Fanfiction World of Warcraft

Retour à la liste des Fanfiction

Une histoire d'amour impossible...

Par Sinonea
Les autres histoires de l'auteur

Une histoire d'amour impossible...

AVANT-PROPOS

Je m'appelle Sinonea et je suis une naine chasseresse. J'ai de la famille très éloignée à Kharanos et j'ai écrit les récits de ma cousine éloignée Vanatu. J'ai commencé à écrire en 2009 mais j'ai dû m'arrêter parce que je devais m'occuper de ma fille, une naine de surcroît, que j'ai appelée Aenonis. Le père étant souvent absent (il était mineur d'or, comme tous les nains), j'ai dû m'occuper seule de ma fille et je n'ai pu continuer le roman. Une fois ma fille à la crèche de Forgefer (vous savez, le Brikabrok, avec les gnomes, ils ne sont pas dépaysés comme ça), j'ai pu enfin continuer le roman en 2010. Mais ma façon d'écrire et de voir les choses ont beaucoup changé en une année de temps. Cela explique qu'il y a deux parties au roman et que vous verrez la différence entre les deux, la première, j'attendais Aenonis, donc, j'étais très enfantine dans mes propos, la deuxième, écrite un an plus tard, je suis plus prononcée et je fais d'un chef d'Azeroth un véritable tyran, mais vous le verrez par vous-même si vous poursuivez la lecture. J'espère que l'histoire de ma famille éloignée vous plaira, même si les deux parties semblent être écrites par deux personnes différentes.

PREMIERE PARTIE

Vanatu, la naine courageuse

Vanatu, une naine paladine, a vu le jour dans le Dun Murogh, dans un petit village nommé Kharanos. Cette naine a un grand frère, Bulbiti, un vénérable chasseur. Bulbiti a toujours été proche de sa soeur : dès qu'elle avait besoin de quoi que ce soit, il le lui donnait. Un jour, quand Bulbiti partit du cocon familial, Vanatu, alors âgée de 16 ans, lui donna un fusil qu'elle avait confectionné elle-même grâce à l'ingénieur de Forgefer, ville voisine de Kharanos. Elle le lui donna non sans une larme, c'est une naine très sentimentale. En échange, Bulbiti lui promit de lui envoyer tout ce qu'elle désire. À 19 ans, âge de maturité chez les nains, elle quitta également le cocon familial. Elle quitta Kharanos pour toujours et alla à Forgefer pour s'y installer définitivement. Elle s'installa près du maître des griffons, afin de partir le plus vite possible si Bulbiti avait besoin d'aide. Le maître des paladins ne croyait pas en elle, il n'avait jamais entraîné une naine auparavant. Mais, à force de détermination, elle a su garder la tête haute, grâce à Bulbiti, qui lui envoya les fonds pour étudier avec le maître. Une fois d'attaque, le roi des nains lui ordonna d'aller combattre en Kalimdor, contre leur ennemi juré : les orcs. Elle alla faire ses adieux à sa famille et prévint Bulbiti de sa mission. Après une dernière nuit à Forgefer, elle alla chez son maître pour lui demander les derniers conseils. En effet, elle n'est jamais sortie du Dun Murogh. Son maître lui prédit qu'il va arriver quelque chose de grave entre elle et son frère. Elle en demanda davantage mais son maître était en incapacité de lui répondre. Elle partit donc le coeur gros vers l'aventure.

Orcadès, l'orc renfermé
Orcadès, un orc guerrier, s'entraînait dur tous les jours afin d'être le meilleur de sa tribu. Il adorait tuer des sangliers et les rapporter à son roi comme preuve de sa réussite. Malgré sa force, il était laid, ce qui a repoussé toutes les femmes de son entourage. Il attendait le grand amour, lui qui, malgré son agressivité envers les sangliers, savait se montrer très gentil envers les siens. Sa famille se demanda s'il ne tuait pas des sangliers par désespoir. En effet, il faisait ça à longueur de journée, isolé du monde, à effectuer toujours la même chose. Quand on lui parlait de quitter sa capitale, Orgrimmar, il s'en alla en courant et s'en retourna tuer des sangliers : il voulait rester à Orgrimmar toute sa vie. Pourtant sa famille le poussa à sortir de sa forêt, mais rien n'y fit, il s'entêta à rester dans le cocon familial. Jusqu'au jour où son père lui a interdit de rentrer à la maison : il l'avait mis à la porte. Orcadès a beaucoup pleuré mais s'en est finalement allé, vers l'inconnu.

