Fanfiction World of Warcraft

Retour à la liste des Fanfiction

L'épopée de Mardryss

Par Hugo

Chapitre 1 : Le départ

Chapitre 2 : Rencontres

Mardryss le tauren n'avais jamais été très grand et il n'y avait aucune raison pour que cela change maintenant. Depuis sa plus tendre enfance, Mardryss avait du subir les moqueries de ses camarades : « Alors le nain, t'as toujours pas dépassé la hauteur moyenne d'un hochet pour ogre ? ». C'était le genre de moqueries qu'il avait subi de 20 à 97 ans (son âge actuel).

Mais lui ils s'en fichait totalement car il savait que sa petite taille (2 mètres 23 précisément) était due au fait que dans sa famille, depuis environ 5056 ans et trois mois approximativement, sa famille avait été la plus grande lignée de shamans de tous les temps. Vous l'avez compris, les shamans ne sont pas sélectionnés parmi les gros costauds capables de porter des haches de catégorie 5. Donc, pour en revenir à notre cher Mardryss, il n'avait aucune raison de ne pas perpétrer la tradition familiale et à 97 ans l'initiation devait commencer.

Il entra dans la tente du vieux shaman Smoorne à 5 heure du matin passé, alla s'asseoir sur un coussin disposé à même le sol et écouta : Smoorne était vieux et fatigué, il ne perdait pas de temps avec le superflu et préférait aller droit au but, ainsi il parla :

- Mardryss... tu dois partir loin d'ici... 3 ans... et le jour de tes cents ans revient ici : tu prendras ma place.

- Mais... mon initiation pour devenir shaman ne se limiterai qu'à errer pendant 3 ans ?

- Ne pose pas trop de questions... tu pars... demain...

La réponse percuta Mardryss en plein coeur : demain il quitterais sa famille pour 3 ans et quand il reviendrait, il serais shaman ?

- Avant de partir... je dois te donner... ça. Smoorne lui tendit un vieux fatras de colliers, et autres babioles mais cela avait une signification pour Mardryss : ces objets avait 5000 ans et se distribuaient de générations en générations.

- Cela t'aideras à entrer en contact avec les esprits qui surveillent notre famille depuis bien longtemps, dit Smoorne.

Le lendemain au matin Mardryss partais. Sans se douter de ce qui l'attendais... D'un côté qui se serait douté que dans la même journée il pourrait après avoir quitté sa famille, entrer en contact avec des esprits, rencontrer un clan de trolls des bois sauvages et... le reste vous le saurez en temps voulu...
Il pleuvait...

Cela faisait à peine 4 heures que Mardryss était parti de son doux foyer et il avait erré sans but. Ses pas était guidés par quelqu'un ou plutôt quelque chose... Une voix qui lui disait ou il fallait aller il était alors entré dans les Bois... D'ordinaire, quelqu'un qui entrait dans les Bois était considéré comme un fou. Mais Mardryss était entré sans rechigner. Il faut savoir que les Bois était la demeure de bien des créatures dont personne n'avait pu prouver l'existence, étant donné qu'on y ressortait rarement, les témoignages étaient... rares.

Pour en revenir à notre Mardryss, il avait faim (et son argent ne lui était d'aucune utilité), il attendait pourtant pour entamer ses vivres : il préférait les garder pour plus tard...

Il marchait donc, et les décors des Bois, sombres et humide (ce que la pluie n'arrangeait pas), de grands arbres aux branches tortueuses et des bruits inquiétants avait laissé place à une forêt non moins rassurante, mais plutôt par son étonnante normalité : qui aurait pu prétendre qu'une telle forêt existait dans les bois ? Pas grand monde effectivement...

Tout se passa alors en un éclair, des ombres furtives surgirent de toutes parts et encerclèrent notre héros : des trolls des bois... Cette fois ci Mardryss ne pouvait rien faire, mais à son grand étonnement, un troll s'avança et parla. Ce qu'il dit, Mardyss ne le compris pas exactement mais les signes de la main, eux, étaient compréhensibles, et ils demandaient à Mardryss de les suivre. Il obtempéra.
Il fut mené les yeux bandés jusqu'à un village où l'on consentit à lui défaire ses liens, il fut alors emmené dans une tente où une trolle se tenait assise. « je te souhaite bienvenue, Mardryss » dit elle. Mardryss n'en revint pas, non seulement elle parlait sa langue et en plus elle connaissait son nom.

Elle continua : « Je suis la seule à parler ta langue ici, je suis la shamane du village, et les esprits m'on rapportés des choses sur toi... il est temps qu'on parle Mardryss, toi, moi et les esprits... »

Elle continua : « sache que le sort des taurens dépendra de ta réponse à mes questions. Mardryss, Cairne, votre chef, est...mort. »

La phrase fut comme un choc dans le coeur de Mardryss, il n'avait jamais connu Cairne, mais il savait que c'était le plus grand chef que les taurens ait jamais eu. Mais la suite, était peut-être pire. Même si ça il le saurait en temps voulu. La shamane reprit : « Il a été assassiné, le problème, c'est que Cairne n'as pas de descendants. Aucun. »

- Et ? interrogea Mardryss

- Et tout simplement sans chefs, les taurens courent droit à leur perte... Cependant ils ont décidé de croire en la Prophétie qui dit qu'un tauren viendra au moment ou l'espoir aura quasiment disparu... Et fera ressortir les taurens de l'ombre. La Prophétie dit que ce tauren sera un shaman... Il est donc temps pour toi de commencer ton initiation. Suis-moi !

C'est ce qu'il fit, il la suivit dans la forêt et ils arrivèrent dans une clairière...

- Assis-toi, ordonna t'elle, et ferme les yeux !

Mardryss obéit... Et c'est à ce moment qu'il eut comme l'impression de sentir tout le savoir du monde entier... Ce fut très court... Et très douloureux aussi...

Mardryss se réveilla dans la tente de la shamane trolle et la première chose qu'il entendit fut la voix de cette dernière lui disant : « Bravo Mardryss, tu as réussi. »
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 360.618.869 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.