Fanfiction World of Warcraft

Retour à la liste des Fanfiction

Background - Ujaali, une elfe de la nuit

Par Ujaali

Chapitre 1 : La Lumière

Chapitre 2 : Le Voyage

Chapitre III : Entre passé et destinée

En l'an 21 de notre ère, en Terre d'Azeroth,

Cela fait plus d'un an, au cours de la Troisième Guerre, que le continent de Kalimdor a été découvert par les habitants des Royaumes de l'Est, notamment par les Humains et les Orcs.

Un nouveau monde s'offrait à eux : de vastes prairies, déserts, jungles et pics rocheux, en somme, de nouveaux espoirs de reconstruction mais aussi de conquête. Ces terres étaient cependant déjà habitées. Ils y rencontrèrent de nouvelles civilisations, de nouveaux peuples... les sages Taurens, les tribus Trolls et les ancestraux Elfes de la nuit. De gré ou de force, chacun dû choisir un camp en vue des menaces qui se profilaient.

La symbiose entre toutes les races est fragile... mais elle semble pourtant exister.

...

En se débarrassant d'Archimonde, qui aspirait l'énergie de Nordrassil pour devenir aussi puissant qu'un dieu, Malfurion précipita également la chute de « l'Arbre-Monde ». L'immortalité des Elfes de la nuit fut perdue après le cataclysme et l'invasion de la Légion Ardente. Désormais, il est remplacé par Teldrassil, la « couronne de la Terre », au large du continent. L'ancienne île de Kalidar a été transformée ainsi, tel un grand témoignage de la puissance magique des Elfes de la nuit. L'arbre géant, plus petit cependant que Nordrassil, s'élève de la mer, rayonne et protège tout ce qui passe sous son feuillage : rivières, animaux, arbres...

...

La région de Gangrebois, autrefois si naturellement faste et dense, n'est désormais, depuis le passage de la Légion Ardente, qu'une immense et sombre forêt corrompue, habitée par des êtres vivants en majorité infectés.

Après une des nombreuses batailles entre le cercle d'Emeraude et le cercle Cénarien se disputant ces terres, un petit groupe d'Elfes de la nuit reprenait sa ronde dans la forêt embrumée, non loin des ruines de Constellas au sud-ouest de la région.

Gardiens pour le compte du Cercle Cénarien, ces trois elfes, deux hommes et une femme arpentaient chaque jour les secteurs à risque du territoire elfique, tentant de faire perdurer un équilibre, déjà si fragile. Repousser les Furbolgs agressifs, et surtout les démons hantant encore les lieux, étaient leurs principales missions.

Níniel, la chasseresse du groupe, était de garde sur leur camp de fortune, composé d'un feu discret caché dans le creux d'un rocher et de trois paillasses, au sommet d'une colline. Au bord de la falaise, elle réparait machinalement son arc, comme à chaque fois, resserrant un peu plus les noeuds en cuir de daim, aux extrémités de l'arc en bois de cèdre. Elle l'observa, le caressa en arpentant du doigt les symboles sculptés, tira un peu sur la corde et visa la lune. Satisfaite du résultat, elle l'abaissa sur ses genoux.

Son regard côtoyait les étoiles puis, descendit un instant sur la forêt qui s'étendait à ses pieds. Elle se releva sans bruit et scruta l'horizon, intriguée. Une lumière scintillait, au loin dans la pénombre des sous-bois. Níniel rangea l'arc dans son dos, sans quitter la lumière des yeux.

Au bout d'un moment, elle décida de réveiller les deux hommes pour leur montrer le phénomène.

- Ce n'est pas une lumière comme les autres, chuchota Dylnn d'un air mal réveillé.

C'était le plus grand des trois elfes, toujours calme et l'air rêveur. Mais, il ne fallait jamais se fier à la fausse tranquillité de ses mouvements, malgré son armure lourde, il pouvait fracasser aisément et très rapidement n'importe quelle forme de crâne, sauf peut être celui d'un tauren.

Il se releva doucement en se massant le front et vint aux côtés de la chasseresse pour observer la lumière d'un meilleur point de vue.

- Ce n'est peut être qu'un feu, répondit Níniel en soupirant.

Thélion, le chef de l'escouade, se frottait les yeux d'une main et ravivait le foyer de l'autre avec son épée.

- Une lumière tu dis ? Un feu ?

La chasseresse acquiesça d'un simple coup de tête, puis leva brièvement les épaules et les mains, perplexe, en regardant son chef. Comprenant, il se releva net en s'aidant de son arme et la rangea aussitôt dans son fourreau. Plissant les yeux pour se concentrer sur la source du problème, il trouva lui aussi ce phénomène étrange.

- Non, ce n'est pas un feu, la lumière est trop blanche et il n'y a pas de fumée. Grimaça-t-il.

Ils se regardèrent tous les trois, puis observèrent à nouveau la forêt. Thélion, leva la tête et sembla calculer l'heure à partir du positionnement des étoiles.

