Fanfiction World of Warcraft

Retour à la liste des Fanfiction

L'Esprit du Démon

Par Siam

Chap1 : Ame noire

Chapitre 2

Chapitre 3 : Mémoire noire, mémoire d'un nom

« Je suis aussi ancien que le monde mais lui n'a qu'une cinquantaine d'années, telle est la première différence qu'il y a entre nous. La deuxième pourrait être nos deux natures profondément opposées quoique... la voie qu'il a choisi laisser planer le doute. Pourtant, nous sommes étroitement liés... que dis-je étroitement liés ! Nous sommes presque fondus l'un dans l'autre depuis le rituel d'initiation bien que je ne pense pas qu'il connaisse et connaîtra jamais mon existence.

Il est tellement jeune que ses frères le considèrent encore comme un enfant. Ha ha ha ! Un enfant ! S'ils savaient ce que recèle au fond de lui son corps et de son coeur, une force telle qu'il ne m'avait plus été donné de sentir depuis bien des millénaires, le courage non pas irréfléchi mais froid et calculateur et enfin le pouvoir. Le pouvoir... source primordiale de sa vie, de la mienne aussi. Il est enfoui tellement profondément que moi-même je n'ai pu le réveiller qu'une fois pour le moment...

Il est temps de le dire : je suis l'âme noire de Fen. Enfin... ce n'est qu'un titre, je suis loin d'être aussi sanguinaire que mes confrères qui, une fois en possession du corps de leur porteur-apprenti, deviennent tels des berzerkers ivres de sang et faisant des dégâts tout bonnement effroyables. Je le répète, je ne suis pas comme eux. Je suis le démon dont il tirera ses pouvoirs.

Il est tant de présenter un peu Fen. Fenril Winterdeath est un apprenti Chasseur de Démon entrant sa vingtième année d'apprentissage. Vingt ans pourrait paraître très long n'est ce pas et pourtant si tout se passe comme prévu, il devra attendre le même temps avant d'être définitivement reconnu comme un membre de cet ordre ancien.

Heureusement pour moi - et pour lui - Fen n'est pas semblable à la plupart des autres elfes apprentis, grands et si musclés qui paraissent aussi noueux que les treants et d'une agilité si restreinte que je n'hésiterais pas à la comparer à celle de ces demi-chèvres galeuses de gardiens du bosquet... Bien sûr, ce n'est qu'une opinion personnelle.

Les cheveux bleu-noir solidement noués en queue de cheval par un lacet de cuir, il ne porte en tout et pour tout qu'un pantalon de cuir sombre. Il a les yeux verts. Curieux n'est-ce pas ? Je dois avouer que cela m'a toujours surpris mais qu'importe, ils n'y resteront plus très longtemps. Le haut du corps couvert de tatouage symbolique noir, il est plutôt élancé, relativement fin comparé aux autres mais musclé. Son arme favorite est le grand sabre mais il se débrouille bien avec les doubles-lames de son ordre.

Je sens que le temps approche où je pourrais me dissoudre dans son être. Lui léguant mes pouvoirs sombres contre une possibilité peut-être infime mais pourtant incomparable : celle de me venger de ces démons qui m'ont banni.

Pour le moment, je ne peux pas même lui prêter mes yeux et conséquence, je suis atrocement diminué par ses perceptions si restreintes lorsque je l'habite mais qui pourtant, comparées à celles de mes anciens porteurs, six au total pendant dix milles ans, depuis la création de l'ordre, se révèlent plutôt satisfaisantes. Mais le temps viendra...

Un sceau d'eau glacé, tirée d'une source souterraine, vint réveiller Fen, jeté sans vergogne par un autre novice. Meurtri de toute part, aucune partie de son corps ne semblait vouloir lui accordé un repos sans douleur. La pire vrille se situait sans nulle doute dans le dos après cet assommoir cuisant...