Le voyage de Vanatu
Vanatu alla donc, sous les ordres de son roi, combattre les orcs. Elle prit donc le tram des profondeurs pour se rendre à Hurlevent, capitale des humains. Elle alla chez l'armurier de la ville et acheta des armures à sa taille. Grâce à l'enseignement de l'ingénieur de la ville, elle confectionna des petites bombes, qu'elle garda précieusement dans une poche de son sac. Une fois les achats effectués, elle sortit de la ville et se retrouva dans la Forêt d'Elwynn, première région où elle voyait autre chose que de la neige. Elle passa beaucoup de temps à contempler les vertes prairies, chose qu'elle n'avait jamais vue auparavant. Après plusieurs jours de contemplation, elle sortit de la forêt et alla dans le Bois de la Pénombre. Elle frissonna de peur, elle qui était si bien dans les prairies. Elle était tellement terrifiée qu'elle ne fit pas attention où elle marchait... Elle se retrouva donc dans un camp de Worgens, ennemis sanguinaires. Elle attira l'attention du chef, qui ordonna à ses serviteurs de l'attaquer. Elle lança plusieurs bombes tout en se soignant. Une fois les serviteurs à terre, elle se lança à la poursuite du chef : elle lança un sort ayant pour effet de l'étourdir. Elle lança ensuite une attaque qui l'acheva. Elle ramassa ses récompenses : une superbe masse à une main et un superbe bouclier. Elle se rendit ensuite à Sombre-Comté pour se reposer après ce combat difficile. Après une nuit de sommeil, elle alla dans la vallée de Strangleronce, vallée qu'elle trouva magnifique, elle est tout de suite tombée amoureuse de la région. Mais elle se rappela un courrier de son frère : « Cette vallée est peut-être belle en apparence mais elle est très dangereuse. Hier encore, je me suis fait attaquer par un orc, dans l'arène des Gurubashi. Quand tu passeras par cette région, ne t'approche pas de l'arène ! ». Elle marcha donc longtemps avant d'atteindre la dite arène. Elle suivi les conseils de son frère : elle s'en éloigna le plus rapidement possible. Elle arriva finalement à Baie-le-Butin où elle attendit le bateau pour aller en Kalimdor. Le bateau ne s'est pas fait attendre : une fois arrivée, il était sur le point de partir, elle le prit donc. Elle était déçue de ne pas avoir fait un peu de shopping dans les magasins de Baie-le-Butin, mais elle se dit « La mission avant tout » ! Elle se retrouve donc en Kalimdor, à Cabestan, près de la capitale des orcs.

La déprime d'Orcadès
Orcadès, alla donc vers l'inconnu et demanda son chemin pour aller dans les royaumes de l'est - là où se situent Hurlevent et Forgefer - pour noyer son désespoir. Il pleura beaucoup en chemin et n'a même plus envie de tuer des sangliers : il se laisse mourir à petit feu... Il ne se nourrit plus et commence à divaguer. Il tomba alors raide mort dans le désert, près du port de Cabestan.

