Beta Live : Rapport de Archonte Eldar Malakhian du 9 octobre

Chapitre premier.

Le Blizzard Downloader touchait à sa fin... Dans quelques minutes, tous ces mois d'attente allaient trouver leur justification...

Encore stoïque il ya quelques heures, je sentais la pression monter d'un cran... Voici une mission bien noble ainsi qu'un immense honneur de faire ses premiers pas sur WoW, "quasiment" parmi les premiers heureux élus...


Chronique de la découverte du monde World of Warcraft à travers les yeux d'un Rogue UD...

Une fois l'installation terminée, nous sommes orientés vers le menu très distingué de l'approbation de la charte, du choix du royaume, le tout bercé d'une musique connue des amateurs de Warcraft 3. Premier constat, un certain manque d'originalité à ce niveau. A savoir, la musique est tout droit issue de Warcraft 3, on aurait aimé quelque chose de frais, un peu de sang neuf... Bon, ne perdant pas de vue qu'il s'agit de la Beta, je me lance vers la création de mon personnage. Un menu somme toute simple s'offre à moi, mais contenant le nécessaire pour personnaliser son personnage à son gré. Le choix de la race et de la classe fait, il ne reste plus qu'à modeler son personnage. Tout en faisant défiler les options de personnalisation, on ne peut s'empêcher d'admirer la qualité des animations du personnage, qu'il est possible d'orienter pour mieux profiter de la qualité des détails. Le design des personnages, c'est du stéréotype "Blizzard", le tout cuit à la sauce Warcraft 3. Le résultat est appréciable et ne dépaysera pas les fans de Warcraft. Une fois son personnage validé, on accède à une traditionnelle cinématique utilisant le moteur du jeu, dont l'efficacité n'est plus à démontrer et la qualité est égale voire supérieure à celle de Warcraft 3.

C'est à la fin de cette cinématique, narrant l'historique de la race ainsi que sa "noble" mission, que l'aventure commence réellement... Un constat évident : c'est un grand, très grand moment. Ce qui frappe d'entrée, c'est l'intuitivité de l'interface. Pour l'anecdote, les fans de Dark Age of Camelot seront en terre connue. En effet, c'est dans la plus grande souplesse que se déplace le personnage, les mouvements de caméra sont accessibles via la souris et permettent une grande liberté pour contempler le décor ou pour scruter les horizons. On a tout de suite le sentiment de maîtriser son personnage à la perfection. Un bon point. L'ambiance sonore n'est pas en reste pour autant. La musique est parfaite et plonge le joueur dans l'ambiance instantanément. On se voit déjà lvl 60 et massacrer les ennemis à tour de bras :D Le décor semble indiquer que je me trouve dans une crypte... Je monte d'un pas sûr et déterminé les longues marches qui mènent dans une immense forêt. On ne peut alors s'empêcher de se dire que le monde promet d'être gigantesque et rempli de surprises toujours plus étonnantes... Les premiers monstres n'opposent guère de résistance assidue. Là, une période est nécessaire pour faire le tour des diverses menus proposés, du classique inventaire, en passant par la map sur laquelle il est possible de zoomer, ou encore du menu des skills. On prend plaisir à découvrir ce que nous avons pu voir maintes fois sur les screenshots en se rongeant les ongles.

Les premiers levels s'enchaînent sans trop de difficulté. Je profite de la présence de joueurs de même niveau pour former un groupe dans l'optique d'être plus efficaces. Ces derniers acceptent, et voici donc 3 undeads, un rogue (a savoir, moi :D), un mage et un warrior partis à la recherche de monstres à éradiquer, ce que nous réussissons sans peine étant donné la présence abondante de ces derniers. Là encore, à la manière d'un DaoC, les monstres affluent. Chose intéressante, c'est que les premiers monstres disponibles, squelettes, zombies et autres loups, ne chargent que si ils sont attaqués. Cela évite la panique pour le novice sur son clavier ;p Après quelques combats virils et le coeur ampli de fierté, nous nous rendons aux habitations dans laquelle nous trouvons les premiers NPC du jeu... Et là, stupeur... leur nombre fait peur à voir. La grosse majorité proposent des quêtes ou vendent des objets ou pièces d'armures, sans parler des "trainers", faciles à dénicher. En très peu de temps, on a la confirmation que l'histoire promet d'être longue, si l'on s'attache à effectuer un maximum de quêtes. Bien évidemment, en cas de réussite, des récompenses vous sont allouées : armure, argent etc. Toujours bon à prendre me direz-vous !