Flottant au-dessus de la salle, seulement visible pour son maître et les autres âmes noires dans la même situation que moi, je le laissais se battre seul. Il serait bientôt puissant mais il devrait y parvenir seul pour avoir une vraie valeur. Je l'empêcherais simplement de perdre la vie.
Pour la énième fois depuis une heure que durait ce combat, son adversaire l'avait envoyé au tapis et je sens sa colère monter. Je ne suis pas vraiment étonné. Le gros tas de muscle devant lui, devant nous, résiste à tous ses coups aussi fort et précis soit-il, et si au début de la manche, il esquivait sans peine les contre-attaques, la fatigue le fait à présent se déplacer comme un escargot ventripotent.

Il fut sans pitié remis debout et d'une voix tonnante, le maître-entraîneur annonça la reprise. Il reste encore trois manches. J'espère que je n'aurais pas à intervenir. Rien n'est moins sûr : en face de lui, Dhol'Erzar Darksorrow, l'apprenti devait faire une quinzaine de centimètre de plus et lui rendre vingt bons kilos. De plus, il avait déjà tué à mains nues.

Fen chancela, les yeux presque entièrement fermés et gonflés par les hématomes. Un filet de sang gouttait au coin des lèvres et il en avait la bouche presque pleine. Il cracha au sol une salive bleuie avant de lever les yeux vers son adversaire. Celui-ci affiche un sourire confiant, presque moqueur et la colère commença à poindre. Mon porteur se mit en garde. Les mains devant lui pour parer, les jambes largement écarter pour bondir à tout moment. Le sourire de son adversaire s'élargit et je pus sentir son âme noire trépigner d'impatience.
Elle n'eut pas à attendre longtemps.

L'affaire fut promptement réglée. Durant les premières minutes, ils semblaient presque à égalité, je dis bien presque car Fen reculait, il ne faisait que parer. Dans une belle danse, ils parcoururent ainsi en long et en large le périmètre de combat. Il tenta bien une attaque, un peu maladroite. Appui sur jambe et coup de pied tendu vers le menton que son adversaire esquiva sans mal. Puis, ripostant du tact au tact, Fen fut envoyé deux mètres plus loin, roulant sur les dalles de la salle. Je voyais les efforts notoires qu'il faisait pour se remettre debout. Je ne sentais que trop bien sa faiblesse, ses muscles rechignaient à lui obéir. Un nouveau filet de sang barrait sa joue, la peau de son front avait éclaté sous l'impact.

Lorsqu'il fut à nouveau sur pied, difficilement, il ne se mit pas en garde et resta immobile.

Sûr de sa victoire, Dhol chargea. Fen m'épata une nouvelle fois. Il ne bougea qu'au dernier moment, esquivant souplement sur le côté, trop lentement à mon goût mais son adversaire n'était pas un rapide non plus. Il agrippa le bras de Dhol, le soulevant presque avec délicatesse et porta deux atémis violents dans les côtes. L'apprenti ouvrit la bouche et souffla une bonne partie de son air, la main au côté, il tomba à genou mais d'un geste rageur, il lança son autre bras en arc de cercle. Fen croisa les bras devant son visage et accusa le coup. Il saisit ce même bras tendu et sans plus de délicatesse, remonta brutalement son genou sur l'articulation. Il n'y eut pas de craquement, seulement un hurlement de douleur. Fen bondit en arrière tandis que son adversaire repliait son membre meurtri contre lui.

L'expression de Dhol avait changé, elle n'était plus moqueuse mais bien haineuse. Il enchaîna les attaques qui toutes, exceptées les deux premières percutèrent rudement Fen. Désespéré, à bout de force, il lança son talon en arc de cercle vers la gorge mais il sentit son pied agrippé puis tiré. Il retrouva de justesse un semblant d'équilibre qui lui permit d'être juste à la bonne hauteur pour recevoir un tranchant de main dans l'estomac. Il se plia en deux mais rejeta brusquement son haut de corps en arrière pour éviter un coup de genou dans le visage. Il découvrit largement sa gorge, ce qui n'était guère préférable.

