Fanfiction World of Warcraft

Retour à la liste des Fanfiction

Histoire n°2

Par Helghast
Les autres histoires de l'auteur

Histoire n°2

"Oh ! Merci, du fond du coeur merci ! Je... je serais certainement mort à l'heure qu'il est si vous n'étiez pas intervenu."

Après avoir sommairement essuyé la lame de sa large épée dans l'herbe, l'inconnu s'approcha de Kahlem, encore au sol. Il était vêtu d'un ample manteau de cuir sombre, poussiéreux, mais en dessous on apercevait les plaques d'une lourde armure de métal. Sous son capuchon, ses traits étaient masqués.

"Relève-toi Kahlem."

"Oui, bien sûr.. heu, mais qui êtes-vous ?"

"Je m'appelle Helghast Samaris Kahlem. Je suis un paladin."

"Ah, eh bien, ne le prenez pas mal, mais c'est pas si simple à voir. Qu'est ce qui amène un membre de l'Ordre de la Main d'Argent ici, en plein coeur de cette forêt sinistre ? Ah, je suis bête. Oui, vous autres avez fort à faire dans ce genre d'endroits hein. Chasser les morts qui marchent et toutes ces bestioles qui s'en prennent aux braves gens. N'est-ce pas ?"

"En effet, vous avez parfaitement raison Kahlem. J'ai fort à faire ici."

Soudain, Kahlem pris conscience que l'inconnu le regardait étrangement, bien qu'il ne puisse pas voir ses yeux. Il se remis debout, de plus en plus anxieux, et se demandant finalement comment cet homme connaissait son nom.

"Eh bien paladin, hum, merci encore pour tout. Je vais reprendre ma route maintenant. Darkshire n'est plus très loin, je me débrouillerai."

"Non Kahlem, vous n'irez pas à Darkshire."

Visiblement stupéfait, Kahlem, homme de faible carrure et qui plus est, armé d'une simple dague, commença à se sentir de plus en plus mal à l'aise face à cet étrange paladin. Il savait manier sa dague, mais là, il se sentait complètement démuni.

"P-Pardon ? Mais je dois y aller pourtant. Je n'ai pas envie qu'une autre de ces abominations me dévore vivant !"

"Ca n'arrivera pas Kahlem. Je le promets."

Et ce dernier commença malgré lui à reculer, bien qu'il sache que cela soit vain, prêt à tourner le dos et à s'enfuir à toutes jambes. Mais il ne pouvait pas, il était comme bloqué dans son mouvement, les yeux fixés sur la forme sombre de ce "Helghast" qui l'avait sauvé il y avait quelques instants d'une mort atroce.

Et finalement, se rendant compte que le paladin ne bougeait pas, il finit par trouver le courage de se retourner, et il prit les jambes à son cou. Pourquoi fuyait-il ainsi ? Cet homme était un paladin, et les paladins sont de braves types. Un peu obtus, mais pas du genre à assassiner les gens dans les bois, même s'ils ont deux trois choses à se reprocher.

Et après avoir couru jusqu'à ce que ces poumons soient en feu, que ses jambes ne soient plus que douleur, il ralentit sa course et s'arrêta enfin. Les battements de son coeur résonnaient à ses tympans si fort qu'il n'entendait pas les bruits qui venaient de sa droite, au dehors de la route. Des bruits de fouragements dans les buissons.

Lorsqu'il eu repris son souffle et que son coeur se fut enfin à peu près calmé, il eu tout juste le temps de tourner la tête pour voir une créature atroce se jeter sur lui dans un gargouillement inarticulé. Un corps en décomposition et une mâchoire garnie de dents déformées et noires. Il essaya vaguement de sauter sur le coté, mais ne parvient qu'à s'affaler sur le sol, avec ses jambes en coton. Puis vinrent les hurlement mêlés de terreur pure et de douleur lorsque la créature lui mordit sauvagement sa jambe droite, plantant ses dents pourries mais ô combien encore tranchantes dans la chair tendre. Les coups de pieds dans sa tête ne purent lui faire lâcher prise, même après qu'il lui ai littéralement défoncé le crâne. Et alors que l'horreur atteignait son comble, que la créature commençais à le dévorer vivant et qu'il perdait peu à peu toute force, toute énergie, persuadé qu'il verrait cette créature le mettre en lambeau avant qu'il ne puisse, enfin, rendre son dernier souffle, un bruit sourd se fit entendre. Le galop d'un cheval, une imprécation brève et un éclair doré.

La goule fit un bon en arrière de plusieurs mètres, le corps disloqué et partiellement brûlé. Un homme vêtu d'un grand manteau sombre, capuchon rabattu, monté sur un destrier qui rayonnait littéralement d'un pouvoir surnaturel, se tenait devant lui, qui le regardait avec dans son attitude une telle tristesse qu'oubliant presque la douleur insoutenable, il eu envie de pleurer. Il leva sa main pleine de sang, bégayant vainement.

Le paladin leva la main, prononçant une ultime parole que jamais Kahlem n'entendit, et tout devint blanc.
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 360.618.528 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.