Fanfiction World of Warcraft

Retour à la liste des Fanfiction

Le Grimoryth, livre des ombres d'Omendarth

Par Byron

Chapitre 1 : Renaissance

Chapitre 2 : Le règne des ténèbres

La mort...le néant...le silence...l'éveil. Je n'ai pas encore ouvert les yeux, mais je devine déjà où je suis.

Une odeur infâme rôde autour de moi comme un spectre sondant mon âme. Il fait froid, très froid.

Je peux entendre le crépitement d'une flamme ou d'un petit feu, sans doute une torche éclairant un coin de l'endroit confiné où je suis allongé...un léger vent souffle, sombre et glacial. Ces premières sensations m'emplissent d'effroi et cela me fait jubiler... Il est temps d'ouvrir les yeux, le nouveau monde va se lasser de m'attendre pour mourir.



Je suis dans une petite pièce faiblement éclairée par des torches et des bougies. Des ossements humains jonchent un sol poussiéreux .
Je me lève, lentement et je porte ensuite mon regard sur un crâne humain posé près d'une bougie au sol. Je m'en approche puis je le prends entre mes mains.

"Pauvre petite chose..."

Je me surprends à ricaner...Les humains...je ne les apprécierai que lorsqu'ils hurleront de douleur où qu'ils me supplieront de les épargner, je
le sais déjà...je sais déjà bien des choses.

Il est temps de gravir les marches et de sortir. Je dois bien l'admettre, je me sens encore faible mais je vais très vite récupérer. C'est d'un pas lent, mais sûr que je me dirige vers l'entrée de ce que je considère comme une crypte.



Le vent balaie mes haillons alors que je remonte vers le monde extérieur. J'ignore où je suis, mais qu'importe, je sens la présence d'autres cadavres animés...tout cela me plaît.

Lorsqu' enfin je sors du sombre souterrain, mon premier réflexe et de regarder le ciel...verdâtre et ténébreux. Il n'y a plus aucun doute, je suis
sur les terres désolées de Tirisfal, dans le Lordaeron, autrement dit, le repaire des réprouvés, fidèles suivants de la Dame Noire. Tout cela me plaît de plus en plus.

Je fais quelques mètres et je fais ma première et ténébreuse rencontre, sans doute le gardien de la crypte. Me regardant avec mépris il s'adresse à moi:



"Voilà un nouveau cadavre...ramène ta carcasse puante à Deathknell, on aura besoin de toi là bas. A moins que tu ne préfères pourrir ici, mais tu ne feras pas de vieux os...gnihiihihihi..."

J'ignore ce tas de poussière et passe mon chemin, j'ai d'autres projets plus intéressants que les siens...j'ai d'autres projets plus intéressants que
nombreux des "miens".

A Deathknell, les réprouvés, en guerre avec des zombies rebelles et des squelettes incontrôlables m'ont fourni de quoi me battre. C'est tout
naturellement que j'ai constaté que j'avais des prédispositions pour la magie de l'obscur. Mon entraînement a donc commencé, je n'ai plus le temps de penser au passé...d'autant plus que j'ai subi un évènement étrange qui me préoccupe et qui n'était pas prévu. Peut être un effet secondaire ou une réaction normale...l'avenir me le dira.

Toujours est il que ces deux sortes de visions noires m'ont agressé il y a quelques heures.


On m'a parlé d'une petite ville plus au nord...Brill, peut être est ce celle que j'ai eu dans ma vision? Quoi qu'il en soit, depuis que je m'entraîne en tuant des cadavres rebelles dans le coin, je prends de la puissance...c'est jouissif, tout va se mettre en marche.

Je suis Omendarth et j'écris le livre des ombres, qu'il témoigne aux yeux des vaincus de mon ascension, et qu'il impose le respect à ceux liés aux ténèbres.
Voilà deux jours que j'ai quitté la crypte et que je rôde dans les ténèbres des plaines de Tirisfal. Des guerriers de la Croisade Ecarlate ont établi un campement plus au nord et je me suis chargé d'aller leur rendre une petite visite. Ce fut l'occasion de tester les talents de mon nouveau compagnon : Yazgup, un diablotin cruel et sanguinaire qui une fois ses ennemis terrassés a prit pour habitude de leur arracher les yeux, quand les créatures de ces bois maudits en ont.

Remarqué par l'exécuteur local , j'ai été envoyé au nord vers Brill, le petit hameau dont on m'avait déjà parlé, les sbires de la Croisade Ecarlate
y seraient nombreux. Une parfaite occasion pour moi d'arpenter les chemins vers ce nouveau monde en compagnie de mon cruel compagnon.



Brill se trouvait à quelques lieues au nord-est de Deathknell. Je croisai quelques réprouvés sur la route ainsi que des créatures hostiles, parfaites pour me faire les griffes. Yazgup développait sa cruauté à chaque rencontre. Lorsque la bête avaient les yeux brûlés ou déchiquetés par nos assauts et qu'il ne pouvait pas les arracher, cela le rendait fou et la prochaine créature qu'il rencontrait était victime d'une rare violence.

Bientôt, nous arrivâmes à Brill et je m'arrêtai un instant. Il n'y avait aucun doute, ce que je voyais en face de moi était ce que j'avais vu dans
une de mes visions.



Yazgup me sortit de mes pensées en poussant un râle d'impatience. Ma première étape fut de me rendre à l'auberge afin d'y recueillir des
informations. J'appris qu'un prisonnier de la Croisade Ecarlate se trouvait dans le sous-sol du bâtiment et on me demanda de lui apporter de la nourriture empoisonnée.

Je ne me posai pas la question de savoir pourquoi je devais faire cela, la simple idée de torturer cet homme m'excitait au plus haut point.

Si vous aviez vu ses yeux, lorsque je suis venu avec la nourriture.un instant avant il me maudissait puis il est devenu doux comme un agneau.
Ricanant doucement, je lui tendis ce qui allait le tuer.



Il dévora sa pitance comme un rat affamé, il n'était pas bien en forme le pauvre.les conditions de sa détention devaient être difficile, heureusement j'étais là pour le réconforter. Il se releva après avoir terminé et fit quelques pas et la scène à laquelle j'assistai fut mémorable : ses mains commencèrent à noircir tout comme son visage, puis il commença à muter en une sorte de créature immonde. Je le regardai, jubilant de l'intérieur, voyant ce pauvre homme devenir un monstre puis pourrir. Le poison était redoutable. Le drame qui se déroulait sous mes yeux révélait la seconde vision que j'avais eu quelques temps auparavant. Ainsi, j'avais des visions sur des évènements futurs. Ce don pouvait m'être d'une utilité démoniaque mais peut être n'allais-je jamais plus en avoir de nouvelles.

Le corps de l'homme était devenu indescriptible, rongé par la pourriture, il se battait encore pour vivre. Finalement, après quelques secondes, il tomba au sol et se décomposa. Mon acte avait été ignoble, monstrueux.et j'en étais fier. J'éclatai alors de rire au fin fonds du sous-sol, au beau milieu de Brill, plongé dans le règne des ténèbres.

Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 360.601.325 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.