Fanfiction World of Warcraft

Retour à la liste des Fanfiction

Et si les Kobolds existaient vraiment ?

Par Leonic, Achro Muzekal, Gen-X

Les Kobolds : rêve ou réalité ?

La mystérieuse bougie

"Kobold, kobold" ou "comment j'ai vécu plusieurs semaines chez les kobolds et y ai survécu"

Religion et architecture Koboldienne

Orichalque : Bizarrus caillassus orichalcus

22 festag de Plugzheit

Opération sauvetage

Anatomie koboldienne, par Gen-X le barbare et sa fidèle hache tranchante

Enfin le sauvetage d'Achro et Microlax ?

Et pendant ce temps là, chez les Kobolds...(Partie 1)

Et pendant ce temps là, chez les Kobolds...(Partie 2)

Et pendant ce temps là, chez les Kobolds...(Partie 3)

Et pendant ce temps là, chez les Kobolds...(Partie 4)

Et pendant ce temps là, chez les Kobolds...(Partie 5)

Et pendant ce temps là, chez les Kobolds...(Partie 6)

Et pendant ce temps là, chez les Kobolds...(Partie 7)

Ces derniers temps, je me suis posé des questions existentielles...

On sait que les jeux du type JDR se base sur l'Heroïc-Fantasy... Mais, comme toutes les créations de l'Humanité, beaucoup de données de l'Heroïc-Fantasy ont été puisées dans la réalité...

- Le type d'architecture mis en scène découle de nos civilisations...;

- Les Humains existent bel et bien ( ... );

- Les minotaures proviennent d'un croisement d'animaux existants ( pareil pour les Orcs... );

- Les Gnolls ressemblent à des Hiènes ( motifs tigres / léopards... )

Mais et les Kobolds ??? Ces petits êtres insignifiants qui passent leur journées à creuser dans la pierre, de quelle réalité proviennent-ils ??? Habitant près d'une modeste foret, je me suis attelé à rechercher à quel animal le Kobold pouvait être associé dans la réalité...

En chemin dans la foret, je croisa des lapins, des oiseaux, un renard, des mômes construisant une cabane... Bref, la faune habituelle...

Puis je me souvint que les Kobolds appréciaient rudement les pierres de tailles, alors je me mit en direction d'un terrain vague de ma connaissance où l'on trouve... ces fameux rochers !

Ce terrain n'est pas en ville. Il est presque entièrement entouré par la foret. Et il se trouve que je n'étais même pas arrivé au terrain que, à ma grande stupéfaction, je vis un être difforme ressemblant à s'y méprendre à... UN KOBOLD !!!

C'était donc ça le secret de Blizzard: Les Kobolds existent vraiment !

Vous ne me croyez pas ? Alors regardez cette photo pour vous en convaincre :



Oui... je sais elle est floue. Mais que voulez-vous. Je n'avais pas vraiment le temps de faire une pause pour installer un trépied avec un spot d'éclairage...! J'ai du prendre la photo à l'arrache pour avoir un résultat à peu près convenable du Kobold ( celui-ci semblait d'ailleurs être seul... étrange ).

En tout cas je vais essayer de trouver leur nid. Peut-être ont-ils une Reine ??!

Comptez sur moi pour en découvrir plus sur le Kobold.
Bonjour à tous, ami du Kobold !

Le kobold que j'avais croisé la dernière fois n'était pas seul en réalité. Il s'est vite empressé de rejoindre son groupe... ce qui m'a par ailleurs permis de découvrir un petit groupe de kobolds ! Désolé, je n'ai pas pu prendre de photos car le bruit de mon appareil les alertent à chaque fois... Donc il faudra, pour l'instant, se contenter de croquis...



Aujourd'hui, je vais répondre à une question somme toute assez banale, par une réponse qui ne l'est pas !

1. La question de la bougie

- Pourquoi les Kobolds ont-ils une bougie collée sur le haut de leur boîte crânienne ? Bien que vivant dans des cavités rocheuses artificielles, les Kobolds ont une peur panique de l'obscurité. Et n'ayant pas, comme les chats, la faculté de voir la nuit, leur bougie éclaire continuellement leur environnement.

Plus intéressant : A force de rester allumée, la bougie fait fondre la cire qui la compose. Et cette cire se répand sur le visage du Kobold pour lui offrir une protection supplémentaire contre ses prédateurs lorsque celle-ci durcit...



_______________


Encore plus intéressant :

On a constaté que les Kobolds parents fabriquaient eux-mêmes les bougie qu'ils fixent sur le tête de leurs enfants. Ces bougies sont faites dans une matière encore mystérieuse aux yeux des Humains que nous sommes. Cette matière permet à la bougie de fondre beaucoup plus lentement afin de rester allumée plus longtemps. Ainsi donc, un Kobold garde sa bougie toute sa vie...Ce qui permet ainsi, selon la taille de la bougie, de faire des estimations relativement bonnes sur l'âge du Kobold en question.

En mettant en rapport les deux précédents paragraphes, on peut donc affirmer que plus un Kobold est vieux, plus sa bougie est petite, et plus sa protection de cire sur le visage est importante.

- Cette bougie est réellement vu par les Kobolds comme un besoin vital. Presque même comme une religion ou une manière de vivre. Un symbole de la vie...Ainsi dont, il arrive souvent qu'un Kobold se retrouve abattu sauvagement par le reste de sa tribu... tout simplement parce que sa bougie s'était éteinte ! En effet, puisque sa bougie était complètement finie, cela signifiait que le Kobold était mort. Mais comme il ne semblait pas mourir pour autant, les autres Kobolds décident de le tuer pour ne pas mettre en colère les Dieux de la Lumière...

Remarques persos :

Cela fait déjà deux ou trois jours que je suis discrètement les Kobolds dans la foret et je n'ai toujours pas trouvé de Reine ou de dominants particuliers chez les mâles de la tribu. Ils semblent tourner en rond dans la forêt... Franchement, je me demande ce qu'ils font...
Bonjour cher humains,

Je vous fait part de cette lettre afin d'éclaircir le non-précieux mais mal documenté exposé sur les Kobolds de Leonic. La substance dans laquelle est fabriquée la bougie est de l'orichalque : ne cherchez pas dans un livre de géologie, mes confrères humains réfutent son existence comme celle de l'Atlantide. L'académie des sciences de Lutèce n'a pas voulu m'accorder les crédits nécessaires afin de mener a bien mes expériences, alors j'ai du prendre sur moi d'engager un groupe de mercenaires humains un peu bourrus mais néanmoins sympathiques portant le nom bizarre de « Gardiens de la paix » afin de vérifier mes dires. L'Atlantide existe : c'est en fait un vaste réseau de tunnels souterrains. Je suis tombé par hasard sur un de ces tunnels alors que je m'aventurais dans le « mètre-eau ». D'eau point il n'y en avait mais des Kobolds si. Entre les stations de «mètre-eau », Pasteur et Montparnasse, il y avait dans le mur une ouverture haute de 3 pieds et large de 4.

Malgré que le passage soit exigu, je me lançais à la poursuite de ces mystérieuses créatures. A la vue de la première, les gardiens de la paix détalèrent. Il étaient restés derrière-moi pendant toute l'aventure, en halant des cris bestiaux pour faire fuir les kobolds, mais c'en était trop pour leurs esprits simples. Le formidable lettré kobold qui eut l'obligeance de m'instruire sur l'histoire de kobolds fut Microlax, jugé par les membres de sa tribu comme un fou, tout simplement car il s'intéressait aux gens de la surface. Il me conduisit à son village et je fis connaissance de ces pittoresques créatures que sont les kobolds.

D'abord hostiles, ils s'habituèrent très vite à ma présence et me considérèrent comme un invité de marque. Ils me donnèrent une chambre et me laissèrent m'y installer. Voilà dix jours que je les étudie non s'en m'heurter à certains kobolds qui voient d'un mauvais oeil mes investigations. Les informations de Microlax m'ont permis de dresser le portrait suivant, quoique incomplet pour l'instant. Les quelques noms scientifiques sont eux aussi provisoires. Les kobolds sont une race à par entière, mais de nombreux détails me permettent de classer les kobolds comme des sapiens ayant évolué différemment :

Kobold

Homo sapiens bizarrus

Identification : Les kobolds mesurent en moyenne 1m50 pour 40 kilos. Leur peau et recouverte de poils d'une longueur de 2cm à 4cm. La couleur de pelage est variable selon les clans. Ils ont des oreilles ronde, 24 dents et leurs femelles ont deux mamelles.

Habitat : Sous-terre, dans le « mètre-eau », dans les grottes. Tout les « villages » sous-terrains kobold sont reliés par un énorme tunnel central à moitié rempli d'eau ce qui permet la navigation de barge appelée Atlantide, en l'honneur de la première cité kobold, Atlantida, en Afrique du Nord. (Peut-être l'Atlantide du Critias de Platon ?).

Progéniture : ? Malheureusement, je n'ai pas pus mener à bien mes investigations à cause de la pudibonderie exagérée de ces créatures. Peut-être Léonic aura-t-il plus de chance.

Structure sociale : Les kobolds sont rassemblés en clans selon leurs particularités génétiques, gouvernés par des despotes appelés caïds ou encore « boss d' boss ». Tout les clans ont un habitat différent, collaborent difficilement, mais on a jamais vu deux clans s'affronter. Cependant, dans chaque village de clans, il y a un autel dédié à l'autorité suprême kobold, bien qu'il n'y en ait aucune représentation. Sur ce point, je m'en remet à Léonic. Les kobolds sont monothéistes, cependant il voue un grand culte à leurs ancêtres. Les clans sont divisés en castes, chacune représentant une profession. Mais toutes les castes obéissent au caïd. Les kobolds sont friand des déchets humains : ils se nourrissent principalement de « plast-tikes » (?) et le met le plus raffiné est selon eux, le cafard. Il fabriquent de l'alcool par fermentation de l'eau de l'Atlantide avec des cadavres de cafards séchés. J'ai préféré m'abstenir de goûter à cette « boisson » pour des raisons que vous comprendrez aisément.

Bien, je termine cette lettre en espérant avoir la chance de pouvoir vous en envoyer une autre : en effet, le caïd à demandé mon expulsion. Je cherche actuellement un autre protecteur, mais ce n'est pas une tache aisée. Seul Microlax me soutient : je confirme les doutes de ses congénères, pour me soutenir dans mon entreprise, il faut vraiment être fou à lier. J'espère que Léonic aura plus de chance.

Au revoir.
Rappel des faits

Depuis déjà un certains nombre de mois, je me penchais sur l'hypothétique existence des Kobolds... Ma surprise fût grande, mais mes recherches incomplètes ou incorrectes... Par exemple, les Kobolds ne sont pas plus des animaux que vous et moi !

Mes recherches m'ont conduit à publier deux rapports sur ces êtres étranges... Puis plus rien... En effet, pour des raisons qui me concerne, j'ai du abandonner cette étude pendant un certains laps de temps, au profit d'une autre...

Ce n'est que lorsque j'ai pris connaissance du document du Professeur biologiste Achro Muzekalt que j'ai assimilé l'ampleur de ma découverte passée et que je me suis donc remis au travail...



"Les deux principaux centres d'intérêts, connus à ce jour, des peuples Kobolds sont leur religion et l'Architecture koboldienne..."



1. Religion

Tel que l'a affirmé le Professeur Muzekalt, les Kobolds sont monothéistes. Leur foi est, tel que je l'avais déclaré - de manière floue - dans mon dernier rapport, liée à la bougie qu'ils portent en permanence sur leur tête.

En effet, de la même manière que nous portons le symbole de notre religion autours de notre cou, les Kobolds la portent sur leur tête... Ce qui est loin d'être ridicule compte tenu du fait que cette même bougie éclaire leur chemin ( NB: notre croix autour du cou, elle, n'éclaire rien...?!! ).

On peut donc conclure que leurs convictions religieuses se portent sur une certaines divinité de la Lumière...Chose troublante en ce qui me concerne car je suis membre de l'Ordre de la Lumière...(petite pub : [lien=https://ordredelalumiere.ifrance.com/]https://ordredelalumiere.ifrance.com[/lien])

J'ai donc rendu visite à notre Prêtresse afin d'éclaircir si un lien religieux pouvait exister entre les Kobolds et notre Ordre... Sachant que religion se confond la plupart du temps avec Histoire, si ce lien s'avérait exacte, cela voudrait donc dire que les Hommes et les Kobolds ont des liens anciens depuis longtemps !!!

Après concertation avec notre Prêtresse mystique, voici le fonctionnement de NOTRE Divinité de la Lumière :

"Tout d'abord, il y a moi. La Grande Prêtresse mystique de la Lumière (le pape koi !), mais y'a pas d'ordre en dessous... comme ça je fais ce que je veux, y'a pas de contestataires... na !!

Au dessus de moi il y a tout d'abord [ ... ] la Sphère divine, le paradis koi !!!! Dans ce paradis il y a les ancêtres (les pères de nos pères), et l'Autel Sacré, sorte de trône où repose La Lumière...

A l'origine du monde, le début et la fin, l'alpha et l'oméga (c'est pas de moi, c'est dieu qui l'a dit )... moi je suis aussi Oracle de l'autel Sacré, (d'où mon titre "mystique" ), un peu voyante, je peux apaiser les êtres supérieurs [ ... ] en faisant des offrandes (nourriture, fleurs ou herbes, ou encens).

Les esprits de la nature sont considérés comme êtres de lumière, dans la mesure où ils sont utiles au bon fonctionnement de la planète, bien comme mal (sans bien, pas de mal et vice versa... ) ça revient un peu au code de la Lumière qui dit : "Respect !!!"

Une fois un être de Lumière mort (humain, animal ou végétal), il monte directement dans la sphère divine, où deux choix sont possibles : si il a eu une bonne vie, il repose auprés des pères de nos pères et prés de l'Autel Sacré. Si il a eu une vie moins bonne, il est renvoyé sur terre où il se réincarne, et ainsi de suite jusqu'à atteindre la sphère divine...

Ce n'est pas une religion punitive, chacun est libre de choisir sa vie tout en sachant que reposer près de la Lumière elle même est un certain honneur !!!

Voilà ! ce sont les principes de base !!!!! c'est plus une philosophie qu'une religion...

Arwen, grande Prêtresse mystique de la Lumière"




Notes personnelles

1. D'après notre Prêtresse, l'Autel sacrée repose dans les cieux de la Sphère divine ( donc au paradis )
Cet Autel sacrée est le portail d'entrée des esprits dans la Sphère divine...Cela explique donc les autels dont parle le professeur Muzekalt ( dans les villages kobolds ) dans son rapport... Ils représentent un lien entre leur monde et le Portails d'entré au Paradis.

2. Toujours d'après notre Prêtresse, nous apaisons les dieux en leur organisant des offrandes. Nous n'offrons aucuns sacrifices, or les Kobolds eux n'hésitent pas à tuer ceux des leurs dont la bougie s'est éteinte ( voir mon 2nd rapport )...Ils existent donc des différences...

Ce qui pourrait signifier que, à un moment donné dans l'histoire de l'humanité et dans l'histoire des Kobolds, il y a eu une rupture et chacun de ces deux peuples ont fait leur histoire loin de l'autre.

Certainement qu'en contactant Microlax, ces informations seraient clarifiées...


2. L'architecture Koboldienne

Changement de sujet avec un autre aspect fondamental de la vie des Kobolds...Les kobolds vivent dans des Souterrains... Et, comme je l'avais dit dans mon 1er rapport, les Kobolds apprécient les pierres de grandes tailles et adorent sculpter...

D'ailleurs, la technique première dans l'architecture koboldienne tient sur la sculpture. C'est une architecture proche du Rococo dans le sens où on perçoit un nombre incalculable de détails sur les parois des murs... (cela dit, l'art koboldien est de mon point de vue de meilleur goût que le Rococo !).

Je tiens ces sources d'une de mes anciennes excursions auprès des Kobolds. Mais dés qu'ils me virent (voir en fin de rapport pour comprendre...), ils détallèrent par un trou dans une petite bute de pierre à travers de laquelle je ne pus les suivre... trop étroite pour moi, mais je pus l'analyser

Dans son rapport, le Professeur Muzekalt mentionne l'Atlantide comme étant un vaste réseaux de tunnels souterrains...

N'ayant point découvert ces passages je ne peux donc rien affirmer. Mais l'existence d'une telle citadelle ne me surprendrait pas.

Mes connaissances s'arrêtent là pour le moment. Je vous ferait état de plus amples informations sur les Kobolds quand j'en apprendrais plus. Je souhaite profiter de mon rapport pour encourager le Professeur Muzekalt de continuer ses recherches... Ayant fait la connaissance de Microlax, il a de meilleurs chances que moi de résoudre ce mystérieux lien qui relie les Humains aux Kobolds...


Fin du 3ème rapport

Hum... en réalité, je tiens tout de même à faire ce que j'aurais dû faire depuis le début (et que le professeur Muzekalt a fait depuis son premier rapport: me présenter). Je me nome Leonic. Je suis membre de l'Ordre de la Lumière en tant que Gardien du Temple (webmaster)...Mais... j'ai aussi une autre histoire bien étrange et dont peu d'historiens se rappellent...

Je fus anciennement un jeune apprenti-nécromancien. J'étudiais cette science étrange qui relie la vie à la mort... Je fus vite placé comme d'autre au rang de Maître-théoricien ( je pratiquais peu la nécromancie mais l'étudiait beaucoup ).

Puis vint la Guerre qui opposa les Humains au Roi Liche...

Cette guerre sali la réputation des peuples pratiquant la nécromancie d'un façon pacifique et nous dûmes ainsi fuir et les hordes de mort-vivant, et les autres Humains...! Mais le Roi Liche avait un autre plan: Il nous captura, nous les Maître-théoriciens, ils nous tua et nous ramena à la vie afin de contrôler nos esprits et notre savoir de la nécromancie. Nous voici donc réduit à l'état de mort-vivant...

Bien que nous fûmes tous sous l'emprise de Nerh'Zul (le Roi Liche), notre connaissance de la nécromancie nous permis de garder une partie de notre esprit sain...Étant placés hiérarchiquement en tant que "proches" de Nerh'Zul, nous complotâmes pour mettre hors d'état de nuire ce Dément...

Nous avions persuader Nerh'Zul de renforcer notre vie au delà de la "simple" magie de son Altesse... Nerh'Zul concentra alors sa magie dans un diamant étincelant. Il le divisa en plusieurs morceaux et nous en remis un chacun.

Nous pouvions alors être autonome! Plus besoin de Nerh'Zul ! Nous avions ensuite comploté afin de facilité la venue et le triomphe des guerriers Humains dans le Palais de Nerh'Zul... Ce fut la défaite du Roi Liche, et notre vengeance.

Depuis cette guerre, aucuns des peuples d'Azeroth ne font confiance en les morts-vivants... Nous devions donc vivre retranché de tout contact extérieur. Nous disparûmes... nous nous séparions en des lieux très divers... et ne correspondront jamais.

Cette pierres nous donne la vie éternelle... mais cela n'empêche pas notre corps de poursuivre sa putréfaction ( je suis tout de même réduit à l'état de mort-vivant...). Je décidais alors de me concentrer sur l'étude de tout ce qui rend la vie intéressante, afin de combattre l'ennui d'une immortalité qui finissait par me ronger dans ma carcasse... ainsi je fis la connaissance des kobolds !

Voilà ! C'est fait...

A la prochaine fois !
L'orichalque est la matière qui constitue la bougie des kobolds. L'orichalque se trouve en grande profondeur, sous l'écorce terrestre : c'est pourquoi seuls les kobolds y ont accès. Il n'existe pas à proprement parler de « mine » d'orichalque. L'orichalque est ramassé par les kobolds eux-mêmes selon leur besoin. Pour ce faire, ils se rendent dans un passage secret dont je tairais l'emplacement afin de ne pas attirer les pillards et autres chasseurs de trésors. Sachez uniquement qu'ils se trouve quelque part sous l'Atlantide.