Chose que je venais de remarquer, Dhol utilisait ses deux bras. Impossible, Fen lui avait meurtri le bras droit ! ... A moins que... . Je me souviens encore de la colère qui m'avait assailli. Contre cette fourberie mais aussi contre moi-même : je laissais sans réagir mon porteur se battre face à un elfe croyant faire preuve de talent et de résistance mais qui en faite était totalement soutenu par son Âme noire qui lui insufflait force et guidait chacun de ses mouvements. D'un autre côté, je me félicitais de la résistance de Fen mais s'en est assez !

Alors même qu'il rejetait la tête en arrière, je me ruais dans son corps où je masquais cette douleur vrillant son bras droit. Il ne me déçut pas. Vif, imposant le mouvement à ses muscles maintenant engourdis, il saisit juste à temps le poing de Dhol qui fusait vers sa gorge et lui tordit violemment le poignet. Se laissant glisser au sol, il faucha vers les jambes mais l'autre, d'un bond, esquiva.

Cela suffisait, je l'abandonnais à nouveau. L'Âme noire de Dhol me jeta un regard haineux puis à son tour, laissa son porteur se débrouiller seul...
D'un claquement de main, le maître chasseur de démon signala la fin de la manche. Ils s'écartèrent l'un de l'autre et prirent les deux minutes de repos accordé. S'asseyant en tailleur, ils calmèrent lentement leur respiration. Je ne suis pas mécontent, il y a une certaine amélioration depuis le dernier round...

Deux minutes venaient de s'écouler, si rapidement que j'eus l'impression que Fen s'était à peine détendu. Je crois qu'il souffre. Il marcha d'un pas qui se voulait tranquille mais qui ne dissimulait que mal son véritable état. Il tenait à peine debout. Dhol, même si son bras le cuisait, avait meilleure mine. Un claquement annonça la reprise. Plus que deux tours, c'était ce que Fen se répétait sans cesse et je ne pouvais lui en vouloir face à cet elfe.
Les deux adversaires se tournèrent autour comme deux loups, comparaison intéressante puisqu'ils avaient exactement la même attitude, se jaugeant, s'affrontant pour le moment du regard. Nul doute que sa déculotté avait modéré le zèle de Dhol et une fois n'est pas coutume, ce fut Fen qui brisa l'attente. Ses mains tranchèrent l'air vers le visage d'abord puis après une feinte, il visa l'estomac. Plus précis que puissants les coups atteignirent Dhol qui faisait preuve d'une résistance étonnante en accusant les chocs sans broncher, ne reculant que de quelques pas. Ils enchaînèrent par une série d'attaques et de contres assez commune qui témoignait plus de leur fatigue que d'une quelconque maîtrise.
D'un coup de pied tendu, Dhol effleura la joue de Fen qui avait de nouveau éviter la catastrophe de justesse. Mais dans son esquive, il baissa sa garde déjà précaire et son adversaire enchaîna par un coup de poing magistral à en fendre une poutre. Se contorsionnant pour parer le coup, mon porteur le dévia des deux mains en s'écartant puis retint le bras de Dhol. Sentant venir une autre attaque vers les côtes, Dhol se baissa au sol et saisit à son tour les bras de Fen puis bascula en arrière. Sa force, ajoutée au poids de Fen, fit exécuter un vol plané à ce dernier mais par une roulade, il se rétablit. Juste à temps, il put se retourner et Dhol était déjà sur lui.

Il ceintura mon porteur, lui emprisonnant un bras par la même occasion et comme s'il n'était qu'un fétu, le souleva puis resserra sa prise. Je voyais ses muscles se tendre à l'extrême, devenant d'acier alors que Fen, broyé, enchaînait les coups de sa main valide pour ne serrait-ce que desserrer un peu cet étau. Il laissa échapper un grognement de douleur et saisit la gorge de Dhol puis la serra.

