PORTAIL   |  VIDÉOS   |  FORUM   |  Logo JudgeHype TRACKER BOUTIQUE JUDGEHYPE TV TV offline offline
2454 visiteurs en ligne  |   S'identifier  |   Créer un compte  |   Contact 
Diablo III Diablo II Diablo | World of Warcraft HearthStone Warcraft III Film Warcraft | Heroes of the Storm StarCraft II SCGhost
Titre

Histoire de Warcraft III: Reign of Chaos et Warcraft III: The FrozenThrone

Histoire de Warcraft III - Article écrit par Drosdar

Warcraft III : Reign of Chaos

Plusieurs années après les événements de Warcraft II, Thrall, le nouveau chef de guerre de la Horde des Orcs après la mort d’Ogrimm Doomhammer, reçoit la visite d'un prophète lui annonçant la venue de temps sombres. Le salut de son peuple demeure toutefois possible s'il fuit vers les terres de Kalimdor.

Pendant ce temps, Arthas, prince du royaume humain de Lordaeron et disciple du légendaire paladin Uther Lightbringer, est témoin de la décadence de l'Alliance. Rejoint par son ancienne amie Jaina Proudmoore, jeune mage talentueuse de la cité de Dalaran et apprentie d'Antonidas, Arthas est témoin de l'invasion du Fléau Mort-Vivant qui se déverse progressivement sur Lordaeron. Arthas est obligé d’arriver à des extrémités de plus en plus graves pour protéger son peuple, le point culminant étant l’épuration de la ville de Stratholme, où, découvrant que le Fléau utilise du grain contaminé afin de transformer son peuple en morts-vivants, il préfère tuer tous les citadins avant que ceux-ci ne deviennent une menace. Ses actions inquiètent terriblement Uther Lightbringer, et le mettent contre l’avis de Jaina, qui décide de ne pas le suivre dans sa vengeance. Voulant arrêter à tout prix cette invasion, Arthas refuse d'écouter les mises en garde du même prophète qui avait averti le roi Terenas, le père d'Arthas, et Thrall avant lui et décide de poursuivre le seigneur de l'effroi Mal'Ganis, un puissant agent du fléau, jusqu'en Northrend. Il retrouve une vieille connaissance, le nain Muradin, qui lui parle d’une épée légendaire qui pourrait l’aider à vaincre le Fléau. Alors que la situation est critique, Arthas arrive à l’emplacement de l’épée, mais Muradin découvre que l’épée est maudite en lisant les runes. Arthas, préférant être maudit plutôt que voir son peuple mourir, se perd définitivement en s'emparant de la lame maudite Frostmourne, qui tue Muradin alors qu’elle se libère de sa prison de glace. Bien que celle-ci lui permette d'obtenir la victoire devant Mal'Ganis, celui-ci le prévient que le seigneur noir, le maître nécromancien du Fléau lui parle désormais à travers l'épée, et qu'il est désormais en son pouvoir : l'épée a en effet dévoré l'âme d'Arthas. Ce qui arrive en effet lorsque, quand Arthas rentre en Lordaeron sous les triomphes de la foule, il tue son propre père et scelle ainsi sa destinée : à vouloir protéger son peuple du Fléau, il n'a finalement fait que précipiter sa chute.

Désormais chevalier de la mort et agent prometteur du Fléau, Arthas se voit confier plusieurs missions par le seigneur de l'effroi Tichondrius. Après avoir brisé l’ordre de la Main d’Argent et tué son propre maître, Uther, son objectif est d'assiéger le royaume elfique de Quel'Thalas, royaume qui faisait partie de l'Alliance humaine lors de la Seconde Guerre mais qui avait fait sécession depuis. Malgré les défenses impressionnantes des elfes et le courage de la ranger Sylvanas Windrunner, les elfes finirent par perdre leur capitale Silvermoon et leur Puits de Soleil bien-aimé. Arthas corrompt le Puits de Soleil lorsqu'il s'en sert pour ressusciter Kel'thuzad, un ancien agent du Fléau qu'il avait lui-même tué, en liche. Il apprend ainsi que le Fléau est une création de la Légion Ardente, une gigantesque armée démoniaque ennemie de toute vie, et que le Roi Liche fut crée par Kiljaeden, le second de la Légion, à partir de l'âme de Ner'zul, ancien chef des orcs lorsque ceux-ci vivaient encore dans leur monde originel : Draenor. Le Roi liche est tenu prisonnier dans un trône de Glace pendant que les seigneurs de l'effroi, agents de la Légion Ardente, surveillent l'avancement de sa mission. L'objectif du Fléau n'est autre que d'affaiblir les puissances de ce monde pour qu'elles ne puissent se défendre lorsque la Légion Ardente envahira enfin de nouveau Azeroth, objectif qui avait d'abord été assigné aux orcs lorsqu’ils avaient été corrompus par la Légion Ardente 20ans plus tôt. Le pouvoir d’Arthas devenant de plus en plus puissante, et la faim d’âmes de son épée Frostmourne inépuisable, il pille ensuite la cité-mage de Dalaran, et tue Antonidas pour s'emparer du livre de Medivh, le Dernier Gardien qui avait lui-même ouvert la Porte des ténèbres pour laisser passer les orcs en Azeroth, causant les Première et Seconde Guerre.