Ensuite, ils empruntent un ascenseur archaïque pour se rendre à des kilomètres de profondeur. Microlax avait beau m'assurer de la grande sûreté des installations kobolds, voyant des câbles de chanvres pendants et des bouts de bois rongés par le temps craquant sous mes pas, je vous déconseille vivement de le prendre.

Finalement, l'orichalque n'a plus qu'a être ramassé contre les parois d'un trou béant, menant selon la mythologie kobold directement au centre de la terre. Cette cueillette n'est pas sans risque et s'effectue soutenu en rappel avec un équipement rudimentaire. La ramasse de l'orichalque étant extrêmement dangereuse, les kobolds ne plaisantent pas avec l'orichalque. Ils l'utilisent uniquement à des fins religieuses. Les kobolds reçoivent leur bougie quelques jours après leur naissance lors de la cérémonie de l'« orichalcation ». Même les pauvres ont droit à leur bougies : effectivement, comme la souligné Leonic, un kobold sans bougie est un paria condamné à fuir ou à disparaître. L'orichalque est le véritable « lien social » kobold.

Certains caïds arborent des objets ridicules tels des fourchettes ou des brosses à dents qu'ils disent en orichalque. Mais après avoir fait quelques tests chimiques, il m'apparut que ses soi-disant objets d'orichalques étaient en fait des objets en nacre : en effet, il m'apparaît clairement que l'orichalque est indissoluble. J'ai effectué une batterie de plus de 800 test. Résultat : du jus de banane à l'acide tétra carbonique de soude, aucune substance chimique découverte à ce jour ne permet de dissoudre ni ne serait ce qu'affaiblir l'orichalque. Je le classe désormais comme la substance naturelle la plus dure existante devant le diamant.
Envoyé par : Achro Muzekalt, grand médecin du corps des robes roses, biologiste le plus renommé d'Azeroth.

Bonjour cher humains,

Votre humble serviteur vient de passer huit jours dans une des sombre, crasseuse et humide geôle du village kobold. Le caïd ayant précédemment tenté de s'opposer à mes investigations en m'expulsant a maintenant compris la leçon : il faut avoir l'opinion publique avec soi. Sans préavis, il me fit jeter dans un cachot. Microlax porta aussitôt ma cause devant la foule. Le caïd rétorqua non sans malice que si Microlax s'était opposé à mon expulsion, il ne pouvait pas s'opposer à l'inverse, ma réclusion.

En effet sur ce point, la logique kobold est implacable. D'ailleurs, mon infortuné compagnon me rejoignit quelques heures plus tard dans ma cellule. Motif : il n'avait pas correctement salué l'autel de la cité. Mais ce n'était qu'un prétexte. En effet, ses congénères voyaient d'un mauvais oeil le trop grand enthousiasme que Microlax manifestait à l'égard des gens de la surface en général, puis à l'égard de votre serviteur en particulier. Confortés dans l'opinion négative vis-à-vis des gens de la surface, les villageois furent acculés par le caïd à agréer à cet emprisonnement. Voyant mon ami dépérir dans sa cellule de bambou, j'en brisais la porte et m'échappais avec lui. Arrivé à la lisière des tas de détritus, je constatais avec stupeur que l'ouverture sur le « mètre-eau » était complètement bouchée par d'énormes boites métalliques vertes et blanches. Je reconnus le signe de ce qui s'avérait probablement être un ordre de chevalerie : une ligne bleue sur montée des quatre lettres RATP. Régime des Aèdes Tueurs de Polype ? Rascasse Andalouse Trancheuse de Poulpe ? Si vous avez des renseignements, n'hésitez pas à me contacter sur chateauterne@hotmail.com, aussi pour des questions. Probablement un cimetière de ces imposantes créatures que sont les « mètre-eau ».

Malheureusement, je n'ai jamais eut l'occasion de contempler de telles créatures vivantes. A l'aller, les gardiens de la paix les auraient probablement fait fuir avec leur râles bestiales. Notre seule échappatoire condamnée, nous fûmes rattrapés. J e suis en ce moment même en attente de jugement avec à mes cotés Microlax. Je prie quiconque passant par là de me sauver, afin que je puisse regagner un autre village et rebâtir avec les kobolds sur de bonnes bases de nouvelles relations. J'ai constaté que des propositions d'associations affluent. Nous pourrions peut-être former une équipe de scientifique de plusieurs spécialités destinée à l'étude des kobolds. Je suis un humaniste : j'ai un cursus pluridisciplinaire mais mes spécialités premières sont la médecine et la biologie. D'autres spécialistes seraient les bienvenus : géologues,ethnologues, guerriers, etc. Contactez-moi à l'adresse située plus haut.
"Après le dernier rapport du professeur Achro Muzekalt, je me suis mis en tête de stopper mes recherches sur la vie Koboldienne et d'entreprendre une opération de sauvetage du Professeur et de Microlax... En effet, tous les problèmes actuels que subissent Microlax, le professeur et la communauté koboldienne, me culpabilise. Peut-être que si je n'avais jamais publié mon premier rapport, rien de tout cela ne serait arrivé. Le Professeur Achro Muzekalt et Microlax serait encore sain et sauf. À ma connaissance, aucuns Kobolds ne s'est réellement montré violent envers une entité étrangère à elle-même. Mais ces caïds semblent profiter de la situation..."


Les préparatifs

J'ai loué les services d'un guerrier orc du nom de Barok (depuis la fin des grandes guerres, les Orcs entretiennent un commerce très minime, bien que croissant, avec les Humains... mais n'étant plus vraiment Humain moi-même, ils me font tout de même confiance). Barok connaît bien la forêt et me servira de protection en cas de pépin... J'ai aussi pensé à me vêtir d'un habit complet. J'ai un peu l'air d'un rôdeur mais ce sera toujours mieux que de faire ressortir mes os et ma viande décomposée...


En avant

J'ai décidé de retrouver la bute de pierre d'où avaient disparus cinq Kobolds lors de ma dernière excursion... Nous y arrivâmes sans problème. A ma grande surprise, je vis déjà deux Kobolds ! Je n'en avais jamais vu de tels ! Ils semblaient plus forts et revêtus d'un tas de bijoux insignifiants... Sans doute des sbires envoyés par des caïds pour renforcer la sécurité des villages koboldiens, après l'intrusion du professeur Achro Muzekalt...

Je voulais m'approcher d'eux avec des intentions pacifiques... mais Barok ne sembla pas suivre mes instructions et se lança sur eux avec son maul ! Imaginez la scène : Les Kobolds mesurent approximativement 1m20... tandis que le maul de mon abruti d'Orc faisait facilement dans les 1m70... Bien que semblant plus fort que la moyenne des Kobolds, le maul de Barok sembla se montrer bien plus dévastateur... Et résistant. A la fin de l'assaut, avouons-le très peu équitable, je compris d'où venait cette ardeur au combat émanant de Barok. Il était motivé par les babioles en or que ces deux Kobolds portaient sur eux...

Pendant que Barok se chargeait du butin "durement gagné", je m'occupais d'analyser la dimension du passage. Arg ! Trop étroit...Je me mis à regarder aux alentours si un autre passage se manifesterait à mes yeux. Barok avait fini de charger son ridicule trésor. Il le regardait avec les mêmes yeux qu'un enfant contemplerait un film de Walt Disney... Puis il vint me demander se que j'envisageais de faire (je sentis dans sa question comme une forme d'impatience démangeante à vouloir vendre son butin pour un maximum de sous). Je lui expliqua mon problème. Il éclata d'un rire propre aux Ogres (un très curieux personnage que cet Orc...). Il me demanda de m'écarter puis pris à pleine main son précieux maul.
Mon bourrin d'Orc se mit à faire tournoyer sa meilleure amie et frappa d'un coup sur l'entrée du passage. Un bruit sourd retenti et résonna dans la foret, suivi d'un bruit d'éboulement ! Avant l'intervention de Barok, même le plus fin des squelettes n'aurait pu franchir ce passage... Il l'avait agrandi d'un coup de maul et, maintenant, même le plus gras des Minotaures pouvait se faufiler par ce passage !

Je pénétrais en premier dans ce passage si énigmatique et me retrouva dans un tunnel. Je reconnus tout de suite où je me trouvais ! J'étais dans le "mètre-eau" décrit par Achro Muzekalt ! Ce tunnel mène donc vers la quasi-totalité des villages koboldiens ! Avec Barok, je m'enfonçai dans le tunnel. Celui-ci était obscur, long, étrangement lisse (de la pierre bien travaillée... comme à l'accoutumé chez les Kobolds). Barok alluma une torche. Le plafond du tunnel est arrondi. Le sol est étrange. Le côté où je me situe avec mon Barbare d'Orc est plat et lisse mais le coté opposé est creux ! On dirait une tranchée qui longe le tunnel à perte de vue...

Deux hypothèses :

- Les tranchées servaient d'abris pour des gardes afin de contrôler les allers et venues...

- Il s'agissait d'un ancien cours d'eau, maintenant asséché... certainement pour le transport de marchandises comme pour le Nil dans l'ancienne Égypte...

Ce qui m'étonne, dans les deux cas, c'est pourquoi cet endroit est désert alors qu'il semble avoir été construit suffisamment large pour contenir un trafic important ? Si les Kobolds vivent ici, pourquoi ne prennent-ils pas soin de ce lieu ?

Je continuais à me poser des questions sans réponses tout en m'enfonçant dans ce tunnel, accompagné de ma fidèle brute. Une sensation étrange vous envahit dans ce tunnel. Vous marchez, vous marchez et vous marchez... mais le tunnel est tellement long que vous avez la sensation de faire du sur-place...La monotonie me gagne. J'ai le sentiment que toute ma vie est retranscrite dans l'apparence de ce tunnel. Long, très long... et monotone... et seul...et noir...

Je me perdis dans mes pensée et ne remarqua même pas que Barok ne me suivait plus depuis déjà quelques foulées... Jusqu'à ce que l'écho d'un cri de frayeur se fasse retentir derrière moi ! Je rebroussas chemin en courant de toute mes forces. Puis je vis Barok au prise avec une sombre créature. Le combat sembla comme d'habitude inégal, mais cette fois-ci c'est mon orc qui se retrouve en position d'infériorité...

Barok avait lâché la torche au profit de son fidèle maul, et avec l'obscurité qui régnait dans ce tunnel, je n'arrivais pas à distinguer notre assaillant. Des formes longilignes fouettaient à tout va. J'ai d'abord cru à des fouets mais l'hypothèse sur l'assèchement du fleuve souterrain me fit penser à une forme de pieuvre terrestre (évolution d'une pieuvre aquatique pour survivre à l'assèchement du fleuve artificiel). Pendant que Barok combattait vaillamment, je décida d'en avoir le coeur net quand à l'origine exacte de notre ennemi et alluma une torche. La surprise fût de taille. Une plante carnivore !

Barok fût tout aussi surpris que moi. Ce qui eu pour mauvais effet sur mon bourrin d'Orc d'abaisser sa garde pendant un temps suffisamment long pour que la plante puisse le ligoter dans des sortes de lianes épineuse ( et sûrement, hélas, vénéneuse ). La plante serra tellement fort que mon pauvre Orc périssa, les os broyés. Il aura en quelque sorte eu de la chance: le poison n'aura pas eu le temps de le faire soufrir...
Mais je me retrouvais alors seul avec une plante carnivore...

Je lui lança ma torche dans ce qui semblait être sa figure et profita de cette diversion pour réanimer le cadavre de mon ancien mercenaire (n'oublions pas que j'ai été Maître-théoricien en nécromancie...).
La vie qui animait ce corps écrabouillé n'étais déjà plus la même (en réanimant un cadavre, on ne ramène pas forcément son âme originale...Je vous ferai une thèse sur la nécromancie bientôt pour comprendre) mais je sentais que quelque chose d'autre empêchait mon mercenaire d'être souple au combat. Je compris que le poison de la plante était un venin paralysant ! Les muscles de mon mercenaire étaient devenus trop durs pour être pleinement utilisables.

La plante s'acharnait sur mon coéquipier (déjà mort), ce qui me permettait de chercher une sortie de secours. Dans le mur, je vis une petite faille avec une faible lumière qui filtrait au travers. Je passa aisément par cette cavité, en entendant les cris de la plante carnivore derrière moi. Cette cavité est grande mais cachée par des buissons... De l'extérieur, la plante ne sembla pas me suivre. Elle ne pouvait certainement pas passer à travers le trou...

Après cette fuite brusque et la perte tragique de mon ami bourrin, je décidais de rentrer à la ville la plus proche afin de mieux m'équiper pour... ma deuxième exploration dans le mètre-eau !
Alors voilà, mon aventure commence quand j'ai croisé monsieur le savant Elnico à la taverne du Glouton Géant. Je buvais tranquillement une bibine à base d'yeux d'elfes, ma fidèle hache tranchante appuyée contre le pied de la table, quand il est entré. Il a d'abord demandé à avoir un verre, et s'est assis à ma table en soufflant.

- Bé alors, t'as l'air bien crevé toi ! que je fais.

Il se retourne et, presque surpris de me voir, il laisse échapper un soupir.

- Ces kobolds... J'essaie de découvrir où est l'entrée de leur repaire, mais à chaque fois ils trouvent un
moyen d'échapper à ma vue ! Et quant à leurs traces, rien ! Au fait, je ne me suis pas présenté... Elnico,
chercheur et découvreur, spécialiste des kobolds.

Mouaip, encore un sciencieux, que je pense dans ma tête :p

- Moi c'est Gen-X. J'aime beaucoup les kobolds aussi !

- Oh, un connaisseur... Dites-donc, que diriez-vous de partir à leur recherche avec moi demain ? J'aimerais en savoir un peu plus sur eux, faudrait essayer d'en capturer un. C'est pour des recherches sur leur anatomie.

-C'est quoi la natomi ?

- L'anatomie. L'étude des corps. Ca te dit ?

- Super, que je fais.

Et pis là, on va au dodo après avoir papoté encore un peu de tout et de rien. Même qu'il parle beaucoup de rien, j'écoute pas et je regarde les danseuses en faisant "Mouaip" avec la tête de temps en temps.

Le lendemain matin, monsieur le savant Elnico m'emmène dans la clairière où il avait aperçu un kobold passer rapidement l'autre jour, il avait même pris des photos. On décide de monter la garde, cachés dans des fourrés. Notre tactique, sauter sur lui dès qu'il passerait pour l'arrêter et l'étudier... Pff, les sciencieux et leurs méthodes...

Alors voilà, on attend longtemps. Longtemps...

- Chut, il arrive...qu'il me fait. Moi, je me réveille et pis je fais : "Où ça ?", en regardant autour de moi. Et je le vois, devant le chemin, en train de nous regarder avec des yeux vachement écarquillés.

- Ah ben zut, l'effet de surprise est plutôt raté, tu crois pas ?

- Effectivement me fait monsieur le savant Elnico.

Et là, l'autre, le kobold, il se met à courir par là où il était arrivé. Y'a Elnico qui crie : "Hé, reviens ! J'aimerais vous parler !"

- Les kobolds, ça parle pas, banane, dis-je.

- Si, y'en a quelques-uns qui parlent... Achro Muzekalt en a rencontré un.

- Oh, les méthodes de sciencieux, ça marche jamais, regarde, il court toujours... Tiens, regarde la mienne, de méthode". Pis j'empoigne ma fidèle hache tranchante, je vise, et paf, j'l'envoie en direction du koko qui court. En plein dans le dos, comme ça, plouf. Plouf. Plouf, le koko.

Monsieur le savant Elnico, il me regarde avec des yeux comme ça. Moi, je fais :

- Ben quoi, il est arrêté, non ?

- Fallait qu'il soit vivant, abruti !

- Hein ? Tu peux répéter ça?...

- Euh... Fallait qu'il soit vivant, il me fait en souriant.

- Ben tu l'avais pas dit, qu'il fallait qu'il soit vivant... Ah là là, les sciencieux !"

Alors il est dégoûté, et moi je retire ma hache dans une petite éclaboussure de sang. Je me retourne, et le
monsieur Elnico, il est plus là, il est parti vider son estomac par la bouche derrière l'arbre. Pff, fragiles les sciencieux... Alors, je commence tout seul l'étude de sa natomi. Il a deux bras, une tête avec un gros pif, deux jambes. Deux yeux, cinq doigts de pied et cinq doigts de mains. Deux oreilles. Super.



- Hé, c'est pas la peine de faire leur natomi, il sont pareils que nous !" Et là, ca lui reprend, il remet sa main devant sa bouche pour que ça tombe pas partout. Ah là là, vraiment fragiles les sciencieux...

(Note du barbare : des fois, quand je veux, je suis intelligent, mais c'est rare !)
Préparation du 3ème essai de sauvetage

Chercher un mercenaire quand vous êtes obligés de préciser que l'ancien que vous aviez a péri broyé par une plante carnivore, forcément ça fait moins de volontaires...Deux d'entre-eux ont tout de même accepté mon offre: Gen-X et un minotaure.

Ce barbare de Gen-X est une vraie brute... Je me demande même s'il n'a pas de lien de parenté avec Barok...J'ai déjà eu affaire à ses services lors de ma seconde tentative de sauvetage... Il devait m'aider à capturer un Kobold mais au lieu de cela, monsieur l'a complètement haché menu...En plus d'être bourru, ce barbare comprend la moitié des mots, aussi bien quand je lui parle d'anatomie que quand je lui dis mon nom... Je ne sais vraiment pas où il a pêché ce nom de Elnico... M'enfin bon ses talents à la hache (...) ne seront certainement pas de trop contre les plantes carnivores de la dernière fois... Néanmoins j'ai trouvé un prétexte bidon afin de lui faire croire qu'on aura besoin d'un autre mercenaire pour cette mission. Ce deuxième mercenaire sert surtout à contrôler les pulsions destructrices de Gen-X... Il s'agit d'un Minotaure plein de discipline, du nom d'Aragorhn.

Personnellement, j'aime bien les Minotaures. Ce sont des êtres qui voient la guerre d'une manière noble. Ils ne se battent que lorsqu'ils ne peuvent réellement pas faire autrement et le font d'une façon très humble. Aragorhn ne parle pas beaucoup mais je sais que l'histoire de la plante carnivore l'intéresse de près (un défi peut-être?). Je sais aussi que lui ne sera pas porté sur les bijoux ridicules des caïds kobolds (quand je repense à Barok...)...

Je profitai de toutes ces préparations pour enfiler une sorte de cagoule afin de masquer mon visage décomposé.


Re-En avant !

Nous retournâmes donc à la première entrée du "mètre-eau" (celui que Barok avait... agrandi...). Retourner près de la première entrée que nous avions anciennement découvert nous donnais une chance de ne pas revoir la plante monstrueuse...Je fus très surpris de voir que ce passage avait été... complètement rebouché !!! Gen-X et mon Minotaure n'étaient pas assez forts pour fendre la pierre. Nous étions forcés de pénétrer dans le tunnel par la cavité par laquelle je suis sorti précédemment...

Je reconnu sans problème le buisson qui le cachait. Par contre j'eus du mal à reconnaître le cadavre de Barok, mon ancien mercenaire déjà à moitié décomposé... Je me retrouve soudainement rongé par un remord. Celui de ne pas avoir enterré son cadavre...Gen-X m'aida à transporter le cadavre de Barok en dehors du tunnel. Nous creusâmes une tombe et l'enterra.

En re-rentrant dans le tunnel, nous décidâmes de continuer plus profond encore. Il faisait toujours aussi sombre. Aragorhn alluma une torche. Gen-X rangea sa hache au profit de ce que j'appellerais... une épée de feu ! Celle-ci éclairait le tunnel tout en permettant à notre barbare d'assurer notre défense. Pas bête la bête ! Aragorhn marchait devant nous. Cette fois-ci, je fis un plan et pris des notes sur les différentes sorties que je découvrais au fur et à mesure de ma route.