- Dans 1h, poursuivit-il, l'équipe de Wil nous remplacera. En attendant Níniel, fit-il en lui faisant signe, surveille cette lueur.

- D'accord.

- Nous deux, en pointant Dylnn, on va aller voir sur l'autre versant. Nous irons y jeter un oeil après notre tour de garde dans ce secteur.

- Très bien !

- Mais à mon avis ce n'est qu'un simple chercheur de plantes! Lança-t-il d'un air narquois.

Les deux membres de l'équipe sourirent, terminant par une moue. Ils restaient crispés, sachant pertinemment que les herboristes ne s'aventuraient pas la nuit, ni autre chose d'innocent d'ailleurs...

...

La suite de la veille se déroula sans encombre comme c'était le cas depuis plus d'une semaine. L'échange d'équipe s'effectua, rapidement, aux alentours de 3h du matin lorsque l'étoile bleue d'Helluin quittait son zénith. Quelques mots furent échangés rapidement et discrètement par les deux chefs, les membres adjoints de chaque équipe restant en retrait et aux aguets.

La lueur blanche, que n'avait pas quitté des yeux la chasseresse, était toujours là, elle n'avait même pas bougée, ce qui invalidait l'hypothèse d'un promeneur. En revanche, elle semblait plus faible, vacillante au milieu de la forêt.

Níniel avait repéré un arbre un peu plus grand que la moyenne très proche de la source lumineuse, une fois descendu de la colline il serait leur seul repère. Elle montra le chemin et parti en tête, la main sur sa dague.

...

D'un pas assuré et silencieux, le petit groupe progressa en direction du grand feuillu. La marche dura plus d'une heure sans qu'ils rencontrent la moindre présence hormis celles d'animaux nocturnes. La corruption de la forêt lui donnait un teint verdâtre voire même poisseux par endroit.

Nouveau présage venant s'ajouter à la lueur : le froid. Pourtant encore en bonne période de l'année, il faisait de plus en plus froid, au fur et à mesure qu'ils approchaient. Visuellement, la lumière semblait encore faiblir, s'éteignant petit à petit avant l'aube qui arrivait, elle, à grand pas.

La présence d'êtres-vivants insinuait pourtant, qu'il n'y avait aucun danger, mais sait-on jamais... les trois gardiens du cercle Cénarien s'équipèrent de leurs armes. Ils venaient de dépasser le grand arbre, ils n'étaient plus très loin. S'abaissant, pour mieux voir entre les branches basses, la femme elfe montra un nouvel arbre entouré de lierre, plus petit mais aux racines saillantes. La lumière provenait de l'autre côté du tronc sans aucun doute. Elle semblait même en venir du coeur.

Ils se firent des signes sans bruit, comme des codes qu'ils connaissaient tous depuis leur entrainement. Thélion, le guerrier, passa devant Niniel, en lui posant sa puissante main sur l'épaule. Il se faufila par la droite de l'arbre. Dylnn et Níniel prirent par la gauche.

Il faisait si froid. La chasseresse frissonnait en retirant deux flèches de son carquois. Elle les tint avec une technique particulière qui lui permettrait de tirer deux fois si besoin, très rapidement et sans être obligée d'aller chercher une flèche dans son dos. Elle se maintenait pour ne pas claquer des dents et risquer de se faire repérer. Son chef lui lança un oeil sévère auquel elle répondit par un hochement de tête.

Son épée vers l'avant prête à frapper, Thélion, après un dernier signal à ses coéquipiers, s'élança au milieu des racines hautes et épaisses. Dylnn fonça au milieu des cliquetis de son armure, à découvert, de l'autre côté de l'arbre. Dès qu'il le perçu dans son champ de vision, il invoqua sur son supérieur un bouclier rapide mais efficace. Tandis que Níniel, ayant du mal à suivre le rythme de Dylnn, fini quand même par le dépasser et se plaça en retrait, un genou à terre, arc bandé sur l'arbre et parée à tirer.

- STOP !! Jeta Thélion d'un ton sec et à la fois murmurant en levant une main à hauteur de son épaule.

La lumière se reflétait dans ses yeux étonnés laissant apparaître le vert pâle de l'iris qui n'était normalement visible qu'en plein soleil. De son autre main, il s'appuyait avec son épée sur une des racines.

Níniel et Dylnn, échangèrent un regard puis baissèrent leurs armes. Hésitants, ils s'approchèrent lentement. Leur chef était comme figé, hypnotisé par la lueur maintenant juste au-dessous de lui. Le froid tenaillant enrobait chacun des trois gardiens. Níniel eu un nouveau frisson et remarqua du givre qui progressait à leur pied mais aussi sur la lame de Thélion. Dylnn se voutait, comme pour mieux garder la chaleur sous son armure, avant d'oser rompre l'attention de son chef à voix basse.