Grâce au livre, l'invocation d'Archimonde, chef érédar et égal de Kiljaeden, fut possible : l'invasion de la Légion Ardente venait de commencer.

Thrall arrive enfin en Kalimdor après un voyage pendant lequel il a pu sauver des trolls d'un destin tragique. Il fait la connaissance du peuple tauren et de son chef Cairne. La Horde se formait peu à peu. Pendant son voyage, il doit souvent faire face aux excès de son ami Grom Hellscream, dont la haine pour les humains est incontrôlable. Grom se voit assigner à la frontière de l'immense forêt d'Ashenvale où son peuple découvre les elfes de la nuit, une race très ancienne au passé glorieux, commandé par le demi-dieu Cénarius, qui ne tolèrent pas leur présence. Les orcs se voient encore une fois manipulés lorsque Mannoroth, le chef des seigneurs des abimes de la Légion Ardente, évoque la première invasion de la Légion Ardente et sa défaite, notamment en partie à cause de Cenarius. Pour s'en débarasser, il donne son sang encore une fois aux orcs, réveillant ainsi leur ancienne corruption. Les orcs à la haine insatiable arrivent ainsi à tuer Cenarius. Thrall, qui cherchait à en savoir plus sur la destinée de son peuple, arrive à la montagne de l'oracle où il rencontre Jaina Proudmoore, qui avait le même objectif. Le même prophète leur demande ainsi de s'allier pour qu'Azeroth puisse survivre au chaos qui se répand. Malgré leurs réticences et les vieilles haines, Jaina et Thrall arrivent à vaincre l'armée de Grom, bataille pendant laquelle Thrall apprend que la damnation des orcs par les démons il y a 20ans avait été acceptée par les orcs eux-mêmes, et que les anciens chefs de tribus avaient eux-mêmes scellé leur destin. Une fois Grom Hellscream sauvé, Thrall et Grom s'engagent dans un combat contre Mannoroth, combat au cours duquel Mannoroth se fait tuer par Grom à cause de son orgueil. Alors qu'il est en train de mourir, Grom Hellscream explique à Thrall que la corruption des orcs a commencé avec lui, mais qu'elle s'est désormais effacée.

Les elfes de la nuit, sous le commandement de Tyrande Whisperwind doivent faire face à la nouvelle alliance des humains et des orcs, mais également à l'avancée de la Légion Ardente, qui convoite la puissance de l'Arbre Monde Nordrassil. Tyrande réveille son aimé le druide Malfurion Stormrage, et dans une quête désespérée de renforts, libère de sa prison en tuant les gardiens elfes de la nuit le frère de Malfurion, Illidan, surnommé le Traître, qui était enfermé ici depuis 10 000 ans pour son égoïsme qui avait failli causer la perte de son peuple lors de la Première invasion de la Légion. Illidan n'arrive malheureusement pas à se débarrasser de sa rancœur envers Malfurion, qui l'avait lui-même enfermé, ce dont profite Arthas pour essayer de l'utiliser à ses fins. Sous ses conseils, Illidan consomme un puissant artefact, le crâne de Gul’dan, ancien chef démoniste orc, qui corrompait sa forêt bien-aimée afin de s'approprier son pouvoir. Illidan se transforme alors en un puissant démon, et arrive à tuer Tichondrius, qui s'était servi d'Arthas auparavant. Malfurion, dégouté par le geste de son frère, le bannit d'Ashenvale, et nie qu'il est son frère. Malgré les morts de Tichondrius et de Mannoroth, la Légion progresse inexorablement vers l'Arbre Monde... Tyrande et Malfurion sont alors convoqués par le prophète en un endroit où ils rencontrent Thrall et Jaina. Le prophète leur apprend alors qu'il est Medivh, le Dernier Gardien, et que, habité par le Titan déchu Sargeras, créateur de la Légion Ardente, il avait permis aux orcs d'arriver en Azeroth, causant des guerres meurtrières. Pour se racheter, il cherchait à sauver ce monde mais il fallait que toutes les races mortelles oublient leurs batailles passées et se rallient contre l'ennemi de toute vie. Les armées humaines, orque et elfe se défendirent donc au pied de l'Arbre Monde sous les assauts de la Légion Ardente et de son outil le Fléau Mort-Vivant pendant suffisamment de temps : lorsqu’Archimonde se tint aux pieds de l'Arbre Monde pour drainer de son pouvoir, il ne vit pas le piège qu'avait préparé Malfurion : les feux follets, esprits de la forêt d'Ashenvale, plongèrent sur le seigneur érédar. Sous leur nombre, Archimonde mourut et explosa, détériorant sérieusement l'Arbre Monde : les elfes de la nuit perdèrent ainsi leur immortalité. Les races mortelles assistèrent donc à la survie d'Azeroth en triomphant pour la seconde fois de la Légion Ardente.