Pendant que nous marchions, Gen-X se montra étonnamment très curieux quant aux moeurs des Kobolds. J'ai aussi remarqué que quand il s'intéressait à une chose, il semblait l'assimiler du premier coup (par contre pour assimiler mon nom, il a encore du mal...). Ca ne semblait pas être le cas de l'autre soir à la "Taverne du Glouton géant"...Gen-X se montra beaucoup plus cultivé que ce que je supposais. Nous sympathisions. J'en profita même pour lui offrir un bilan général de mes connaissances sur les Kobolds...

Soudain, un détail étrange vint à ma pensée : le professeur Achro Muzekalt avait dit dans son premier rapport que les mètre-eau étaient à moitié rempli d'eau... Je me tourna alors vers la partie creuse du chemin et observa plus attentivement. Je me pencha avec ma torche plus près du fond du bassin, Gen-X semblait près à me défendre si un problème survenait, et je remarqua qu'il y'avait récemment eu de l'eau ici ! En effet, quelques flaques subsistaient encore ! L'arrivée d'eau aurait donc été interrompue !
Ne pouvant me résoudre à élucider ce mystère tout de suite, nous avions repris notre chemin dans cette obscurité...

A un moment, nous tombions sur une grande palissade en bois massif qui nous empêchait de continuer notre chemin. Cette palissade semblait renforcée en cas d'attaque... Nous ne pouvions pas même distinguer ce qui se cachait de l'autre côté. Contre le mur, une pancarte indiquait "Montparnasse"... Sûrement le nom d'un village de Kobolds ! Une petite porte se distinguait dans la palissade.

Etant seul avec mes deux mercenaires, dans l'obscurité et à la merci de plantes carnivores, et bien que cela puisse sembler idiot, je frappa à la porte...

Nous attendions un moment... un long moment... un très long moment... toujours rien.

- Tu veux que je l'ouvres ta portes ? me proposa Gen-X. Je m'empressa de lui répondre que non !

Pour ouvrir cette porte, je mis mes talents de nécromancien à l'oeuvre. Je fis en sorte de créer un golem de l'autre côté de la palissade afin qu'il nous ouvre la porte. Il nous ouvrit la porte. Je dus retenir mes deux mercenaires de ne pas se jeter sur le golem. J'avais omis de les prévenir que j'avais formé un golem... De plus celui-ci était imposant et encadrait toute la dimension de la porte. Le fait de les retenir me déconcentra et je ne pus maintenir le golem en forme. Il se décomposa.

En se "dématérialisant", le golem dévoila enfin à nos yeux ce qui se trouvait de l'autre côté de cette fameuse palissade. Je vis pour la première fois des installations koboldiennes ! Première constatation, la tranché sur le flanc gauche du tunnel a disparue. Il y'avait plein d'outils de travaux qui traînaient dans une caisse, une brouette... pleine d'orichalque ! Un trou dans la paroi gauche. Un petit tunnel ? Mais le premier élément qui nous frappa tous est... le bout du tunnel !!! Il y avait un grand voile remonté, par une corde, au dessus d'une entrée. Ce voile devait servir à cacher l'entrée lorsqu'il était déplié... On distinguait sur ce voile quatre lettres: R A T P.

Mais que veulent dire ces quatre lettres ? "Réseau Atlantidien de Transport de Pierres" ? Afin de vous donner une idée de la salle, voici un croquis rapide :



_______________


Aragorhn avança lentement dans cette vaste salle. En me retournant, je vis l'autre face de la palissade. Il y avait d'autre brouettes, vides cette fois. Il y avait aussi Gen-X qui venait de repérer une petite chopine remplie d'un liquide qui me semblait étrangement familier... C'était la boisson préférée des Kobolds, fermentée avec des cafards !!! Je voulus prévenir mon barbare préféré mais... il englouti cul-sec l'affreuse boisson ! Il sembla méditer sur la consistance de la boisson et déclara

- Ca manque de mousse, la cervoise de koko...!

Bien que j'eu du mal à masquer mon dégoût... Je préférai finalement ne pas lui dévoiler les ingrédients de cette mixture douteuse.

Après cette épreuve culinaire, nous nous demandions où avaient bien pu passer tous les Kobolds... Quant Aragorhn nous fit signe. Nous passions tous les trois sous le grand voile et entrâmes dans la salle.

Tous les Kobolds étaient là ! Réunis pour assister à une cérémonie ! Il s'agissait d'une cérémonie d'orichalcation ! La première fois que j'en voyais une !

La salle où nous nous trouvions alors était informe. Une sorte de temple rongé par le temps. Tout au fond, en face de nous, une grande estrade avec l'autel sacré ! Il y avait deux Kobolds vêtus de grandes toiles. L'un deux faisait de grands gestes et incantait des paroles divines. L'autre semblait être son assistant. Il amenait à son supérieur un nouveau-né kobold pour qu'il reçoive l'orichalque. Les parents du nouveau-né se tenaient derrière les deux "prêtres" kobolds, contre le mur du fond. Il y avait d'autre parents qui se tenaient tous en ligne, attendant leur tour pour l'orichalcation de leurs enfants.

Au premier rang, en face de l'estrade, se tenaient les Caïds. Les dominants. Ils étaient bizarrement placés en triangle. Probablement que le plus fort des Caïds devait se tenir au tout devant de la scène. Puis suivaient derrière, par ordre de force, les autres Caïds...Tout derrière se tenaient les Kobolds soumis. Les dominés. Eux n'étaient pas rangés dans un ordre particulier. Ils étaient entassés derrière les Caïds, le plus près possible de la scène.

Derrière eux se tenaient... Achro Muzekalt et Microlax !!! Ils étaient tous deux retenus prisonniers dans une cage de bambous suspendus par une corde. Ils ont été conviés à participer à la cérémonie. Les kobolds ne doivent pas souvent avoir de prisonniers...Trois Kobolds étaient placés sous la cage, deux étaient assis sur la cage.

Achro nous vit et sembla soulagé. Microlax aussi. Sauf que lui fût en même temps assez surpris de voir des êtres de races différentes ! Exceptés nos deux compères, personne d'autre ne nous avait remarqué. Tout le monde était parfaitement occupé à contempler la cérémonie. Ce qui nous donna l'avantage de l'attaque surprise.

Aragorhn fonça sous la cage et balaya les trois Kobolds. Au même moment, Gen-X dégaina sa large hache et la lança d'une main vers la corde qui suspendait la cage. La hache coupa la corde et continua son chemin en tournoyant à travers toute la salle, jusque sur l'autel sacré, à côté d'un nouveau-né! Les prêtres arrêtèrent la cérémonie et tous les Kobolds se retournèrent.

Dans sa chute, la cage tangua légèrement. Ce qui déstabilisa les deux Kobolds assis dessus. Ils tombèrent. La cage quand à elle tomba sur Aragorhn ! Dans le choc, la cage s'ouvrit et nos deux amis sortirent rapidement. Soudain, la cage sembla se relever ! Aragorhn avait retenu la cage dans sa chute !
Jamais je n'aurait imaginé que les Minotaures avait une telle force dans les bras ! Même Gen-X sembla étonné un court instant.

N'ayant pas eu l'envie de nous faire étriper par plus d'une centaine de Kobolds, nous nous échappions par là d'où nous venions. Microlax, Achro Muzekalt et moi-même, étions les premiers en tête de la fuite ! Les kobolds aussi couraient... pour nous rattraper ! Gen-X les retenait tant qu'il pouvait en faisant des grands gestes avec son épée, afin d'aider Aragorhn qui portait toujours la cage sur son dos !

Nous nous retrouvions dans la première salle, juste après la palissade. En sortant le dernier du temple de cérémonie, Gen-X coupa d'un coup la corde qui retenait le grand voile afin de le faire retomber devant l'entrée. Puis il l'enflamma avec son épée de feu. Ce qui effraya les Kobolds pendant un court instant.

Nous franchissions tous la petite porte de la palissade quand Aragorhn, le dernier, la franchi aussi en tirant la cage de bambou par un bout de corde ! La cage s'encastra dans la petite porte. Il fixa la corde à une poutre de la palissade et immobilisa définitivement la cage. Les Kobolds étaient bloqués !

A travers les barreaux de bambous, nous regardions les Kobolds qui tentaient de nous atteindre. Ils se calmèrent soudainement. Dans la foule des Kobolds, nous discernions un Caïd qui venait jauger la situation. Il semblait fâché du tour qui nous lui avions joué ! Il menaça les autres Kobolds et leur ordonna de détruire l'obstacle.

Les Kobolds étaient terrorisés. Ils ne savaient pas comment s'y prendre. La scène qui se déroulait devant nos yeux avait vraiment un goût de pathétique...Les Kobolds se jetaient tous par vagues successives sur la cage afin de la briser. Hélas, leur petite taille ne pouvait rien face à du bambou... Ils étaient tellement terrorisés qu'ils ne pensèrent même pas à prendre leurs outils qui se trouvaient dans une caisse à proximité...Tout cela sous les yeux des Caïds qui ne les aidaient pas... et de Microlax qui versa une larme face à l'état pitoyable auquel est réduit son peuple...

En ce qui nous concernait, notre mission était pratiquement achevée. Il ne nous restait plus qu'à sortir de ce tunnel avec Le professeur Muzekalt et, pour la première fois, Microlax. Nous reprendrions la route des villages Kobolds plus tard. Après avoir repris des forces... et dès que les esprits se seraient un peu calmés !

Gen-X fouilla mes croquis dans mon sac et empoigna le plan du tunnel. Il nous trouva une sortie en face de nous. Une faible lumière filtrait dans le tunnel.

Derrière nous, les Kobolds bloqués. Devant nous, la sortie. Nous sortîmes.
Après leur spectaculaire évasion, Achro Muzekalt et Microlax s'installèrent à la "Tanière du Kodo farci ". Le temps passa...Nos deux compères passèrent leurs journées à échanger leurs connaissances. De son côté, Gen-X essai toujours d'analyser "la natomie" des Kobolds... Aragorhn et Leonic, eux, sont partis chacun de leur côté. L'un pour des occupations guerrières, l'autre pour traduire un étrange manuscrit...

Mais et chez les Kobolds ? Que ce passe-t-il chez les Kobolds ?

Rendons-nous jusqu'à leur repère: slalomons entre les arbres des forets d'Elwynn, pénétrons par la cavité d'un rocher, longeons tout le long du "mètre-eau", traversons une palissade récemment emboutie par une cage de bambous et finissons notre voyage dans l'ancien village de Microlax !


Et pendant ce temps là, chez les Kobolds...

La vie chez les Kobolds semble être revenue à la normale; si ce n'est que la sécurité a été doublée, que les trajets pour la récolte d'orichalque ont été revue afin d'éviter le contact avec l'extérieur du village, et que les tensions entre Kobolds et Caïds semble s'être envenimées... Les femmes et les enfants doivent restés à l'intérieur de leur secteur pour une meilleur sécurité, selon les Caïds...

Seul les mâles kobolds travaillent hors du secteur, dans les mines d'orichalque. Les femelles sont dans leur petits habitats ou sur la grande place, à s'occuper de leurs petits et à regarder leurs hommes travailler pour la survie collective.

Des Kobolds forment une longue file indienne pour la récolte de l'orichalque. Ils se passent continuellement des morceaux de cette matière tant convoitée. Les plus gros morceaux sont acheminé par brouette.
Et les Caïds, surveillent. Ils n'aident pas les Kobolds. Ils se moquent d'eux. Ils se moquent aussi d'un autre Caïd; il s'appelle Nulos et il est très certainement le Caïd le moins autoritaire du village. Même les autres Kobolds ne lui sont guère obéissants... En ce moment on peut le voir en train de s'exciter à terroriser un pauvre Kobold qui n'a rien fait et qui d'ailleurs s'en fout complètement.

NULOS - "Kobôobobo ! Ko ! Kobobô ko bôko !"

(NB: le langage kobold vous est encore inconnu. Mais vous verrez qu'à force de l'entendre, vous arriverez progressivement à le comprendre !)

En nous rendant vers les habitations des Kobolds, nous y trouvons beaucoup de femelles qui discutent de leur progéniture. C'est une grande salle aux parois de terre, les maisons ont été sculptées lors d'une ancienne rué*...

*Rué: Il s'agit d'un grand nombre de Kobolds qui se mettent ensemble en équipe afin de creuser rapidement une grande salle ou une grande galerie.

Il y a aussi un groupe de jeunes enfants entourant un vieillard.

VIEILLARD - Kôjordo, no ollô poro dô lô rocoille hômone.

JEUNE FEMELLE KOBOLD - Ôl no sopo dorocoille...

VIEILLARD - KOÎ ? ? ! Jone opertinote ! ! ! Komo ôses tu cotredore mos pârolos ? ! !

Le vieillard se nomme Primus. Il est le Kobold le plus vieux après Microlax. Etant trop vieux pour travailler, il passe le reste de son temps à enseigner ses connaissances aux jeunes et à organiser des séances d'orichalcation. Néanmoins, il reste un Kobold conditionné par les Caïds...

La jeune femelle turbulente qui lui répond, c'est Gabi. Son père à disparu dans les mines d'orichalque. Assis à côté d'elle, son grand frère, Arp, pense qu'il y est resté à tout jamais. Mais Gabi a son idée...

PRIMUS - Tû es bion une jeûne oppêrtinente ! ! ! Si tôn pôre te voyaît ! Kobô ose tu dire dû bien de ses monstres ? !

GABI - Maîs ils sont pâs plus des môstres que noûs !

PRIMUS - Sôttise ! ! !

GABI - ...

PRIMUS - Les Humains et toutes les autres räces de l'extérieur sont les pârâsites de cette planète. Le Kobold est fait pour vivre sous terre et sortir seulement la nuit ! Sinôn pourquoi la grande Déesse lumineuse nous aurait-elle gratifié de pättes pourvues de griffes et d'une bougie d'orichalque ? !

TOUS LES ENFANTS (même Gabi qui n'écoute qu'à moitié) - Oui Mr Primus !

PRIMUS, attendri par tant de participation - Et nos griffes ne servent pas seulement à griffer pardi ! On peut aussi graaaaaatouiller le sol pour creuser des tunnels (dit-il en faisant de grands gestes pour amuser les enfants) ! C'est ainsi que nous avons conçu tout notre réseau souterrain !

D'un geste circulaire, Primus montre alors du doigt toutes les parois de leur secteur souterrain.

PRIMUS - Mais nos griffes servent aussi à bien d'autres choses qui...

UN JEUNE KOBOLD, coupant la parole à Primus - ... Comme pour attaquer ! La fois où on a kidnappé Microlax et le monstre !

PRIMUS - Heu... oui en effet... Mais je préférerais que tu te taises et que tu suives mon cours !... Les deux grandes races pures de cette terre sont les Kobolds et les Kaïds. D'ailleurs, pour vous rappeler la profonde débilité des monstres, vous n'êtes pas sans savoir que les autres races du monde du dessus ne savent même pas écrire correctement le nom de la plus grande des races ! Il écrive "Caïd" au lieu de "Kaïd" ! Ils n'ont pas même remarqué la subtile similitude entre le "K" de "Kaïd" et celui de "Kobold": preuve irréfutable de notre lien de parenté avec cette race suprême ! Car en effet nous avons un sang très proche avec les Kaïds ! Et d'ailleurs, écoutez très attentivement la prononciation: KAAAA-ÏD ... KOOOO-BOLD...

Tous les enfants se mettent inlassablement et lentement à répéter " KAAAA-ÏD ... KOOOO-BOLD... KAAAA-ÏD ... KOOOO-BOLD... KAAAA-ÏD ... KOOOO-BOLD... KAAAA-ÏD ... KOOOO-BOLD... KAAAA-ÏD ... KOOOO-BOLD... KAAAA-ÏD ... KOOOO-BOLD... "

PRIMUS - On retrouve exactement le même nombre de syllabe. Ce n'est pas un hasard !

Gabi en a assez et s'éloigne discrètement. Son frère la regarde partir mais ne dit rien...

Maintenant il fait nuit. Tout s'est arrêté chez les Kobolds. Les hommes dorment pour se rattraper de leur éprouvante journée de travail. Les femmes dorment près des plus jeunes. Gabi tentent d'ailleurs de se défaire silencieusement de sa mère adoptive qui est endormie comme un vrai boulet. Gabi réussie à se libérer. Elle sort de sa petite maison.

Dans le secteur des Kobolds, toutes les lumières sont éteintes. Il n'y a pas un bruit. En traversant la place centrale, elle croise Primus qui dort près d'un autel sacré.

En passant près de lui, elle repense à tout ce qu'il débitait sur les Humains et les autres races du dessus...

Gabi sort du secteur où elle est sensé rester confinée. Pour se rendre dans le "mètre-eau" elle est obligée de passer devant l'entrée du secteur des Kaïds. Ici, les lumières sont toujours allumées. Mais il n'y a pas de risque qu'elle se fasse prendre car tous les Kaïds sont saouls après s'être envoyés des litres de bourba*.

*Bourba: Dérivé kobolds du Bourbon humain. Fermenté avec le met préféré des Kobolds: le cafard des bois. Le bourba est préparé par les Kobolds mais se sont les Kaïds qui en profitent...

Les Kaïds, complètement faits, se mettent à danser et à chanter. Il n'y a que Nulos qui soit dans son coin, dispensé de bourba par ses frères kaïds... Il fait celui qui dort sans problème alors qu'en réalité il n'arrive pas à se concentrer. Gabi passe sans problème.

Après avoir passé la palissade, elle marche prudemment dans le mètre-eau. Elle sait qu'ici se trouvent des plantes carnivores qui n'attendent que de trouver un Kobold égaré... Elle sait aussi que les plantes carnivores ne s'attaquent pas aux Kaïds. Elle ne sait pas pourquoi, mais elle pense à cela afin d'évacuer sa peur...

Elle emprunte la première cavité qui s'offre à elle et sort du tunnel pour se retrouver dans la foret. Elle arpente la foret pour se rendre à un point précis. Il s'agit d'une réunion secrète organisée par une poignée de Kobolds. Gabi entre sous un tronc d'arbre mort et creusé pour l'occasion. Les autres Kobolds sont déjà en cercle, accrochés sur les parois intérieurs du tronc à différents niveaux de hauteur.

CHEF KOBOLD - Ah ! Te voilà enfin Gabi ! On attendait plus que toi pour commencer...

Gabi s'installe près d'Arp qui lui avait réservé une place. Le chef kobold, c'est Kapa. Il est l'investigateur du "Mouvement de Révolte des Kobolds". Il déteste les Kaïds pour leur arrogance et compte bien bouleverser la situation actuelle que vit son peuple.

CHEF KAPA - Bien ! Il ne manque plus personne ? Alors on peut commencer ! Je suppose que tout le monde a participé à la grande mission que je vous avait confié lors de notre dernière rencontre ? Qui peut me rappeler cette mission ?

ARP - Moi Kapa ! Il s'agissait de faire acte de vandalisme chez les Kaïds afin de leur soufflez délicatement l'existence d'une révolte koboldienne !

CHEF KAPA - Bien ! Au moins UN qui suit ! Et les autres ? Montrez moi que vous suivez ! Qu'avez-vous donc fait ? !

Un grand silence pèse tout d'un coup sur tout les militants MRK... Il n'y a qu'un Kobolds situé en haut du tronc qui lève timidement la main pour prendre la parole.

CHEF KAPA - Oui ? Toi ? Vas-y, dit nous tout !

PIPO - Ben moi et mes copains on a fait une opération commando un soir... Et on est allé pisser dans la grande réserve de bourba des Kaïds !