Après avoir suffisamment gambergé pour prendre mes marques, je décide d'aller explorer un peu le monde qui m'est proposé. Après avoir appris de nouvelles compétences auprès du trainer attitré, et acheté de nouvelles pièces d'armure, je pars donc à la chasse de monstres rapportant plus d'expérience. A la manière d'un DiabloII, la difficulté hausse d'un ton... Encore novice, je ne tarde pas à découvrir que les monstres aux alentours n'ont plus la passivité dont il faisait preuve lors des premières heures de jeu. Ils vous chargent à vue. Perdu un peu dans toutes mes configs, je ne tarde pas à trépasser... La résurrection au cimetière est somptueuse, bien qu'un tantinet trop lumineuse visuellement... A l'approche de mon cadavre, on me demande si je souhaite récupérer mon corps. Après un rapide coup d'oeil pour déceler l'éventuelle présence d'ennemis, j'accepte. Comprenant que la tâche devient plus ardue, je pars donc en quête d'un allié pour éviter toute mort frustrante. Traversant l'épaisse forêt qui m'entourait, je ne tardais pas à rencontrer un mage, "Fétide", à la croisée des chemins. Je lui fis signe de la main. Petite anecdote, il est possible de faire prendre à votre personnage des positions particulières ou lui faire faire des animations bien sympathiques en tapant les commandes adaptées. En l'occurrence, je fis "/wave" dans l'encadré texte pour voir mon personnage saluer de la main le mage qui était en ma présence. Bien sympathique tout ça, des petits plus qui font la différence entre un jeu bon et un jeu excellent. Alors à la recherche de finalisation d'une quête, le mage et moi fîmes connaissance. Je décidai de le rejoindre pour aller casser du monstre plus facilement. Après quelques combats acharnés, et un certain nombre de points d'expérience engrangés, nous nous rendîmes à sa demande dans les Ruines de Lordaeron... Je le suivais sans savoir réellement où il m'emmenait, mais j'avais besoin de toute façon de me familiariser avec le monde extérieur. Avant d'accéder aux ruines, nous fîmes une halte dans le village de Brill, où là encore, le nombre de quêtes et de NPC défient l'imagination. Comment gérer tout ça ? On croit un moment que jamais on ne verra la fin de tout ceci. Arrivés aux ruines, je le suivi dans les dédales de couloirs et d'escaliers, le tout dans un décor somptueux, affublé d'une musique oppressante à souhait... Où allais-je donc atterrir ? Enfin nous arrivâmes devant une énorme porte en bois, gardée par 2 abominations, aussi grandes que laides. Derrière cette porte se trouvait... la majestueuse Undercity... Je me senti soudain comme une fourmi au milieu d'une fourmilière... En faisant le tour des NPC, je me rendais une fois encore compte de leur nombre impressionnant, du nombre incalculable d'objets qui étaient proposés ici et là. Je croisai respectivement le banquier, le designer du tabard de la guilde, des dizaines de joueurs, ou encore le NPC permettant de créer votre guilde. A ce sujet, il vous en coûtera bien évidemment quelques économies, mais à ce stade du jeu, je suis loin de posséder l'argent nécessaire :D Je me résigne donc à me dire que je passerai plus tard, mais qu'avant cela j'avais bien mérité un peu de repos...

En conclusion des premières heures de jeu sur la beta, plusieurs constats s'imposent d'eux-mêmes : le monde est comme prévu gigantesque, le nombre de quêtes proposées ainsi que les NPC ne sont pas quantifiables. L'ambiance colle merveilleusement à ce à quoi on s'attendait en découvrant le jeu. Le gameplay est idéal, l'interface, quoique chargée, reste accessible, mais un certain temps d'adaptation se révèle nécessaire. Passé ce cap, le plaisir est immense, et l'on fait de son personnage exactement ce que l'on veut, le tout dans des décors magnifiques bercés par des musiques de circonstances. Le but ? Toujours plus, toujours plus loin, avec l'envie de découvrir le décor et les surprises qui s'attendent au bout de chaque chemin... Le genre de jeu qui vous mènera la vie dure, à n'en pas douter...

Archonte Eldar Malakhian
Leader des BLood Eldars


Screenshots commentés

Screenshot n°1 : Une connaissance ? T'es gentil, tu gardes tes distances, sinon... sinon... ben heu...

Screenshot n°2 : Sacré Randolph, toujours prêt à rendre service hein ! Vous noterez l'espace disponible, plus qu'honorable.

Screenshot n°3 : Le village de Brill où NPC, trainers, et quêtes en nombre vous attendent.

Screenshot n°4 : Une petite danse pour fêter la victoire future de la horde.. comment ça j'm'avance ?

Screenshot n°5 : Petits ou grands, vous passerez tous par cette forme éthérée, un jour ou l'autre.

Screenshot n°6 : Quand je serai grand, j'aurai le même !

Screenshot n°7 : Admirez, et profitez, vous êtes en vacances à Sleepy Hollow.

Screenshot n°8 : Saluons la bravoure de ce guerrier, vaincu par plus fort que lui... pas moi en l'occurence :D

Screenshot n°9 : Haaa... un classique... ça tombe bien, il me faut un remontant.

Screenshot n°10 : Un lieu connu de tous, un édifice à la gloire de l'Alliance, aujourd'hui déchu...

Screenshot n°11 : L'arrivée au coeur de l'Undercity. Notez la taille des Abominations, ainsi que leur esthétisme.

Screenshot n°12 : Le coeur d'Undercity, un lieu où vous trouverez tout ce qu'il faut pour faire évoluer votre héros.

Screenshot n°13 : Sans commentaire.

Screenshot n°14 : Sans commentaire.

Screenshot n°15 : Sans commentaire.

Screenshot n°16 : Sans commentaire.

Screenshot n°17 : Sans commentaire.

Screenshot n°18 : Sans commentaire.

Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette page !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 360.063.921 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.