Warcraft III : The Frozen Throne

Quelques mois après la défaite de la Légion Ardente, Maiev Shadowsong, ancienne geolière d'Illidan, poursuit le démon traître pour le ramener dans sa prison. Illidan se livre en effet à de sombres projets qui mettent le peuple elfe de la nuit en danger. Illidan arrive à s'approprier l'Oeil de Sargeras dans sa tombe dans les Iles Brisés, contrairement à Gul’dan qui avait trouvé la mort devant les gardiens de la relique pendant la Seconde Guerre. Devant un tel danger si Illidan en venait à se venger des elfes de la nuit, Maiev appelle à l'aide le frère d'Illidan, Malfurion Stormrage, et sa compagne Tyrande envers qui elle nourrit une grande aversion puisque celle-ci avait libéré le Traître. Malfurion et Tyrande arrivent dans les Royaumes de l'Est et poursuivent l'armée d'hommes-serpents d'Illidan jusqu'aux ruines de Dalaran. Les hommes-serpents leur font savoir qu'ils s'appellent les nagas, et qu'ils sont les Bien-Nés, une ancienne caste sociale des elfes de la nuit au service de la reine Azshara lorsque celle-ci avait livré son peuple à la Légion Ardente par égoïsme, ce qui avait causé la Guerre des Anciens à l'issue de laquelle le Puits d'Eternité avait explosé et déchiré Azeroth, et transformé les Bien-Nés en des créatures répugnantes. Tyrande et Maiev aident d'anciens haut-elfes survivants du royaume de Quel'Talas dirigé par Kael'thas, leur prince. En hommage aux nombreux morts de leur peuple lors de la cruelle invasion du chevalier de la Mort Arthas, ils se surnomment désormais elfes de sang. Pendant leur escorte, de nombreuses armées du Fléau Mort-Vivant qui tient toujours Lordaeron les attaquent. Tyrande arrive à sauver ses compagnons en protégeant un pont qui finalement se brise, l'emportant dans la rivière.

Pour obtenir l'aide de Malfurion afin d'arrêter Illidan, Maiev lui annonce la mort de Tyrande. Fou de colère, Malfurion assiège les forces d'Illidan et interrompt le rituel qu'Illidan était sur le point de conclure avec l'oeil de Sargeras. Alors que Maiev s’apprête à exécuter Illidan, celui-ci les méprise en leur annonçant qu’il était en train de détruire le Trône de Glace, prison où le Roi-Liche commande les morts-vivants grâce à son pouvoir. Kael’Thas annonce cepandant à Malfurion qu’Illidan n’a pas tué Tyrande et que celle-ci n’est pas morte alors que Malfurion accusait celui-ci. Se sentant trahi par Maiev, Malfurion décide de faire confiance en son frère pour qu’ils sauvent la femme qu’ils aiment tous les deux. Illidan tient parole et grâce à son armée naga, sauve Tyrande d’une mauvaise position. Reconnaissant, Malfurion laisse partir Illidan à travers un portail après qu’il ait dit ses adieux au couple. Cependant, Maiev poursuit encore Illidan avant que le portail ne se referme…

