Fanfiction World of Warcraft

Retour à la liste des Fanfiction

Le vrai visage des Kobolds ("La Grande Encyclopédie des Lutins")

Par Leonic
Les autres histoires de l'auteur

Le vrai visage des Kobolds ("La Grande Encyclopédie des Lutins")

"Un jour, sur les trottoirs berbus, Les enfants rejoueront aux Koboldes et aux Indiens..."

(La Genèse future, Charles Störm)


Le Kobolde, génie domestique à qui l'Allemagne du XIIe siècle voue un culte sous la forme d'une petite idole de bois ou de cire, va se transformer avec le temps, comme beaucoup d'autres divinités "païennes", en simple lutin de fabulette !...

Les Koboldes, Cobale, Kolfi, à l'aube du commencement, étaient les "doubles" des Alfs que ceux-ci envoyaient des profondeurs "observer" le monde extérieur: "L'Univers du dessus". On sait, grâce à Paracelse, que les nains se déplaçaient aussi aisément et rapidement dans la terre que l'oiseau dans l'air: "Les Koboldes remontaient vers la lumière en tournant sur eux-mêmes pareillement à des toupies; creusant les différentes couches terrestres, ils apparaissaient soudainement au regard des hommes, semblables à de petites statuettes toutes droites et plantées dans le sol, qui se mettaient à vivre dès qu'on les approchait."

Les Koboldes, éclaireurs pacifiques, durent sans doute, contre les renseignements ou par simple désir de fraternité (les Alfs étaient alors Amour, sans haine ni malice), offrir et distribuer, grâce à leurs pouvoirs magiques, de nombreux et fabuleux bienfaits. Il est alors probable que les hommes les considérant comme des dieux leur consacrèrent certains rituels, aménagèrent des cercles de pierres, dressèrent des autels aux endroits où ils surgissaient et se tenaient le plus souvent.

En vain les hommes essayèrent-ils de les retenir par des flatteries, des cadeaux, voire par la force ! Un jour ils ne revinrent plus. Suffisamment instruits sur le "monde du haut", les Alfs qui s'apprêtaient au Grand Epanouissement ne se dédoublèrent plus. Les Koboldes disparurent et les hommes s'en trouvèrent "abandonnés ainsi qu'orphelins" !

Avec eux s'évanouirent les pierres précieuses, l'or, les abondantes récoltes, les ciels généreux et les troupeaux féconds. Les prières et les sacrifices n'obtenant aucun succès, les hommes s'en remirent aux mages et aux sorciers. Ainsi apparurent les premières poupées Koboldes, modelées dans la cire vierge, pétries symboliquement dans la mie de pain, sculptées dans des racines de mandragores ou dans le bois des arbres sacrés. Et chacun d'emporter chez lui une de ces représentations des "petits dieux" afin d'attirer sur le foyer leur bienheureuse présence. Vêtus de jolis atours, déposés soigneusement à l'intérieur de boîtes ouvragées, entourés d'un cérémonial particulier, les Koboldes furent tous les jours implorés à revenir à la vie... et ce durant cent ans.

Enfin, lors de la métamorphose alfique, quand Dvergr, Nains, Gnomes et Elfes se séparèrent en quêtes de leur propre destin, les "Esprits Koboldes désemparés perçurent et se sentirent attirés vers ces appels nostalgiques qui leur parvenaient de si loin". Mais que reste-t-il là haut de leur "lumineux passage" à part ces inertes pantins poussiéreux aussi dérisoires que des jouets oubliés ?

Qu'importe ! Les Koboldes ont choisi le voyage sans retour, et les voici au seuil de ces mémoires closes comme autant de portes fermées, de toiles d'araignée. Ils rentrent par la cheminée, les lucarnes, la chatière... Le regard éteint des anciens, les âmes des humbles ont perçu leur présence ! Si les maîtres acharnés à de plus matérielles préoccupations les ignorent, en revanche l'aïeul rêveur, le berger, le sage, le fou, la servante et l'enfant acceptent aussitôt "l'ami compréhensif venu d'ailleurs", et troquent derechef un coin de leur coeur, une goutte de lait et les miettes de repas contre les "services du Koboldes" qui accomplira à leur place les corvées et tâches difficiles. Mais les Koboldes n'ont plus ni consistance ni apparence. Ce sont maintenant de "bleuâtres vibrations" à qui les Alfs ont repris leur corps matériel. Les propriétaires des maisons "hantées", les bourgeois, affolés par ces "phénomènes invisibles" qui nuitamment tirent de l'eau, lavent la cuisine, remuent la vaisselle, les confondent avec les Poltersprits, Poltergeister et autres esprits malins et tapageurs... et menacent de les exorciser !

S'ils veulent rester, les Koboldes n'ont pas d'autre choix que de trouver une enveloppe charnelle au plus vite ! Et où en trouver à proximité si ce n'est en l'empruntant aux âmes errantes des accidentés, aux spectres des assassinés, des suicidés qui rôdent à l'intérieur des murs ?

Malgré leur bonne volonté les Koboldes passent dès lors pour des démons et des Gobelins maléfiques ! La situation est devenue si critique que les malheureux voulant y remédier ne vont faire que s'attirer définitivement la colère des hommes. Délaissant les fantômes d'humains, ils se ruent sur tout ce qui passe à leur portée: dépouilles d'animaux, de Gnomes, de Farfadets, de Nutons et parfois tout à la fois ! L'horreur est à son comble, les coups de goupillon, les conjurations ne cessent de pleuvoir ! Tout est bon aux bonnes gens pour déloger les "diables" !... Les Koboldes, traqués, enfumés et surtout ulcérés de tant d'ingratitude, déterminés à ne pas lâcher d'un pouce les habitations qu'ils considèrent comme les leurs, rendent grâce à leurs pouvoirs magiques et les attaques au centuple. Les différentes apparences des Koboldes leur permettent de recevoir de nombreux et efficaces renforts de la part de diverses espèces dont ils ont emprunté l'identité.

Aujourd'hui complètement assimilés aux Gobelins, aux Gremlins, aux Tomtes sombres, ils continuent une lutte souterraine et impitoyable qui ne se terminera - affirment-ils - que par leur victoire.


Notes de Leonic

Ce texte n'est pas de moi, il vient tout droit de "La Grande Encyclopédie des Lutins" des éditions Hoëbeke. Une amie à moi y a retrouvé la trace des Koboldes et m'a confiée son précieux manuscrits pour que je vous transmette à vous son savoir.

Rien n'affirme que les Koboldes de ce texte sont les Kobolds que nous connaissons et que j'ai côtoyé avec Achro Muzekalt et Gen-X...

Mais je trouvais qu'il était bon d'avoir le point de vue de cet article sur nos amis Kobolds... surtout que des idées se recoupent !
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 360.618.096 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.