Citadelle de la Couronne de Glace : Gargamoelle

Guide : Citadelle de la Couronne de Glace - Gargamoelle

Notes Ca y est, nous y sommes. Après plus d'un an d'attente. On était parti à l'assaut du continent de Norfendre, tout ça pour pourfendre le Roi Liche, la citadelle était en ligne de mire de toute l'extension. C'est fait, nous y voilà. Fini les p'tits jeux rigolos au Colisée d'argent, cette fois, on a du bon gros dur !

Ca commence direct avec l'entrée de l'instance, toute une zone de PNJ liés à la nouvelle faction et des mobs qui défendent la citadelle pour nous empêcher d'avancer. Bon, celui qui a fait la déco avait un goût de chiotte. Les crânes partout et tout le temps, sur le plancher et les murs, au bout d'un moment, ça fout le cafard. Rien d'extraordinaire dans le décor, ça correspond simplement à quoi on s'attendait. Une certaine magnificience qui fait un peu penser à celle du Temple Noir mais en moins extraordinaire (pour le moment, il en reste un bon bout de la citadelle à voir).

Par contre, dès le départ, ça commence fort. Un petit entretien entre le Roi Liche, Tirion, Bolvar qui réapparaît et Muradin qui finit par s'éclipser en nous laissant passer devant. C'est verbeux, très verbeux. Limite saoûlant le roi liche avec sa voix caverneuse super lente. Heureusement, on n'est pas obligé de l'écouter, on peut partir direct sur les trashs. Ha les trashs ! C'est bien la première fois que je revois des trashs avec une certaine tendresse. Après le traumatisme EDC, ça fait du bien de retrouver des trashs. Pas bien difficiles, mais pas non plus complètement inutiles. Les premiers packs se feront à l'AoE, attention aux deux énormes squelettes que les tanks doivent récupérer pendant le combat. Attention aussi aux multis-aggros, les groupes sont très rapprochés dans la deuxième salle. Faites des CCs sur les mages lors des derniers packs, ils font bien mal. 20 minutes plus tard, vous êtes devant le premier boss : le fameux Gargamoelle !

Il a un skin d'enfer. Absolument génial ce boss. Déjà, on se paye un debuff fou rire la première fois qu'on voit son nom. Et puis, alors ces 4 têtes de mort et ses fausses ailes ratées. Probablement l'un des plus beaux skins de boss du jeu ! A part le skin, pas grand chose à dire du boss. Un peu comme Najentus au Temple Noir, c'est un premier boss relativement simple qui devrait permettre aux groupes pickup de le faire sans trop de difficulté. Les développeurs étant en manque d'inspiration, ils ont pris quelques ingrédients déjà existants sur les étagères, ont mélangé tout ça dans la soupe et ont sorti un remix du tonnerre ! Mélange de Najentus pour les pics, de Supremus pour les jets de flamme bleue, de Mother Sharaz pour son cleave et de Leotheras pour le tourbillon et le reset d'aggro. Voici globalement les 3 skills du boss qu'il va utiliser du début jusqu'à la fin du combat.

Les pics de Najentus : régulièrement, il choisit 3 joueurs aléatoirement et les empale sur un pic. Les trois joueurs ne peuvent alors plus rien faire et prennent un gros DoT de 5K toutes les 2 secondes. Tous les dps doivent switcher sur les trois pics pour les dps très rapidement. C'est l'affaire d'une dizaine de secondes si tous les dps font ça bien. Rien de bien difficile, mais ça donne un peu de boulot aux dps qui doivent trouver les trois cibles et aux heals qui doivent bien coordonner les soins.

Les flammes bleues de Supremus : régulièrement, il envoit une flamme bleue en ligne droite vers un joueur. Evitez de rester dedans, of course. Sans difficulté au début, ça peut devenir un peu plus complexe quand il y en a beaucoup partout dans la salle. Ca donne un peu de mouvement au combat, sans être d'une difficulté quelconque (ça sera pas le même en héroïque, je le sens).

Le cleave de Mother Sharaz : un gros cleave qui se divise sur les 3 tanks en face du boss. C'est pour permettre un roster plus standard avec 3 tanks.

Enfin, et surtout : le tourbillon. Régulièrement, le boss commence à faire un tourbillon et court dans toute la salle aléatoirement. Essayez d'éviter de rester à proximité du boss dans la mesure du possible (ça reste soignable mais pas pour trop de joueurs quand même). Lorsque le tourbillon s'arrête après 10 secondes, il y a un reset d'aggro, et attention, le boss n'est pas tauntable. Ha oui, c'est ça, comme Leotheras. Il faudra donc à tout prix éviter tout dégât et tout DoT pendant le tourbillon et laissez les tanks récupérer l'aggro le plus rapidement possible. Note aux druides heals : évitez de vous trouver à côté du boss quand il arrête son tourbillon, avec tous les HoTs qui tournent, vous êtes sûr de le récupérer sur la gueule et ça pardonne pas... Voilà finalement la seule véritable difficulté du combat : gérer le placement, le heal et la récupération d'aggro lors du tourbillon. Le reste étant franchement simple.

En conclusion, un bon petit boss pour se mettre en forme pour la suite un peu plus tendue...

Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette page !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 363.303.072 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.