- Thélion ?

Les deux acolytes attendaient impatiemment, inquiets... Mais après un silence qui parut long...

- Une enfant. Souffla le chef toujours en chuchotant.

Un soulagement fugace fit vite place à un vif étonnement, les deux coéquipiers s'approchèrent un peu plus et regardèrent par dessus l'épaule de leur chef. Níniel était obligée de se mettre sur la pointe de ses pieds et de s'appuyer sur Thélion, discrètement, comme pour continuer à être protéger... au cas où. Ils restèrent figés aussi à la vue de la lueur.

Frissonnante et en boule dans le creux des racines, une petite elfe aux cheveux bleus comme la glace et au teint blanc dégageait cette fameuse lumière froide de ses mains. Les vêtements déchirés, elle ne semblait pourtant ne pas avoir d'égratignures. Le coeur de l'arbre était devenu blanc, recouvert de cristaux de givre. Alors que pointait les premières lueurs du matin, elle dormait, tel un écrin de lumière : Ujaali.

Gangrebois, plus au Nord,

Auprès d'un feu de camp, Níniel finissait les bandages chauffants de Thélion, aidée de l'aubergiste Minivash, une taurène faisant parti du Cercle Cénarien. Le malheureux eut les bras entièrement enveloppés de glace lors du trajet de retour alors qu'il portait la frêle enfant-elfe jusqu'à la Halte de Coeur sauvage. Celle-ci ne s'était pas encore réveillée.

L'elfe grimaçait à chaque fois que la chasseresse posait sa main sur le bras tout engourdit, craignant qu'il ne se brise. Níniel se retirait rapidement et à plusieurs reprises, collant ses mains sur elle de peur, lorsqu'elle entendait le bras « crisser ». Minivash enveloppa le guerrier dans des peaux, pour le réchauffer le plus vite possible.

La pauvre aubergiste fut réveillée aux aurores, elle n'avait pas l'habitude d'avoir des urgences si tôt, ni de se transformer en infirmière... ou encore en nounou. La taurène courait partout, ses pas lourds faisaient résonner le sol comme un tam-tam.

Dylnn profita de cette halte pour envoyer un coursier, qu'il fit chercher par Minivash au dortoir de la petite auberge. Il rédigea rapidement un rapport qu'il fit envoyé à Havrenuit, au Nord. Bougon, le messager partit avec la lettre de Dylnn, où il y décrivait leur dernière garde et ce qu'ils venaient de découvrir dans la sombre forêt poisseuse.

Minivash avait préparé un lit de fortune près du feu pour la « petite lumière » comme ils la surnommaient déjà, et la couvrit de nombreuses couvertures de laine fabriquées par ses soins.

L'aubergiste s'interrogeait, admirant l'enfant. Que faisait-elle au beau milieu de la forêt ? Elle devait avoir environ 14 ans d'âge humain, soit un peu moins de 300 ans elfique...

Mais où était sa famille ?

Alors que la taurène la regardait d'un air inquiet et protecteur, une phalène soyeuse passait par là et se déposa doucement sur le front blanc et sans marques elfiques de l'enfant. Par le chatouillement des pattes de l'insecte, un léger froncement de sourcils suffit à dégager un petit étincellement clair, emprisonnant et cristallisant délicatement de glace le petit papillon. L'aubergiste assise, se recula soudainement, étonnée, puis, d'une main tremblante récupéra la phalène. L'insecte se réchauffait, la glace disparaissait lentement, libérant les ailes, puis chaque parti du papillon. La phalène s'envola dans les bois, reprenant sa route comme si de rien n'était. A ce moment, l'enfant ouvrit les yeux...

...

Deux jours après cette escapade nocturne, le coursier fut de retour et tendit un ordre de mission à Thélion. Le cercle Cénarien demandait à voir l'enfant et le trio de gardiens pour interrogations.

Entre-temps, pendant que l'aubergiste gardait l'enfant, L'escouade avait arpenté les alentours où ils l'avaient trouvée. Cherchant un indice quelconque, ils retournèrent racines et fouillèrent les buissons, une potentielle grotte...en vain.

Les bras encore douloureux et un peu engourdi, le chef, soucieux, préparait sa monture, son sabre-de-givre. Cette sorte de panthère à canines proéminentes, était une de ses plus précieuses alliées, il l'avait dressée lui-même. Dylnn et Níniel se hâtaient également, remerciant leur hôte de la Halte, Minivash, et prenant des provisions pour le voyage.

« Ujaali », n'ayant toujours pas prononcé le moindre mot, gardait ce surnom et semblait y répondre. Désormais, on l'appelait ainsi. Ce nom signifiait « Lumière » en langue ancienne. Ce fut tout ce qui était venu à l'esprit du groupe lors de leur rencontre dans la forêt.

