Fanfiction World of Warcraft

Retour à la liste des Fanfiction

Le crépuscule de Lune-d'Argent

Par Saamiallah

Le crépuscule de Lune-d'Argent.

Le silence. Un silence pâle, inquiétant. On entendait que le vent qui s'était levé. Un vent froid, qui apportait des relents mauvais. L'odeur de la putréfaction, de la chair brûlée ; de la terre souillée, profanée ; l'odeur du sang : une odeur de mort.

La cité, jadis glorifiante, pleine de lumière et de vie, n'était plus qu'un tas de ruine. Les habitations, des plus humbles aux villas et palais les plus grandioses, étaient à présent détruites, défigurées. Le sang ornait les murs encore debout et se répandaient en flaques vermeilles sur le sol ravagé.

Ce sol, qui avait connu tant de jours, d'années, voire des siècles de bienfaits et de bonheur, où riches et pauvres, grands et petits, femmes et hommes se côtoyaient, avait aussi connu des moments noirs, dus aux troubles de la guerre, de la famine, ou encore de la pauvreté. Mais les Elfes avaient su résister à ces problèmes. « Ils font partie de la vie », disaient-ils.

Pourtant, cette guerre-là n'était pas une simple bataille. C'était la tempête tant redoutée, le rendez-vous que l'on ne voulait pas avoir. Tel le mal incarné, ce génocide portait un nom : le Fléau.

Ils avaient répandu la mort, la souffrance, la damnation, la désolation et le désespoir. L'ennemi avait attaqué en début d'après-midi, avait fait tomber la porte de l'Epervier et envahi tout l'ouest de la capitale, ne laissant aucun répit. Il y avait surtout des habitations de ce côté, mais aussi le grand Temple d'Elune Belore, l'un des plus anciens bâtiments thalassiens, profané et détruit par les armées impies, comme tous les habitants du quartier. Il y avait beaucoup de femmes et d'enfants, restés derrière les murs de la ville, croyant échapper à la guerre, mais les morts-vivants ne leur avaient laissé aucune chance. Ils les avaient tous massacrés sauvagement, répandant leur sang dans les rues souillées. Le carnage avait duré deux jours.

La nuit du troisième jour, l'est de Lune-d'Argent fut envahi par le Fléau. Les morts-vivants entraient de tous les côtés, les nérubiens grimpaient le long des murs et les gargouilles passaient par les airs, s'attaquant aux dragonniers elfes qui tentaient désespérément de les repousser. Sur l'Avenue des Anciens, l'agitation étaient à son comble. Les habitants essayaient de s'enfuir, mais les soldats ennemis répandirent la terreur. Ils entraient dans les maisons et massacraient les occupants tétanisés. Parfois, ils les enfermaient à l'intérieur et brûlaient leurs bâtisses. Des hurlements atroces résonnaient dans toute la ville.

Cet enfer avait duré toute la semaine. Le temps semblait arrêté, comme si l'on voulait prolonger le chaos, intensifier l'horreur. Maintenant, toute vie avait disparu. Pas seulement les elfes, mais aussi les animaux qui ont été sauvagement tués lors de l'avancée de l'armée ennemie. Même la nature était corrompue ; une large balafre noire coupait Quel'Thalas en deux et empêchait la végétation de pousser.
Les cadavres ornaient le sol, certains répartis en tas énormes, prêts à se relever de la mort pour servir l'armée impie. D'autres étaient balancés par les vents, pendus misérablement aux remparts de la ville fantôme. La désolation régnait à présent. La ville s'éteignait. La ville était morte.
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 360.601.181 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.