Je voyais les tendons saillir sous leurs peaux et les veines se gonfler sous l'effort. Une longue minute passa. Le visage de Dhol se colorait de gris alors que son cerveau cherchait milles solutions : s'il lâchait, tout serrait à refaire, s'il ne lâchait pas... Comme pour le pousser à choisir rapidement, Fen accentua encore sa pression. La menace le décida, il ne lâcherait pas.

Une quarantaine de seconde s'écoulèrent à nouveau. Oppressantes. J'étais prêt à intervenir...

Dhol ouvrit la bouche et sa respiration siffla, il étouffait mais je voyais aussi le corps de Fen se tordre sous l'action violente de ses bras. Les visages étaient tendus et je remarquais brièvement l'attroupement qui se formait contre les murs. Le maître s'avança sur la piste de combat et leva la main. S'il la baissait, les combattants devraient se séparer mais je doute qu'aucun des deux n'aient remarqué sa présence. Je reportais à nouveau mon attention sur la scène. Elle s'éternisait beaucoup trop. Une grimace de douleur déforma le visage de Fen mais un filet de bave sortit de la bouche de Dhol. Ses bras se desserrèrent. Fen lâcha sa prise et atterrit sur les dalles. Dhol tomba à genou, reprenant difficilement son souffle. Un faible râle avait remplacé sa respiration. Fen recula, chancelant, se tenant précautionneusement les côtes. Je le sondais pour connaître son état : deux côtes cassées et un bras pour le moment inutilisable... rien d'étonnant.

Enfin, leur maître claqua dans ses mains. Les yeux vitreux, Fen s'écroula plus qu'il ne s'assit sur le sol sans prendre le temps de s'écarter plus. En face de lui, Dhol lui jeta un regard non pas assassin mais brillant presque de plaisir. Il faut dire que peu de personne mis à part le maître ne pouvait lui en imposer durant un combat à mains nues. Il tira un faible sourire auquel Fen répondit. Je suis fier de lui. Il avait tenu tête seul. Marcher avant de courir, bientôt, il gagnerait.

Ils se dévisagèrent pendant deux minutes ainsi puis, le signal de la dernière manche retentit et brisa ce moment étrange. Plus résistant, Dhol avait plus ou moins bien récupéré alors qu'à l'opposé, mon porteur avait atteint les limites de son endurance. Il allait perdre, cela ne faisait maintenant plus aucun doute. Il ne se leva qu'avec difficulté et se mit en garde de façon un peu pitoyable. Dhol se tenait droit, fermement campé sur ses jambes. Son âme noire me regarda intensément attendant manifestement que je prenne part moi aussi au combat. Je secouais la tête à sa grande surprise car je suis plus puissant qu'elle et j'aurai renversé le cours du match.

La respiration saccadée, encore irrégulière, Fen attendait l'attaque qui le clouerait au sol définitivement. Il en avait pleinement conscience mais par orgueil, je suppose, il refusa de se retirer. Un premier coup le rata. Dhol déchaînait ses forces, un geste louable car il montrait ainsi la valeur qu'il accordait à son adversaire. Il saisit le bras de mon porteur et tenta de le lui bloquer dans le dos d'une poigne sévère mais Fen tourna sur lui-même puis profitant d'un surcroît d'élan, lança son genou en arc de cercle visant le ventre. Dhol le contra rudement. Bloquant une nouvelle attaque, mon porteur poussa un cri de rage et bondit en assénant un violent coup de coude sur la nuque de son adversaire. A demi-assommé, Dhol se baissa et balaya le sol de sa jambe. Pas assez rapide, Fen fut fauché et s'étala sur le sol. Ses muscles se crispèrent et il esquissa un mouvement pour se relever mais Dhol l'attrapa par la nuque et le remit debout en lui assénant un coup à l'estomac. Il termina son combat par une grande gaffe si puissance qu'elle aurait sonné un ours et Fen roula deux mètres plus loin pour ne plus se relever, inerte.