Kael’thas, pour sauver son peuple, a rejoint de nouveau l’Alliance. Cependant, le maréchal humain Garithos semple peu enclin à laisser son peuple avoir une place importante dans l’Alliance. Lui attribuant des missions souvent suicidaires, Kael’Thas en vient à accepter à plusieurs reprises l’aide de nagas commandé par Dame Vashj, une des servantes favorites d’Azshara à l’époque. Garithos, les accusant de traîtrise, les enferme et prévoit de les exécuter. Dame Vashj vient encore une fois à l’aide du prince elfe de sang, et lui demande de choisir sa destinée : rester ici ou venir avec elle rejoindre son maître Illidan, qui pourrait faire quelque chose pour sauver les elfes de sang de leur dépendance de magie à laquelle ils doivent faire face depuis la destruction du Puits de Soleil. Kael’thas et Vashj arrivent sur un monde désolé : l’Outreterre, anciennement connue sous le nom de Draenor, ce monde fut déchiqueté par les énergies du néant distordu lorsque Ner’zul, encore chef de la Horde, avait ouvert de nombreux portails afin d’essayer d’échapper à la vengeance de Kil’jaeden, en vain. Kael’thas et Vashj cherchent Illidan, et réussissent à le libérer à temps de l’armée de Maiev. Kael’thas accepte Illidan comme suzerain, et place les elfes de sang sous son commandement.

Illidan livre alors ses projets à Kael’thas : il y a quelques mois, Kil’jaeden lui a rendu visite et lui a proposé un marché : ayant été à la fois l’ami de la Légion Ardente il y a 10 000 ans, et l’ennemi de celle-ci en détruisant le Crâne de Gul’dan, il pouvait se racheter s’il parvenait à détruire le Roi Liche, la création de Kil’jaeden. Le Fléau Mort-Vivant était devenu en effet plus puissant que prévu et, en plus de n’être plus d’aucune utilité à la Légion, risquait de devenir incontrôlable et une menace pour celle-ci en Azeroth. Si jamais Illidan y arrivait, il aurait tout le pouvoir qu’il désirerait. Devant l’échec du rituel, Illidan cherchait à fuir la colère de Kil’jaeden dans ce monde oublié. Cherchant à détruire toute présence démoniaque dans ce monde, Illidan réussit à détruire les nombreuses portes dimensionnelles qui amenaient des flots incessants de démons dans ce monde à l’emplacement stratégique, et à prendre d’assaut le Temple Noir, où résidait un seigneur des abîmes, Maghteridon, qui fut finalement vaincu. Mais ce succès fut de courte durée car Kil’jaeden se matérialisa devant Illidan et le blâma pour sa trahison. Illidan jura alors de détruire le Trône de Glace grâce à sa puissante armée. Kil’jaeden accorda une seconde chance à Illidan et le menaça d’affronter sa colère en cas de nouvel échec.

En Lordaeron, les seigneurs de l’effroi Varimathras, Detheroc et Balnazzar, qui sont en en fait des nathrezims, une race à la solde de la Légion Ardente, tout comme les érédars et les seigneurs des abimes le sont, ignorant la défaite de la Légion, continuent à tenir le Fléau sous leur commandement en attendant de nouveaux ordres. Arthas revient cependant de son voyage en Kalimdor et leur annonce ce qu’ils redoutaient. Etant prince de Lordaeron, Arthas chasse les seigneurs de l’effroi et s’autoproclame Roi de ces terres. Avec l’aide de la liche Kel’thuzad et de la ranger noire Sylvanas qu’il avait lui-même tué et transformé en banshee avant que celle-ci ne réintègre son propre corps, il tue tout humain survivant et projette de construire un royaume pour le Fléau. Cependant, les seigneurs de l’effroi complotent pour reprendre le contrôle du Fléau en Lordaeron, et proposent à Sylvanas de les aider, pour qu’elle ait sa vengeance sur Arthas. Bien qu’elle haïsse Arthas, Sylvanas ne veut pas être un pion dans les pions des nathrezims.

Pendant ce temps, Arthas reçoit un appel du Roi Liche qui le presse de revenir en Northrend. En même temps, il sent ses pouvoirs décroître et le contrôle sur son armée également. Ressentant cette faiblesse, les nathrezims essayent de tuer Arthas en reprenant le contrôle de l’armée mort-vivante, cependant Arthas arrive à se sauver de Lordaeron et décide de partir rapidement en Northrend. En chemin, son escorte de banshees le piège, et Sylvanas lui exprime sa haine et tente de le tuer, puisqu’elle a désormais retrouvé son contrôle. Cependant, les renforts de Kel’thuzad arrivent à temps, réduisant les projets de vengeance de Sylvanas à néant. Celle-ci entre en guerre contre Varimathras à la suite d’un affront avec lui, et, sortant victorieuse, Varimathras lui implore d’épargner sa vie et lui propose de l’aider à tuer ses frères. Sylvanas prend alors d’assaut la base de Detheroc, qui contrôlait Garithos, le maréchal humain. A la mort de Detheroc, Garithos reprend conscience de ses actes, et cherche à reprendre le contrôle de Lordaeron pour l’Alliance. Sylvanas le trompe et lui promet Lordaeron en échange de sa coopération pour vaincre le dernier nathrezim, Balnazzar. Grâce à l’alliance humaine et mort-vivante, l’armée démoniaque de Balnazzar est vaincue. En preuve de dernière loyauté, Sylvanas demande à Varimathras de tuer son frère, ce qu’il fait après une hésitation. Sans remords, Varimathras tue ensuite l’orgueilleux Garithos. La guerre civile mort-vivante en Lordaeron prend fin : Sylvanas prend ces terres et renomme son peuple les Réprouvés, morts-vivants ayant échappé à l’influence du Roi-Liche et cherchant à le détruire quand cela sera possible...