La petite elfe marchait lentement, avec des chaussons dépareillés et troués, aux abords du camp, emmitouflée dans ses couvertures. Sans parler, elle arborait toujours son halo de lumière dans ses mains qu'elle maintenait le plus possible fermées et plaquées contre elle. Chacun avait compris que son état résultait de ces « pouvoirs » qu'elle ne contrôlait pas.

Thélion, s'approcha d'elle avec sa monture prête. L'enfant leva la tête et regardait le guerrier, elle serra encore plus fortement ses mains contre elle, l'air triste.

- Ne t'inquiètes pas, je sais que tu ne l'as pas fait exprès. Sourit-il en montrant son bras presque guérit.

La fillette baissa les yeux et desserra un peu l'étreinte.

- Regardes ! Tu vas monter dessus ! Elle est douce tu verras. Reprit-il en montrant la panthère.

La fillette contempla la bête, et vit Thélion s'accroupir à sa hauteur. Elle grimaça, ferma les yeux et leva les mains le plus haut qu'elle put. Le guerrier la prit par la taille et la souleva, telle une plume pour la mettre sur sa monture.

- Très bien comme technique Ujaali ! fit-il en lui passant la main maladroitement dans ses cheveux ébouriffés.

- On t'emmène en sécurité et on te soignera, lui dit-il en se frottant les mains qui commençaient déjà à refroidir dangereusement.

Elle le fixa de ses yeux clairs, esquissant un léger sourire, puis baissa la tête le regard dans le vide, prête à partir.

...

Le voyage dura plusieurs jours, il fallait se rendre au nord de la région pour prendre le passage sous les montagnes. Leur objectif, Havrenuit. Connaissant parfaitement la région, l'escouade prendrait des raccourcis.

Le petit groupe préféra voyager de jour, cachant ainsi plus facilement le « rayonnement » d'Ujaali, et afin surtout, de ne pas attirer l'attention des gobelins de la clairière d'Arbrefer. Ces choses l'auraient facilement capturée pour des expériences... ou encore, la revendre on ne sait-où.

Ils faisaient des camps très simples, comme lors de leurs missions. Un feu caché et des tours de garde. L'enfant, ne dormait presque pas, restant silencieuse et fixant les flammes.

Avec Dylnn, elle montrait une de ses mains lumineuses, lui faisait de même. Il pouvait canaliser son froid et connaissait une autre forme de lumière... magique aussi mais différente. Ils se prenaient les mains souvent en se regardant, l'elfe espérait ainsi qu'elle prenne confiance pour parler enfin. Elle souriait lors de certaines absorptions en retirant ses mains et s'en grattant la paume. Le froid et la force des pouvoirs de Dylnn provoquaient des chatouilles à l'enfant.

Thélion parlait. Il parlait beaucoup. La fillette s'allongeait et l'écoutait. Il racontait plein d'histoires différentes, tantôt des légendes, tantôt des missions.

Lors d'une pause, Níniel l'emmena plus avant dans la forêt, toujours à la vue des deux hommes elfes. Entre les arbres, un loup voguait reniflant le sol. La chasseresse regarda Ujaali et en souriant mit son index sur sa bouche.

- Chut, reste là, fit-elle en un clin d'oeil.

L'enfant s'accroupit derrière un buisson et suivait des yeux l'elfe aux cheveux verts à travers les branches. La chasseresse s'approcha au plus près de l'animal. Ce dernier releva la tête et la fixa, les oreilles dressés. Níniel lui parla, chuchotant presque, en Darnassien. Elle communiquait avec lui. Le loup sauvage huma l'air et se rapprocha lentement, tête en bas en guise de soumission.

L'enfant se releva et vint doucement elle aussi vers la chasseresse qui lui fit signe. Le loup s'asseyait et se laissait caresser monnayant toutefois quelques sucreries que la femme-elfe ne manquait jamais d'avoir sur elle. La petite, visiblement épatée par l'exploit, caressa le loup et souriait à la chasseresse.

Thélion leur fit comprendre que c'était l'heure de lever le camp. Níniel acquiesça et prit Ujaali dans ses bras. L'enfant gardait ses mains fermées tandis que la chasseresse prononça quelques paroles au loup. Ce dernier tourna les talons tranquillement, se retourna une dernière fois vers les elfes, avant de disparaître dans l'épaisse forêt.

...

Ils arrivèrent chez les Grumegueules du Nord, des Furbolgs paisibles. Ces derniers leur libérèrent l'accès au passage sous-terrain.

Dans la grotte, une de ces bêtes humanoïdes bizarres sortie d'un recoin d'un pas pressé. La fillette sursauta et poussa un cri en le voyant. Prenant peur, Ujaali émana un vent glacé tout autour d'elle faisant déguerpir la bête aussi vite qu'elle était apparue, mais avec la truffe congelée. Le trio de gardiens fut étonné de voir ce type de réaction et surtout de ce pouvoir. Ils étaient frigorifiés !