Dhol resta un moment immobile, reprenant son souffle et contempla d'un regard presque hagard le corps. Il attendit comme le veut la règle, la fin du duel pour quitter la pièce. Ce fut vite fait, un claquement retentit. Fen fut traîné hors de la piste pour laisser la place à un nouveau combat. Alors que le choix des nouveaux adversaires était en cours, les commentaires allaient bon train. Sans m'en occuper, je regagnais le corps de Fen pour constater les dégâts. Ce n'est pas très brillant mais je m'applique de mon mieux à lui faire retrouver au plus vite ses esprits...
Quand il reprit enfin conscience, il était assis dos au mur dans la salle d'arme où un autre combat se déroulait. Il laissa ses yeux errer un instant sur les alentours. Les deux novices en plein duel avaient comme leur titre l'indiquait, leurs bandeaux. Je sentis soudain une vague d'inquiétude le submerger. Son attention fut déviée par l'entrée de Dhol qui marcha droit vers lui. Il considéra mon porteur avec étonnement.

- Tu n'as déjà presque plus de marque... Comment est-ce possible ?

Bien évidemment, vous aurez compris que c'est grâce à moi. Le visage de Dhol était tuméfié et des marques noires le coloraient en certain endroit, s'étendant jusqu'à la base du cou. Fen marmonna un vague « Je ne sais pas » un peu méfiant et un hurlement détourna l'attention générale.

Sur la piste, un coup sur le front violent avait réouvert les plaies aux yeux d'un des novices et des larmes de sang barraient ses joues. Un vent d'effroi parcourut la pièce et discrètement, Fen s'éclipsa. L'esprit ailleurs, il parcourut les couloirs souterrains et marcha au hasard.

Les flammes dansantes des torches étaient trop éloignées pour réellement éclairer les lieux mais la faible lumière faisait luire les murs qui suintaient l'humidité, une pénombre surnaturelle avait élu domicile. Je restais à l'intérieur de lui. Plus pour connaître ses sentiments que pour ne pas le perdre. Il était complètement écoeuré à l'idée de donner ses yeux... je m'en doutais mais voilà, il n'avait pas le choix... Il avait choisi sa voie.

Les jours qui suivirent ne furent pas des plus exceptionnels. Comme d'habitude, Fen flanqua une raclée à son adversaire les armes à la main et à l'inverse, reçut une nouvelle raclée en corps à corps... Cette fois-ci, ce n'était pas Dhol mais un novice déjà aveugle. Je me répète souvent il me semble : je suis fier de lui. Son adversaire était beaucoup plus puissant que lui mais il avait tenu...

Comme naguère, il émergea rapidement et à nouveau, Dhol le regardait gravement.

« Décidément... »

- A nouveau, tu n'as plus de marques...

Dhol'Erzar était lui-aussi un apprenti, de même grade que Fen. Un elfe immense, aux larges épaules qui à mon avis pourrait se recycler dans le vidage de taverne s'il échouait et survivait à cet entraînement. Une mèche de cheveux totalement blanche émergeait d'une longue tignasse d'un vert très sombre ce qui je le supposais venait d'une ancienne blessure à la tête. Si Fen était né à Felwood, Dhol semblait venir d'une contrée plus au sud car sa peau était plus claire que celle de mon porteur.

Fen remarqua rapidement de nouvelles marques de coup sur le visage de l'elfe et il lui lança un regard interrogateur.

- Mon combat, répondit-il en désignant un novice à terre. Le tien n'est pas dans un bel état non-plus.

Fen se décala pour apercevoir son ancien adversaire, lèvres fendus, bras en compotes et ne put s'empêcher un sourire sans joie.

- Et ? Demanda Fen.

- Et alors, je voulais te prévenir qu'il n'avait pas apprécié ta prestation et qu'il risquait de revenir à la charge dans un combat un peu moins officiel pour retrouver un semblant d'intégrité auprès de ses amis.

- J'ai l'ai perdu ce combat. D'ailleurs, ce serait plutôt à moi de te mettre en garde...

- Non, car je leur fais beaucoup trop peur mais toi, tu as failli battre un novice et ils ne se laisseront pas humilier tout comme ils ne permettront pas à quelqu'un d'autre de prendre le dessus sur eux.

