Découvrez un extrait du roman Shadows Rising en français

Ce qui se passe entre Battle for Azeroth et Shadowlands
Arkentass | 04/03/2020 à 14h30 - 10

Le roman Shadows Rising assurera la transition scénaristique entre Battle for Azeroth et Shadowlands. Celui-ci est prévu le 14 juillet en version anglaise et est proposé par Madeleine Roux. En attendant d'en apprendre davantage à son sujet, tel que sa couverture ou encore sa date de parution française, retrouvez ci-dessous un court extrait mettant en avant Anduin, Turalyon et Grisetête traduit par nos soins.

"Combien?"

Le Roi de Hurlevent a écouté les derniers coups des cloches de la cathédrale. Les derniers rayons de soleil de l'après-midi transperçaient les vitraux supérieurs, projetant des ombres funèbres sur l'autel. C'était une image mélancolique, une image qui n'a fait qu'élargir la fosse dans l'estomac d'Anduin. Il attendit dans l'écho des cloches tandis que l’évêque Arthur, vêtu de crème, noir et or, ouvrait la porte menant aux cryptes sous la Cathédrale de la Lumière.

"Six." La réponse vint de l'ami proche et conseiller de confiance d'Anduin, Genn Grisetête, Roi de Gilneas. "Ou plutôt, le SI:7 en a découvert six. Nul ne peut dire combien ont été emportés par les marées."

"Davantage pourraient se cacher," indiqua le Haut Exarque Turalyon. Il se tenait grand et large, son armure forgée par la Lumière d'un argent et d'or poli et impressionnant. Barbu, marqué, Turalyon transparaissait comme un guerrier éprouvé et endurci. Les deux hommes suivirent Anduin sur le chemin sinueux qui serpentait dans les catacombes. "Shaw en a envoyé au moins une douzaine pour surveiller les eaux entre la côte Zandalari et les Royaumes de l'Est."

"Allons là où il n'y a pas d'oreilles curieuses." leur dit Anduin à voix basse.

Bien que la cathédrale se soit largement vidée après le service du soir, quelques frères et prêtres restaient. Bien sûr ils regardaient; qui ne serait pas enthousiaste de voir le Roi de Hurlevent présent, et accompagné par ces deux illustres guerriers? Pour les habitants de Hurlevent, Turalyon en particulier était presque un mythe. Son noble portrait avait été à jamais commémoré par une statue de la Vallée des héros, s'élevant au dessus  du pont menant à Hurlevent. Il avait aidé à forger les Chevaliers de la Main d'Argent, compagnons de héros de légendes et de chants comme Uther le Porteur de Lumière ou Tirion Fordring.

Tous trois mirent en pause la conversation, faisant une longue et sobre descente dans les cryptes. Anduin se précipita, bien qu'il redoutait ce qui l'attendait en dessous. Il y allait, car il était de son devoir de voir ce qu'il était arrivé aux troupes envoyées en son nom.

L'air se refroidit, l'odeur de boue et de brique lui rappelant les jours d'automne pluvieux. L'air vicié et la poussière s'ensuivirent, puis un léger parfum de fleurs et d'herbes séchées - une faible défense contre l'odeur caractéristique de la pourriture fraîche. Une mort récente.

Au fond des cryptes, où il faisait suffisamment froid pour déranger un homme vêtu de fourrures, ils trouvèrent une rangée de corps. Chacun était toujours dans ses vêtements détrempés, la peau décolorée, les lèvres tordues dans l'agonie d'un cri mortel. Turalyon arracha une torche au mur et se dirigea en avant, passant les cadavres à la lumière, son visage stoïquement pincé d'inquiétude. 

"Regardez la précision," dit-il, debout devant un jeune nain, sa barbe rougeâtre pleine de sable et de morceaux d'algues. "Un coup direct au cœur."

Grisetête se joint au Paladin près du corps, inspectant soigneusement la flèche gauche dépassant de la poitrine du nain. "Ils sont tous comme ça. Un unique coup mortel. Regardez la gravure sur les flèches ici et là : elle a été effacée."

"C'est pourquoi Shaw a ordonné de les amener ici," Turalyon poursuivit, ses yeux fixés sur le nain décédé entre eux. Anduin n'avais jamais vu le Paladin forgé par la guerre avoir l'air effrayé, et ce n'était pas de la peur dans les yeux de l'homme à présent. Pas de la peur, mais de la rage.

"Qu'est-ce que je ne vois pas?" demanda Anduin, fronçant les sourcils. 

"Des flèches Zandalari," répondit Turalyon. "Mais ce ne sont pas des tactiques Zandalari."

"Je ne pense pas! C'est un méfait... un sombre méfait que je ne comprends pas encore." Grisetête s'impatientait, les lèvres retroussées comme si un grognement de Worgen pouvait émaner de sa gorge à tout instant. "Il y a peu d'archers dans ce monde qui pourraient faire de tels tirs mon roi. La seule sorte que je connaisse est alliée à l'infernale Reine Banshee."

"Des Forestiers sombres?" murmura Anduin, les yeux naviguant entre les deux hommes. "Pouvons-nous en être certains?"

"Certains? Non, mais j'ai vu un grand nombre de leurs flèches de mon temps et le style correspond, et la précision aussi," souffla Grisetête, arpentant plus vite, comme un loup en cage furieux.