La rencontre
Vanatu sortit de Cabestan et s'engouffrait dans le désert. Elle n'était pas très rassurée car elle a entendu dans le bateau que le désert grouille d'orcs. Elle est sur ses gardes mais se demande à quoi peut bien ressembler un orc, elle qui n'avait jamais quitté sa terre natale auparavant. Elle s'imagina déjà un monstre sanguinaire à trois têtes et sept bras... Dans ses pensées, elle trébucha sur un corps, elle tomba nez à terre. Quand elle se releva, elle vît une bête verte, sans vie. Elle se demanda ce qui a pu lui arriver. Cette créature était très mal en point, on voyait qu'elle avait souffert avant de mourir. Elle fut prise d'un sentiment affectif envers cette bête et fini par la ressusciter. Lorsque la bête reprit ses esprits, elle se présenta à celle qui l'avait sauvé : « Je m'appelle Orcadès ». Vanatu, surprise, lui donna également son prénom. Orcadès trouva que son prénom lui allait très bien. Il la remercia pour son geste. Il était encore très faible et avait du mal à se mettre debout. Vanatu l'aide donc à se relever. Vanatu était fascinée par cet être, qu'elle ne soupçonnait pas d'être un orc, parce qu'il savait se montrer reconnaissant. Ils passèrent plusieurs heures à discuter de leurs aventures. Vanatu tomba rapidement sous le charme d'Orcadès. Elle prit sa main et l'embrassa. Orcadès, dans tous ses états lui renvoya la pareille. Il voulut prononcer quelque chose mais elle ne lui en laisse pas l'occasion : elle se jeta dans ses bras. Orcadès finit par avoir peur, peur du regard de sa famille, lui qui a toujours appris à respecter les traditions : un orc doit avoir son premier baiser avec une orque. Il demanda finalement à sa tendre aimée de quelle race elle est. Elle répondit qu'elle était naine. Elle lui retourna la question, il lui répondit, timidement qu'il était un orc. Vanatu poussa un cri de peur. Orcadès lui demanda pourquoi elle avait peur. Elle lui répondit que son roi lui avait ordonné de tuer les orcs. Orcadès fut pris d'un sentiment de panique mais fut rassuré par sa bien-aimée : elle lui annonça qu'elle ne lui fera aucun mal. Sur ces mots doux, ils s'endormirent pour la nuit.

Le conflit fraternel
Le matin, Orcadès se réveilla avant Vanatu et alla prendre son bain dans la rivière. Soudain, il entendit un bruit derrière lui. Il se retourna et vit un nain. Celui-ci montrait son agressivité envers lui. Orcadès ne se sentait pas à l'aise et lui demanda ce qu'il lui voulait. Le nain lui répondit qu'il voulait sa mort en précisant qu'il détestait les orcs. Il commença à lui tirer dessus avec son tromblon. Orcadès s'est jeté sur lui et le combat battait son plein. Vanatu, réveillée par ces bruits, alla voir ce qui se passe. Elle s'écria « Bulbiti ! », les deux protagonistes s'arrêtèrent de combattre. Orcadès lui demanda s'il elle connaissait ce nain. Elle lui répondit que c'était son frère. Bulbiti, lui demanda d'attendre qu'il ait fini de combattre l'orc. Vanatu se fâcha : « Bulbiti, cet orc est mon ami et je n'ai pas envie qu'il meure ». « Ne dis pas de bêtises, les nains sont en guerre avec les orcs ! » lui répondit Bulbiti. Orcadès lui dit qu'ils sont un couple et que rien ne pourra les séparer. Vanatu hocha la tête pour confirmer. Bulbiti rentra dans une colère démesurée: « Comment est-ce possible ? As-tu perdu la raison ? Ma soeur avec un orc ? Jamais ! Tu ne fais plus partie de ma famille ! Comment oses-tu aimer un être de ce peuple nomade ? Ne m'adresse plus jamais la parole ! Adieu. ». Ce furent les dernières paroles de Bulbiti avant de s'en aller continuer sa quête, Bulbiti laissa Orcadès vivant mais jure qu'il fera payer les orcs de cet affront à sa famille. Vanatu pleura mais Orcadès est là pour la consoler. Il lui fit comprendre que sa réaction est normale et qu'il faisait ça pour son honneur de nain. « Ton frère reviendra. Malgré toutes les paroles qu'il vient de te dire, je sais qu'il t'aime » chuchota Orcadès à son aimée. Vanatu fit un sourire forcé en espérant qu'il dise la vérité. Orcadès partit chasser les sangliers pour le repas. Vanatu resta seule pour faire le point sur la matinée qu'elle vient de passer. Elle repensa à ce que lui avait dit son maître à Forgefer, elle l'avait prévenu qu'une chose de grave allait se passer entre elle et son frère. Elle se laissa aller dans ses pensées et finit par s'endormir.


