Critique du livre À la découverte d'Azeroth : Les Royaumes de l'est

Trop bien :D
JudgeHype | 07/01/2021 à 16h33 - 1

Ces derniers jours est sorti World of Warcraft : À la découverte d'Azeroth - Les royaumes de l'Est. Très attendu par les amoureux de WoW, le livre est écrit par Christie Golden, Senior Writer chez Blizzard depuis plus de trois ans maintenant et à qui ont doit plusieurs romans dans l'univers d'Azeroth. Mais que vaut ce nouveau livre dédié aux régions qui composent l'un des deux continents majeurs d'Azeroth ?

Le livre s'ouvre sur un courrier d'Anduin Wrynn. Celui-ci mandate deux personnes, Mathias Shaw et Flynn, afin qu'elles recensent les puissants artefacts du continent et fassent le point sur l'état de ce dernier. Cela signifie que nous sommes en présence d'un recueil rédigé directement par Mathias et agrémenté d'annotations de Flynn. Cela a son importance car Mathias ne manquera pas de faire part de ses réflexions personnelles ou de son sentiment à l'égard de certains lieux ou de certaines personnes.

Les pages suivantes nous montrent un second laisser-passer, écrit par Baine Sabot-de-Sang, ainsi que plusieurs cartes des Royaumes de l'est. Nous entrons ensuite dans le vif du sujet avec 12 chapitres dédiés aux zones suivantes:

  1. Hurlevent
  2. Karazhan
  3. Strangleronce
  4. Les Steppes Ardentes
  5. Les Terres Ingrates
  6. Forgefer
  7. Hautes-Terres Arathies
  8. Les Maleterres
  9. Lune-d'Argent
  10. Contreforts de Hautebrande et forêt des Pins-Argentés
  11. Les clairières de Tirisfal
  12. Fossoyeuse

Comme vous pouvez le constater, certaines régions manquent à l'appel. De Loch Modan en passant par le Marais des Chagrins ou encore les Hinterlands, Blizzard a volontairement mis de côté un nombre non négligeable de régions. Nul doute qu'en ajoutant celles-ci, le livre aurait allégrement dépassé les 250 à 300 pages et la société ne souhaitait probablement pas proposer un ouvrage aussi gros et probablement plus cher. Il faudra donc se contenter de 125 pages et des régions précitées.

Pour chaque région, Mathias aborde quelque peu son histoire puis donne des détails sur des éléments ou personnages précis. Le Lore n'est pas aussi détaillé que dans Chroniques, mais je suis persuadé que vous serez nombreux à apprendre certains détails de l'histoire d'Azeroth, ce qui plaira à votre coeur de fan. Mathias aborde tantôt le cas d'artefacts légendaires comme les Disques de Norgannon, tantôt des sujets plus légers, comme le contenu étonnant découvert dans la statue du Gobelin située au large de Baie-du-Butin.

On se prend rapidement au jeu de la lecture et vous pouvez feuilleter le livre dans le désordre car il n'y a aucune trame générale. Les informations contiennent toutes les modifications apportées aux Royaumes de l'est jusqu'à Battle for Azeroth inclus.

Du côté des choses qui fâchent un peu, je citerai en premier lieu le nom d'un des deux protagonistes. On est en effet en présence de Flynn... Doucebrise, là où en jeu, il se nomme Flynn Bellebrise. C'est une faute étonnante et on se demande bien pourquoi Blizzard a validé ce changement, alors que les autres noms semblent avoir été respectés à la lettre. Flynn ajoute ci et là des notes dont l'objectif est de rendre la lecture plus légère, mais dans la plupart des cas, ses réflexions ne font guère sourire et n'apportent rien au livre.

Même si j'ai abordé le sujet précédemment, j'aurais évidemment aimé profiter de la présence d'autres régions. Si j'admets volontiers que le Défilé de Deuillevent doit laisser sa place à Karazhan, je suis persuadé qu'il y a des choses à dire sur les Terres Fantômes ou le Bois de la Pénombre. Dommage, mais si j'en veux plus, c'est aussi que le contenu est agréable à parcourir, ce qui reste très positif. On notera aussi, pour l'anecdote, la présence des ensembles de tier 1, avec un dessin et quelques phrases à leur sujet. Ils sont disséminés tout au long du bouquin et j'ai été étonné d'en constater la présence. Mais pourquoi pas après tout, c'est un joli clin d'oeil à ces armures qui ont fait rêvé tant de joueurs à la sotie de World of Warcraft.

Les illustrations sont de qualité et nous les devons à des auteurs qui, pour la plupart, ont déjà travaillé avec Blizzard dans le passé. C'est le cas du toujours excellent Joseph Lacroix, mais aussi de Konstantin Vavilov ou encore d'Aquatic Moon et de Roman Kenney. Ce sont au total 10 artistes qui ont contribué à illustrer le livre, avec une couverture signée Peter Lee.

À la découverte d'Azeroth - Les royaumes de l'Est est un joli ouvrage que je rapprocherais plus de la série des Livres de Cain/Tyraël/Adria sur Diablo que de celles des Chroniques de WoW. On lit les propos d'un personnage du jeu et les illustrations donnent, pour la plupart, l'impression d'avoir été dessinées à main levée. Relié et doté d'une couverture en relief, le format est très pratique : 5 cm moins haut et 3 cm moins large qu'un Chronique, il est aussi nettement plus léger, ce qui le rend agréable à prendre en mains. La couverture est un peu molle et les pages de type parchemin ne donnent pas peur d'abîmer quoique ce soit ou de laisser de vilaines traces de doigts ^^

En bref, si vous êtes un amateur de tout ce qui touche au Lore de Warcraft, vous pouvez foncer. Le seul point négatif tient au fait qu'on aurait aimé en avoir encore plus et de profiter des propos de Mathias sur de plus nombreuses zones. Ce sera sans aucun doute l'avis de certains lecteurs. Pour le reste, À la découverte d'Azeroth - Les Royaumes de l'est est réussi, bien illustré et très agréable à parcourir. Il rejoindra sans problème votre collection aux côtés des indispensables Chroniques ;)

Tags : WoW Produits dérivés
1 commentaire - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 362.360.171 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.