Chris Kaleiki quitte l'équipe WoW après 13 ans au poste de Game Designer

Et explique les raisons de son départ...
Arkentass | 19/11/2020 à 10h30 - 20

Au cours de la soirée, Chris Kaleiki, l'un des Game Designer de WoW, a annoncé son départ de l'équipe et de Blizzard sur Twitter, Shadowlands étant sa dernière extension. Celui-ci a également partagé quelques détails sur ses années passées au studio ainsi que les raisons de son choix, que je vous invite à retrouver ci-dessous.


Chez Blizzard

  • Chris a beaucoup aimé travailler chez Blizzard, où se trouve de nombreux développeurs talentueux.
  • Chris n'a rien contre eux ou le studio.
  • Les raisons des gens pour rester ou partir sont personnelles et les développeurs ont des raisons différentes pour leurs décisions.
  • Chris était chez Blizzard depuis 2007 et a principalement travaillé sur les classes et le PvP. 
  • L'équipe des classes qu'il a rejoint à l'origine était bien plus petite que ce à quoi il s'attendait durant le développement de Wrath of the Lich King.
  • Chris s'assurait que toute les classes et spécialisations soient viables dans autant de contenu que possible.
  • Il était le Designer principal pour les Moines et a travaillé sur les talents PvP et le Mode guerre.
  • Dans Shadowlands, il est responsable de la refonte du Prêtre Ombre, des légendaires Moine et du contenu Mode guerre.

Départ de Blizzard

  • Chris sentait une déconnexion avec le jeu, mais ce n'est pas avant l'arrivée de Classic qu'il a découvert pourquoi c'était le cas.
  • Dans Classic, la vision du jeu est claire. Le monde est le personnage principal, le joueur est l'histoire et la communauté est le contenu. Dans le WoW d'aujourd'hui, ces piliers existent, mais de façon moins prononcée.
  • Les Guildes dans Classic sont presque nécessaires pour réussir. Cela créé une communauté qui l'est pas autant aujourd'hui.
  • L'histoire est une part plus importante dans le WoW d'aujourd'hui, où les personnages en occupent la part essentielle à la place des joueurs.
  • Pour Chris, le jeu actuel manque de cet élément humain.
  • Chris aime l'histoire actuelle et sait que c'est le cas de nombreux joueurs également, mais cette évolution change le jeu.
  • Chris pense que WoW se concentre trop sur les systèmes de progression et les activités alors qu'il devrait se concentrer sur les systèmes principaux comme les guildes et les fonctionnalités que seul les MMOs peuvent proposer.
  • Ce n'est pas autant un problème avec le jeu qu'une déconnexion entre le jeu moderne et ce qu'il était pour Chris.
  • La vision du jeu a changé au fil du temps, et Chris a entendu à la fois de joueurs et de membres de l'équipe que la vision actuelle n'était pas aussi claire que par le passé. Pour d'autres, cette vision n'a pas changée.
  • Chris pense que le défi principal pour l'équipe WoW à l'avenir est de décider ce que sera cette vision moderne et comment la différencier de Classic.
  • Blizzard est un studio différent d'il y a 13 ans, et plus grand. Ce n'est pas une mauvaise chose et est une preuve de succès.
  • Blizzard doit également faire face au défi de la taille, comme n'importe quel studio d'envergure.
  • Chris pense que WoW et Blizzard iront très bien. Il y a de nombreuses personnes de talents.
  • Malgré ses défauts, WoW est toujours le roi des mondes virtuels et le sera pour un long moment. Chris pensait que Blizzard garderait cette couronne pour toujours et créerait le prochain, mais il n'en est pas aussi certain aujourd'hui.
  • C'est l'une des raisons de son départ. Chris souhaite faire partie de la création du prochain grand monde virtuel. 
  • Chris soutien Shadowlands et sait que l'extension sera un succès. Il y jouera, avec le Mode guerre activé.
Tags : WoW Développement
Source : MMOChampion
20 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 361.725.843 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.