DEUXIEME PARTIE

Le guet-apens
Quand Vanatu se réveilla, Orcadès était près d'elle. Orcadès lui avait préparé du sanglier à la broche. Elle ne mangea pas beaucoup, elle avait encore l'estomac noué à cause du conflit entre lui et son frère. Orcadès lui proposa d'aller visiter Orgrimmar afin de lui présenter ses parents. Vanatu accepta, mais espère ne pas semer la discorde entre son aimé et les habitants de la capitale Orque. Ils y allèrent main dans la main et furent vite le sujet de toutes les discussions dans Durotar. Vanatu se sentit mal à l'aise de se faire observer comme une bête de foire mais resta calme. Une fois devant l'entrée de la ville, les gardes ne laissèrent pas entrer la naine. Orcadès leur expliqua que cette naine n'est pas dotée de mauvaises intentions, et qu'ils étaient en couples. L'un d'un garde demanda à l'autre d'aller obtenir une audience avec Thrall. Le garde y alla au pas de course. Pendant ce temps là, Orcadès tenta de trouver un compromis avec le garde qui restait, mais celui-ci refusa le dialogue. L'autre garde revint et averti Orcadès que Thrall lui avait accordé l'audience. Il rajouta que la naine pouvait entrer dans la ville mais uniquement pour se rendre dans la salle royale. Vanatu prit cette autorisation pour un acte administratif et se demanda ce que le chef des orcs pouvait bien lui dire. Vanatu fut amenée dans la salle du trône. Thrall vit cet être charmant mais ordonna à ses gardes de l'emprisonner dans les geôles d'Orggrimar. Vanatu se débattit mais sans succès. Elle fut mise en prison par les gardes. Orcadès cria au guet-apens mais fut réduit au silence et jura à son Roi qu'il le regrettera. Thrall lui répondit qu'il haïssait le peuple des nains et que cette femme n'avait ce qu'elle méritait. « Quant à toi, tu es le déshonneur même de notre peuple, tu es condamné à ne plus jamais mettre les pieds à Orggrimar ! ». Il ordonna à ses gardes d'emmener Orcadès hors des limites de la ville.

Le plan d'attaque
Orcadès, outré du guet-apens que Thrall a tendu à Vanatu, tenta de retrouver Bulbiti pour l'aider à délivrer son aimée.
Bulbiti, quant à lui, erra dans Durotar en essayant de mettre ses idées en place. Il s'avoue à lui-même qu'il a été trop loin avec sa soeur. Il regretta d'avoir été si dur avec elle et tenta de la retrouver.
Les deux hommes finirent par se retrouver. Orcadès expliqua à Bulbiti le guet-apens que son Chef avait tendu à Vanatu. Bulbiti demanda à Orcadès de se calmer. Le nain réfléchit et eu l'idée de parlementer avec Thrall. Orcadès lui répondit que c'était une très mauvaise idée. Thrall n'est pas du tout réceptif au dialogue avec les membres de l'Alliance. Orcadès se souvient que Thrall lui avait offert un objet très rare pour le récompenser de ses prouesses à la chasse des sangliers. Cet objet est l'Orbe de Tromperie et permet aux Orcs de prendre l'apparence des Humains mais aussi aux Nains de prendre l'apparence d'un Troll. Avec cet objet, Bulbiti pourra entrer dans la ville sans attirer l'attention des gardes. Orcadès eut un plan. Vu que Thrall croit en les forces chamaniques, Bulbiti, déguisé en troll chaman pourra lui avertir qu'un grand danger guète sur la capitale et le seul moyen d'éloigner ce danger est de libérer la naine. Orcadès donna l'Orbe à Bulbiti et prie pour que Thrall tombe dans le panneau. Bulbiti acquiesça le plan d'Orcadès et se mit en place.