TOUT LES COPAINS DE PIPO - OUAIS ! ! !

CHEF KAPA - Mhh... mouais intéressant. Dit moi Pipo... Sais-tu comment s'organise la contrebande de bourba pour Kobolds, dont s'occupe Fêha ? ? ?

PIPO - Ben... Non ?

CHEF KAPA - Et bien il se servent justement dans la grande réserve des Kaïds...

FÊHA - Ah ? C'est pour ça que la dernière tournée de bourba avait un drôle de goût ? ! !

PIPO - ! ! ! !

CHEF KAPA - Bon... C'est pas si grave. Tu nous as au moins prouvé que toi et tes copains pouvez être discret de temps en temps...

TOUT LES COPAINS DE PIPO - OUAIS ! ! !

CHEF KAPA - Bien ! Autre chose ?... de mieux ?

UN PETIT GROUPE DE KOBOLDS - Nous on a balancé des pierres et insulté un Kaïd ! ! !

CHEF KAPA - Vraiment ! Bravo ! Qui était-ce ce Kaïds ?

UN PETIT GROUPE DE KOBOLDS - Heu... Nulos...

UNE VOIX DANS LA FOULE - Hey ! Nulos y compte pas lui !

CHEF KAPA - Oui, c'est vrai... D'ailleurs, le fait de s'attaquer à ce pauvre Nulos risque de montrer que nous ne sommes pas mieux que ces rats de Kaïds...

Le petit groupe de kobolds baisse les yeux...

CHEF KAPA - Alors quoi ? ! C'est tout ? Personne n'a rien fait d'autre ? Comment voulez-vous que le MRK avance si personne ne fait rien ! ! !

GABI - Et pourquoi qu'on ferait pas autre chose que du vandalisme ?

CHEF KAPA - Ahhh... Petite Gabi ! Tu es jeune... Mais c'est déjà bien que te sois jointe à nous.

Arp esquisse un léger sourire.

CHEF KAPA - Vois-tu Gabi, nous n'avons pas d'autre possibilité que de nous exprimer par la violence. Les Kaïds... eux ils se gênent pas pour nous rouer de coups ! !

GABI - Mais pourquoi on ne part pas ? Tout simplement ?

CHEF KAPA - On ne peut pas sortir tous ensemble d'un coup comme ça ! Imagine qu'on se fasse repéré ! Les Kaïds appelleraient leurs plantes carnivores ! Et ils arriveraient à contenir une bonne partie de notre peuple... Et pas question de s'évader progressivement: ils remarqueront bien au fur et à mesure du temps que notre population diminuera... Et ils refermeront la palissade pour de bon !

GABI - ...

CHEF KAPA - Mais ne t'inquiètes pas Gabi. Moi je crois en la liberté et je pense qu'on arrivera tous à s'en tirer.

TOUT LES COPAINS DE PIPO - OUAIS ! ! !

Kapa resta longtemps silencieux... puis...

CHEF KAPA - OK, très bien... Écoutez moi tous ! Notre réunion est terminée ! Je ne vous donne pas de nouvelle mission. Nous continuons celle que je vous avait déjà briefé la dernière fois... Allez ! Tout le monde rentre chez soi !

Tous les Kobolds commencent à bouger murmurant des discussions diverses.

FÊHA - CHHHHHUT ! J'entend du bruit dehors !

Le silence pesa de nouveaux chez les militants du MRK. Un ami de Pipo se retourne contre la paroi et regarde dans un trou prévu à cet effet.

L'AMI DE PIPO - Attendez je vais vous dire ce qu'il y'a dehors...

Tous les Kobolds retiennent désormais leur souffle.

L'AMI DE PIPO - OH NON ! C'est le barbare humain ! ! !

La terreur commencent à se lire dans tous les yeux. Mais Kapa prit les devant et tenta de rassurer du mieux qu'il peut.

CHEF KAPA - Pas de panique ! Ne faites pas de bruit ! Si personne ne bouge il ne nous verra pas !

Dehors, le barbare a sa hache à la main et une torche dans l'autre. Ce barbare c'est... Gen-X ! ! ! Sachant que les Kobolds sortent généralement la nuit, il s'organise régulièrement des virées le soir afin d'avoir une nouvelle occasion d'étudier la "natomie koboldienne"...

GEN-X - Arf... pas un Koko ce soir.

Dans le tronc d'arbre, les Kobolds sont à l'affût de la moindre phrase de notre barbare préféré... bien qu'ils ne comprennent pas le langage des Hommes...

GEN-X - C'est tout de même étrange ça ! Y'a longtemps qu'ils sont pas sortis prendre l'air ces affreux ! J'espère qu'y sont pas tous morts...

Sur ces mots, Gen-X s'éloigna de la cachette des Kobolds du MRK...Des soupirs de soulagement résonnèrent dans la cachette de nos amis. Puis ils sortirent tous; et rentrèrent dans le mètre-eau, longèrent l'entrée du secteur des Kaïds (toujours éméchés... Nulos s'est endormi) et retournèrent enfin dans leur secteur.

Ce soir, Gabi fait un beau rêve. Elle rêve qu'à elle toute seule, elle arriva à sauver son peuple de la Tyrannie Kaïdienne...
Un soir où les Kaïds semblent dormir, Gabi et son peuple tente de s'évader. Mais ils tombent dans une embuscade tendu par les Kaïds ! ! ! Tout va mal pour les Kobolds !

Tous sont terrifiés ! Ils sont enfermés dans des cages de bambous par les Kaïds. Le nombre de cages dépasse l'imagination de Gabi ! Elles sont toutes suspendues et orientées face à leur nouveau chef: Nulos !
Il est paré de grandes toiles dorées et tous les autres Kaïds sont recroquevillés à ses pieds. Allongé sur un matelas moelleux, il sirote tranquillement du bourba que ses laquais lui ont docilement apporté. Dans une cage, Pipo et ses copains rigolent sans raisons...

Les voyant rire et ne comprenant pas leur bouffonnerie, Nulos fait un signe à Korn, l'ancien chef des Kaïds. Celui-ci acquiesce d'un signe de tête et tire sur un levier.

Soudain, la cage de Pipo et de ses copains tombe dans le vide ! Mais heureusement, par solidarité, les Kobolds des cages voisines ont tous attrapé les mains de la bande à Pipo et les retiennent ainsi !
Gabi regarde en bas, elle voit un gouffre rempli de plantes carnivores ! !
Contrarié, Nulos fait de nouveau signe à Korn qui tire le levier derechef.

Toutes les cages se mettent à tomber dans le vide ! Elle se brisèrent toutes dans leurs chutes. Les Kobolds, à demi-assomé, se servent des morceaux de bambou de leurs ex-cages pour se défendre contre les plantes. Tous les laquais de Nulos entourent le gouffre pour ne pas manquer une miette du spectacle.

Gabi, qui est trop jeune, se fait protéger par des Kobolds adultes. Elle pense soudain que si elle n'avait pas tenté de s'enfuir, jamais cela ne serait arrivé ! A côté d'elle, son père la regarde et, avec une voix de femme, dit ces mots: « Réveilles-toi ! »

UNE MÈRE - Allez Gabi ! Réveilles-toi, c'est l'heure !

Gabi ouvre doucement ses deux yeux. Elle dormait.
Au vu de l'activité qui règne dans le secteur kobold, elle devait certainement avoir dormi plus longtemps que d'habitude. Normal, après la réunion du MRK...

Gabi se lève. Elle s'habille et sort faire un tour dehors. Elle voit les adultes passer devant la limite du secteur, chargés d'orichalque comme des mules.

D'autre font une file indienne, d'autre conduisent des brouettes, sous les yeux des Kaïds...
Tilop, un de ces amis vient la voire.

TILOP, sur un ton ironique - Ben alors Gabi ! T'a pas dormi hier soir ou quoi ? !

GABI, en baillant et s'étirant - Heu... Ouais. Comme toi à ce que je sais ! Sinon ça va ?

Tilop est d'un physique assez grand pour son âge; fin et élancé.

TILOP - Ouais ! Tu viens ? Avec Sker et Bulle on va faire la mission de Kapa !

GABI - OK !

Gabi et Tilop, font la course. Le premier rendu à Sker et Bulle !
Ces deux autres compagnons de Gabi se retrouvent toujours quotidiennement au même endroit. Gabi connaît des raccourcis.

Elle se met à courir entre les mères et les mômes ! Sautant par-dessus des enfants qui dessinent au sol ! Elle contourne Grokouik, un autre de ces amis; qui vient de comprendre que Gabi allait se rendre à leur point de rencontre habituel.

GROKOUIK - Hey ! Attend moi Gabi !

Gabi ne répondit pas et Grokouik, qui entre nous mérite vraiment son nom, suivi tant bien que mal la jeune kobolde ! Lorsqu'elle se retrouve sur la place centrale du secteur, Gabi pique un sprint car le terrain était vaste et spacieux. Elle passa près de Primus qui, pour son plus grand plaisir, était toujours là à enseigner aux enfants. En la voyant foncer, Primus interrompu son cour pour lui dire:

PRIMUS - Hey gamine ! On ne cours pas comme ça ! Tu risque de tomber !

Gabi fit mine de ne pas avoir entendue et continua sa course.

PRIMUS - Vous voyez les enfants, c'est avec de jeunes kobolds comme ça que la racaille finit par s'installer ! Que je ne vous y prenne jamais ou vous aurez affaire à Korn !

TOUS LES ENFANTS - Oui Mr Primus !

Gabi arrive pratiquement à l'opposé du secteur, devant un tunnel. Elle est essoufflée et s'arrête donc un moment. En regardant en face d'elle, elle constate que Tilop est déjà rendu dans le tunnel !
Grokouik rattrape enfin Gabi. Il est encore plus essoufflé.

GROKOUIK - Pfff... ouf, uuf... Dis-moi Gabi, qu'est-ce que vous allez faire ?

GABI - Les gars veulent faire la mission de Kapa.

GROKOUIK - LA MISSION DE KAPA ? ! ! Ils sont barjos ! Et si on se fait piné !

GABI - Ben c'est ça qui va être marrant justement !

Sur ces mots, Gabi se remet à courir, avec la ferme intention de rattraper Tilop. Elle emprunte un petit sentier sur la droite à l'entré du tunnel.

GROKOUIK - Hey ! C'est pas par là pour aller à la salle du Grand Lac ! ! !

GABI - Je sais ! C'est un raccourci !

Là dessus, Grokouik reprend lui aussi sa course; non sans lamentations...

Gabi s'enfonce dans son sentier. Il devient de plus en plus étroit. De plus en plus sombre. Mais elle s'en fiche. Ce sentier, elle le connaissait bien avant qu'il soit fermé; avant les éboulements ! Depuis, elle a creusée toute seule pour y rejoindre l'autre bout.

Elle débouche bientôt sur la fin du tunnel principal ! À quelques mètres en face d'elle se tiennent Sker et Bulle ! Pas de Tilop en vue ! Elle l'a dépassé !

Gabi court maintenant en direction de ces deux autres compagnons. Mais tout d'un coup, Tilop la dépasse avec la rapidité de l'écureuil fauve ! Autant le dire tout de suite: Gabi est verte !
Elle arriva toute essoufflée de nouveau.

TILOP - Et bien Gabi ! Tu t'es améliorée on dirait ! D'habitude même avec ton raccourci j'arrive avant toi !

BULLE - Salut Gabi ! Grokouik il vient pas ?

Bulle est une Kobolde courte sur pattes... Avec deux yeux globuleux !

SKER - Mais si ! À la bourre comme d'hab...

Sker, est plutôt costaud, d'un naturel à rechercher l'action !

GABI - Bon ! On commence ?

TILOP - Et Grokouik ?

SKER - Bôarf... Il nous retrouvera ! Comme d'hab...

GABI - OK alors tout le monde sur le toit des Kaïds !

Tous partent en direction d'un tunnel menant à cet endroit. La salle du Grand Lac est immense. Elle a été conçue artificiellement. La plus grande ruée jamais faite par les Kobolds !

Sa largeur est perceptible. Mais ça longueur, elle, n'est pas visible à l'oeil nu ! Un véritable océan souterrain !
Ce lac avait été commandé par les Kaïds pour des raisons obscures...

A ce moment là arrive Grokouik ! Tout seul...

GROKOUIK - Oh non ! Je les ai encore loupé ! ! !

Dans le secteur des Kaïds, l'agitation et l'activité sont deux mots bien exagérés... Certains sont partis surveiller les Kobolds au travail. D'autre sont là à roupiller ou à causer...

Le secteur Kaïdien est composé de belles habitations, avec un sol en pierre dur, avec des coussins dans les ruelles (parce que, dans ce secteur, on peut parler de ruelles !) et avec de belles ornementations aux murs et aux plafond...Tout cela aux frais des Kobolds !

Pour le plafond d'ailleurs, les Kobolds n'ont pas risqué leur vie à se retourner à l'envers, à 30 mètres du sol ! Ils ont construit une énorme plaque, à l'aide de planches de bois, qui recouvre tout le plafond. Ils l'ont peinte quand elle était au sol, ont laissé séché puis l'ont fixé au plafond par un système de faux-plafond...

Dans le fond du secteur se tient, majestueuse, la plus grande des demeures. On peut y voir Korn sur l'un des balcons principaux (servant aux grandes orations). Il semble discuter avec ses conseillers...

Sur la place centrale, des Kaïds. Ils sont confortablement installés près d'une fontaine de bourba. Les discussions vont bon train, comme leur verre de nectar...

KAÏD - J'te le dis mon vieux Panar, la vie de Kaïd n'est plus ce qu'elle était !

PANAR - Mais ouais Ganu... Faudrait que quelqu'un il te revisse les boulons de cette société.

GANU - EXACTEMENT ! De nos jours on est là: On parle, on parle mais on agit pas ! ! !

Ces deux Kaïds ne se doute pas que, au-dessus d'eux, tout en haut, se tiennent Gabi, Tilop, Sker et Bulle, embusqués dans les faux-plafonds !

SKER - Bon ! Et maintenant qu'est-ce qu'on fait ?

GABI - Attendez un instant ! Vous allez quand même pas me dire que vous avez aucunes idées là ? !

SKER, BULLE ET TILOP - Ben...

GABI - Non mais je rêve ! Déjà qu'il est formellement interdit d'être ici...

UNE VOIX SÉVÈRE DERRIÈRE GABI - C'est bien mon opinion à moi aussi !

Gabi se retourne, apeurée d'avoir été découverte ici avec ses amis ! Il ne s'agissait que de Grokouik ! Tout le monde sauf Gabi se met à rire. Gabi cherche un moyen de changer de sujet:

GABI - Tiens ! Finalement tu nous as retrouvé ! Comment savais-tu qu'on étais ici ?

GROKOUIK - Ben vous vouliez faire l'opération de Kapa, non ? Où penses-tu que vous auriez pu être d'autre ? ! Je suis PEUT-ÊTRE gros, mais j'suis pas con.

BULLE - Et toi Grokouik, t'aurais pas une idée de se qu'on pourrait faire ?

GROKOUIK - Ben... J'ai chourravé ça chez moi !

De sous ses vêtements, il sort un sac rempli de reste de pomme de terre pourries !

BULLE - Ah ouais ! Pas mal !

SKER - J'me disais aussi que t'étais un peu plus gros que d'habitude... !

GROKOUIK - Je ne suis pas gros ! Et puis sans moi vous seriez bien embarrassés !

SKER - Ouais, c'est vrai qu'avec toi on a de quoi s'planquer !

Des rires... dont Grokouik à du mal à en cerner la blague...

GABI - Bon ! On commence ?

TOUT LES COPAINS DE PIPO, derrière Gabi - OUAIS ! ! !

GABI, se retournant - Hein ? quoi ? !

PIPO - Salut les gars ! On a suivit Grokouik ! Nous aussi on peut participer ? !

LA BANDE À GABI - Oh non ! Pas eux !

TILOP, rajoutant - Avec eux on va forcément se faire choper !

PIPO - Alleeez ! Soyez pas vache ! Faut qu'on se rattrape après l'histoire du bourba...

SKER - Tu m'étonnes... Quelle bande de jetés !

PIPO - Alors ?...

LA BANDE À PIPO - ... On peux veniiiiiiir ? ? ?

GABI, un peu embêtée - Bon... ben je crois qu'on a plus le choix...

LA BANDE À PIPO - CHOUEEEEEETTE !

PIPO - Allez on se sert dans le sac de Gros tas !

GROKOUIK - J'suis pas gros !

Tout le monde se servit trois morceaux de pommes de terre; et se positionna entre des failles du faux-plafond.
Pipo, le premier, lâche une pomme dans la faille, suivi de celle de Sker...

En bas, les Kaïds débattent toujours des mêmes sujets...

PANAR - Tu vois Ganu, c'est vrai qu'il y'a du chômage... Et bien moi je dit qu'il faudrait le supprimer !

GANU - Non ! Pas le supprimer ! Il faut remplacer le chômage par des emplois à plein temps ! Sinon ça marchera jamais ! Tu vois Panar, c'est justement avec des solutions comme les tiennes que le monde d'aujourd'hui n'avancent plus et que...

Une pomme de terre tomba dans la fontaine derrière nos deux Kaïds.

GANU - Tiens ? ! T'as entendu ce bruit Panar ?

PANAR - Quoi ? Quel bruit ?

La deuxième pomme de terre tomba dans le verre de Panar et l'éclaboussa lui et Ganu !

PANAR - Vingt-dieux ! ! ! Là je l'ai entendu !

Gabi, Tilop, Bulle et la bande à Pipo lâchent à leur tour leur pomme de terre. Celles-ci tombent sur un bon nombre de Kaïds; tous sont surpris ! Sur des têtes, sur des ventres bedonnants de Kaïds rassasiés, dans d'autres verres également...

En bas, c'est la panique ! Personne ne comprend d'où peuvent venir ces pommes de terre... Ont-elles poussées et se sont-elles déplacées dans la terre afin de tomber en pluie sur les Kaïds ? Korn, de son balcon, voit la scène et ordonne à une troupe de Kaïds de s'y rendre pour y arrêter sur le champ les trouble-fêtes qui s'y cachent...

En haut, c'est la franche rigolade ! Tout le monde se sert dans le sac de Grokouik. Il semble assez content d'être, pour une fois, l'investigateur de quelque chose d'amusant. Il préfèrent d'ailleurs ne pas se servir afin de laisser le plus de joie possible à ses amis.

Mais en réalité, c'est surtout la bande à Pipo qui en profite le plus. On peut même dire qu'ils ne font plus que laisser tomber les pommes de terre... Ils les jettent carrément ! Gabi, voyant les tournures que la situations commence à prendre, s'arrête et regarde la bande à Pipo, surexcitée. Prit dans le délire, Pipo lâche d'un coup:

PIPO - CRÈVES ! ! ! CHAROGNE DE KAÏDS ! ! ! ESCLAVAGISTES ! ! !

Sur ces injures, plus aucuns Kaïds ne courent. Tout le monde est immobile et regarde en direction du plafond...

PIPO, tout gêné - Heu... ben quoi ? C'est pas vrai ce que j'ai dit ? !

La troupe de Kaïds arrive à temps pour s'emparer des deux bandes de garnements et du sac.
Ils redescendent tous et emmènent la joyeuse troupe d'enquiquineurs devant Korn...

UN KAÏD - Maître, voici les terroristes !

GROKOUIK - Terroristes ? ? ! ! !

BULLE - Heu... n'exagérons pas...

Korn, le leader Kaïd, est assis sur un trône matelassé afin de rendre imposante sa présence. Il est paré de grandes toiles dorées, et d'innombrables petites babioles sont accrochées à ses vêtements et ses cheveux, telles des médailles acquises lors de grandes victoires...
il sirote tranquillement du bourba que ses laquais lui ont docilement apporté. Pipo et sa bande rigolent sans raisons.

KORN - C'est moi qui vous fais rire ?...