Arthas arrive enfin en Northrend et découvre une situation peu enviable pour le Fléau : les forces des elfes de sang et des nagas ont pris position sur tout le glacier pour aller tuer le Roi Liche. La situation devenant urgente, Arthas décide de suivre Anub’arak, ancien roi nérubien qui avait tenu tête au Fléau grandissant, avant d’être lui-même relevé dans la non-mort, à travers le royaume souterrain d’Azjol-Nerub, le propre royaume des nérubiens. Malgré ses pouvoirs sans cesse décroissants, Arthas arrive à l’emplacement du Trône de Glace à temps. Là, Ner’zul le Roi-Liche lui apprend qu’il était destiné depuis longtemps à devenir le champion du Roi-Liche. Dans un espoir de fuir l’autorité de la Légion Ardente, Ner’zul avait en effet cassé sa prison de glace et laissé échapper l’épée Frostmourne pour qu’elle puisse arriver jusqu’à lui. C’est par cette faille que s’écoulaient les pouvoirs du Roi Liche, donc de tous ses agents. Le rituel qu’Illidan avait lancé sur le Trône de Glace, bien que n’ayant pas pu être accompli pleinement, avait accéléré cette fatalité. Sans défense, le Roi Liche a besoin qu’Arthas vienne à bout des armées d’Illidan, de Kael’thas et de Dame Vashj, et lui livre tout le pouvoir possible. S’engage alors une bataille sans merci pour le contrôle du Trône de Glace, où les deux armées rivalisent sans ne rien vouloir lâcher. Les elfes de sang sont également déterminés à avoir leur vengeance après l’annihilation de leur royaume.

Alors qu’Arthas arrive près de l’entrée du Trône de Glace, il se met sur le chemin d’Illidan. Celui-ci lui exprime sa haine à propos du mensonge d’Arthas lorsqu’il s’était servi de lui pour tuer Tichondrius, transformant ainsi Illidan en démon. Dégainant les lames jumelles d’Azzinoth, et Arthas son épée Frostmourne, un combat s’engage, au cours duquel les deux héros mettent en avant tous leurs fantastiques pouvoirs. Cependant, Arthas arrive à blesser très sérieusement Illidan au torse avec son épée. Illidan à terre, Arthas lui dit de partir de cette terre et de ne plus jamais se retrouver sur son chemin. Arthas entreprend alors une terrible ascension autour du Trône de Glace, pendant laquelle il se souvient de son ancienne vie, des avertissements de ses amis. Pourtant, une seule voix dominait ses souvenirs, cette voix qui lui disait d’en finir, de ramener la lame, la voix du Roi-Liche. Arthas, arrivant enfin devant le trône, découvre une armure sans aucun corps à l’intérieur. Arthas, devant les ordres du Roi Liche, scelle ainsi sa damnation : il brise le Trône de Glace avec Frostmourne, produisant un fracassement assourdissant. Puis, il enfile le Heaume, et devient ainsi le nouveau Roi Liche, habité par les esprits de l’ancien chef orc Ner’Zul et du prince humain Arthas, devenant l’entité la plus puissante ayant jamais foulé les pieds sur Azeroth. Pris de frayeur par cette vision apocalyptique, Illidan et ses forces battent en retraite et retournent en Outreterre, rassemblant leurs forces pour se préparer à la colère de Kil’jaeden… Le Roi Liche plonge dans un sommeil, au sommet du Trône de Glace, attendant lui aussi de rassembler ses forces pour que le Fléau se déverse sur Azeroth et sur les peuples affaiblis...

Nos partenaires : Materiel.net
Nombre de visites depuis la création du site World of Warcraft - JudgeHype : 307.514.327.
© Copyright 1998-2014 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.