Arknoth du niveau 6 à 12

A la découverte d'Azeroth

Maintenant qu'Arknoth est un grand garçon, il est temps qu'il quitte sa ville natale afin de voguer vers d'autres horizons ( rien à voir avec Istaria). C'est donc d'un pas décidé que je me rends vers Stormwind, l'une des 6 cités majeures de World of Warcraft.

La première impression que j'ai eu est celle d'une ville gigantesque. La Vallée des Héros, avec les statues des grands noms de l'univers de Warcraft, les nombreuses boutiques, la cathédrale, la banque, etc., tout est immense. C'est également à cet endroit que pas mal de joueurs se rencontreront et il est très probable que Stormwind sera un lieu d'échange extrêmement populaire auprès des joueurs.

Se balader dans Stormwind est très agréable, et j'ai un peu l'impression de me retrouver à Britain, la capitale d'Ultima Online. On y déambule simplement pour voir ce que les NPC ont à vendre ou pour discuter avec d'autres joueurs. L'humour de Blizzard y est bien là puisqu'un NPC m'a proposé en récompense d'une quête une bouteille de vin. Cependant, quelques bugs sont encore présents. J'ai par exemple buté sur une marche que le personnage ne parvenait pas à passer sans sauter. Je suis également entré dans le sous-sol d'un bâtiment qui sera peut-être, dans le futur, un donjon. Je dis peut-être car lorsque j'y suis entré, je me suis retrouvé en-dessous de la ville, avec des décors entièrement vides, comme si j'étais dans le désert, mais tout en voyant que la ville se trouvait au-dessus de moi. Ce n'est qu'en utilisant la commande /stuck que j'ai pu sortir de là.

Stormwind étant une capitale, elle est bien sûr pourvue d'un moyen de transport aérien que je me suis empressé d'utiliser pour me rendre à Ironforge. Même si je n'y suis jamais allé à pied, j'ai quand même pu prendre un Gryphon pour la somme de 50 coppers. Il faut croire que certains trajets seront permis sans se rendre dans la ville en question, à moins que ce ne soit uniquement valable pour le trajet Stormwind-Ironforge. La balade en Gryphon est très sympathique et dure 2-3 minutes. Vous survolez de nombreux paysages et vous pouvez voir les joueurs, animaux et monstres qui sont en-dessous de vous. Aucun risque de tomber, ce qui pourra en énerver ceux qui souhaiteraient par exemple se servir de ce moyen de transport pour atteindre certains lieux facilement. Notez au passage que les trajets aller et retour utilisent des routes différentes, ce qui n'est pas plus mal et permettra au joueur de se lasser moins rapidement.

Me voici donc à Ironforge. Ici, tout se passe à l'intérieur car la ville est entièrement construite dans la montagne. Tout est encore plus grand qu'à Stormwind et vous donne vraiment l'impression d'être minuscule. Alors si en plus vous êtes un Nain ;)

On peut rapidement se sentir complètement perdu dans ce genre de cité. Mais heureusement, plusieurs panneaux indiquent les directions à prendre pour se rendre à la porte principale ou encore à la grande forge. Il n'empêche que chaque joueur aura besoin d'imprimer des cartes précises des villes, histoire de facilement repérer où sont les boutiques dont vous avez besoin. Ironforge est pour l'instant plus calme que Stormwind, on y trouve moins de joueur et seuls quelques NPC se baladent dans les grands couloirs.

Les environs d'Ironforge sont bien sûr très différents de ceux de Stormwind. Des forêts luxuriantes de la cité humaine, on passe ici au froid glacial et aux lacs gelés familiers aux Nains. Les animaux sont bien sûr différents et on trouve de ce côté-ci du monde des panthères, des ours, des Wendigos ou encore des sangliers. Notez au passage que seuls ces derniers sont non-agressifs. Le niveau des ennemis dans cette région varie entre 6 et 9, ce qui est parfait pour mon personnage. Cela monte bien sûr au fur et à mesure que vous vous éloignez de la cité.