Après avoir rassuré l'enfant et expliqué aux Grumegueules, qui s'agglutinaient autour d'eux en signe de désapprobation, que ce n'était qu'un accident, Dylnn tint la main d'Ujaali jusqu'à la sortie de la caverne. Ils marchèrent décidés, pour sortir le plus vite possible de cet endroit.

Une journée de marche plus tard, il fallait au moins ça pour traverser le souterrain, s'étendait à l'horizon un immense lac argenté et brumeux : le lac d'Elune'ara. L'enfant lâcha la main de Dylnn et fit quelques pas en courant vers le lac et s'arrêta net.

- C'est beau !! s'écria Ujaali, le regard sillonnant le paysage scintillant.

Elle parlait enfin au bout d'une longue semaine, peut être une preuve d'une amélioration de son état ?

- Oui, répondit Thélion en ouvrant les bras pour montrer les environs, Bienvenue dans la vallée de Reflet de Lune !

Ils échangèrent un sourire avant de repartir vers leur destination. Au loin, on pouvait apercevoir Havrenuit : le siège du Cercle Cénarien, qui attendait leur venue...
Un feu.

Des montagnes entières brûlaient avec leur forêt, le tout disparaissant de la vision sous une épaisse fumée. Un dragon rouge et or parcourait le ciel, les pattes recroquevillées sous son ventre pour avoir plus d'élan à chaque battement d'ailes. En plein envol et entièrement déployé, il devait mesurer plus de 6 mètres d'envergure. Il restait juste au-dessus de la cime des arbres, scrutant le sol.

Plein de rage, il était à l'origine de l'incendie. Survolant un secteur, il repérait quelque chose et souffla faisant s'embraser la riche et ancienne végétation.

Le bruit du crépitement des flammes, du bois qui craque.

La bête se dirigea vers un arbre gigantesque abritant un village aux pieds de ses racines plurimillénaire. A chaque pulsation, le dragon reniflait fortement, laissant s'échapper une légère vapeur de ses narines. Les bourrasques, qu'il formait avec sa voilure fine aux écailles protectrices, donnait une plus grande force au brasier.

Des cris, accompagnés de flammes et d'un vent chaud venu du Sud. Chaque centimètre de bois, léché par le feu finissait par faire effondrer les charpentes des maisons dans un fracas intense et bref à la fois.

Un silence, étouffant. Plus un son.

Au milieu du village ravagé, elle courrait sans autre but que celui de se sauver.

Se prenant les pieds dans une racine, elle trébucha, puis rampa sur quelques mètres, les mains empoignant la terre et les cailloux, avant de se relever haletante.

Cachée derrière des rochers, elle le vit :

- Le dragon, murmura-t-elle.

Il était conduit par quelque chose ou plutôt quelqu'un. Elle discernait une silhouette humanoïde sur le dos de la bête. Ils s'avançaient vers elle une fois posés au sol. Toujours un grand silence où l'on entendait seulement son souffle. La démarche étrange du dragon le rendait encore plus menaçant. Il amenait sa patte droite avant en même temps que sa patte gauche arrière pour faire un pas et ainsi de suite, le faisant naturellement zigzaguer.

La peur la figeait, elle ne pouvait que fixer les yeux dorés du reptile qui progressait inlassablement. Il possédait de nombreuses petites cornes noires sur la tête et une fumée grisâtre et de plus en plus rougeoyante lui sortait des narines. D'un simple coup de tête il fit basculer le rocher, découvrant ainsi la fillette. Il la fixa dans les yeux, s'approchant plus encore. Il semblait sourire.

A quelques centimètres l'un de l'autre, elle pu apercevoir une montagne enneigée dans le reflet de ses yeux, tandis que celui-ci la reniflait lui envoyant quelques braises au visage. Il abaissa sa tête pour mieux la regarder. Une seule de ses narines faisait tout le visage de l'enfant. La fillette se mordit les lèvres, tentant de ne pas respirer et de ne pas pleurer de peur.

- Non ! ordonna-t-elle soudainement.

Le saurien recula d'un seul coup son énorme tête. Une voix sourde et sombre lui parlait dans une langue inconnue. Le dragon inclina légèrement la tête sur le côté pour écouter son maître. Il ouvrit alors la gueule découvrant ainsi ses crocs, un tourbillon de flammes parvenait du fond de sa gorge. Et juste avant que le feu ne l'emporte, elle cria.

- NOOONNNN!!

S'asseyant d'un bond, tout en criant pendant un instant, Ujaali respirait vite. Sa lumière vacillait dans tous les sens. Observant de tous les côtés, elle tentait de savoir où elle était, ce qu'il se passait. Elle n'arrivait plus à fermer ses mains.

- Tout va bien Ujaali.

Elle sursauta à la voix et mit quelques secondes pour réaliser qu'il s'agissait de Níniel. Entre deux vacillements de lumière, elle aperçu la chasseresse, se levant de son lit pour venir vers elle. Elle s'assit à côté d'elle et lui passa la main sur le front puis dans les cheveux.