Pipo et sa bande ne rigole plus...

KORN - Ou peut être que c'est lui ? !

Le Kaïd suprême se tourne alors vers son bras droit, Gorfl, une immense brute épaisse. Gorfl ne semble pas bronché et reste immobile comme une statue. Son regard tuerais net un troll satanique aux larges dents ensanglantées...

Nos jeunes garnements sont tout d'un coup bien silencieux. Les rires proviennent des Kaïds qui jugent la situation, et la remarque de leur maître, amusante. Sous les ricanements de ces laquais, Korn s'accoude sur son trône et soupir:

KORN - Mais qu'allons-nous faire de vous... ? Normalement je devrais vous exécuter pour un acte aussi peu respectable. Mais je doute que l'exécution de... neuf jeunes kobolds soit ce qu'il y ait de mieux pour adoucir les moeurs de vos frères de sang.

Korn réfléchi un moment et conclu:

KORN - Bien ! Je sais quelle peine vous allez subir...

TOUS LES ENFANTS - Glp...

KORN - Vous serez enfermé à perpétuité dans une cage de bambou ! Exposé en public sur la place centrale du secteur kaïdien avec cette pancarte: «Nous avons jeté des pommes de terre pourries sur vous et en somme fiers» ! ! ! Quant aux Kaïds, ils ne leurs sera pas défendu de vous faire subir ce que vous nous avez fait !

Tous les Kaïds acclament leur leader et applaudissent la sentence.

PIPO - Heu... Donc on se recevra des tomates pourries dans la tronche jusqu'à notre mort ?

GABI - Hey ! C'est pas juste ! Nous on ne voulait pas vous le faire pour l'éternité !

KORN - J'en conviens, jeune Kobolde ! Malheureusement pour vous il faudra bien que cela dure jusqu'à votre mort. Car se sera la seule façon que vous aurez de vous nourrir ! Considérez cela comme une faveur venant de moi !

Puis, toute la bande d'enfants est emmenée dans une cage. On la suspend. Puis on plante en-dessous une pancarte avec le message de Korn:

«Nous avons jeté des pommes de terre pourries sur vous et en somme fiers»

Tous les Kaïds sont regroupés, autour de leur nouvelle attraction, à baptiser leurs prisonniers avec des oeufs pourris. Korn est de nouveau à son balcon, il a interrompu sa discussion avec ses conseillers afin d'admirer le travail de ses laquais.

Au loing, des Kobolds travaillant à la mine d'orichalque peuvent percevoir l'humiliation que subissent les jeunes prisonniers. D'entre ces Kobolds, Kapa est certainement le plus touché:

CHEF KAPA - Je n'aurais pas dû...
Une tomate heurte le dos de Grokouik.

UN KAÏD - TIENS ! Prend ça ! C'est de bon coeur !

Le Kaïd s'éloigne en ricanant et Grokouik s'essuit négligemment le dos. A vrai dire, non, il ne s'essuit même plus le dos...Cela fait maintenant plus de deux semaines qu'ils sont enfermés là, dans cette cage. Il y'a tellement de giclures de tomates, de patates, d'oeufs, de raclures de carottes; que la cage est devenue méconnaissable ! Même la pancarte:

«Nous avons jeté des pommes de terre pourries sur vous et en somme fiers»

est tellement recouverte de déchets qu'elle n'est plus lisible. Un monticule de saleté s'est formé sous la cage...

UN KAÏD - Qu'est ce qu'ils peuvent être sale, ces Kobolds !

Gabi et les autres détenus n'en ont plus rien à faire des insultes des Kaïds; ils les ignorent et parlent entre eux pour se remonter le moral:

GROKOUIK - Dites-moi, est-ce que quelqu'un sait pourquoi les Kaïds s'amusent toujours à me viser moi plutôt qu'un autre ?

PIPO - Peut être parce que... t'es gros !

GROKOUIK - Je vois pas le rapport là...

SKER - Il veut dire par là que t'es plus facile à viser !

GROKOUIK - Ahahaaaah, c'est marrant tiens ! Je te ferais remarquer qu'avec le régime de Korn, j'ai quand même perdu quelques kilos !

SKER - ...

GROKOUIK - Ben quoi ? ! Tu réponds pas ? D'habitude t'a toujours une répartie.

SKER - Ch'uis juste comme tout le monde ici: fatigué et je veux dormir...

Sker se tourne alors dans un recoin de la cage et s'allonge. Tout le monde fini par faire comme lui. La nuit commence à tomber. Cette soirée là, Gabi fit un rêve:

Gabi entend un drôle de bruit sourd. Tout est noir. Elle ouvre les yeux: elle est dans de l'eau ! Elle se met à nager pour atteindre la surface. Le bruit sourd, est celui d'un fond marin. Elle se rend compte au fur et à mesure qu'elle remonte qu'elle n'a pas besoin de respirer pour rester au fond. Elle goutte l'eau: elle a un drôle de goût... un goût de bourba ! Et elle en a aussi la couleur: marron- orangé ! ! !

Gabi se met à remonter à la surface, elle sort de la bourba, se retrouve sur une côte, et se rend compte qu'elle est dans la grande salle du Lac ! Sauf que l'eau du Lac est remplacée par du bourba !

Quelqu'un lui tape à l'épaule derrière elle. Elle se retourne: c'est Arp.

ARP - Ben alors ? ! Tu nages ou quoi ? ! !

Elle se met tout d'un coup à courir, courir pour fuir son frère ! Elle atteint le secteur des Kaïds. Personne. Puis soudain elle reçoit plein de pommes de terre qui semble tomber du plafond ! Se sont les Kaïds ! Elle décide d'aller se protéger sous le toit de sa cage de bambou. On entend le bruit des pommes de terre qui chutent sur le toit de la cage.

Gabi reçoit une pomme de terre sur le tête. Elle ouvre ses yeux, elle est réveillée ! Tous les Kaïds se sont réunis au matin pour une séance de tir à la patate ! Le bruit des pommes de terre est toujours présent et réel.
Tous les prisonniers se rassemblent en cercle; comme pour comploter un projet. En présentant ainsi leur dos face aux Kaïds, ils sont déjà bien plus protégés que s'ils se prenaient une patate en pleine poire !
Disposés ainsi, tous les prisonniers sont face à face, et peuvent voir les grimaces de leurs codétenus qui viennent de recevoir une patate là où il fallait pas !

Tous les Kaïds semblent s'amuser. Puis vient Korn.

KORN - Arrêtez !

Tous les Kaïds stoppent leur activité et se retournent.

KORN - Je comprend que vous appréciez votre nouveau jeu... Mais à force de leur envoyer des déchets, vous salissez tout votre secteur !

UN KAÏD - On a qu'à faire venir des Kobolds pour qu'ils nettoient !

TOUTE L'ASSEMBLÉE - OUAIS !

KORN, un sourire au museau - Oui en effet !

Finalement, les Kaïds stoppent leur jeu et s'en vont discuter dans leur coin. Les prisonniers se détachent les uns des autres et chacun retrouve sa place. Un groupe de Kaïds est toujours devant la cage et discute:

PANAR - C'est chiant si on est obligé d'attendre que tout soit nettoyé !

GANU - Ouais ! Ou alors faudrait que quelqu'un se mette à nettoyer !

PANAR - Ah ! beeerk ! Compte pas sur moi !

GANU - Mais... je comptais pas sur toi... !

Ganu tourne la tête face à Nulos. Nulos est dans un coin du secteur, à l'écart des autres. Aujourd'hui, il ne surveille pas le travail des Kobolds. Il est assis sur le sol et manipule des morceaux de bois. Tout les copains de Ganu ricane.

PANAR - Hey ! Nulos !

Nulos s'arrête et se tourne vers Panar.

PANAR - Viens un peu par là mon petit Nulos !

Nulos marche vers Panar et ses copains, tous rigolent. Même les autre Kaïds voyant la scène commence à rigoler en imaginant le pire pour Nulos.

PANAR - Mon petit Nulos ! Tu vois, on a un problème...

GANU - Il se trouve qu'on ne peut plus envoyer quoique se soit à ses larves de Kobolds, dans cette cage, parce que tout est sale.

PANAR - Il faut donc que quelqu'un se dévoue pour touuuuut nettoyer !

TOUT LE GROUPE DE KAÏDS - Tu saisis ?

NULOS, prenant timidement la parole - Mais... Moi j'ai pas envie de leur balancer des trucs...

GANU, sous un soupir de déception de tout ses copains - Mais on ne te demande pas de les bombarder mon petit nigaud !

PANAR - Dis-toi que c'est par solidarité pour tes frères qui s'ennuient, que tu vas tout nettoyer pour nous ! Et puis, entre nous...

GANU - ... t'a pas vraiment le choix !

Panar part chercher des outils. Nulos, regarde le sol et semble réfléchir. Tout le monde le regarde et se moque de lui. Tout le monde sauf nos pauvre Kobolds emprisonnés. Panar revient avec un balai et une brouette. Il les met entre les mains de Nulos.

PANAR - Allez Nulos ! T'es pas de garde aujourd'hui ! Alors profites-en !

Le groupe de Kaïds abandonne Nulos à sa nouvelle besogne. Lui, est immobile. Il semble se contenir; ses yeux grands ouverts, il regarde le sol.

Puis il se dirige finalement vers le tas de déchets qui se trouve sous la cage. Il se met d'abord à genoux puis nettoie les bords du monticule; ce qui ne sert strictement à rien car quand il commence à attaquer plus haut, les déchets retombent sur la zone qu'il venait de soigneusement nettoyer...

Les autres Kaïds le regardent, rigolent... puis finissent par perdre patience. Et constatant l'incapacité de Nulos, Panar décide d'aller chercher des Kobolds.

Nulos fait exprès de se rendre inutile. Il ne veut pas faire ce travail alors il le néglige afin d'être remplacé. Ses yeux trahissent des larmes. Les Kobolds en cage le regarde et prennent pitié de lui.
Bulle lui adresse même la parole:

BULLE - Ne les écoute pas ! Courage !

À ses mots, Nulos s'arrête de frotter dans le vide et regarde la jeune kobolde avec un air étonné. C'est la première fois que quelqu'un s'adresse à lui sur un ton si gentil. Et cette première personne est une Kobolde !

Panar rejoint bientôt son groupe avec des Kobolds.

PANAR - Tenez les gars ! Eux, ils feront certainement un meilleur boulot que Nulos ! Ils se sont même portés volontaires !

Les Kobolds prennent la place de Nulos. Lui et les autre Kaïds finissent par s'éloigner. Mais Nulos n'arrête désormais plus de fixer les prisonniers kobolds avec un air étonné.
D'entre les cinq Kobolds qui sont venus nettoyer la cage, il y a Arp et Kapa !

GABI - Arp !

Arp et Kapa font mine de nettoyer mais, bien sur, ils sont venus pour prendre des nouvelles de leurs amis du MRK !

ARP - Salut Gabi. Heu... ça va ?

CHEF KAPA - C'est ma faute ! Je n'aurais pas dû vous faire venir à ma réunion, vous êtes trop jeunes pour ce genre de chose...

PIPO - Comment ça va dans notre secteur ? Tout le monde va bien ?

ARP - Oui ! Tout le monde pense à vous. Sauf Primus bien sur... On leur a raconté votre mésaventure: vous êtes devenus leurs idoles !

TILOP - Mais vous allez nous aidez maintenant que vous êtes là ! Non ?

CHEF KAPA - Sincèrement... Je voudrais bien que veux-tu que je fasse ? !

TILOP - Ben vous nous faites sortir, un soir où tout le monde est assoupi ! Les Kaïds ne dorment que le dimanche soir ! Faudrait en profiter !

CHEF KAPA - Une minute ! Si on vous fais évader, où iriez-vous après ? On ne peut pas vous faire revenir dans notre secteur ! C'est trop dangereux ! Les Kaïds viendraient vérifier ! Ou c'est Primus qui vendrait la mèche !

SKER - Alors on fait quoi ?

CHEF KAPA, réfléchissant - ...

GROKOUIK, impatient - Alors ? ? !

CHEF KAPA - La seule solution est que vous fuyez notre village !

TOUS LES PRISONNIERS, protestant - Hein ? QUOI ? ! NON !

CHEF KAPA, calmant les esprits - Attendez ! Attendez ! Disons que cela est pour vous une nouvelle mission.

GROKOUIK - Oh non ! Encore une mission !

CHEF KAPA - Vous fuirez ce village dans le but de vous infiltrer dans d'autres secteurs ! De prendre contact avec le MRK de chacun des autres villages et de fortifier la Résistance ! Vous serez le porte-parole et le symbole de la Résistance Koboldienne ! ! !

LA BANDE À PIPO - ...

SKER - Cette idée me semble périlleuse. Mais d'entre toutes les autres solutions c'est certainement la moins périlleuse !

CHEF KAPA - Très bien ! Donc je reviendrais avec Arp, dimanche soir pour vous faire évader ! Nous vous ferons passer par la salle du Grand Lac, avec un radeau que nous aurons prévu à cet effet !

ARP - Normalement en navigant sur le Grand Lac, vous devrez rejoindre le secteur kobold du nom de "La Muette" !

CHEF KAPA - Bien nous allons devoir partir maintenant, sinon les Kaïds vont se douter de quelque chose... Tenez bon !

Kapa, Arp et les trois autres Kobolds ont tout nettoyé. Ils rassemble leur outils et retournent dans leur secteur. Avant de disparaître derrière la sortie du secteur, Arp regarde une dernière fois sa soeur...
Après cette concertation, Bulle retourne sa tête vers l'ancienne place de Nulos. Il n'y est plus.

Les autres Kaïds qui viennent de se rendre compte que le nettoyage est terminé, se munissent tous d'une nouvelle patate, un sourire au coin du museau...

SKER - Bon... Ben c'est repartie.

Pluie de patates. Et le temps passa.

Dimanche soir. Toutes les lumières sont éteintes chez les Kaïds. Tout le monde dort. Korn est au loin, dans sa demeure. Nulos est dans son petit coin. La bande à Panar aussi. Les prisonniers sont allongés, immobiles... endormis ?

Soudain, une ombre se profile à l'entrée du secteur kaïdien...
Elle avance doucement entre les Kaïds, endormis à même le sol, vers la cage de bambou. Cette ombre se dévoile: Kapa !

CHEF KAPA, murmurant - Hey ! Les jeunes !

Pas de réponses.

CHEF KAPA, murmurant - Heu... Vous dormez pas quand même ? !

GROKOUIK - Non ! On fait semblant !

TOUTE LA BANDE, à Grokouik - CHHHHHHHUT ! ! !

Tout le monde dans la cage se lève silencieusement.

CHEF KAPA, murmurant - Bien ! Je vais essayer d'ouvrir ce cadenas avec ce fil de fer...

Tous les prisonniers regardent Kapa, en train de se battre avec le cadenas pour l'ouvrir. Le cadenas ne semble malheureusement pas résolu à s'ouvrir...

CHEF KAPA, fatigué - Je n'y arrive pas ! Savez-vous où sont les clés ? !

Kapa entend tout d'un coup un cliquetis derrière lui, un bruit de clé ! Il se retourne, et constate que Nulos est réveillé, la clé à la main !

NULOS, murmurant - Heu... Vous parlez de cette clé là ?

CHEF KAPA, un peu désorienté par la situation - Heu... soit gentil Nulos... Et donne moi cette clé...

Nulos n'hésita pas une seconde et donna la clé à Kapa. La cage ouverte, tous les gosses sortent, heureux d'être à nouveau libre. Mais le fait d'avoir été libéré par un Kaïd en laisse quelque uns perplexes...

PIPO - On ne peut pas lui faire confiance ! C'est sûrement un piège !

SKER, murmurant - Pipo, tais-toi !

PIPO - Mais non ! Vous voyez pas qu'ils veulent nous prendre sur le fait ? ! ! Ils font semblant de dormir !

Autour d'eux, les Kaïds commencent à remuer sur place avec le vacarme de Pipo...

PIPO - Moi je pense qu'il faut prendre nos jambes à notre cou illico presto !

TOUT LES COPAINS DE PIPO - OUAIS ! ! !

Prit de panique, la bande à Pipo se met à courir à travers le réseaux kaïdien vers la sortie. En courant, ils marchent sur des Kaïds. Ils se réveillent et constatent la fuite des prisonniers

UN KAÏD, criant - ÉVASION ! ! !

Korn ouvre les yeux à ce mot ! Tous les Kaïds se réveillent en sursaut !

CHEF KAPA - Heu... et si on partait ? !

La bande à Gabi, Kapa et Nulos se mettent à courir en direction du Grand Lac, profitant de l'effet de surprise des Kaïds. Ils y rejoignent Arp, attendant là avec un radeau. Derrière eux, on entend les cris de fureur des Kaïds, qui se rapprochent.

SKER - Salut Arp ! On a les Kaïds aux fesses !

ARP, se penchant légèrement sur le côté pour regarder l'arrivé des Kaïds - Pas pour longtemps, crois moi !

Tous se retournent et voit les Kaïds débouler dans la sortie du tunnel. Mais soudain, un grand nombre de Kobolds, certainement tout ceux de leur secteur, arrive telle une vague et obstruent le passage vers le Grand Lac ! On entend les cris de fureur des Kaïds !

GROKOUIK, impressionné - Ah ouais, quand même...

CHEF KAPA - Maintenant il faut que vous partiez !

ARP, regardant sa soeur - ... Ouais... Il faut que vous partiez...

Tous poussent le radeau à l'eau. Il monte à bord. Sur la terre reste Kapa, Arp et Nulos.

NULOS - ATTENDEZ !

L'ÉQUIPAGE - ? ? ?

NULOS - Laissez moi venir avec vous s'il vous plaît !

Tout le monde est étonné !

NULOS - Je veux pas vivre ici ! Je veux plus vivre ici ! On me maltraite ! Et je pense que ma place est avec vous...

BULLE, souriante - Alors... Vient !

Nulos grimpe vite à bord du radeau. Kapa et Arp poussent à nouveau le radeau pour le faire partir. Les enfants se servent de leur mains comme des pagaies. Le radeau s'éloigne lentement de la berge.
Arp regarde sa soeur...

CHEF KAPA - T'inquiètes pas. Elle s'en sortira.

Tout deux se retournent et rejoignent la nuée de Kobolds. Mais celle-ci finit par céder et laisse venir les Kaïds jusqu'au bord du Grand Lac. Ils voient le radeau au loin. Eux n'ont aucuns bateaux et ne savent pas nager. Korn est furieux.

De leur côté; Gabi, Tilop, Grokouik, Sker, Bulle et Nulos on de plus en plus de mal à discerner ce qui se passe sur la berge de leur ancien secteur, avec le recul de leur radeau. Ils quittent progressivement le secteur Montparnasse en direction de La Muette.

Nulos regarde ces frères, enragés par la fuite des prisonniers, et dit à ses nouveaux amis, sans leur porter un regard:

NULOS - Merci.
Le Grand Lac.

Une immensité d'eau souterraine. 150 mètres de profondeur et un plafond situé à 50 mètres du niveau de l'eau.

Jamais rien ne vient troubler la paisible surface de cet endroit harmonieux. Rien, sauf un crachat de Grokouik dans cette immensité. Ce simple geste grossier eut pour effet de créer des cercles parfaits sur l'eau.

SKER, criant - NON MAIS T'ES DÉGUEULASSE GROKOUIK ! ! Ça, c'est la réserve d'eau de tout les villages koboldes et toi, tu craches ton molard dedans !

Cette phrase résonne, dans le profond silence de cet océan artificielle...

GROKOUIK - Oh ben désolé ! Je savais pas !

SKER - Ben qu'est ce que tu crois alors ? Que l'eau qu'on boit elle vient comme ça ? ! !

TILOP - Ben en principe c'est ça... Elle tombe du plafond de notre...