Non loin d'Ironforge se trouve Karanos, un petit village où j'ai passé pas mal de temps à effectuer des quêtes. On m'a par exemple demandé d'aller zigouiller quelques Wendigos. Ceux de niveau 7 semblent d'ailleurs bugger de temps en temps puisqu'il arrive qu'ils se figent pendant 5 secondes, ce qui vous permet de les frapper tranquillement sans redouter de coups de leur part. Karanos dispose de ses propres NPC "trainers", j'ai donc pu obtenir de nouvelles compétences sans devoir retourner à mon point de départ ou chercher les NPC dont j'avais besoin dans les grandes cités.


Premiers combats en groupe

C'est dans les environs de Karanos et contre des Wendigos que j'ai fait la connaissance de Paco, un Warlock. J'ai pu former un groupe avec lui et nous avons ainsi avancer bien plus facilement dans la Grizzled Cavern. Pour former un groupe, il vous suffit de sélectionner le personnage et de cliquer-droit sur le portrait qui apparaît à l'écran. Une liste d'interaction s'affiche alors et il vous suffit d'inviter le joueur. S'il clique sur "Ok", le groupe est formé et vous partager alors l'expérience. Au départ, le système de loot est simple : vous lootez chacun à votre tour les cadavres. Ceux que vous pouvez looter ont une lumière jaune qui émane de leur cadavre, ce qui vous permet de ne pas essayer celui de chaque monstre tombé au combat. En mode Round Robin, puisque c'est de lui qu'il s'agit, l'argent est automatiquement partagé. Par contre, ce n'est pas le cas pour les objets. Si le cadavre que vous lootez dispose de trois objets sur lui, ils sont à vous, point barre. Le système de loot peut être changé par le leader du groupe, qui est simplement celui qui l'a formé (il dispose d'une petite couronne sur son portrait).

Etre en groupe facilite beaucoup la vie et même si vous gagnez moins d'XP par monstre, tout va bien plus vite. Vous devez vous reposer beaucoup moins et cela vous permet de terminer certaines quêtes bien plus rapidement. J'encourage donc déjà tout le monde à ne pas hésiter à demander aux joueurs présents au même endroit qu'eux s'ils sont également sur la même quête que vous. L'union fait la force, ce n'est pas nouveau !

J'ai également pu me grouper avec un Nain et un Gnome dans une carrière non loin de Karanos. Cet endroit, bourré de Troggs quasiment impossibles à tuer tout seul à cause de leur nombre, s'est révélé bien plus jouable à trois. On s'est hélas rapidement retrouvé à deux et il s'en est suivi quelques décès de notre part. Mais j'ai passé un excellent moment.


Premier duel

Sur la route menant à la Carrière, j'ai fait la rencontre d'Annabelle, une magicienne humaine qui m'a proposé un duel. Pour proposer un duel à un joueur, vous cliquez-droit sur son portrait et sélectionnez "Duel". Un grand drapeau apparaît alors entre les deux protagonistes. Du côté de l'autre joueur, une fenêtre s'affiche à l'écran et lui donne la possibilité d'accepter ou refuser le duel. Si vous acceptez, le duel commence immédiatement. Il ne faut donc pas perdre de temps et attaquer immédiatement l'adversaire.

A notre niveau, le combat est très bref, ça ne dure même pas une minute. Lorsqu'un des deux joueurs a ses points de vie à zéro, l'autre est déclaré vainqueur. C'est tout. Le joueur perdant ne meurt pas et aucune pénalité n'est présente. Le duel est donc simplement là pour permettre aux joueurs de s'amuser un peu sans se stresser. Après avoir vaincu Annabelle, cette dernière a effectué une jolie petite danse en mon honneur. Et comme tous les emotes, c'est purement excellent ;)

Annabelle a bien sûr demandé une revanche que je n'ai pas pu refuser. Dans ma grande générosité, après tout je suis un gentleman, je l'ai laissé gagner sans qu'elle s'en aperçoive... A moins qu'elle ne m'ait réellement battu à coup de boules de feu en fait :p


Les quêtes : le coeur de World of Warcraft

Après une petite semaine de jeu, je peux vous dire que les quêtes représentent réellement le coeur du système de jeu de World of Warcraft. Vous en avez constamment plusieurs en route. Dans chaque village, des NPC sont présents pour vous refiler de quêtes à effectuer dans les environs.