Dhol tourna la tête un instant et répondit aux exhortations d'un groupe d'apprenti pour qu'ils les rejoignent. Fen leur lança un regard méprisant qui trahissait surtout une sorte de jalousie plutôt qu'une réelle matière à rancune.

- Pourquoi me prévenir ? Demanda-t-il finalement.

- Parce que... J'ai envie de garder en vie un adversaire correct...

Fen ne put réprimer un ricanement mais son sourire se figea en croisant les regards des novices derrière eux.

- D'ailleurs, continua Dhol, il paraît que je vais être ton partenaire pour la chasse alors cela m'arrangerais beaucoup de ne pas me retrouver seul...

Fen garda le silence un moment. La chasse lui était complètement sortie de la tête à cause de ce qui précédait.

- Je ne savais pas.

Dhol le regarda d'un air grave.

- Il y a beaucoup de chose qui semble t'échapper, Fenril Winterdeath, tes rétablissements si rapides ne sont pas aussi communs que tu voudrais le croire.

- Chacun ses capacités n'est-ce pas, Roc-ardent ?

- Oui, je sais d'où me vient ce surnom mais toi ? Connais-tu le tien ?

L'étonnement qui se peignit sur le visage de Fen et sur le mien par la même occasion, tirèrent des sourire à Dhol et son âme noire.

- Démone-lame. Se régénérant plus vite qu'un démon, au moins aussi agile et insaisissable, utilisant le mieux les doubles-lame, ne parlons pas du grand sabre...

Je ne sais pas lequel de nous deux fut le plus surpris mais l'Âme noire de Dhol me regarda soudain d'un air des plus graves.

- Démone-lame ! Cria-t-il. C'était ton nom. Roc-ardent était le mien. Comprends-tu ?

Je comprenais. J'étais trop abasourdi pour lui répondre de manière cohérente...

Je m'envolais loin de la cité souterraine, vers les abîmes du néant, passant par ses portes invisibles que seuls les esprits peuvent emprunter. J'avais besoin de réfléchir. Même nom, même pouvoir. N'ai-je jamais dit que j'étais fier de lui parce que je retrouvais en lui ma maîtrise des lames et ma ténacité ? Ce piège, car cela m'apparaissait comme un piège à présent, venait de se refermer. Je repensais à Roc-ardent et Dhol. Même nom, même pouvoir, même résistance, même maîtrise du feu de l'âme... C'était rare, très rare... Le temps ne comptais pas vraiment ici mais bientôt, Roc-ardent m'y rejoignit.

- Que faire ? Demandais-je soudain.

- Je pensais que tu pourrais me le dire, Démone-Lame.

- J'ai abandonné ce nom, de même que mon honneur de démon et voilà qu'il ressurgit du passé dans le corps de mon porteur ! Cela signifie que je ne pourrais jamais me dissoudre totalement en lui. Cela signifie que je resterais toujours conscient en lui !

- Oui, c'est ce que je craignais aussi...

- Peut-être même finira-t-il par entendre ma voix...

La terreur était inscrite dans chacun de mes mots, dans le ton de ma voix spectrale, mais comment en aurait-il pu être autrement ? Je le regardais Roc-Ardent. Son calme me mettait hors de moi. Il ne comprenait pas !

- Nous sommes au seuil d'un choix... dis-je d'une voix plus calme que je ne l'espérais. Et je ne sais pas où je vais !

