Overwolf vs Wago : La guerre des gestionnaires d'addons WoW est déclarée

Prenez le popcorn
JudgeHype | 14/02/2022 à 18h41 - 9

Comme le rapporte Wowhead, le monde des addons WoW vit des heures sombres. Il est vrai que depuis l'arrivée d'Overwolf à la tête de CurseForge, la société a pris des décisions pour le moins controversées et ce la se poursuit avec la mise sur liste de noire de WowUp. Le logiciel permettant de gérer les addons World of Warcraft ne pourra en effet plus utiliser l'API de CurseForge. Pourquoi ? Et bien tout simplement car WowUp a annoncé un partenariat avec Wago.io, concurrent direct d'Overwolf.

L'histoire débute par un communiqué publié par Wago.io que je vous traduis en français pour l'occasion :

Bonjour à tous,

Tout a commencé par un DM Discord et aujourd'hui, nous sommes fiers de partager notre partenariat avec WowUp, le populaire gestionnaire d'addons open source, afin d'élargir notre référentiel d'addons et de créer de nouvelles opportunités pour les développeurs d'être rémunérés pour leur dur labeur.

Wago Addons et WowUp ont tous deux le même objectif : créer la meilleure expérience utilisateur possible. Tout aussi important, l'équipe de WowUp partage notre volonté de préserver votre vie privée.

Chez Wago, la rémunération des développeurs est très importante pour nous. Nous savons combien de temps est nécessaire pour créer un addon auquel tant de joueurs de WoW font confiance. Nous avons été francs à ce sujet lorsque nous avons parlé avec l'équipe de WowUp et nous avons été heureux d'apprendre qu'ils étaient prêts à apporter des modifications à leur client afin de garantir que les développeurs soient rémunérés pour leur travail.

Ce que cela signifie pour vous : Si vous n'utilisez que Wago Addons, absolument rien - vous pouvez toujours mettre à jour, installer et rechercher des addons dans l'application de bureau comme vous en avez l'habitude. Si vous utilisez également WowUp, vous verrez dans les semaines à venir que nous accréditons les téléchargements sur Wago afin de pouvoir rémunérer les développeurs. Nous le faisons par le biais d'une intégration qui ajoute Wago Addons comme fournisseur d'addons à WowUp.

En tant que développeur d'addons, vous vous demandez peut-être comment nous pouvons nous assurer qu'il y a une réserve de fonds importante à distribuer lorsque les joueurs téléchargent leurs addons via WowUp. La solution est très simple. Les utilisateurs peuvent désormais choisir Wago comme fournisseur dans l'application de bureau. Cela modifiera légèrement la présentation de l'application, car cela déverrouillera le panneau promotionnel de Wago. Ensuite, tous les téléchargements effectués par le biais du fournisseur Wago seront attribués à votre part des récompenses mensuelles.

Vous pouvez commencer à l'utiliser en téléchargeant la récente version bêta de WowUp sur GitHub : LIEN

Wago a toujours été un projet axé sur la communauté et nous souhaitons soutenir les membres de la communauté de toutes les manières possibles. Le partenariat avec WowUp garantit la poursuite de notre projet communautaire et bonne à la communauté un choix lorsqu'il s'agit de soutenir une plateforme d'addons.

Nous vous souhaitons bonne chance,

L'équipe Wago

Overwolf n'est pas une petite structure. La société est parvenue à lever plus de 127 millions de dollars en 2021 afin de développer son activité qui recense plus de 87.000 créateurs d'addons et plus de 20 millions d'utilisateurs actifs mensuels.

Chez Overwolf, l'objectif est de résoudre plusieurs soucis engendrés par les gestionnaires d'addons qui récupèrent le travail des créateurs sans autorisation. Parmi les défis à relever, on retrouve :

  • Les auteurs n'ont pas donné leur accord pour que leurs créations soient distribuées en dehors de CurseForge.
  • Les revenus des auteurs seront affectés, car CurseForge n'a aucun moyen de contrôler l'engagement en dehors de son propre écosystème, et des changements sont prévus dans le programme de récompenses.
  • Les téléchargements provenant de services tiers s'appuient sur les serveurs et le CDN de CurseForge, ce qui entraîne des coûts importants et ne permet pas de les couvrir.

