armes brisant os et armures.

L'air déjà irrespirable des terres foudroyées, au pied du Pic de Blackrock, fût encore plus pénible une fois emplit de l'odeur de la sueur, du sang et de la mort.

Kigami et ses compagnons du clan se battaient avec rage, leurs sabres fendant l'air et les ennemis de la Horde. Il pouvait voir dans les yeux et dans la façon de se battre de son grand-père une rage animale qu'il ne connaissait pas auparavant. Un coup d'épée lui entailla le bras, mais il riposta avec célérité et trancha net la tête d'un guerrier humain.

Soudain les choses s'accélérèrent. Les tambours retentirent à un rythme rappelant ceux des sabots, cela ne voulait dire qu'une seule chose.

Il hurla à ses guerriers autour de lui :

- CAVALIERS ! PREPAREZ-VOUS POUR LA CHARGE !

Les chevaux harnaché fendirent la mêlée avec une terrible efficacité, jetant des guerriers pourtant si robustes à terre. Kigami lui aussi fût secoué d'un violent choc lorsque l'un d'eux passa, mais se releva et désarçonna un cavalier qui se trouvait non loin.

La bataille fit rage durant de longues heures, mais les Orcs perdaient du terrain... Petit à petit, Kigami et les guerriers Kuroda furent encerclés.

Kigami vut son père tomber. Puis vint le tour de son grand-père. Les Kuroda venaient de perdre leurs deux chefs. Ce qui faisait de Kigami le chef du clan par hérédité... Mais de quel clan ? Il ne restait même pas dix guerriers, ils avaient été massacrés. Seul son frère Kotaro et une poignée d'Orcs avaient survécus. Ils finirent par se faire désarmer et tombèrent au sol, enchaînés par les humains.

Pendant ce temps, le combat continuait dans la forteresse. Mais il n'en surent rien avant plusieurs jours.

Les Kuroda survivants furent emmenés dans un camp où des Orcs supplémentaires arrivèrent régulièrement. Et ils finirent par apprendre les tragiques événements du Pic. La mort de Lothar... Mais malgré cela la défaite totale de la Horde.
(Petite modif, pour des raisons pratiques, le frère de Kigami change de nom... Il passe de Kotaro à Sutaro....)


Kigami rouvrit les yeux, le front trempé de sueur. D'après la luminosité, le jour commençait timidement à se lever. Le vieil orc se leva et remetta méticulisement sa lourde armure, pièce par pièce. Il attacha à sa ceinture le fourreau qui contenait le vieux sabre forgé pour lui par Kuroda anzo, le défunt forgeron du clan. Au dehors de la bâtisse, l'air de Durotar qu'il avait appris à tant aimer lui emplit les narines.

Kigami contourna la maison et fut acceuilli d'un grognement amical par Akio, son fidèle et féroce loup de monte. Il chargea un petit sac derrière la selle et se hissa aisément sur le dos du loup.

- Mon vieil ami, nous avons une longue route à parcourir aujourd'hui ! J'ai promis à cette fouine de Gobelin que je lui rapporterais ces défenses de Trolls en mains propres à Gadgetzan ! Il est temps de partir Akio... Ya !

Le loup se mit à courir vers la gigantesque porte d'Ogrimmar, pour sortir de la ville. Kigami repensa à son rêve...

Durant leur période de captivité dans les camps d'internements, les Orcs furent la proie d'un curieux mal. Au début, ils donnèrent du fil à retordre aux gardes, démontrant maintes fois leur large supériorité physique, et faisant montre d'une incroyable aggressivité. Mais les semaines, les mois et les années passant, cette aggressivité retomba de plus en plus, plongeant les restes captifs de la Horde dans une sorte de léthargie, comme si toute volonté guerrière avait disparu du coeur de ces combattants-nés. Son frère Sutaro avait très mal vécu la destruction du clan et la vie en captivité, il sombrait dans une quasi-dépression.

Un jour, les nouvelles d'une rebellion dans plusieurs camps leur parvinrent. Les gardes étaient de plus en plus agités, et on entendait régulièrement le bruit de petits groupes de cavaliers qui patrouillait à vive allure dans la région.

Et puis une nuit...

Kigami et les autres furent réveillé par un étrange intrus. Un assassin troll avait réussi à franchir les palissades sans se faire repérer, et leur annonca calmement qu'ils devaient se préparer à combattre, car demain, ils devraient gagner leur liberté par la force des armes. Et il disparu, comme il était venu. La plupart des Orcs ne dormirent plus de la nuit, d'autres se rendormirent en prétextant que tout cela n'était que balivernes !

Mais près d'une heure après le lever du soleil, les gardes s'agitèrent et des cris se firent entendre. Lorsqu'il fut clair qu'un combat avait commencé aux abords du camp. Kigami rassembla les derniers Kuroda et tenta de convaincre les autres guerriers que l'heure était venue de combattre à nouveaux. Peu le suivirent au début.

Les guerriers prirent les gardes au dépourvu et purent rapidement s'emparer des quelques armes de fortunes. Le soulevement fini vite par gagner tout le camp et les Orcs se jetterent au sommet des palissades pour tuer les archers. Lorsque Kigami jeta un oeil par dessus les murs qui le retenait depuis si longtemps, il vit des dizaines de guerriers s'affairant à défoncer la porte principal, tandis que des autres se tenait autour, arcs levés prêts à riposter. Le camp était mal défendu, ils ne s'attendait pas à se faire attaquer, il ne s'y attendait plus. Kigami tenta de distinguer un chef à travers les rangs Orcs et son coeur s'emplit de joie lorsqu'il distingua l'armure et le marteau d'Orgrim Doomhammer ! Leur chef était en vie et avait fini par les libérer !

Peu de temps après, la porte tomba et les guerriers captifs sortirent. Kigami comprit sa méprise lorsqu'il vit que le guerrier qu'il avait pris pour Doomhammer était très jeune. Et l'inconnu en armure noire s'avança pour parler.

- Mes frères Orcs. Je pleure de joie votre liberté ! Mon nom est Thrall. J'ai mené la rebellion contre les camps d'internements, et me voilà devant vous. J'ai combattu à l'est aux cotés de notre chef, Orgrim Doomhammer. Mais j'ai le regret de vous annoncer qu'il a périt au combat. Lachement assassiné par derrière par la lance d'un cavalier humain. Nous leur feront payer cet acte ! Selon les dernières volontés de notre chef à tous, je porte à présent son illustre marteau ainsi que son armure, pour que nos ennemis sachent que l'esprit d'Orgrim vivra à toujours au travers de ses guerriers !

Le jeune Thrall fit bonne impression à Kigami, principalement à cause de sa sagesse et de son profond sens de l'honneur.

Les Orcs survivants se mirent en marche et, sous le commandement de Thrall, tentère de survivre dans un monde qui leur était profondément hostile...
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 360.618.780 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.