Fanfiction World of Warcraft

Retour à la liste des Fanfiction

Le Sans-Coeur

Par Yoyokai

Prologue

Lorsque Ner'Zhul fut envoyé sur Northrend, celui-ci ignorait qu'une colonie d'humains déchus se trouvait non loin d'icecrown. Parmi eux se trouvait un ambitieux paladin du nom de Krayl. se trouvant là depuis un moment, ils décidèrent de s'attaquer à Ner'Zhul. Mais seul le paladin qui était né sur ces terres resta lucide et passa un accord avec le Roi-Liche alors que ses congénères se faisaient massacrer.
L'ancien paladin disparu à jamais pour me laisser place à moi, Krayl le Chevalier de la Mort aussi surnommé Le Sans-Coeur. Non sans raison, car je gardai mes pouvoirs de paladin en plus de ceux de Chevalier de la Mort, et de cette manière, le Roi-Liche n'avait aucune emprise sur moi. Alors, pour preuve de loyauté, il exigea que je m'arrache le coeur. Ce que je fis , mais je disparus aussitôt (ce qui sont cons ses Mort-Vivants ;)).

Et c'est ainsi que j'errais depuis voilà 17 années environ, en tant que mercenaire. Les seules cicatrices de mon ma non-vie étaient mon bras droit noirci , le creux dans ma poitrine causé par la perte de mon coeur, et l'élément grâce auquel j'ai survécu, ma monture. Un magnifique étalon dont les cornes noires étaient légèrement recourbées et dont les seules parties du corps non-squelettiques sont ses sabots.

Me réveillant de bonne heure, je m'étire et je regarde en bas de la colline sur laquelle j'ai dormi et je découvre ce qui m'a réveillé. À savoir le bruit d'un combat. Un nain en difficulté qui fait face à une reine nérubienne. Je n'était plus humain, mais je ne pouvais laisser un nain en difficulté(les nains sont nos amis ;)). Donc , après avoir réveillé ma monture (avec toute la tendresse dont je suis capable, c'est à dire un coup de pied dans la tronche ;)) je chargeai sur la reine, en la tuant sur le coup, d'une part parce que Ker'num (mon cheval) était un des plus rapides et puissants chevaux-morts, et d'autre part parce que la nérubienne ne m'avait pas vu venir. Après l'avoir mangée (1: j'avais encore mes intestins 2: j'avais rien mangé depuis deux semaines alors bon...) le nain s'approcha de moi et me tendit une gourde (avec de la bière dedans, bien sûr) et me dit :

- Apparemment je te dois la vie, et je refuse que mon sauveur , aussi non-mort soit-t-il, mange une de ces bestioles et boive autre chose que de la bière!

- Je ne suis pas un serviteur du Roi-Liche, lui dis-je en prenant sa gourde.

- Dans ce cas, pourquoi avez-vous un destrier pareil ? Et comment faites-vous pour échapper au contrôle d'Arthas ??

Je bus une gorgée revigorante, et rendis la gourde au nain.

- Autrefois j'était un puissant paladin, et je possède encore certains pouvoirs. Ceux-ci m'ont préservé du contrôle du Roi-Liche.

- Et votre cheval ?

- Un cadeau de Ner'Zhul.

- Et que cherchez-vous sur ce pays désolé ?

Je le regardai dans les yeux et lui répondis :

- le moyen de quitter cette terre.

Le nain sourit et m'observa avec ce regard de marchand qui va vous arnaquer royalement ( normal pour un nain ;) ) en me disant :

- Dans ce cas je vous propose un marché.

- Je suis toute ouïe.

- Eh bien je dirige une entreprise de boisson avec un ami pandaren.

- Au beau milieu de Northrend ??

- Non, à Lordaeron, mais les ingrédients nécessaires se trouvent ici.

- Et en quoi puis-je vous être utile ?

- Les rivaux sont nombreux, et ils ont tous des soldats à leurs ordres. C'est pourquoi nous avons besoin d'un garde du corps.

- Et combien serais-je payé ?

- Je vous forge une arme au choix, je vous emmènes à Lordaeron, et vous héberges. En échange, vous me protégez.

- En ce cas, j'accepte si vous me donnez votre nom.

- Fartek, dit-il en me serrant la main.
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 360.600.834 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.