La prédiction chamanique
Bulbiti utilisa l'orbe et se vit transformé en Troll. Il se présenta aux gardes et demanda une audience à Thrall en précisant que c'est très important. Thrall déteste être dérangé mais accorde tout de même l'audience. Bulbiti était dans un état de stress intense et espérait que le plan fonctionnerait. Il fut amené dans la salle du trône et demanda l'attention de Thrall. Il lui annonça qu'un grand danger planait sur Orggrimar. Thrall demanda des précisions. Bulbiti bafouille, mais lui expliqua que c'est en lisant dans le coeur d'un sanglier que la prédiction lui a transmise. Thrall fut interloqué et demanda, par curiosité, quelle était la parade à cette prédiction. Bulbiti lui expliqua qu'il faut libérer les prisonniers de guerre à minuit pile pour contrer cette prophétie. Thrall fit grise mine. Il ne fut pas convaincu et le traita d'imposteur. Bulbiti perdit ses moyens et fit tomber l'Orbe de sa poche. Il redevint un nain. Thrall s'énerva et ordonna aux gardes de s'emparer de l'Orbe et de la lui amener. Les gardes s'exécutèrent. Il lut sur l'Orbe, gravé sur le verre, « A Orcadès, le champion de la chasse aux sangliers. Signé: Thrall. ». Il envoya Bulbiti en prison et hurla à ses gardes de retrouver le traitre d'Orcadès.

La mise à mort
La garde rapprochée de Thrall fouilla Durotar de fond en comble et finit par mettre la main sur Orcadès. Orcadès fut amené dans la salle du trône comme un vulgaire sac de pommes de terre. Thrall lui hurla dessus en criant à la trahison. Orcadès tenta de s'expliquer mais fut conduit de force en prison. Les trois héros se retrouvèrent en prison et jurent de s'échapper à trois. Mais ils eurent la visite de Thrall en personne et leur annonça qu'ils allaient être mis à mort, effet immédiat. Thrall fit construire une estrade où ils allaient être exécutés. Thrall les emmena sur la dite estrade. Ils furent attachés aux pilonnes. Vanatu cria son amour à Orcadès. Orcadès lui retourna sa déclaration. Bulbiti pleura et s'écria que dans la souffrance, il ne peut qu'accepter cet amour. C'est dans ce déchirement que les orcs tuèrent les trois héros de trois coups de feu. Thrall ordonna aux gardes de mettre les trois corps comme pâture aux vautours de Durotar.

Le chagrin de Bulbiti
Les trois corps furent déposés dans Durotar, loin de la capitale. C'est à se moment-là que Bulbiti put respirer à nouveau. Il a sauvé sa peau en feintant la mort, don que seuls les chasseurs ont. Il vit le corps inanimé de sa soeur et de l'orc. Il pleura et décida de les enterrer dignement. Il creusa donc deux tombes et y mit les corps. Son chagrin était tellement immense qu'il perdit connaissance.

La fin
Bulbiti se réveilla dans une auberge. Il demanda à l'aubergiste comment il était arrivé là. L'aubergiste s'interrogea et lui dit que ça faisait bien deux jours qu'il dormait et qu'il n'en savait pas plus. Bulbiti, le coeur lourd, sortit de l'auberge. Il reconnut Kharanos. Il pleura de tristesse en pensant à sa soeur enterrée à Durotar.

Il erra dans ses pensées quand tout à coup, il trébucha sur une naine. Il reconnu sa soeur. Il la serra dans ses bras de bonheur et lui demanda comment elle avait fait pour revenir à la vie. Vanatu se demanda de quoi il parlait. Il lui parlait d'Orcadès. Vanatu lui répondit qu'elle ne connaissait pas d'Orcadès. Vanatu lui rappela qu'il avait été ramené deux jours auparavant ivre mort à l'auberge en étant premier au concours du meilleur buveur de bière. Bulbiti réalisa que tout ce qui s'était passé n'était qu'un rêve et embrassa sa soeur. Il lui raconta tout l'histoire et Vanatu fit promettre à son frère de ne plus toucher une goûte d'alcool.
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
ÉVÉNEMENTS

