Histoire d'amour entre un joueur et Onyxia par Lavy

Dans tout ça, je n'ai jamais oublié pourquoi j'étais venue ici. Celle qui m'a fait venir dans ce jeu était de toute façon la même qui allait me faire partir, ma belle dragonne Onyxia. Je me souviens encore de la vidéo, que j'ai encore d'ailleurs, où Blizzard la présente dans un petit trailer d'1 minute 20.

Quelques heures plus tard, Lavyrnia naissait sur un serveur tout jeune et découvrait son premier jeu massivement multijoueur dans un unique but : voir un jour la belle.

Cependant, il fallait se rendre à l'évidence, côté horde la chose serait impossible. Mais j'ai quand même gardé ce screenshot devant son antre, le jour où je l'ai découverte, seule, sans aide, dans les marécages... Un premier moment d'émotion, si proche mais si inaccessible car il fallait une clef et un raid ; mais... une clef ? Quelle clef ? Un raid ? C'est quoi un raid ?

La suite est facile à imaginer. Si je voulais avoir un jour la chance de la voir, il fallait tenter l'autre faction, plus peuplée, plus de chances et se familiariser avec ce mot encore inconnu : guilde. Et puis un jour, et ce jour n'est pas si ancien, je l'ai vue. Sans aucun doute mon meilleur moment dans ce jeu, attendu depuis six longs mois, arrivée sur le lieu avec plusieurs heures d'avance, comme un fan attend devant les grilles son idole pour avoir la chance de la croiser avant, et d'être aux premières loges. Ce soir là, j'ai savouré chaque image, observant avec des yeux grands ouverts ses moindres faits et gestes, prenant un nombre inimaginable de screenshots.

Aujourd'hui, je suis partie pour diverses raisons. Mais à vrai dire, j'attendais l'évènement, ou plutôt "un" événement qui me pousse à le faire. Je ne devais pas rester de toute façon, dans la passion que j'avais pour Onyxia, j'aurais été capable de saboter un raid si je sentais qu'elle allait tomber. Au fonds de moi, je ne voulais pas la voir mourir, certaines créatures sont comme les héros, on les idolâtre tellement qu'on refuse de les voir tomber, un super héros ne doit pas mourir, c'est inconcevable.

Les gens garderont diverses images de moi, bonnes, mauvaises, ou tout simplement aucune, mais finalement, tout ce qui faut retenir c'est une belle et longue histoire d'amour entre une humaine et une dragonne et peu importe qui était bon ou mauvais, gentil ou méchant car quand on verse une larme d'émotion en y repensant, le bien et le mal n'ont plus guère d'importance.

Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette page !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 366.958.647 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.