Le journal des quêtes est de son côté très facile à gérer. Elle sont triées par région, de sorte que vous savez immédiatement ce que vous devez faire dans la région où vous êtes. Vu que vous avez accès à la liste des récompenses disponibles, vous pouvez sélectionner les quêtes à faire en fonction de vos besoins. Vous pouvez également les abandonner n'importe quand. Ceci arrivera sans doute à tout le monde car certaines quêtes mises de côté "juste pour un instant" deviennent rapidement inutiles lorsque vous avez gagné deux niveaux. Je pense donc que pas mal de monde devra de temps en temps passer 2 minutes à "nettoyer son journal des quêtes".

Les quêtes sont tout d'abord un excellent moyen de gagner de l'argent et des objets. Vos moyens étant très limités au début du jeu, vous obtiendrez grâce à elle des armes et des armures que vous seriez incapables de vous payer. A chaque fois que vous verrez un NPC avec un point d'exclamation sur la tête, il y a de fortes chances que vous alliez le voir, ne serait-ce que pour voir ce que vous gagnerez en faisant sa quête.

Les quêtes vous obligent également à voyager, et parfois même très loin. Une fois que plus aucun NPC ne vous propose de quête dans une ville, vous vous sentez un peu obligé d'aller voir ailleurs tellement leurs récompenses peuvent être intéressantes. Ainsi, vous découvrez de nouveaux endroits et gagnez ainsi de l'expérience. L'XP gagnée en découvrant de nouvelle région n'est pas immense, mais c'est toujours ça de pris sans devoir combattre.

Je vous ai dit plus haut que les quêtes pouvait vous amener très loin. Cela m'est en effet arrivé lorsque j'étais niveau 10. Une quête donnée à Goldshire m'a demandé d'aller tout d'abord à Stormwind, puis à Dun Algaz. J'ai donc dû prendre un Gryphon vers Ironforge et ensuite marcher vers les montagnes situées totalement à l'est de cette carte. Ensuite, j'ai dû continuer vers le nord de Loch Modan pendant 5 minutes pour atteindre le point d'arrivée de ma quête. J'ai donc vu du pays, mais comme par hasard, cela m'a amené à un endroit parfait pour développé mon personnage à partir du niveau 10. De plus, non loin de là se trouve le sympathique village de Thelsamar. Et qui dit village dit NPC, ce sont de nouvelles quêtes qui se sont offertes à moi. Comme vous le voyez, tout est fait pour que vous passiez d'une quête à l'autre. Notez au passage que Thelsamar est rempli de NPC dédié aux trade skills, et que c'est là que je me suis décidé pour Herbalism et Alchemy, mais je vous en reparlerai dans le prochain rapport.

Le dernier point que je désire aborder au niveau des quêtes est l'expérience obtenue lorsque vous en terminez une. En plus de l'argent, des objets et des voyages, les quêtes vous font gagner de l'expérience. Et croyez-moi, c'est méchamment intéressant ! Je suis par exemple passé du niveau 10 à 11 en ne faisant que des quêtes et sans tuer des dizaines de monstres. Quand vous verrez la quantité d'expérience gagnée grâce à elle, croyez-moi, vous vous sentirez obligé de les faire. Petit exemple : une quête peut donner 1500 points d'expérience alors que vous en avez 5/6000 points à gagner pour passer au niveau suivant.

Cette arme est cependant à double tranchant. Les quêtes peuvent vous faire monter rapidement de niveau, mais si vous ne combattez pas énormément, vos compétences ne se développeront pas autant que chez quelqu'un qui ne fait quasiment que se battre (il faut en effet combattre à l'épée pour monter son niveau à l'épée, bloquer pour monter son niveau de bouclier, etc.). Il faut donc trouver un juste milieu entre combats et quêtes, ou en tout cas ne pas accepter que des quêtes où les combats ne sont pas nombreux.


Screenshots

Les screenshots en rapport avec cet article sont disponibles ici, ici et .

Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette page !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site World of Warcraft : 360.064.000 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.