SKER, se tournant vers Tilop - Oui non mais je me comprend ! Et puis même ! ( se retournant vers Grokouik ) T'as pas à cracher la dedans ! Nos ancêtres ils se sont défoncés le cul pour faire cette salle !

GROKOUIK - Oui bon ben, ÇA VA ! Je m'excuse... T'es content là ?

SKER - ... Non... c'est moi qui m'excuse. Ch'uis un peu sur les nerfs avec ce qui vient de nous arriver... Désolé.

GROKOUIK - Nan c'est pas grave ! Et puis de toute façon, on se demande bien pourquoi ils nous on fait construire cette salle, les Kaïds... C'est vrai après tout. L'eau elle était bien, dans les tranchés des tunnels... Ça faisait joli ! Pourquoi est-ce que les Kaïds nous on fait percer des trous pour écouler l'eau dans cette salle ? ! !

GABI - Parce que les plantes carnivores sont arrivées et qu'elle nous ont empêchées d'aller chercher de l'eau pour nos familles...

NULOS - Heu... Oui enfin... C'est pas vraiment ça, la VRAIE histoire de cette salle...

BULLE - Ah bon ? Raconte ! !

NULOS - Heu... J'ai pas vraiment le droit d'en parler... !

SKER, se levant face à Nulos avec un petit sourire diabolique - Sans blagues ?

NULOS, après 10 secondes de réflexion - Heu... Bon ok.

Tout le monde se rapproche de Nulos.

NULOS - Vous vous rappelez quand cet humain... ce monstre là, heu...

GABI - Achro Muzekalt ?

NULOS - Oui ! C'est ça ! Achro Muzekalt ! Vous vous rappelez de la réaction des gens, quand il est arrivé dans notre village la première fois ?

BULLE - Un peu... Microlax, Kapa et les autres, étaient très heureux !

NULOS - Oui ! Mais les autres Kobolds comme Primus ? Et les Kaïds ? Ils avaient prit peur de la venue de cet étranger ! Ils le voyaient d'un mauvais oeil ! Korn pensait que cet individu pouvait nuire au confort que mon peuple exerçait sur le vôtre. Alors lui et ses laquais ont tout fait pour ralentir les investigations de cet Humain...

GROKOUIK - Ah ! C'était donc ça un "Umin" ?

SKER - Sans blagues, Grokouik, t'es vraiment en train d'arriver à suivre notre conversation ? ? !

GROKOUIK, boudeur - ...

NULOS - Et pour couronner le tout, mes frères ont même trouvé un prétexte bidon pour emprisonner ce scientifique et Microlax...

GROKOUIK - Ah ? Les "Umins" ça peut être assez intelligents pour pouvoir être des scientifiques ?

SKER - Ben oui banane !

NULOS - Korn voulait emprisonner Achro à vie ! Il ne voulait pas que celui-ci puisse parler de sa découverte à d'autres collègues du monde du dessus !

GABI - Heureusement que Kapa était là pour faire le messager entre l'Humain et un autre scientifique !

GROKOUIK - Ah bon ? Ça sait écrire un "Umin" ?

TOUT LE MONDE, sauf Nulos un peu gêné - TA GUEULE GROKOUIK ! ! !

Sur ce coup là, Grokouik fait mine de ne plus écouter la conversation en allant s'asseoir sur le bord opposé du radeau. Il regarde le... paysage... ( si on peut parler de paysage )

NULOS - Mais depuis que l'Humains a été sauvé par les siens, mes frères ont commencé à prendre des dispositions... Si des amis de l'Humains ont pu venir jusque chez nous, notre village est connu de bien plus de personnes que nous le pensions ! Sans compter que l'Humains en question... ben il s'est échappé avec tout ses amis... Et eux connaissent bien le chemin pour venir !

TILOP - Tu es en train de nous dire qu'on peut s'attendre n'importe quand à voir débarquer chez nous d'autres de ces Humains ? ! !

NULOS - Non !

TILOP - ? ? ?

NULOS - C'est justement là que je veux en venir avec ce Lac ! À votre avis, quand est-ce que les plantes carnivores ont commencées à apparaître dans le mètre-eau ?

GROKOUIK, se retournant vers ses amis - Un peu après la construction de la salle du Grand Lac; qui elle, a débutée pendant l'incarcération de l'Umin !

Tout le monde regarde Grokouik, sidéré !

GROKOUIK, à Sker - Moi aussi, je suis la conversation... MONSIEUR !

Puis Grokouik se retourne. Tout le monde se re-concentre vers Nulos.

NULOS - Ben là... j'ai plus rien à ajouter !

SKER - Peu être qu'il a raison... Mais... J'ai pas compris ce qu'il a dit !

NULOS - Les Kaïds, pour empêcher les Humains de revenir dans le Mètre-eau, ont chercher un moyen pour y attirer ces plantes carnivores. Avant, elles vivaient dans le même endroit où nos pères récoltaient l'orichalque. Ces... monstres... n'ont en fait d'une plante que l'apparence...

Grokouik, intéressé, rejoint la conversation...

NULOS - En effet, elles détestent le feu, la lumière et l'eau ! Pour le feu, il suffisait que les Kaïds créent des foyers d'incendie dans les grottes de ces monstres: pour que les plantes se retirent jusque dans le tunnel; et vu que les tunnels du Mètre-eau ont vite été déserté, les torches qui éclairaient le tunnel ont été éteintes par nos frères... Ainsi, l'obscurité du tunnel plût aux plantes. Quand à l'eau des tranchés... Maintenant, vous savez pourquoi Korn et les autres dirigeants kaïds ont jugé bon de créer la salle du Grand Lac !

TILOP - Donc les Kaïds nous ont forcé à construire cet océan pour empêcher les Humains de nous recontacter ? ! !

SKER, pensif - On s'est enfermé nous-mêmes...

GABI - Mais comment faire ? Comment sortir de cet endroit et regagner la surface si les plantes arpentent les tunnels du Mètre-eau ?

SKER - Heu... "regagner la surface" ? Il me semble que tu en oublies notre mission Gabi...

NULOS - Pour les plantes, c'est pas un problème... Je ne sait plus qui c'est, mais y'a un de nos gars, un jour, qui à découvert que ces plantes raffolent de terre... Ce qui est en faite tout à fait normal pour une plante...

GABI - Ben elles ne mangent pas de la viande ?

NULOS - Non. Leur bouche... n'est pas une vraie bouche. C'est une mâchoire... qui mâche dans le vide. C'est aussi un système de communication orale pour elles... Elles se nourrissent par leurs pattes qui sont des racines pourvues de muscles... Donc ce gars, un jour, il s'est muni d'un sac de terre et il en distribuait petit à petit aux plantes ! Vu que dans le Mètre-eau, y'a pas de terre: tout est en pierres sculptées !

TILOP - Les plantes vivent grâces aux Kaïds ? ! !

NULOS - Ben... Oui ! C'est ainsi qu'on a réussi à les... "apprivoiser".

Tous les enfants sont sidérés par de telles révélations...Pendant tout le reste du trajet, ils ne parlent plus. Chacun pense tout seul, dans son coin. En paix.

Bien plus loin sur l'autre berge, dans le secteur de La Muette, l'activité semble être aussi soutenue que dans le secteur Montparnasse. Les hommes kobolds travaillent à la mine d'orichalque, les Kaïds surveillent...Bref, tout semble aussi paisible que d'habitude...

Mais pourtant, un peu plus loin, une grande réunion inattendue de Kobolds a lieu:

UN KOBOLD - Les Kaïds nous maltraitent ! Hier, un de mes collègues s'est fait roué de coups par ces sauvages ! On ne peut plus supporter de tels atteintes aux "Droits Syndicaux Koboldiens" ! ! !

TOUTE L'ASSEMBLÉE - OUAIS !

Tout ces kobolds sont réunis autour de leur déléguée syndicale: Steri. C'est elle qui prend en charge les plaintes de ses confrères et qui conclue des accords avec leurs patrons Kaïds...Il n'y a qu'une femme pour s'occuper d'un tel poste car tous les hommes doivent obligatoirement travailler.

STERI, avec calme - Travailleurs ! N'oubliez pas ! Dans le grand cycle de la vie, vous avez la place de ceux qui forgent l'avenir ! Les Kaïds sont ceux qui vous forgent ! La vie est faite comme ça et c'est tout simplement logique quand on y réfléchi bien...

Les Kobolds écoutent leur déléguée avec passion, acquiesçant d'un signe de tête chacune de ses paroles.

STERI - Je comprends ce que vous ressentez ! Et j'irai porter votre requête auprès de vos supérieurs !

Tous les Kobolds acclament leur représentante !

STERI, avec une aisance d'oratrice - Nous montrerons aux Kaïds de quel travail nous somme capables ! Nous, les Kobolds ! !

TOUTE L'ASSEMBLÉE - OUAIIIIIIIIIIIS !

TOUT ENSEMBLE - VIVE LA RÉVOLUTION ! ! !

STERI - Allez ! Retournez travailler ! Je m'occupe de tout !

Pendant que tous les Kobolds s'en retournent travailler en chantant leur hymne fraternel ( «C'est la luuuuutteu finaaaaaaleuuuuuu...» ), Steri quitte la mine d'orichalque, direction le secteur kaïdien.

Sur son passage, elle croise beaucoup de kobolds qui lui font tous un grand signe reconnaissant de salut. En arrivant près du secteur opposé, des Kobolds dans son dos lui souhaitent: «Bon courage !».

Steri est maintenant dans le secteur kaïdien. Celui-ci ressemble de beaucoup au secteur de "Montparnasse"... les dorures en plus... En pénétrant dans la plus grande des demeures, les gardes à l'entrée, des Kaïds, lui souhaitent la bienvenue. Ils la connaissent bien.

Steri monte d'un étage et se retrouve sur une vaste terrasse, sur le toit du palais. Ici se tient debout, et de dos, le grand chef: Fumi.

Comme son homologue de "Montparnasse" il est vêtu de grands voiles dorés et de petites babioles en orichalque ( ce qui est un luxe ).

Sans se retourner, il dit à Steri:

FUMI - Steri, sais-tu pourquoi notre Village "La Muette" est l'un des plus prospères de tout l'Empire kaïdien ?

Steri s'approche.

FUMI, se retournant - Parce que les Kobolds, avec l'illusion du pouvoir syndical que je leur offre, ont le sentiment d'être au coeur du développement de notre cité !

STERI - "L'illusion" que NOUS leur offrons ! Sans moi, tu aurais bien du mal à les contenir.

FUMI - Oui c'est vrai. Excuse moi. Je suppose que tu n'es d'ailleurs pas là par hasard ?

STERI - En effet, ils se plaignent encore et toujours des mauvais traitements que tes laquais leur font subir. Mais comme j'arrive toujours à les contenir, cela ne pose pas tant de problèmes.

FUMI - Bien ! Parfait ! Grâce à la fierté que ton peuple porte pour son syndicat, nous avons un contrôle constant sur lui ! Ensemble, toi et moi, nous formons un grand duo !

Tandis qu'ils se félicitent mutuellement de leur soif de pouvoir, le calme plane sur tout l'ensemble de "La Muette". Les hommes travaillent, les femmes s'occupent de leurs enfants sur la place de leur secteur, et les jeunes discutent. Quelques uns d'entre eux se promènent sur la berge du Grand Lac:

LOKI - Et aujourd'hui ? Il t'est encore rien arrivé aujourd'hui ?

PADBOL - Non... C'est bien ça qui me fait peur...

Loki, c'est le frère de Padbol. Ils vivent ensemble et Loki a toutes les qualités inverses de son frère...
Padbol est un jeune kobold... Petit pour son âge, il est tout de même assez robuste.
Comme son nom l'indique, il n'a jamais de bol... Par exemple, lors de sa cérémonie d'orichalcation, alors qu'il venait de naître, sa bougie refusait catégoriquement de se fixer sur son crâne. Les vieux Sages crurent à l'époque que la volonté divine rejetait ce jeune Kobold pour ses ondes négatives... Peut être était-ce un démon ? ! !

Au bout de plusieurs tentatives, la bougie finie par se coller sur son front et tout revint dans l'ordre. Padbol frôla de peu l'exécution !

Depuis ce jour malheureux, Padbol n'a jamais de chance. Pourtant, aujourd'hui, ce n'est pas le cas. Il ne s'est encore rien produit...

PADBOL - Je craint le pire...

LOKI - Mais nooon ! Ça arrive à tout le monde de pas avoir de chance ! Et là tu en as enfin !

PADBOL, d'un air maussade - Tu te fous de moi là ? !

Un grand silence pèse tout d'un coup dans leur conversation. Soudain, ils constatent que d'autres Kobolds de la rive regardent quelque chose se dirigeant vers eux... par le Grand Lac !

LOKI - Tiens ? Qu'est-ce qui vient ?

PADBOL - ... Des emmerdes...

LOKI - ... On dirai un radeau... Avec des Kobolds dedans !

PADBOL - Ouais ! Et ils ont une drôle de couleur !

De leur côté, Gabi, Tilop, Sker, Bulle, Grokouik et Nulos aperçoivent enfin la berge ! Ils ont rejoint l'autre rive du Grand Lac ! Ils constatent que des Kobolds les ont déjà remarqué... Ceux-ci ont d'ailleurs un pelage d'une drôle de couleur !
BULLE - Ils ont une drôle de couleur ces Kobolds là!

NULOS - J'ai entendu dire que ceux des autres secteurs ont tous une couleur différente... Un signe d'appartenance à un secteur.

BULLE - Les Kaïds aussi?

NULOS - Non. C'est juste un système qui permet de savoir à quel secteur fait parti tel ou tel Kobold...

GROKOUIK - Alors on nous a habitué à vivre avec notre couleur uniquement pour une histoire d'organisation?

SKER, murmurant à lui-même - Pas si cons les Kaïds...

GABI - Mais alors on va se faire repérer!!! Ils vont savoir qu'on a quitté Montparnasse!

TILOP - Sauf si on demande aux Kobolds d'ici de nous cacher!

SKER - Aidez-moi à ramer! On a intérêt à se grouiller si on veut passer inaperçu aux yeux des Kaïds!

Tous les autres compagnons de Sker se mettent à ramer de chaque côtés du radeau. Sur la rive, un attroupement de Kobolds de plus en plus important se met à observer avec curiosité l'équipage de ce radeau:

UN KOBOLD - Ils sont étranges! Vous avez vu leur couleur?!

UN AUTRE KOBOLD - Non c'est normal, j'ai entendu dire qu'il s'agissait d'une maladie de peau qui touche certains Kobolds des autres secteurs... C'est pas contagieux.

LOKI, à Padbol - Y'a un Kaïd avec eux...

Le radeau est enfin sur la berge. Le mystérieux équipage de ce navire se fait vite encerclé par des curieux. Les questions fusent de partout.

DES KOBOLDS - D'où venez-vous? Comment on vous appelle? Vous parlez notre langue? Vous avez une maladie de peau?

GABI - Excusez-nous, sommes-nous bien arrivés au secteur du nom de La Muette?

LOKI - Oui c'est ici. Et vous? D'où venez-vous?

TILOP - Montparnasse

LOKI - Vous... vous avez fuit votre secteur?

NULOS - ... Oui!

LOKI, surpris - Comment! Le Kaïds aussi?!!

GABI - C'est une longue histoire... Pour l'instant on doit faire en sorte de ne pas se faire repérer par les Kaïds. Quelqu'un pourrait nous cacher le temps que l'on contacte la Résistance de votre secteur?

LOKI - Oh mais bien sur!

PADBOL, d'un air extrêmement dérangé à Loki - Hum Hum...

LOKI - Ah oui pardon. Moi c'est Loki et voici mon frère: Padbol! Allez en route! Sinon on va se faire repérer...

Loki rassemble la troupe fraîchement débarquée, son frère, et se dirigent tous discrètement vers leur maison. Derrière eux, plusieurs Kobolds les suivent, intrigués par ces visiteurs.

SKER, se retournant - Arrêtez de nous suivre! Vous voulez nous faire repérer ou quoi?!

Tous les curieux, surpris puis vexés, repartent en direction de la salle du Grand Lac... Durant leur déplacement vers un abri, Padbol marche à côté de son frère et entame avec lui une discussion privée:

PADBOL, murmurant - Pourquoi les avoir invité à se réfugier chez nous?!

LOKI, murmurant - Et pourquoi ne pas les avoir invité?

PADBOL, murmurant - J'ai le sentiment qu'ils vont nous porter la poisse...

LOKI - Arrête d'être parano!

PADBOL, murmurant plus fort - J'ai jamais été aussi sur de moi sur ce coup là!!!

LOKI - Je te promet que tout se passera bien et que rien ne viendra changer nos habitudes.

PADBOL, réfléchissant un moment puis - ... Ch'uis quand même pas très rassuré...

En arrivant à l'entrée du secteur des maisons koboldes, Loki et Padbol entrent en premier afin de guetter d'éventuelles rondes de Kaïds... Rien en vue. Tous empruntent une petite ruelle entre les habitations et le mur du secteur. En passant derrière chaque habitation, ils entendent furtivement ce qu'ils se passent à l'intérieur. Arrive un moment où ils sortent tous de cette ruelle et s'engouffrent enfin dans une maison: Celle de Loki et Padbol! Une fois que tous se trouvent à l'intérieur, Padbol referme soigneusement le verrou de la porte derrière eux et fait en sorte de voiler toutes les fenêtres.

LOKI - Voilà! Faites comme chez vous!

GROKOUIK - Heu... je veux pas être chiant mais j'ai faim!

GABI - Moi aussi...

LOKI - Ah? Oui ça se comprend. Vous avez dû rester longtemps sur ce radeau... Je reviens.

Loki déverrouille la porte soigneusement fermée par son frère et sort sans même la refermer. Padbol saute sur celle-ci pour vite la re-verrouiller!

GABI - Heu bonjour! On espère pas trop vous déranger toi et ton frère...

PADBOL, un peu méfiant - Hein? NooooOOOooooN... Pas du tout.

GABI - Pourquoi on t'appelle Padbol?

GROKOUIK, sur un ton blagueur - Ahah! Parce qu'il a pas de bol! Ahahahaah...!

PADBOL - ... Ben... C'est ça oui... justement.

GROKOUIK, sur un ton calmé - ... Ah?

Un long silence règne dans la salle. Jusqu'à ce que quelqu'un frappe à la porte.

PADBOL, sursautant - HEIN?!! C'est... c'est qui?

LOKI - C'est moi, idiot! Ouvre!

Quand Padbol ouvre la porte, une odeur de grillade de cafards envahie la pièce. Loki pose le grand plat sur la table. Padbol ne demande pas son reste et referme de nouveau la porte. Tout le monde se met autour du plat et commence à goûter au festin.

GROKOUIK, se régalant - Hmm. C'est bon! Merci!

PADBOL, à Loki - Comment t'a fait pour qu'ils te donnent tout ça?

LOKI - Oh... J'ai juste dit que c'était ton anniversaire! Ils font des exceptions pour les jours spéciaux comme ça.

PADBOL - Mais heu... Mon anniv' c'est pas aujourd'hui c'est dans...

GABI - Loki, après avoir fini de manger il faudrait que l'on contacte votre mouvement de résistance. On a des trucs à faire avec eux.

LOKI - Quoi? Notre mouvement de... résistance?

TILOP - Ben oui! Vous en avez bien un quand même?! Qui se chargent de faire front aux Kaïds.

LOKI - Ah! Vous parlez peut être de notre syndicat? Vous appelez ça "mouvement de résistance" chez vous? Oui on a un syndicat.

GABI - Ouf! Il faudrait qu'on le contacte.

SKER - Heu... Il marche comment votre... syndicat?