"Que feraient les Forestiers sombres à Zandalar? Les Zandalari sont les alliés de la Horde, ce qui ne ferait pas d'eux des amis de Sylvanas ou de ses forestiers." Anduin avait presque posé sa main sur l'une des bottes du soldat. Distrait, il avait oublié qu'ils étaient en présence des morts. Mais maintenant, il regarda de plus près et senti vivement le coup de couteau dans sa poitrine. Par la Lumière, ils étaient tous terriblement si jeunes...

Il prit un petit réconfort froid dans la pensée qu'au moins les soldats étaient chez eux et protégés dans un sanctuaire de la Lumière.

"Cela pourrait être un avertissement de Sylvanas. Peut-être qu'elle a envoyé ses forestiers afin de punir la nouvelle reine. La Dame noire était toujours Chef de guerre lorsqu'ils ont fait leur alliance, mais nos espions pensent que la Reine Talanji a enlevé son soutien et reste largement indépendante. Nous savons tous comment Sylvanas réagit à la trahison." Turalyon dit gravement.

Anduin acquiesça, considérant le point de vue du paladin, mais Grisetête avait d'autres idées, levant ses mains de frustration.

"C'est notre opportunité, Anduin, tu ne le vois pas? Où Sylvanas va, ses forestiers sombres suivront à coup sûr. Elle peut être à portée de main, et ces meurtres son erreur critique. Nous devons rassembler les forces que nous pouvons et naviguer vers l'ouest. Qu'elle soit de connivence avec les Zandalari ou qu'elle s'oppose à eux importe peu; nous ne pouvons pas gaspiller une chance d'en finir."

Il termina avec une note retentissante à son discours déjà galvanisant, mais Anduin ne bougea pas. Au lieu de cela, il regardait résolument Turalyon, qui ne semblait pas convaincu. Le paladin se déplaça dans sa lourde armure dorée, un pli d'inquiétude entre ses sourcils.

"Il est maintenant temps de penser, mon roi, pas de réagir. Il y a encore des espions disparus sur le terrain, et il ne faut pas oublier l'armistice. Zandalar est un vaste continent, certes, mais les yeux y sont amis de la Horde, pas de la Reine Banshee." Il plaça un poing sous son menton pensivement. "La Horde veut sa mort autant que nous. L'armistice que vous avez signé n'a aucun sens si nous ne pouvons pas compter sur la Horde pour partager des renseignements de cette nature."

"L'armistice," siffla Grisetête, visiblement imperturbable. "Nous ne pouvons pas compter sur la Horde. Combien de fois devons-nous apprendre cette leçon Anduin? Je sais que tu le sais mieux que quiconque."

Anduin le savait. Il ne faisait pas nécessairement confiance à la Horde, mais il prenait en compte leurs actions. S'ils n'avaient pas été fidèles à leur parole, ils l'auraient assassiné lui et ses généraux de l'Alliance devant les portes d'Orgrimmar avant ou après le mak'gora. 

Il attendit un instant, espérant que Grisetête se calmerait, mais le visage de l'homme était devenu rouge de fureur, ses grosses moustaches blanches, hérissées. 

"Genn..." Anduin détourna les yeux de son conseiller et ami, passant plutôt son regard sur les corps déposés devant eux. "Les actions téméraires nous ont fait bien plus souvent du mal que le soin et la prudence. Je ne m'engagerai pas dans ce qui pourrait être une diversion."

Le Haut Exarque Turalyon acquiesça.

"Nous devons nous demander: Pourquoi Sylvanas irait-elle à Zandalar? Que voudrait-elle là-bas?"

"Qu'importe? tonna Grisetête. "Tu l'as dit toi-même, Turalyon. La reine Zandalari s'est d'abord engagée auprès de Sylvanas. Peut-être que ce vœu reste vrai. Peut-être qu'elle a tourné le dos à la Horde et abrite encore maintenant la traîtresse et ses soldats." Il désigna les espions tombés."Peut-être que ces braves ont été tués pour avoir découvert la vérité."

Anduin avait un devoir envers la vérité, quelle qu'elle soit. Les deux hommes ont fourni des options qu'il appréciait, mais il ne pouvait nier que Turalyon offrait le choix le plus tentant. Tout de même. Tout de même.

"Je me souviens, mes nobles amis," commença doucement Anduin. "D'un jour il n'y a pas si longtemps, et pas si loin d'ici. Un endroit calme dans les Hautes-terres arathies. Un rassemblement censé être pacifique, un rassemblement destiné à réunir des familles déchirées par des forces qu'elles n'auraient jamais pu prévoir..." Il soupira, se penchant en avant, posant ses jointures sur le bord de la dalle de pierre. "Les familles humaines et réprouvées se sont rencontrées de bonne foi, essayant de trouver un terrain d'entente et un amour commun - et beaucoup l'ont fait. Pour leur confiance, pour leur grâce, ils n'ont reçu que le massacre." Il leva les yeux vers Grisetête, qui s'était heureusement arrêté, la rougeur de son visage s'effaçant. "Je donne à vos recommandations un poids égal. Turalyon, emmenez Alleria Coursevent et enquêtez sur ces morts."

Debout à nouveau, Anduin pressa sa main sur son cœur, et vit que Turalyon le regardait avec un sourire sûr. Il approuva. "Je vous nomme Haut commandant des forces de l'Alliance. Votre tâche - votre seule tâche - est de trouver Sylvanas Coursevent afin que nous puissions la traduire en justice. Chassez-la jour et nuit, utilisez les moyens que vous voulez."

Turalyon baissa la tête avec une gentillesse exercée, acceptant l'honneur et la responsabilité avec un humble, "Mon cœur et mon épée pour la cause."

Tags : WoW Livres Lore Shadowlands
10 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 360.773.515 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.