- C'était un mauvais rêve, rendors-toi. Lui dit tranquillement la chasseresse en la rallongeant et la bordant. Ce n'était pas la première fois que cela arrivait.

- Nini ?

- Oui ?

- T.. Tu peux rester s'il te plaît ?

La fillette sanglotait. La femme elfe lui sourit affirmativement, récupéra une peau de bête qu'elle mit autour de sa taille et se glissa dans les draps, se blottissant contre l'enfant. Au bout de quelques instants, la lumière s'estompa.

Ujaali ne réussissait pas à fermer l'oeil, doutant fébrilement. Etait-ce un cauchemar? Ou un souvenir ? Si c'était vrai, elle ne serait pas ici à Havrenuit ! Mais cela semblait tellement réel... Et quelle était cette montagne enneigée ? Devant tout ce feu, ce lieu froid l'attirait, mais pourquoi? Tous ses sens se mélangeaient.

- Avec le temps, je me souviendrai, se promit-elle à mi-voix.

...

La réunion tant attendue avait lieu dans une grande salle de la bâtisse principale de la ville. Une grande pièce ouverte sur le lac, toute en bois, aux décors sobres composés essentiellement de pièces de bois taillé symbolisant des runes. Quelques peu tendus, le trio se regardait, attendant que les membres du conseil, crée pour l'occasion avec les personnes membres du Cercle présentes ce jour-là, se saluent, prennent place et leur donnent enfin la parole.

Thélion, Níniel et Dylnn passèrent tour à tour. Chaque gardien était invité à se mettre debout et se présenter : nom et grade. Thélion, vêtu pour l'occasion d'une armure légère et ses cheveux bruns nuits tirés vers l'arrière, commença. Ils racontèrent chacun leur version sur leur aventure en forêt, sur ce qu'ils avaient remarqué, décrivit l'enfant et son comportement, son « pouvoir », et les décisions prises pour que leur passage dans certains secteurs de Gangrebois fût le plus discret possible.

Le Cercle Cénarien et autres invités se composaient ici de 6 personnes de races différentes, majoritairement d'elfes, mais aussi d'une draenei et d'un tauren. Assis tel un jury dans une salle d'audience, ils écoutaient les gardiens.

Ils ne semblaient pas hostiles aux récits, au grand soulagement de Thélion qui redoutait à chaque fois ce style de rencontre. Paperasse et administration n'était pas son fort. A la fois désintéressé par une énième affaire, et intrigué par la découverte des gardiens, l'assemblée les fit sortir et discutèrent un long moment pièce close.

...

La réunion avait été tenue secrètement et en petit comité, ainsi, Ujaali avait été tenue jusqu'à présent à l'écart. Elle se promenait en attendant sur les abords du lac étincelant.

Un oiseau profitait du soleil sur la berge. Un oeil en coin, il vit la jeune elfe approcher. N'étant plus qu'à quelques mètres, il se leva et se laissa glisser sur l'eau.

Par curiosité, Ujaali voulait faire comme Níniel et approcher n'importe quel animal sauvage. Elle lui parla tout en s'avançant sur l'eau. L'oiseau ne voulut rien savoir et poursuivit à plus grand train sa progression sur le lac, pour aller se réfugier dans les roseaux.

Au bout d'un moment, elle se retourna vers la berge d'où elle venait, trouvant étrange de ne pas s'être enfoncée. Avec étonnement, elle s'aperçu que chaque pas avait gelé la surface de l'eau la rendant suffisamment solide pour pouvoir supporter son poids.

Sur la rive, Thélion et Aendel Lancevent, l'intendant du Cercle, venant la chercher, virent la scène. Ce dernier, au visage fin semblait impassible, ses yeux clairs et froids rendaient toute émotion imperceptible. L'intendant la fixait intensément tandis que Thélion tenta de lui parler, avançant d'un pas vers le haut responsable. Les paroles du guerrier résonnaient comme un bourdonnement sur le lac, même s'il chuchotait, mais elles étaient trop difficiles à discerner. Aendel lui répondit simplement par un geste de la main sans quitter son objectif des yeux. Le guerrier se tut, recula et se retourna à nouveau vers Ujaali. L'enfant, croisa ses mains devant elle et revenait sur ses pas gelés, en se pinçant les lèvres.

Arrivée devant les deux elfes, elle garda les yeux baissés, pour ne pas affronter leur regard, surtout celui de l'elfe blond.

- Viens avec moi petite ! Dit Aendel, l'air assuré et sévère.

Elle jeta un oeil à Thélion qui lui fit signe d'accepter, dans un sourire crispé.