LOKI - Et bien nous avons une délégué syndicale du nom de Steri. C'est elle qui va informer les Kaïds des requêtes et des plaintes que nous avons à formuler. C'est un syndicat surtout pour les travailleurs kobolds. Mais elle permet aussi de faire des dérogations spéciales sur la nourriture pour les jours de fêtes...

SKER - Autrement dit, vous n'avez pas de véritable mouvement secret de résistance?!

LOKI - Ben... Non. On en a jamais eu besoin... Steri fait du bon travail.

GABI - Tant pis on fera avec. Il faudrait qu'on lui parle à Steri.

Pendant ce temps dans le quartier kaïdien, Steri se dirige vers le Palais du supérieur Kaïd. Elle a été demandée par Fumi en personne. Après avoir montés les étages, elle se retrouve sur la terrasse, face à lui.

STERI - Tu m'a faites appelée?

FUMI - Un radeau a été retrouvé sur la berge du Grand Lac...

STERI - Des intrus sont parmi nous?

FUMI - Pire: des fugitifs! Ils viennent du secteur Montparnasse.

STERI, intriguée - Comment sais-tu ça?

Dans son dos, elle entend des bruits de pas lourds. Elle se retourne et voit un immense Kaïd, une vraie montagne de muscles.

FUMI - Steri, je te présente Gorfl. Bras droit du Grand Kaïd Korn du secteur Montparnasse. Il est ici depuis hier et m'avait déjà informé de la probable venue de ces fugitifs.

GORFL - Mon maître exige leur retour immédiat dans notre secteur. Il y'a aussi un petit Kaïd avec eux.

STERI - Un kaïd qui fuit sa maison? Intéressant. Et je suppose que vous me chargez de les retrouver?

FUMI - Exact!

De retour dans la maison de Loki et Padbol, tout le monde digère tranquillement le repas.

GROKOUIK - J'espère que se sera pas trop long.

TILOP - Patience! Loki vient à peine de partir chercher Steri... Elle doit avoir beaucoup de travail.

GROKOUIK - Alors on fait quoi en attendant?

SKER - On la boucle!

NULOS - Je vais sortir faire un tour dehors. Pour voir les environs.

PADBOL, paniqué - Hein?! Quoi? Tu vas nous faire repérer!!!

NULOS - T'inquiètes pas. Nous les Kaïds, on a tous la même couleur! Ils vont pas voir la différence.

PADBOL - Hein?! Ah oui c'est vrai.

SKER - Relax Padbol!

En sortant de la maison, Nulos observe plus attentivement le village kobold. Il se rend compte qu'il n'avait jamais prit le temps de regarder le secteur des Kobolds. Il s'imagine que tout ici est pareil qu'à Montparnasse... sauf la couleur du pelage des Kobolds. Il sort du village et arrive près du quartier des travaux forcés. Ici, beaucoup de Kobolds travaillent comme à Montparnasse à récolter l'Orichalque. Les Kaïds les surveillent tout autant. Soudain, un Kobold surchargé bouscule Nulos et le fait tomber par terre. Tout le monde s'arrête de travailler, terrorisé, imaginant une punition pour cette bousculade. Les Kaïds se regroupent tous pour le relever tandis que le Kobold s'excuse mille fois devant Nulos de l'avoir renversé, par peur de représailles.

KOBOLD - Pardon! Je m'excuse! Je suis maladroit! J'étais trop chargé je voyais rien! Vraiment désolé!...

KAÏD NARC - C'est ça! Abruti de Kobold tu l'a fait exprès, avoue!

KOBOLD - Mais non! Je le jure devant Fumi!!!

NARC - C'est ça, c'est ça... Allez petit! Te laisse pas faire! Défonce-lui la gueule!

TOUS LES KAÏDS - OUAIS!

NULOS, au Kobold - Heu... Non mais ça va, c'est pas grave... Je te pardonne!

Qu'il soit Kobolds ou Kaïds, tout le monde est surpris de la réaction de Nulos.

NARC, à Nulos - Héla! Quel genre de Kaïd tu es toi?

UN AUTRE KAÏD DANS LA FOULE - Du genre lopette?!

NULOS - Hein? Mais non, je...

NARC - Je t'ai jamais vu ici auparavant. T'es nouveaux?

NULOS - Ben heu... oui...?

NARC, sceptique - ...

NULOS - ... Quoi?

NARC - Chez nous y'a jamais eu de nouveau sans qu'on en soit tous au courant.

NULOS - ( AÏe... Ch'uis repéré! )

NARC, aux autres Kaïds - Allez les gars! On l'emmène!

Tous les Kaïds saisissent Nulos et l'emportent en direction du palais de Fumi. Pendant ce temps, chez Loki et Padbol:

BULLE, inquiète - J'espère que tout se passe bien pour Nulos...

La joyeuse bande de Kaïds tiennent toujours Nulos et arrivent bientôt sur la terrasse du palais. Ils y laissent tomber leur capture devant Fumi qui discutait avec Gorfl.

NARC, sur un ton de militaire - Maître, nous avons "intercepté" cet individu qui nous semblait douteux!

En relevant la tête, Nulos aperçoit Gorfl. Tous deux écarquillent leurs yeux.

NULOS - Oh oh...

GORFL - Tiens! Ce cher Nulos!

GORFL, à Fumi - Voici le Kaïd que recherche mon maître!

FUMI - Quelle surprise! Dommage que Steri ne soit pa là!

NULOS - Quoi?!

GORFL, sur un ton moqueur - Dis-nous Nulos, où se planquent tes gentils petits nouveaux copains kobolds?!

NULOS, sous les ricanement des autres Kaïds - Pourquoi "dommage que Steri ne soit pas là"?

FUMI - Parce que je suis sur que tu lui aurais été très utile à retrouver tes camarades.

NULOS - !!!

GORFL, toujours sur un ton moqueur - Allez, parle! Dis-nous où ils sont!

NULOS - Ja... jamais!

FUMI, commençant à s'énerver - Si tu refuses de tout nous dévoiler, tu vas dans ce cas subir le sort que l'on réserve d'habitude uniquement aux Kobolds!

Pendant ce temps, Loki se déplace dans la foule des Kobolds à la recherche de Steri. Il demande à des gens s'ils savent où elle se trouvent mais personne ne semble le savoir. En dernier recours, Loki sait à qui il doit poser la question. Il se dirige en direction du quartier des Kaïds. Il ne cherche pas à y entrer mais adresse la parole au premier garde qu'il voit.

GARDE KAÏD - Qu'est-ce que tu fais là toi? Retourne dans ton quartier! Allez, oust!

LOKI - Attendez! Je voudrais savoir où se trouve Steri. Y'a des travailleurs qui veulent la voir de toute urgence ou ils vont faire grève s'ils ne peuvent pas lui parler! Ils m'ont envoyé la chercher! Vous avez où elle est?!

GARDE KAÏD - Hum... J'ai entendu dire qu'un radeau étranger avait accosté sur la berge du Grand Lac... Peut être qu'elle est allée vérifier ça... Mais moi je crois que c'est des bobards de Kobolds, le coup du radeau!

LOKI, amèrement - Hum... mer... merci... ( gros con )

GARDE KAÏD - C'est comme cette histoire qu'un p'tit Kaïd les accompagnait et qu'il s'est fait capturé par les gars de Narc... J'y crois pas. Vous les p'tits Kobolds vous feriez n'importe quoi pour vous rendre intéressant!

LOKI - !!!

GARDE KAÏD - Allez! Maintenant tire-toi!

Loki se demande comment il n'avait pas put y penser plus tôt! Il se met à courir en direction du Grand Lac. Une fois sur place il espère pouvoir enfin trouver Steri et arranger du même coup la fâcheuse capture de Nulos. IL croise enfin Steri!

LOKI - Ah! Steri je te cherchais partout!

STERI, concentrée dans sa mission - Dis aux travailleurs que je suis occupée et que j'irais les voir plus tard...

LOKI - Non, je viens pas te voir pour ça! Je... je connais des gens qui voudraient te parler!

STERI - Ah? C'est bien...

LOKI - Des gens qui sont pas d'ici. Ils sont venus du Grand Lac.

STERI, soudainement très attentive - Quoi c'est vrai?! C'est eux que je cherche! Heuuu... on m'a dis qu'il fallait impérativement que je leur souhaite la bienvenue!

LOKI - C'est à dire qu'ils voudraient passer incognito. Ils ne veulent pas se faire coincer par les Kaïds.

STERI - Compte sur moi! Conduis-moi à eux.

LOKI - Au fait, y'a un jeune Kaïd qui les accompagnait et je crois qu'il s'est fait capturé par les Kaïds de Fumi.

Chez Padbol, on frappe à la porte.

PADBOL - Qui... qui c'est?

LOKI - Le Père Noël, crétin!

PADBOL - Ah! Entre!

Padbol ouvre la porte. Loki et Steri entrent et Padbol referme vite la porte derrière eux.

LOKI - Gabi, voici Steri!

GROKOUIK - Aaah! Enfin!

STERI - Enchantée! Vous... vous vouliez me parler?

GABI - Oui!

TILOP - On vient du secteur de Montparnasse.

STERI - Oui je s... Heuu... Ah bon?! Ça fait loin quand même! Non?

SKER - Notre mission est de contacter la rébellion koboldienne de tous les secteurs maintenus sous le joug Kaïdien. Pour les fortifier et former un ensemble uni!

STERI - ... Intéressant... continuez!

GABI - Il paraît qu'il n'y a pas de vraie résistance chez vous. Donc Loki nous a dit que vous seriez la meilleur personne à contacter.

STERI, avec un grand sourire au museau - Il a trèèès bien fait!

BULLE - Heu... où est Nulos?

STERI - Nulos? Le petit Kaïd?

LOKI - Oui, heu... je crois qu'il s'est fait capturé...

BULLE - !!!

STERI - Oh mais ne vous inquiétez pas! Je vais régler ce problème! Pour l'instant, mon seul conseil est que vous ne sortiez pas de cette maison!

TOUT LE MONDE, sauf Grokouik - D'ACCORD!

GROKOUIK, à la traîne - ... Heu... D'ACCORD!

Steri sort précipitamment de la maison. De leur côté; nos jeunes Kobolds n'ont plus rien d'autre à faire qu'attendre...

SKER - Je le savais qu'il aurait pas dû sortir!

TILOP - Du calme! Steri a dit qu'elle s'occuperait de lui!

GROKOUIK - Ouais! Y'a plus qu'à attendre!

BULLE - ...

LOKI - Bon! Ben finalement tous se passe plutôt bien pour le moment!

PADBOL, en vérifiant bien les verrous de la porte - ... Oui... Pour le moment.

Soudain, la porte est défoncée dans un vacarme assourdissant et une dizaine de Kaïds viennent capturer nos jeunes héros! Dehors, des Kobolds curieux viennent voir l'intervention des Kaïds. Nos jeunes résistants sont traînés par les pattes jusqu'au secteur Kaïdien où ils sont jetés dans une cage de bambou! Deux Kaïds se mettent ensemble pour lancer Grokouik dans la cage.

UN KAÏD - Ouarf! Ce qu'il est lourd!

GROKOUIK - Ch'uis pas gros!

La cage se referme. Un Kaïd fixe Padbol dans les yeux:

KAÏD, à Padbol - Héhéhé... Joyeux anniversaire Padbol!

PADBOL, en regardant son frère - ...

Dans la cage, ils retrouvent tous Nulos qui était déjà là depuis une demi-heure...

BULLE - Nulos!

TILOP - Ca va?

NULOS - Couci couça... Ah au fait, Steri, elle est pas de notre côté...

LOKI - Quoi? Tu dis que c'est une traîtresse?!

STERI, face à la cage - Je n'emploierais pas ce mot!

Tous les prisonniers se retournent face à Steri. Fumi et Gorfl sont avec elle.

GORFL - Salut! Vous vous souvenez de moi?

SKER - Arf! La grosse brute de Korn!

GABI - Tu... tu vas nous ramener chez nous?!

GORFL - Exact!

NULOS - ...

LOKI - Hè! Et nous?!

FUMI - Bof... deux kobolds de plus ou de moins, qui va s'en soucier?

STERI - Surtout que ces deux là n'ont plus de famille depuis longtemps! De plus ils connaissent ma position désormais.

FUMI - Gorfl, tu partiras demain à l'aube. Reste donc ce soir, on fera un buffet en ton honneur!

Fumi, Steri et Gorfl s'en vont, laissant nos compères dans leur misérable cage de bambou...

PADBOL - Je me doutais bien qu'ils nous porteraient la poisse ces étrangers...
Il fait nuit. Tout le monde dort dans le secteur de La Muette. Fumi est allongé sur son trône. Gorfl, le ventre rempli après le somptueux buffet, se sert du flanc du trône comme oreiller. Les seuls qui ne dorment pas se trouvent dans une petite cage de bambou.

PADBOL - Je te l'avais bien dit Loki! Qu'ils nous porteraient la poisse!

LOKI - ...

GROKOUIK - T'inquiète pas Padbol.

GABI - Ouais, on commence à être habitué à être en cage!

PADBOL ET LOKI - Ah bon?!

SKER - Ouais et te plaint pas Padbol, la dernière fois on se faisaient balancer des légumes pourris!

BULLE - Et puis ici, on sait qu'on sortira un jour!

TILOP - Ça c'est pas sur.

BULLE - Pourquoi?

NULOS - Parce que là bas on était sensé être enfermés à vie. Une fois qu'on sera de retour, ça m'étonnerait qu'ils nous laissent sortir...

PADBOL - Ah... Ben alors c'est génial... On va pas se faire éxécuter, on va juste rester dans cette cage jusqu'à notre mort...

LOKI - En rajoute pas s'il te plait...

GABI - Vous inquiétez pas, y'a toujours quelqu'un pour nous sauver à un moment ou un autre...

TILOP - Ouais! Quelqu'un qu'on espérait plus depuis longtemps!

PADBOL, ironique - Génial...

LOKI, pareil - Et il passe quand ton sauveur inespéré?

UN SAUVEUR INESPÉRÉ, murmurant - Maintenant!

TOUS LES PRISONNIERS DE LA CAGE - ??!

GABI - Qui... Qui est là?

Une ombre se dresse juste devant eux, en face de la porte. Le mystérieux inconnu enlève son chaperon. Ce sauveur ne leur est pas inconnu!

TOUS LES PRISONNIERS DE LA CAGE, sauf Loki et Padbol - PIPO!!!!

PIPO, murmurant - ChuuUUUUuuut!!! Un pote est allé chercher la clè!

PADBOL, à Grokouik - Heu, est-ce un ami-sauveur-inespéré à vous?!

GABI, à Pipo - Qu'est-ce qui vous est arrivé après votre fuite?

PIPO - On se racontera nos petites histoires plus tard, d'accord?

L'AMI DE PIPO, derrière Pipo - Ça y est! J'ai la clé!!!

PIPO, recevant la clé volé par son ami - OK, on va vous sortir de là!

Pipo insère la clé dans le verrous et enclenche l'ouverture de la cage. Tous les prisonniers sortent un par un. Le derniers à sortir est Padbol. Il se tiens encore dans la cage, les deux mains sur les extrémités de la sortie, et dit:

PADBOL - Finalement, y'a peut être des jours où j'ai de la chance!

Soudain, un flash aveugle tout le monde et émet un vacarme épouvantable, réveillant tout le secteur de La Muette. Puis ce flash s'estompe: Padbol a disparu! Personne ne comprend ce qui s'est passé... Mais les Kaïds commencent à réagir que les prisonniers sont en train de s'échapper!

UN KAÏD, criant - ÉVASION!!!

Les évadés se mettent tous à courir, suivant Pipo qui semble connaître les lieux... Ils courent tous et se retrouvent bientôt à l'extérieur du secteur de La Muette: ils sont dans le Mètre-eau! Derrière eux, on peut entendre les grognements de mécontentements des Kaïds.

PIPO ET SON AMI - Par ici!

Tous suivent Pipo qui s'engouffrent dans une cavités qui semble rejoindre un tunnel secret! Au bout d'un moment, Pipo s'arrête de courir. Les grognements ne se font plus entendre...

PIPO, haletant - Ouf... uf, puf... Ils nous ont fait courir ces charognes!

GABI - Où on est là?

PIPO - Dans un tunnel qui conduit au QG du Néo-MRK...

SKER - Néo-MRK?!

L'AMI DE PIPO - Le Nouveau Mouvement de Révolte Koboldienne!

GROKOUIK - Ça existe ça?!

PIPO - Et oui! Mais pour le moment il ne regroupe que les secteurs de "Trocadéro" et "Bir-Halceim"

Le calme semble être revenu. Ils marchent tous tranquillement dans le petit tunnel.

PIPO - En fait, quand on est parti, lors de l'évasion du secteur kaïdien de Montparnasse, on s'est tous caché dans un coin et on a observé.

L'AMI DE PIPO - Faut dire qu'on est très discret quand on le veut!

PIPO - À partir d'un moment, on a vu Gorfl sortir du secteur et emprunter un... système de transport assez intéressant... Mais j'en reparlerais plus tard. Donc on l'a suivi, et on a débouché devant l'entrée de ce secteur là. On a voulu se planquer dans un coin et... en fait le coin où on voulait se planquer, y'avait déjà des Kobolds qui y étaient et qui nous espionnaient!!!

L'AMI DE PIPO - Ils se sont faits piner en beauté!

Ils débouchent bientôt sur la fin du tunnel...

PIPO - Oui enfin bref, on leur a expliquer notre histoire et la vôtre, en précisant bien que vous risquiez d'arriver dans "La Muette". Eux nous on fait un rapport sur ce secteur qui s'avère être bien contrôlé par les Kaïds... En leur prouvant notre discrétion, ils nous ont permis de rejoindre le...

Pipo pousse un voile de la même couleur que la roche et découvre à nos yeux un grand complexe organisé du...

PIPO - Néo-MRK!!!

Cette salle semble très vaste, bien que le plafond y soit très bas ( seulement 1,70 mètres ). L'activité y est très dense, des Kobolds circulent de partout. Tout le monde s'affaire à des travaux différents: certains élaborent des tactiques à partir de plans de secteurs, d'autre parlent à des enfants rescapés des secteurs kaïdiens, d'autres aussi s'entraînent au combat.
Quand nos chers Kobolds rentrent dans ce QG, tous les Kobolds stoppent leurs activités et ont leurs yeux rivés sur Nulos! Ceux qui s'entraînaient à se battre s'approchent doucement d'eux, par méfiance.

NOKA, à tout le monde - Ne vous inquiétez pas! Ce jeune Kaïd est de notre côté! Que tout le monde reprenne son travail!

Finalement, tous reprennent leur poste. Certains jettent tout de même quelques regards furtifs vers l'entrée de leur repaire au cas où les jeunes auraient été suivis...

NOKA - Soyez les bienvenue! Je suis Noka, chef du Néo-MRK! Pipo et ses copains m'ont parlé de vous.

TOUT LES COPAINS DE PIPO - OUAIS!!!

SKER, aux copains de Pipo - Ah. Vous revoilà, vous...

PIPO, à Nulos - On avait peut être fait une bêtise en paniquant quand tu nous a libéré. (à la bande à Gabi) Mais là on s'est bien rattrapé? Non?! On a trouvé le MRK général regroupant tous les secteurs!

GROKOUIK - Je savais pas que ça existait!

NOKA - En fait on regroupe pas tous les secteurs... Pas encore. On veut justement sauver nos frères de La Muette. Et je pense qu'il faut qu'on s'y prenne aujourd'hui!

GROKOUIK - Quoi?! Vous voulez attaquer La Muette?

SKER - Pourquoi aujourd'hui?

NOKA - Parce que Fumi a très certainement envoyé ses Kaïds à votre recherche. Donc il y'a moins de monde dans le secteur kaïdien. Donc on est supérieur en nombre et on peut arriver à y renverser les Kaïds!

LOKI - Mais si les Kaïds partis à notre recherche reviennent pendant qu'on attaque?