Afin de contrer ces problèmes, Overwolf a décidé de restreindre son API en autorisant son utilisation aux logiciels qui ont reçoivent une autorisation préalable. Il faut cependant répondre à certaines exigences, comme le fait de ne pas monétiser les téléchargements tout en permettant aux auteurs de refuser la présence de leurs créations sur ces gestionnaires d'addons externes. 

Des logiciels comme Ajour et Cursebreaker ont refuser de se plier aux nouvelles règles et ont fermé leurs portes. De son côté, WowUp a annoncé un partenariat avec Wago dont le site a récemment été acquis par Method. Si Wago, qui détient notamment WeakAuras, gagne en popularité, il reste un petit poucet face à Overwolf. 

Néanmoins, il vaut mieux tuer la concurrence dans l'oeuf. Officiellement, Overwolf aime la concurrence, mais la société n'apprécie pas que les concurrents se servent gratuitement de leur contenu pour gonfler le leur, et par conséquent leurs revenus.

La concurrence est la bienvenue. La concurrence conduit à de meilleurs produits et à une communauté plus développée. Notre objectif ultime a toujours été que les gens choisissent CurseForge parce que c'est la meilleure façon de soutenir les développeurs d'addons, et parce que c'est le meilleur produit disponible, et non parce que c'est la seule option. Mais bien que nous accueillions la diversité sur le marché, nous ne pouvons pas sponsoriser les coûts de la concurrence qui construit sa base d'utilisateurs sur l'infrastructure de Curseforge, les métadonnées entrées par les développeurs d'addons et nos coûts de serveur et de CDN.


Et les auteurs d'addons dans tout ça ?

Si Overwolf est la cible des critiques à cause de la collecte de données, la société annonce vouloir augmenter les revenus des auteurs de 50% en 2022, tout en annonçant que depuis le transfert de CurseForge à Overwolf en décembre 2020, les gains mensuels moyens de chaque créateur ont augmenté de 700 %.

Le nerf de la guerre est l'argent, celui-ci joue donc un grand rôle pour tout le monde y compris pour les créateurs d'addons. Certains d'entre-eux ont migré vers des gestionnaires tiers pour éviter les publicités imposées, mais l'utilisation de l'API de CurseForge sans générer ces revenus fait du tort aux créateurs dont le gagne-pain en dépend. 

DejaBlue, développeur de DejaCharacterStats et de plusieurs autres addons, a commenté sur Reddit la question de la compensation en discutant du partenariat entre WowUp et Wago.

J'ai environ 150.000 utilisateurs de DCS et 75.000 utilisateurs de DCS Classic. Ils ne font tout simplement pas de dons aux addons populaires de taille moyenne comme le mien, sans parler des milliers de petits addons. Il y a de nombreuses raisons à cela : l'effet d'entraînement, l'incertitude quant à l'identité/authenticité de l'auteur, la croyance que les addons sont un passe-temps dont il ne faut pas tirer profit, etc. J'ai commencé à créer des addons à la fin de Cataclysm. Je gagne plus en un mois grâce au partage des revenus publicitaires de Curse que je n'ai reçu de dons pour tous mes addons combinés au cours des 9 dernières années, y compris les 5 dernières années de DCS.

Coupés de CurseForge, les utilisateurs de WowUp n'auront pas accès à leurs addons à moins d'être hébergés ailleurs. Pour la plupart d'entre eux, Wago.io les remplacera, mais seulement s'ils activent  les pubs. Il s'agira d'un processus d'opt-in (donc sur base volontaire), mais cela signifie aussi que l'utilisation de WowUp pour télécharger à partir de Wago nécessitera l'activation des publicités.

Derrière l'aspect communautaire des addons, vous constatez qu'il a un marché dont les forces en présence tentent de profiter directement ou indirectement. Wowinterface, par exemple, héberge aussi les addons, mais ne rémunère pas les créateurs.

Or, il faut garder en tête que certains créateurs d'addons ont dédié leur vie au développement et espèrent vivre de leur passion. Cependant, se baser sur les dons des utilisateurs est un élément extrêmement aléatoire qui n'est viable que pour les plus gros d'entre-eux. Les créateurs, du moins certains d'entre-eux, ont décidé de retirer leurs addons des sites web n'offrant aucune compensation. Overwolf est évidemment en position de force, mais Wagio.io pourrait venir lui mettre des bâtons dans les roues dans les mois et années qui viennent, en s'imposant comme alternative viable. 

Tags : WoW Addon
9 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 367.607.308 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.