Dans les couloirs qui menaient à la salle d'audience, Ujaali s'émerveilla de tous les cristaux suspendus dans les airs. Une prise de confiance aussitôt envolée lors de son entrée dans la salle, où les cinq membres du cercle attendaient. Aendel Lancevent les rejoignit et se mit au centre. Il leur glissa quelques mots, les personnes les plus éloignées se penchèrent en avant pour mieux entendre. Chacun se redressa sur sa chaise et l'épiait. Ils semblaient la juger sur ses moindres faits et gestes. Ses trois gardiens se tenaient debout derrière elle en retrait.

La draenei assise à la droite de l'intendant la regardait plus intensément que les autres. Quelle était cette créature, l'enfant n'en avait jamais vu. Elle jeta un oeil sous la table, étant à la même hauteur, et vit qu'elle avait non pas des pieds mais des sabots ! Comme les Taurens. Etonnée, elle se releva rapidement et poursuivit son analyse. Sous ses cheveux filasses et grisonnants, deux petites cornes noires recourbées. Enfin, une peau bleu grise mais sans ride... Quel âge avait-elle ?

La fillette croisa son regard sombre et posé. La draenei haussa un sourcil et aussitôt l'enfant, gênée, baissa les yeux sur ses propres chaussons troués.

L'intendant se leva et commença son interrogatoire :

- Bien, Jeune fille, quel est ton nom?

- ... ah, bredouilla-t-elle en regardant tout le monde.

- Oui c'est à toi que je parle.

- J.. Je... Je ne sais plus monsieur...

- Aucun souvenir ?

- Hum, non, mais on m'appelle Ujaali maintenant et j'aime bien.

Elle tourna la tête et échangea un sourire avec Níniel. Quelques rares brouhahas s'élevèrent des membres du conseil. L'intendant leva une main et tous cessèrent. La fillette se retourna, serrant les doigts les uns contre les autres.

- D'accord, d'où viens-tu?

- D'un village aux pieds d'un arbre géant...

- Oui comme beaucoup d'Elfe, trancha Aendel.

- J... hum... C'est flou, dit-elle tremblante, Monsieur, je ne sais pas.

Níniel sentant la détresse de la jeune elfe voulu se lever, ses deux acolytes, l'en empêchèrent discrètement.

- Où sont tes parents? poursuivit-il en levant un sourcil vers la chasseresse.

- Je ne sais pas...

Les larmes lui montaient aux yeux et la lumière de ses mains s'intensifiait, certains des membres du conseil eurent un frisson. Dans la pièce régnait un léger courant d'air froid.

- Mon coeur me dit qu'ils ne sont plus. J'espère que c'est faux. C'est tellement flou...

La draenei se leva, Aendel lui fit signe de parler.

- Sais-tu d'où te viens cette lumière ? Elle grandit à mesure que tu as peur petite. Demanda-t-elle.

- ... Non Madame, je ne sais pas, dit-elle en baissant la tête.

Même si, la Montagne enneigée de son cauchemar lui revint à l'esprit, elle n'était sûre de rien.

- Mais j'en ai peur ! fit-elle en ouvrant les paumes vers le ciel.

- Et plus j'y pense, plus ça empire !

Plus sa crainte augmentait, plus la lumière était vive, et le froid qui s'en dégageait aussi.

- Ressens-tu ce froid ?

- Oui, mais cela ne me fait rien de plus. Répondit-elle perplexe, elle n'y avait jamais songé.

- Pouvez-vous me soigner ? demanda-t-elle en regardant chacune des personnes assises devant elle.

- Ce n'est pas une maladie, mais quelque chose de beaucoup plus précieux. Soupira la draenei en se rasseyant.

...

Après une série d'autres questions sur une vie dont elle n'avait pas de souvenir, le cercle fit sortir tout le monde.

Assise au bord du lac, Ujaali pleurait. Thélion la rejoignit tandis que Dylnn rassurait Níniel sur les propos tenus par le conseil.

Il s'asseyait à côté d'elle et lui passa le bras autour de ses frêles épaules.

- Tout va bien mon enfant, ils cherchent une solution pour t'aider au mieux, lui dit-il, j'en suis persuadé.

- Toutes ces questions me rendent triste ? Qu'est-ce que j'ai fait de mal?

- Rien du tout, tu émane un pouvoir très... même trop étonnant pour ton âge, ils sont donc méfiants.

- Ils ont peur de quoi ? De moi ?

- De ce que tu pourrais devenir si tu ne contrôles pas tes pouvoirs rapidement. Ça peut être dangereux tu te souviens ? fit-il en se tapotant son bras anciennement congelé.

Elle sourit en coin, toujours gênée par l'évènement.

- Qui était cette créature-dame qui m'a questionné ? demanda la fillette en s'essuyant les yeux.

- Ahah, c'est une Draenei. C'est vrai que c'est un peu étrange quand on n'en a jamais vu. Mais, pour répondre à ta question, il s'agit de... il s'accorda un temps de réflexion en regardant le ciel et claquant des doigts... hum Valustraa, c'est ça, une mage puissante qui travaille pour le compte de Teldrassil.