TILOP - Ils attaqueront pas si leur Maître est pris.

SKER - Faux! C'est le Kaïd avec un grade en dessous qui prendra la relève!

NOKA - En effet! C'est pour ça qu'ils sont bien organisés et qu'il faut tous les capturer d'un coup, ces rats de Kaïds!

NULOS - ...

NOKA - Oups! Heu, excuse moi!

NULOS - Non, c'est pas grave...

NOKA - Quoi qu'il en soit, nous avons élaboré une stratégie d'attaque pendant que Pipo vous aidait à vous évader. Zago! Viens par ici!

Zago est un petit Kobold à lunettes qui faisait de grands gestes au dessus d'une carte, parlant de chose et d'autre à ses camarades. À la prononciation de son nom, il répond tout de suite.

ZAGO - OUI? Z'arrive tout de suite Bozz!

Le petit Kobold semble descendre d'un tabouret caché derrière la table: il est encore plus petit qu'on pouvait le penser! Il se déplace lentement bien que ses pattes bougent rapidement. Il traîne derrière lui son tabouret et une carte. Pendant qu'il rejoint Noka, Pipo et sa bande s'éloigne.

NOKA - Tiens, je te présente les amis de Pipo qui étaient retenus priso...

ZAGO - Oui, oui, ze zais! Z'ai entendu comme tout le monde! Tu zouhaites que ze leur fazze part du plan?

NOKA - Oui, je te les laisse. J'ai des affaires à régler...

ZAGO - OK bozz! ( aux enfants ) Allez, zuivez-moi. Ze vais vous montrer!

Gabi, Tilop, Sker, Bulle, Grokouik, Loki et Nulos se mettent à suivre le petit Zago. Ils sont obligés de ralentir leur marche sinon ils le dépasseraient!

GROKOUIK, murmurant à Nulos - Il est marrant: "Il a un sseveux zur la langue"!

NULOS - Ben... C'est pas très marrant, il n'y peut rien!

Ils arrivent tous près d'une table où Zago monte sur son tabouret et déroule le plan. Tous les enfants se mettent autour de la table.

ZAGO - OK, donc la mizzion, z'est prendre d'azzault La Muette!

SKER - Oui, ça on sait...

ZAGO, en faisant de grands gestes au-dessus de sa carte - On ze zéparera en deux groupes: l'un provite du vait qu'il y ait moins de Kaïds pour littéralement envahir le zecteur kaïdien. Ze zera le groupe le plus important de la mizzion en nombre de Kobolds! L'autre groupe z'occupe de rameuter les Kobolds touvours retenus dans le zecteur pour augmenter le nombre de Kobolds du premier groupe!

SKER, à fond dedans - Mh, mh...

ZAGO - Une vois que les Kaïds zont maîtrizés, on les mettra tous dans des cages, ( à Nulos ) en attendant, ( de nouveau à tout le monde ) puis on devra vaire des vortivicazions autour des palizzades dézà exiztantes avin d'empêsser les Kaïds, zortis vous rechercher, de rentrer de nouveau dans leur base. Alors, vous avez compris?!

LOKI - Oui mais, comme je le disais tout à l'heure: Et si les Kaïds partis nous chercher reviennent avant la fin de l'assault?

ZAGO - Et bien... Z'est là qu'il y'a une vaille dans le plan...

TILOP - Où alors il faudrait qu'on serve d'appât!

GABI, BULLE, GROKOUIK ET NULOS - QUOI?!

TILOP - Ben oui! Si on connaissait bien tous les tunnels qu'il y'a dans le mètre-eau, on pourrait facilement les faire tourner en rond! Comme ça il seront tellement concentrés à nous attraper qu'ils ne penseront plus à rentrer chez eux!

ZAGO - Oui en evvet! Z'est une bonne idée!

GROKOUIK, sur un air faussement désespéré - Aaaah oui mais c'est bêêêteuuh... On connaît pas assez le mètre-eau pour ça...

PIPO, qui vient de revenir - Ben moi je le connais bien! Je peut vous y accompagner!

ZAGO - Exzellente idée! Voilà qui arrange tout!

GROKOUIK - ... Et ... qui y va?!

SKER - Moi je reste avec l'équipe qui envahi l'ennemi.

LOKI - Je t'accompagne!

NULOS - Heu... Moi aussi!

PIPO - Moi c'est sur que je suis dans la nouvelle troisième équipe!

TILOP - T'auras besoin d'un bon coureur, je viens! Grokouik?

GROKOUIK - Heu... Et gabi et Bulle?

GABI ET BULLE - Nous les filles, on s'occupe du second groupe! On ramènera des Kobolds de La Muette pour fortifier le groupe d'attaque!

SKER - Alors Grokouik? Tu te décides?

GROKOUIK, réfléchissant - ...

SKER - De notre côté ça va saigner!

GROKOUIK - Je vais dans la troisième équipe!

Dans le QG du Néo-MRK, l'activité est toujours à son plus haut niveau. Même encore plus que d'habitude: tout le monde se prépare à envahir La Muette!
Noka monte sur une table pour être plus haut que les autres et dire:

NOKA - On va pas tarder à lancer l'assaut, tous les groupes sont prêts?

TOUS LES KOBOLDS - OUAIS!

TOUS LES COPAINS DE PIPO - OUAIS!!!

GROKOUIK - ouaiiiiis...
Dans le mètre-eau, tout est calme. Plus pour très longtemps! Une nuée de Kobolds armés jusqu'aux dents de pierres taillées en lames se profile devant l'entrée du secteur de La Muette.

NOKA, murmurant - Zago, le troisième groupe est bien en train de s'occuper des Kaïds partis dans le mètre-eau?

ZAGO, murmurant - Normalement oui!

GROKOUIK - Hum, ch'uis pas prêt!

Plus loin dans le mètre-eau, Grokouik, Pipo et Tilop sont cachés dans les anciennes canalisations d'eau, sur le flanc du tunnel. Un peu plus haut, des Kaïds recherchent les Kobolds évadés...

TILOP - Écoute Grokouik, t'y pense même pas et tu cours, c'est pas plus compliqué!

GROKOUIK - Heu, je peux pas plutôt resté ici?!

Juste à côté dans le mètre-eau, les Kaïds ne se doutent pas qu'ils sont espionnés.

GORFL - Tiens? Il n'y a pas de plantes ici?

NARC - Peut être ont-elles poursuivies les évadés?

GORFL - Si c'est le cas, on se rapproche!

TILOP, murmurant - Le truc de Nulos sur les plantes et la terre a heureusement bien fonctionné. Ça nous fera ça en moins! Alors t'es prêt Grokouik? On leur montre qu'on est là dès qu'ils se décident de rentrer!

GROKOUIK - Non, heu... je le sens pas...!

NOKA - Allez! On y va maintenant!

Les premier et deuxième commandos koboldes s'engouffrent dans La Muette. Séparations des deux groupes. Le second groupe se dirige vers les quartiers koboldiens alors que le premier arrive dans le secteur des Kaïds... vide!

NULOS - Heu... C'est pas normal...

NOKA - C'est pas bon signe...

Le premier groupe de Noka est au milieu du secteur kaïdien vide. Soudain, des Kaïds surgissant de nulle part encerclent le groupe d'assaut du Néo-MRK!

FUMI - Bizarrement, on vous attendait!

Le pauvre premier groupe du Néo-MRK est ainsi pris au piège. L'assaut débute mal! Dans le secteur koboldien, Gabi et Bulle accompagnées d'autres Kobolds viennent réveiller les Kobolds de La Muette.

GABI - Allez! Réveillez-vous! C'est l'heure de la rébellion!!!

UN KOBOLD, se réveillant - Ouaaaaaaarf... Comment ça "la rébellion"?

BULLE - Il est l'heure de défendre vos droits et votre liberté!

UN AUTRE KOBOLD - Quels droits? Quelle liberté? Et les Kaïds, ils sont d'accords?

Alors que tout le monde se réveille et rejoint la place de son secteur, Gabi monte sur une statue au milieu de cette même salle et s'écrie:

GABI - Non! Ils ne sont pas d'accords! Mais qu'à cela ne tienne! Nous nous battrons tous ensemble contre eux! Regardez, nous avons des renforts pour vous libérer!

En effet, des Kobolds du second groupe du Néo-MRK viennent rejoindre Gabi et Bulle. Les autres Kobolds de La Muette sont impressionnés!

BULLE - Plus besoin de se réveiller tôt le matin, plus besoin de se faire battre, emprisonner, humilier et rabaisser par ses esclavagistes!

Bulle et Gabi ont des talents d'oratrice qui une fois conjugués chauffent à merveille tous les Kobolds de la salle!

GABI - Allez-vous vous laisser vous faire battre?

TOUS LES KOBOLDS, criant - NON!!!

BULLE - Allez-vous vous laisser emprisonner?

TOUS LES KOBOLDS, criant - NON!!!

GABI - Allez-vous vous laisser humilier?

TOUS LES KOBOLDS, criant - NON!!!

BULLE - Maintenant, relevez vous!!!`

TOUS LES KOBOLDS, chantant - C'est la luuuuteuu finaaaaaleuuuuu!!!

Bulle et Gabi n'en reviennent pas d'avoir réussi à motiver tous les Kobolds de la sorte! Les autres militants Néo-MRK sont impressionnés de vois la foule faire la holà pour Gabi et Bulle!

Pendant ce temps, des Kaïds courent dans le mètre-eau après des petits Kobolds futés!

NARC - Ce n'est pas la peine de courir, on vous aura, bande de petits coriaces!

GORFL, à Grokouik - Surtout toi le gros!

GROKOUIK - Ch'uis pas gros!

Tilop Pipo et Grokouik se séparent à une intersection dans un petit tunnel, dans le flanc droit du mètre-eau. Les Kaïds s'arrêtent devant ce tunnel.

NARC - Et merde! Ils se sont séparés...

GORFL - Et alors? Nous aussi on se sépare, allez!

Dans le tunnel, Pipo et Tilop galopent chacun de leur côté. Dans le tunnel, on entend aussi des grognements de plantes carnivores! Grokouik, lui, ne court pas. Il se cache dans le creux d'une pierre. Il voit Gorfl passer en courant. Celui-ci ne l'a pas vu.

GROKOUIK - Pfiou!

Grokouik sort de sa cachette et recule à pas silencieux pour ressortir du tunnel où il est rentré. Mais il trébuche sur le sol et... se rend compte qu'il y'a de la terre sur le sol, et non de la roche!

Dans le mètre-eau se rejoignent Tilop et Pipo.

PIPO - C'est bon, je crois qu'on les a semé!

Mais les Kaïds surgissent des anciennes canalisations du tunnel et encerclent les deux pauvres Kobolds du troisième groupe d'assaut!

GORFL - On vous l'avait dit qu'on vous attraperai!

NARC - Et maintenant? On fait quoi?

FUMI - Allez! On referme progressivement le cercle pour les immobiliser!

Dans le secteur des Kaïds de La Muette, notre premier groupe d'assaut est toujours encerclé et voit son espace rétrécir par l'avancé progressive des Kaïds.

STERI, à Noka - Dommage, c'était bien essayé!

SKER - Traîtresse!

NOKA - Vous nous le payerez un jour!

STERI - Ben voyons...

GABI, criant - Et ce jour est arrivé!

Tous les Kaïds se retournent face à l'entrée de leur secteur ou se tient Gabi, seule. Les Kaïds rigolent. Mais une nuée de Kobolds ne tarde pas à la rejoindre et à former une barrière face aux Kaïds! Les Kaïds et les Kobolds sont désormais de même nombre!

FUMI - Ok, maintenant on est de nombre égal. Mais de force, on est encore et toujours les plus fort!

BULLE - Regarde un peu par là!

A l'opposé de Gabi, c'est à dire de l'autre côté de la salle, Bulle se dresse avec autant de Kobolds que du côté de Gabi. Les Kaïds qui cernaient Noka et ses troupes sont à leur tour encerclés!

Noka ne laisse pas le temps aux Kaïds de réagir:

NOKA, criant - Chargeeeez!!!

GORFL, criant - Chargeeeez!!!

GROKOUIK - STOP!

Les Kaïds qui s'apprêtaient à charger Tilop et Bulle s'immobilisent soudainement et regardent Grokouik... qui leur jette de la terre sur le visage!

GORFL, se dépoussiérant partiellement - A quoi tu joues Grokouik? Il est nul ton effet!

GROKOUIK - Tu crois?

Grokouik se met à siffler en direction du tunnel. Des cris de plantes carnivores semblent lui répondre et se rapprocher de nos compères. Les Kaïds comprennent que la terre va attirer les plantes et ils détalent à toutes jambes.

TILOP - Bien joué Grokouik!

PIPO - T'a assuré sur ce coup là!

GROKOUIK, tout content - Ouais! Merci les gars, c'était pas grand chose. Vous savez, ça m'est venu comme ça, j'ai repensé à ce qu'il a dit Nulos dans la salle du Grand Lac et...

PIPO - Bon, maintenant qu'on en est débarrassé, faudrait peut être songer à rentrer à La Muette pour aider à construire les barricades!

Nos trois jeunes Kobolds rentrent donc à La Muette. En arrivant devant le secteur, ils constatent que les travaux ont déjà commencé!

Les Kaïds, et Steri, sont tous entassés dans une immense cuve, anciennement remplie de Bourba. Quelques Kobolds les surveillent. Les enfants et les vieux se mettent à danser de joie à la pensée même qu'il vont être libres! Tous les autres, hommes et femmes, s'attèlent à la construction de barricades. Ils n'utilisent pas de bois mais... toute leur réserve d'orichalque! Ainsi, ils se retrouvent avec une immense barricade pratiquement indestructible!

Tous se disent que, ça y est, leurs ennuis sont terminés! Le jeune groupe de Kobolds: Gabi, Bulle, Sker, Tilop, Grokouik, Nulos, Loki, Pipo et ses copains se réunissent enfin.

GABI - Ça fait du bien d'être enfin tous ensemble!

TOUS LES COPAINS DE PIPO - OUAIS!!!

LOKI - Il manque quand même Padbol...

SKER - Ah ben ouais, il est passé où lui?

Noka vient rejoindre les jeunes Kobolds et leur fait partager son enthousiasme.

NOKA - Les enfants, c'est une grande victoire!

Il se lève alors sur une ancienne fontaine de bourba et parle à voix haute à tous les Kobolds qui se mettent à l'écouter.

NOKA - Mes frères, c'est un grand jour que celui où nous nous sommes relevés! Relevés face à l'ennemi. Relevés... face aux Kaïds!

Des applaudissement et des acclamations retentissent dans la salle. Les Kaïds font la grimace...

NOKA - Mais nous leurrons pas. Nous n'avons pas encore libéré tout nos autres frères. Mais ce jour viendra! Utilisons le Grand Lac pour diffuser notre mouvement de rébellion à travers tous les autres secteurs sous le joug des Kaïds! Viendra un jour ou le Kobold sera un être libre!

Sur ces mots, des acclamations encore plus fortes font résonner de joies tout le secteur de La Muette. Les Kobolds viennent de voir une page de leur histoire se tourner!!!

Et pendant ce temps là, la vie s'écoulent paisiblement à la surface, dans la forêt d'Elwynn. Les oiseaux chantent et les fleurs dansent au grès du vent... Ne subsiste qu'un barbare qui rôde de ci de là afin d'approfondir sa connaissance de la natomie koboldienne.

GEN-X - C'est bizarre ça, on dirait qu'il y'a des tremblements de terre ses derniers temps... Pauvres kokos, j'espère qu'y sont pas tous morts...

FIN
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette histoire !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
ÉVÉNEMENTS

Prix du jeton

183837 or

Affixes mythique
+2
+4
+7
+10
Evénements en cours
Bonus Champs de bataille
DISCORD JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
World of warcraft : L'ascension de la Horde
Un excellent livre pour comprendre comment est née la Horde. Très bon choix pour démarrer si vous souhaitez en savoir plus sur l'histoire des Orcs en Draenor.
Tout l'art de Warcraft: Le Commencement
Artbook dédié au film Warcraft, avec des illustrations de conception, interviews et photos du tournage.
Cartes graphiques Gamer
NVIDIA GeForce, AMD Radeon... Toutes les gammes et budgets chez Materiel.net
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
JEU : PatchsQuizzClassesRacesMétiersLexique de WoWConfiguration requiseLes MMORPGFAQChronologie des romans et BDRaces et personnagesHistoire des royaumesLigne du tempsLes deux lunes d'AzerothHistoire de Warcraft IIIRapports de jeuJCC WoWJeu de plateau WoWGuides stratégiquesWarcraft & WoW RPGClavier ZBoardPériphériques PCCasque micro WoWAléatoiresBD des visiteursAventures de StevostinCinematic screenshot of the weekFan artsConcept arts #1Concept arts #2IllustrationsHumourFonds d'écranEaster EggsDivers
GUIDES : Bataille de LordaeronCoeur d'AzerothKul Tiras et ZandalarExpéditions dans les îlesMode guerreFront de guerre: StromgardeSésame L110Races alliéesTalents raciauxDébloquer le vol BfAMarché noirActivités quotidiennes et hebdomadairesPort-LibertéManoir MalvoieTol DagorSanctuaire des tempêtesSiège de BoralusAtal'DazarTemple de SephralissLe FilonTréfonds PutridesLe Repos des RoisGuides Battle for AzerothGuides LegionGuides des classes et spécialisationsGuide du débutantGuides générauxObjets légendairesDonjons & raidsLieux insolites & vidéos cultesLeveling des métiers
FARMING : Avant-postesExpéditionsQuêtes d'émissaireAvis de rechercheTable de commandement de missionChampionsAméliorations tactiquesAmirauté des PortvaillantBrigade de l'HonneurChampions d'AzerothChercheurs tortollansEmpire zandalariExpédition de TalanjiOrdre des BraisesSillage des TempêtesVolduni7ème LégionRoute de farming des plantes, minerais, tissus, cuirs et cuisineMétiers de rang 3
RAIDS : Raid UldirTalocDAMEDévoreur fétideZek'vozVectisZul ressuscitéMythraxG'huunWorld Boss
EVENTS : Jour des MortsSanssaintFête du feuSemaine des enfantsJardin des noblesFête lunaireDe l'amour dans l'airBienfaits du pèlerinMarche des têtardsJournée des gardes volontairesFête des chapeluisantsEmbarquement pour les Mille PointesTournée des tavernes du Kirin TorAppel du ScarabéePrintemps des montgolfières
COLLECTIONS : WoWToolkitMontures BfASerpent de sang NazjatarMascottes BfAJeune MaccarbreTaptafB'aalTransmogrification Boucle Temporelle
WOW CLASSIC : Dossier World of Warcraft ClassicGuide PvP Rang et RécompensesGuide des montures VanillaGuide des armes légendaires VanillaL'exploration dans WoW VanillaMeilleurs souvenirs de WoW VanillaDifférences entre WoW Legion et WoW Vanilla
DIVERS : BlizzCon 2017BlizzCon 2016BlizzCon 2015BlizzCon 2014BlizzCon 2013BlizzCon 2011BlizzCon 2010BlizzCon 2009BlizzCon 2008WWI Paris 2008BlizzCon 2007Gamescom 2015Press Tour juin 2016Dossier LegionAlpha & Beta testAlphha & Beta testPress Tour 2014Beta testInfos-clésPress Tour 2012Patch 5.4Patch 5.3Patch 5.2Beta testInfos-clésPatch 4.3Patch 4.2Beta testPress Tour 2008IllustrationsScreenshotsHistoireFonds d'écranPatch 3.3Patch 3.2Patch 3.1Beta testPress Tour 2006E3 2006IllustrationsScreenshotsBeta testDates-clésScreenshotsVoyage de BrannPreviews 2001-2006Interviews 2001-2008
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 355.674.755 visites.
© Copyright 1998-2019 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.