Encore aujourd'hui, le choix me hante, que se serait-il passé si j'avais choisi l'autre voie ? Que serait-il advenu de moi ? En fait, je le sais, je le savais...
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
ÉVÉNEMENTS

Prix du jeton

222171 or

Affixes mythique
+2
+4
+7
+10
Evénements en cours
Choc JcJ : Smash de Vent-Caverneux
Sanssaint 2019
DISCORD JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
Diablo III: Eternal Collection
Diablo III, son extension Reaper of Souls et le pack Nécromancien.
Logo JudgeHype - Polo Homme
Logo JudgeHype - Polo Homme : 24,49 €
Tout l'art de Blizzard
Plus de 700 illustrations des jeux de Blizzard, dont certains inédites. Un must have !
L'ANTRE DES PRÉDICTIONS
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
JEU : PatchsQuizzClassesRacesMétiersLexique de WoWConfiguration requiseLes MMORPGFAQChronologie des romans et BDRaces et personnagesHistoire des royaumesLigne du tempsLes deux lunes d'AzerothHistoire de Warcraft IIIRapports de jeuJCC WoWJeu de plateau WoWGuides stratégiquesWarcraft & WoW RPGClavier ZBoardPériphériques PCCasque micro WoWAléatoiresBD des visiteursAventures de StevostinCinematic screenshot of the weekFan artsConcept arts #1Concept arts #2IllustrationsHumourFonds d'écranEaster EggsDivers
GUIDES : Bataille de LordaeronCoeur d'AzerothKul Tiras et ZandalarExpéditions dans les îlesMode guerreFront de guerre: StromgardeSésame L110Races alliéesTalents raciauxDébloquer le vol BfAMarché noirActivités quotidiennes et hebdomadairesPort-LibertéManoir MalvoieTol DagorSanctuaire des tempêtesSiège de BoralusAtal'DazarTemple de SephralissLe FilonTréfonds PutridesLe Repos des RoisGuides Battle for AzerothGuides LegionGuides des classes et spécialisationsGuide du débutantGuides générauxObjets légendairesDonjons & raidsLieux insolites & vidéos cultesLeveling des métiers
FARMING : Avant-postesExpéditionsQuêtes d'émissaireAvis de rechercheTable de commandement de missionChampionsAméliorations tactiquesAmirauté des PortvaillantBrigade de l'HonneurChampions d'AzerothChercheurs tortollansEmpire zandalariExpédition de TalanjiOrdre des BraisesSillage des TempêtesVolduni7ème LégionRoute de farming des plantes, minerais, tissus, cuirs et cuisineMétiers de rang 3
RAIDS : Raid UldirTalocDAMEDévoreur fétideZek'vozVectisZul ressuscitéMythraxG'huunWorld Boss
EVENTS : Jour des MortsSanssaintFête du feuSemaine des enfantsJardin des noblesFête lunaireDe l'amour dans l'airBienfaits du pèlerinMarche des têtardsJournée des gardes volontairesFête des chapeluisantsEmbarquement pour les Mille PointesTournée des tavernes du Kirin TorAppel du ScarabéePrintemps des montgolfières
COLLECTIONS : WoWToolkitMontures BfASerpent de sang NazjatarMascottes BfAJeune MaccarbreTaptafB'aalTransmogrification Boucle Temporelle
WOW CLASSIC : Dossier World of Warcraft ClassicGuide PvP Rang et RécompensesGuide des montures VanillaGuide des armes légendaires VanillaL'exploration dans WoW VanillaMeilleurs souvenirs de WoW VanillaDifférences entre WoW Legion et WoW Vanilla
DIVERS : BlizzCon 2017BlizzCon 2016BlizzCon 2015BlizzCon 2014BlizzCon 2013BlizzCon 2011BlizzCon 2010BlizzCon 2009BlizzCon 2008WWI Paris 2008BlizzCon 2007Gamescom 2015Press Tour juin 2016Dossier LegionAlpha & Beta testAlphha & Beta testPress Tour 2014Beta testInfos-clésPress Tour 2012Patch 5.4Patch 5.3Patch 5.2Beta testInfos-clésPatch 4.3Patch 4.2Beta testPress Tour 2008IllustrationsScreenshotsHistoireFonds d'écranPatch 3.3Patch 3.2Patch 3.1Beta testPress Tour 2006E3 2006IllustrationsScreenshotsBeta testDates-clésScreenshotsVoyage de BrannPreviews 2001-2006Interviews 2001-2008
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 356.637.991 visites.
© Copyright 1998-2019 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.