- Une mage ? Teldrassil ?

- Teldrassil est notre nouvel arbre-monde et je pense, sans trop m'avancer, qu'après de longues années de travail tu deviendras une mage toi aussi, lui dit Thélion avec un petit sourire et un petit coup d'épaule.

Ujaali refixa l'eau, oui mage, comme dans certaines histoires, c'était un rêve d'enfant.

Au bout de quelques heures, Aendel approchait du quatuor accompagné de cette fameuse Valustraa. Restait plus qu'à savoir, quel destin ils avaient décidé pour elle...
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
ÉVÉNEMENTS

Prix du jeton

228358 or

Affixes mythique
+2
+4
+7
+10
Evénements en cours
Donjons de Battle for Azeroth
DISCORD JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
World of Warcraft: Chronicles Volume 2
Le second volume du génial WoW: Chroniques. Version anglaise, elle sortira avant la VF...
Disques durs et SSD
Besoin d'espace de stockage ou d'accélérer vos temps de chargement ?
World of Warcraft: La Nuit du Dragon
La suite du roman Le Jour du Dragon sorti il y a bien longtemps.
L'ANTRE DES PRÉDICTIONS
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
JEU : PatchsQuizzClassesRacesMétiersLexique de WoWConfiguration requiseLes MMORPGFAQChronologie des romans et BDRaces et personnagesHistoire des royaumesLigne du tempsLes deux lunes d'AzerothHistoire de Warcraft IIIRapports de jeuJCC WoWJeu de plateau WoWGuides stratégiquesWarcraft & WoW RPGClavier ZBoardPériphériques PCCasque micro WoWAléatoiresBD des visiteursAventures de StevostinCinematic screenshot of the weekFan artsConcept arts #1Concept arts #2IllustrationsHumourFonds d'écranEaster EggsDivers
GUIDES : Bataille de LordaeronCoeur d'AzerothKul Tiras et ZandalarExpéditions dans les îlesMode guerreFront de guerre: StromgardeSésame L110Races alliéesTalents raciauxDébloquer le vol BfAMarché noirActivités quotidiennes et hebdomadairesPort-LibertéManoir MalvoieTol DagorSanctuaire des tempêtesSiège de BoralusAtal'DazarTemple de SephralissLe FilonTréfonds PutridesLe Repos des RoisGuides Battle for AzerothGuides LegionGuides des classes et spécialisationsGuide du débutantGuides générauxObjets légendairesDonjons & raidsLieux insolites & vidéos cultesLeveling des métiers
FARMING : Avant-postesExpéditionsQuêtes d'émissaireAvis de rechercheTable de commandement de missionChampionsAméliorations tactiquesAmirauté des PortvaillantBrigade de l'HonneurChampions d'AzerothChercheurs tortollansEmpire zandalariExpédition de TalanjiOrdre des BraisesSillage des TempêtesVolduni7ème LégionRoute de farming des plantes, minerais, tissus, cuirs et cuisineMétiers de rang 3
RAIDS : Raid UldirTalocDAMEDévoreur fétideZek'vozVectisZul ressuscitéMythraxG'huunWorld Boss
EVENTS : Jour des MortsSanssaintFête du feuSemaine des enfantsJardin des noblesFête lunaireDe l'amour dans l'airBienfaits du pèlerinMarche des têtardsJournée des gardes volontairesFête des chapeluisantsEmbarquement pour les Mille PointesTournée des tavernes du Kirin TorAppel du ScarabéePrintemps des montgolfières
COLLECTIONS : WoWToolkitMontures BfASerpent de sang NazjatarMascottes BfAJeune MaccarbreTaptafB'aalTransmogrification Boucle Temporelle
WOW CLASSIC : Dossier World of Warcraft ClassicGuide PvP Rang et RécompensesGuide des montures VanillaGuide des armes légendaires VanillaL'exploration dans WoW VanillaMeilleurs souvenirs de WoW VanillaDifférences entre WoW Legion et WoW Vanilla
DIVERS : BlizzCon 2017BlizzCon 2016BlizzCon 2015BlizzCon 2014BlizzCon 2013BlizzCon 2011BlizzCon 2010BlizzCon 2009BlizzCon 2008WWI Paris 2008BlizzCon 2007Gamescom 2015Press Tour juin 2016Dossier LegionAlpha & Beta testAlphha & Beta testPress Tour 2014Beta testInfos-clésPress Tour 2012Patch 5.4Patch 5.3Patch 5.2Beta testInfos-clésPatch 4.3Patch 4.2Beta testPress Tour 2008IllustrationsScreenshotsHistoireFonds d'écranPatch 3.3Patch 3.2Patch 3.1Beta testPress Tour 2006E3 2006IllustrationsScreenshotsBeta testDates-clésScreenshotsVoyage de BrannPreviews 2001-2006Interviews 2001-2008
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 356.574.076 visites.
© Copyright 1998-2019 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.