Prix du jeton

191968 or

Affixes mythique
+2
+4
+7
+10
Evénements en cours
Choc JcJ : Blizzard Arathi
Donjons de Battle for Azeroth
DISCORD JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
Diablo
Le 1er Diablo pour 8,89 € seulement, compatible avec Windows 10 et les hautes résolutions !
Bundle Warcraft I et Warcraft II
Un bundle comprenant les deux premiers RTS Warcraft !
Warcraft: Avant la tempête
Découvrez les événements qui mènent à Battle for Azeroth.
VIDÉO ALÉATOIRE
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
JEU : PatchsQuizzClassesRacesMétiersLexique de WoWConfiguration requiseLes MMORPGFAQChronologie des romans et BDRaces et personnagesHistoire des royaumesLigne du tempsLes deux lunes d'AzerothHistoire de Warcraft IIIRapports de jeuJCC WoWJeu de plateau WoWGuides stratégiquesWarcraft & WoW RPGClavier ZBoardPériphériques PCCasque micro WoWAléatoiresBD des visiteursAventures de StevostinCinematic screenshot of the weekFan artsConcept arts #1Concept arts #2IllustrationsHumourFonds d'écranEaster EggsDivers
GUIDES : Bataille de LordaeronCoeur d'AzerothKul Tiras et ZandalarExpéditions dans les îlesMode guerreFront de guerre: StromgardeSésame L110Races alliéesTalents raciauxDébloquer le vol BfAMarché noirActivités quotidiennes et hebdomadairesPort-LibertéManoir MalvoieTol DagorSanctuaire des tempêtesSiège de BoralusAtal'DazarTemple de SephralissLe FilonTréfonds PutridesLe Repos des RoisGuides Battle for AzerothGuides LegionGuides des classes et spécialisationsGuide du débutantGuides générauxObjets légendairesDonjons & raidsLieux insolites & vidéos cultesLeveling des métiers
FARMING : Avant-postesExpéditionsQuêtes d'émissaireAvis de rechercheTable de commandement de missionChampionsAméliorations tactiquesAmirauté des PortvaillantBrigade de l'HonneurChampions d'AzerothChercheurs tortollansEmpire zandalariExpédition de TalanjiOrdre des BraisesSillage des TempêtesVolduni7ème LégionRoute de farming des plantes, minerais, tissus, cuirs et cuisineMétiers de rang 3
RAIDS : Raid UldirTalocDAMEDévoreur fétideZek'vozVectisZul ressuscitéMythraxG'huunWorld Boss
EVENTS : Jour des MortsSanssaintFête du feuSemaine des enfantsJardin des noblesFête lunaireDe l'amour dans l'airBienfaits du pèlerinMarche des têtardsJournée des gardes volontairesFête des chapeluisantsEmbarquement pour les Mille PointesTournée des tavernes du Kirin TorAppel du ScarabéePrintemps des montgolfières
COLLECTIONS : WoWToolkitMontures BfASerpent de sang NazjatarMascottes BfAJeune MaccarbreTaptafB'aalTransmogrification Boucle Temporelle
WOW CLASSIC : Dossier World of Warcraft ClassicGuide PvP Rang et RécompensesGuide des montures VanillaGuide des armes légendaires VanillaL'exploration dans WoW VanillaMeilleurs souvenirs de WoW VanillaDifférences entre WoW Legion et WoW Vanilla
DIVERS : BlizzCon 2017BlizzCon 2016BlizzCon 2015BlizzCon 2014BlizzCon 2013BlizzCon 2011BlizzCon 2010BlizzCon 2009BlizzCon 2008WWI Paris 2008BlizzCon 2007Gamescom 2015Press Tour juin 2016Dossier LegionAlpha & Beta testAlphha & Beta testPress Tour 2014Beta testInfos-clésPress Tour 2012Patch 5.4Patch 5.3Patch 5.2Beta testInfos-clésPatch 4.3Patch 4.2Beta testPress Tour 2008IllustrationsScreenshotsHistoireFonds d'écranPatch 3.3Patch 3.2Patch 3.1Beta testPress Tour 2006E3 2006IllustrationsScreenshotsBeta testDates-clésScreenshotsVoyage de BrannPreviews 2001-2006Interviews 2001-2008
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 355.752.953 visites.
© Copyright 1998-2019 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.